Cannes 2019 : Qui est Ladj Ly ?

Posté par MpM, le 15 mai 2019

Ce sera pour beaucoup l’une des révélations de ce 72e festival de Cannes. Ladj Ly, 41 ans, entre en compétition avec son premier long métrage, Les Misérables, qui réunit Damien Bonnard, Alexis Manenti et Djibril Zonga en membres de la Brigade Anti-Criminalité de Montfermeil (Seine Saint-Denis), et suscite une certaine forme de curiosité, quand ce n’est pas d’enthousiasme. Et c’est vrai qu’on se réjouit de découvrir, sur la Croisette qui plus est, le passage au long de celui qui est très loin d’être un inconnu.

Tout commence au milieu des années 90, avec la création du collectif Kourtrajmé dont le but est de tourner clips et courts métrages avec les moyens du bord, l’énergie de la jeunesse et la foi des autodidactes. Aux côtés de Kim Chapiron, Romain Gavras ou encore Toumani Sangaré, Ladj Ly est l’un des membres fondateurs du collectif qui pose notamment ses caméras à la cité des Bosquets à Montfermeil. Kourtrajmé, qui réunit peu à peu jusqu’à 134 membres, autoproduit de nombreux courts métrages et clips imprégnés de culture urbaine.

On retrouve Ladj Ly en 2005 à l’affiche de Sheitan de Kim Chapiron, puis derrière la caméra à nouveau pour le documentaire 365 jours à Clichy-Montfermeil, qui capte les émeutes de 2005. Peu après, il s’adonne à la pratique du "cop watch", c’est-à-dire le fait de suivre des policiers pendant leurs interventions. "Dès que j’arrivais, ça calmait tout le monde, autant les flics que les jeunes", se souvient-il. En 2008, la vidéo d’une bavure policière qu’il met en ligne aboutit même à une enquête suivie d’une condamnation. La force des images, encore. Pas difficile d’imaginer qu’il tire de ces faits réels l’inspiration pour ses films suivants.

Après un autre documentaire, 365 jours au Mali (son pays natal), 2017 est sa grande année, celle qui lui vaudra deux nominations aux César l’année suivante. D'un côté pour le documentaire A voix haute, la force de la parole, qu’il coréalise avec Stéphane de Freitas, et de l’autre pour son propre court métrage Les Misérables, qui constitue en quelque sorte la genèse du long métrage du même nom. Un film tendu, anxiogène, qui décortique les mécanismes d’une bavure policière dans la cité des Bosquets à Montfermeil, tout en captant l’ambiance de la cité.

Le film passe à côté du César, mais il avait reçu le prix Canal + l’année précédente à Clermont)Ferrand, ce qui a suffi pour alerter les professionnels : talent définitivement à suivre. Il n’aura pas fallu attendre longtemps. Immédiatement sous le feu des projecteurs, le réalisateur (qui a entre temps créé une école de cinéma gratuite et ouverte à tous en Seine Saint Denis), investit Cannes avec un long métrage au titre tout aussi hugolien que le précédent (l’écrivain était d’ailleurs nommément cité dans le préambule du court), tourné avec un calendrier et un budget serrés, sans l’aide du CNC. D'où l'impression que cette sélection a un goût de revanche autant que de victoire. Car pour le film, quel que soit le résultat de cette présentation sur la Croisette, le pari est déjà plus que gagné.

Edito: les liaisons de plus en plus amoureuses

Posté par redaction, le 8 septembre 2016

Les rentrées s'entrechoquent: littéraire, musicale, scénique, cinématographique, médiatique et politique. On savait déjà que les livres étaient toujours un matériau riche pour le cinéma (au minimum deux adaptations par semaine). Il est intéressant de constater que le cinéma se décline lui aussi de plus en plus sur la scène. Finalement tout se mélange. Le Fantôme de l'Opéra (à Paris dès le 13 octobre, après trente ans de succès à Londres et New York) est un livre français, un film américain et c'est le spectacle britannique qui est devenu la référence. Réparer les vivants fut un livre qui s'est très bien vendu, avant de devenir un seul-en-scène (actuellement au Théâtre du Rond-Point) et connaît une nouvelle vie au cinéma (le film est sélectionné à Venise). Et que dire de la franchise Harry Potter, devenue "l'univers magique de J.K. Rowling", qui se décline cette année au théâtre (à Londres), en livres (trois nouvelles numériques, la pièce publiée) et en film (premier épisode de la trilogie des Animaux fantastiques).
On s'y perdrait presque.
Le phénomène n'est pas si neuf. Après tout Le Roi Lion a d'abord été un carton au cinéma avant de devenir un phénomène musical. Idem pour Sister Act, Hairspray, Shrek, Mary Poppins, La belle et la bête (qui va être rebooté en "live-action")...
Mais le phénomène s'accentue. Actuellement, Avatar a été transformé par Le Cirque du Soleil : Toruk promet un spectacle dans l'univers de Pandora. On nous annonce Moulin Rouge! sur les planches d'ici deux ans (avec l'accord de Baz Luhrmann). Mais surtout Amélie, d'après Le Fabuleux destin d'Amélie Poulin, en comédie musicale là aussi, pour le printemps 2017. Pour la saison 2017/2018, pas moins de douze films ou livres déjà adaptés pour le cinéma seront transposés en pièces de théâtre ou comédies musicales à Broadway. La plus attendue sera évidement La Reine des neiges.

En France, on avait déjà eu le droit à Kirikou, Sur la route de Madison, La maman et la putain, Un singe en hiver, Le bal des vampires (par Polanski himself), etc... Désormais ce sont Les Choristes, la hit de Christophe Barratier, qui va être transposé en spectacle musical, mis en scène par le réalisateur lui-même. Lever de rideau le 23 février 2017. Et à la Comédie-Française, après son triomphe à Avignon, c'est l'adaptation du film de Visconti, Les Damnés qui fait l'événement de cette rentrée.

Trouple entre littérature, cinéma et théâtre

On voit bien que cinéma et théâtre entretiennent de plus en plus leur flamme amoureuse. On pourrait aussi se désoler de constater un manque d'originalité ou d'inspiration à vouloir chercher la recette qui peut fonctionner. Autant le cinéma a sa réputation de vampire, suçant livres, théâtre et histoires vraies. Autant le théâtre ne nous avait pas habitué jusque là à ce genre d'usages. Pourtant, regardons bien les affiches: Le rouge et le noir, Le fantôme de l'opéra, Oliver Twist, Notre-Dame de Paris. Tous ces spectacles musicaux de la rentrée sont issus de bouquins populaires et étudiés à l'école. Tous ont aussi été déclinés au cinéma. Alors pourquoi ne pas pousser la chansonnette sur une histoire que tout le monde connaît? Il y a une part d'inceste artistique, certainement. Une ambition amoindrie pour limiter les risques, assurément.

Cependant, si on est assez objectif, qui peut dire lequel Roi Lion est le meilleur, le Disney ou le Broadway? Comment avez-vous découvert Les Misérables entre le pavé d'Hugo, le mastodonte musical milliardaire et les différentes adaptations audiovisuelles? Cela prouve surtout que les bonnes histoires ne meurent jamais.

Enregistrer

Le Vent se lève, meilleur film d’animation japonais de l’année

Posté par vincy, le 17 mars 2014

kaze tachinu

La Japan Academy Prize a choisi Le vent se lève d'Hayao Miyazaki comme meilleur film d'animation de l'année. Il était face à un autre film du studio Ghibli, Le conte de la Princesse Kaguya de Isao Takahata, mais aussi Albator de Shinji Aramaki, Puella Magi Madoka Magica the Movie: Rebellion de Akiyuki Shinbo et Lupin the Third vs. Detective Conan: The Movie de Hajime Kamegaki. Le Vent se lève a également remporté le prix de la meilleure musique pour Joe Hisaishi (qui était nominé pour trois films différents). C'est la huitième fois qu'Hisaishi est récompensé en 37 éditions du prix.

Miyazaki avait été le premier réalisateur de film d'animation a remporté le prestigieux Japan Academy Prize avec Princesse Mononoke alors qu'à l'époque on ne distinguait pas films en prises de vues réelles et films d'animation. Il réédita l'exploit en 2002 avec Le voyage de Chihiro. Le prix pour le meilleur film d'animation fut créé en 2007. Miyazaki l'a reçu une fois, pour Ponyo en 2009.

Prétendant japonais à l'Oscar du meilleur film en langue étrangère (et finalement pas nominé), The Great Passage (Fune wo amu), 12 fois nominé, a reçu le prix du meilleur film et le prix du meilleur réalisateur pour Yuya Ishii, ainsi que ceux du meilleur acteur (Tyujei Matsuda) et du meilleur scénario. Il a laissé peu de prix à son concurrent direct, Tel père, tel fils, de Hirokazu Kore-eda, qui récolte les deux prix du meilleur second-rôle (Lily Franky côté masculin et Maki Yoko côté féminin). Maki Yoko a réalisé le doublé puisqu'elle a gagné également le prix de la meilleure actrice pour son rôle dans le film de Tatsushi Omori, The Ravine of Goodbye.

Enfin, le prix du meilleur film étranger est revenu aux Misérables, énorme succès dans l'Archipel, qui rivalisait avec le film indien 3 Idiots, et les hollywoodiens Capitaine Phillips, Django Unchained et Gravity.

Oscars 2013 : un saupoudrage sans beaucoup de surprises

Posté par vincy, le 25 février 2013

ben affleck george clooney argo oscars

Sans trop de suspense, les Oscars (tout le palmarès) ont couronné Argo de Ben Affleck, qui repart également avec l'Oscar du meilleur scénario / adaptation et l'Oscar du meilleur montage. Le film produit par Affleck et Clooney vient de passer la barre des 130 millions de $ de recettes au box office US : il a surtout raflé la plupart des prix depuis les Golden Globes en janvier.

Argo, qui, au passage, jette un regard ironique et parodique sur Hollywood décidément narcissique, a rapidement surclassé ses concurrents au fil des cérémonies. Depuis le Million Dollar Baby d'Eastwood, la Warner n'avait jamais reçu autant d'honneurs.

Mais la seule véritable surprise de cette soirée venait d'ailleurs : L'Odyssée de Pi. Ang Lee a été sacré meilleur réalisateur, et le film a récolté 4 statuettes dont celle de la meilleure musique. Ce qui en fait le film le plus oscarisé de l'année, devant Argo et Les Misérables (3), Skyfall, Lincoln et Django Unchained (2). Les Oscars ont découvert Ang Lee il y a 19 ans avec Garçon d'honneur nommé dans la catégorie du meilleur film étranger. C'est son deuxième Oscar du meilleur réalisateur après celui pour Brokeback Mountain en 2006. Ils sont peu ces trente dernières années à avoir deux Oscars : Eastwood, Stone, Spielberg.

Spielberg apparaît du coup comme le grand perdant de l'année. Lincoln était le film le plus nommé et il devra se contenter de l'Oscar du meilleur acteur pour Daniel Day-Lewis et celui des meilleurs décors. Notons au passage que Day-Lewis devient le recordman de sa catégorie avec 3 Oscars du meilleur acteur. Encore un et il égalera Katharine Hepburn.

La jeune Jennifer Lawrence a finalement battu Jessica Chastain pour l'Oscar de la meilleure actrice. Une récompense qui arrive tôt dans la carrière de la comédienne, ce qui n'est pas sans risques pour la suite... Ce sera le seul Oscar pour Happiness Therapy. Autre actrice douée de cette génération, Anne Hathaway qui décroche l'Oscar du meilleur second-rôle féminin (Les Misérables). Les deux Oscarisées ont d'ailleurs bénéficié de leur visibilité dans deux gros blockbusters (Hunger Games pour l'une, Dark Knight Rises pour l'autre).

Quentin Tarantino et Christoph Waltz (Django Unchained) ont reçu chacun leur deuxième Oscar. Tarantino a été récompensé pour son scénario, 18 ans après celui de Pulp Fiction. Waltz avait déjà été oscarisé pour son second-rôle dans un autre Tarantino, Inglorious Basterds.

Et sinon? Un doublé pour Walt Disney, roi de l'animation avec Rebelle et Paperman. Un hommage à James Bond avec Shirley Bassey interprétant Goldfinger, Adèle, oscarisée pour sa sublime chanson de Skyfall et un oscar du meilleur montage sonore (ex-aequo, chose rare).

Et enfin, Amour d'Haneke. Palme d'or, Golden Globe, César, European Film Award... le film aura également raflé l'Oscar du meilleur film en langue étrangère. C'est le premier Oscar pour l'Autriche dans cette catégorie, même si, techniquement, le film est français : ce qui fait un total de 13 Oscars pour la France, autant que pour l'Italie.

Finalement ce saupoudrage récompensant tous les grands succès de la fin 2012 (hormis Amour, tous ont récolté plus de 200 millions de $ dans le monde) a laissé peu de place aux films plus audacieux ou singuliers comme Les bêtes du sud sauvage ou Moonrise Kingdom. Pire, les Oscars ont été décernés à des talents souvent déjà oscarisés auparavant. Dans les catégories reines seuls les récipiendaires pour la musique, le scénario / adaptation ainsi que les deux actrices n'avaient jamais été primés.

Wicked, prochain « musical » sur les grands écrans ?

Posté par vincy, le 13 février 2013

La version cinématographique du spectacle musical Les Misérables sort sur les écrans en France. Cela fait dix ans que le projet était en gestation... La tentation était grande : "Les Misérables" fait partie du club fermé des trois comédies musicales les plus prospères (et les plus longuement exploitées) à Broadway comme à West End. Mais le passage au grand écran était périlleux.

Des hits...

Si aujourd'hui les producteurs doivent pousser un soupir de soulagement (le film a encaissé 400 millions de $ de recettes dans le monde), les récentes adaptations ne furent pas toujours couronnées de succès. Au rayon des hits : Mamma Mia! (600 millions de $), Chicago (un Oscar du meilleur film et 300 millions de $), Hairspray (200 millions de $), Dreamgirls (155 millions de $), le culte The Rocky Horror Picture Show (112 millions de $ à son époque, en 1975) ou Annie (en 1982).

... et des flops

Au registre des fiascos, on compte Evita, Sweeney Todd, Le Fantôme de l'Opéra, Rock of Ages l'an dernier, Rent, Nine, The Producers, ... Enormes hits sur scène, gros flops dans les salles.

On comprend donc qu'Hollywood hésite à donner un successeur aux Misérables malgré les cartons de Broadway. L'inverse est moins vrai quand on remarque les cartons sur les planches du "Roi Lion", de "Sister Act", de "Mary Poppins" ou de "Spider-Man".

Ce sacré business (il faut ajouter les produits dérivés et les disques/téléchargements) inciterait n'importe quel studio à se jeter sur les comédies musicales en vogue comme "The Book of Mormon".

Universal mise sur les sorcières

Universal, qui a distribué Mamma Mia! et Les Misérables, pencherait actuellement sur "Wicked", variation du Magicien d'Oz. La pièce a été créée il y a dix ans à Broadway et cartonne depuis 7 ans à Londres. Elle s'est jouée plus de 3000 fois à New York, a été nommée 11 fois aux Tony Awards, et a récolté plus de 700 millions de $ de recettes (!) fin janvier 2013.

Universal a contacté Stephen Daldry pour réaliser le film et Winnie Holzman, l'auteure du livret, pour écrire le scénario. C'est le seul projet dans le genre officiellement en cours de développement à Hollywood. Sony songe malgré tout au remake d'"Annie" avec les producteurs Will Smith et Jay Z et GK Films a acquis les droits de "Jersey Boys". Mais le manque de notoriété de ces pièces à l'extérieur des USA et du Royaume Uni reste un handicap pour investir dans un film. Pour cette raison, les studios préfèrent regarder du côté de la télévision. Après High School Musical, c'est la version cinéma de Glee qui est convoitée.

Argo, Amour et Skyfall couronnés par les BAFTAS

Posté par vincy, le 11 février 2013

Palmarès complet des BAFTAS

Meilleur film : Argo
Meilleur film britannique : Skyfall
Meilleur film étranger : Amour
Meilleur documentaire : Searching for Sugar Man
Meilleur réalisateur : Ben Affleck (Argo)
Meilleure actrice : Emmanuelle Riva (Amour)
Meilleur acteur : Daniel Day-Lewis (Lincoln)
Meilleure actrice dans un second rôle : Anne Hathaway (Les Misérables)
Meilleur acteur dans un second rôle : Christoph Waltz (Django Unchained)
Meilleur espoir : Juno Temple
Meilleur scénario original : Django Unchained
Meilleur scénario adapté : Happiness Therapy
Meilleure musique originale : Skyfall
Meilleur film d'animation : Rebelle
Meilleur court métrage d'animation : The Making Of Longbird
Meilleure image : L'odyssée de Pi
Meilleurs effets spéciaux : L'odyssée de Pi
Meilleurs costumes : Anna Karenine
Meilleur montage : Argo
Meilleur son : Les Misérables
Meilleurs décors : Les Misérables
Meilleurs maquillages : Les Misérables
Meilleur début pour un réalisateur, auteur ou producteur : Bart Layton, Dimitri Doganis (The Imposter)
Prix honorifique : Alan Parker

Argo, Daniel Day-Lewis, Jennifer Lawrence parmi les vainqueurs des Screen Actors Guild Awards

Posté par vincy, le 28 janvier 2013

6 prix. 5 films récompensés. Et toujours Argo en leader de la course aux Oscars.

Les Screen Actors Guild Awardsont rendu leur verdict. 150 000 votants dont 1289 qui votent aux Oscars, soit 20% des électeurs pour la plus célèbre des statuettes. Autrement dit le lobby le plus puissant d'Hollywood.

Argo, après avoir remporté le prix du meilleur film de la Guilde des producteurs samedi, a été récompensé pour l'ensemble de son casting par les SAG Awards.De quoi conforter sa place de favori pour l'Oscar du meilleur film. Ben Affleck n'avait pas préparé de discours mais a tenu à remercier ses 150 comédiens : "Ils parlaient anglais ou iranien, mais la chose qu'ils avaient en commun étaient la motivation à venir tous les jours sur le plateau, même s'ils n'avaient qu'une phrase à dire ou un regard à donner, ou deux phrases ou dix ..."

Bien sûr ce prix ne garantit rien : l'an dernier, La couleur des sentiments l'avait emporté et The Artist avait reçu l'Oscar du meilleur film. cependant la moitié des films distingués par ce trophée ont finit par empocher l'Oscar un mois plus tard.

La lutte contre Lincoln sera cependant féroce : le film de Steven Spielberg est reparti avec deux prix, celui du meilleur acteur pour Daniel Day-Lewis, qui semble impossible à battre pour l'Oscar du meilleur acteur, et celui du meilleur second rôle masculin pour Tommy Lee Jones. Pour Day-Lewis, il s'agit de son troisième prix aux SAG, ce qui en fait, de loin, le plus primé des comédiens par la Guilde. Lee-Jones reçoit son premier prix.

La jeune Jennifer Lawrence a été récompensée pour sa prestation dans Happiness Therapy. L'actrice a déjà reçu un Golden Globe et le prix de la meilleure actrice des Critiques de Los Angeles pour son personnage de jeune veuve névrosée. Pour les Oscars, elle devient une sérieuse compétitrice face à Jessica Chastain...

Dans la catégorie second-rôle féminin, Anne Hathaway a conquis tout le monde pour son personnage de Fantine dans Les Misérables. Là encore, on voit mal comment l'Oscar va lui échapper, deux semaines après avoir été adoubée par les Golden Globes.

Enfin Skyfall n'a pas été oublié puisque ses cascadeurs ont été honorés pour leurs performances.

Lincoln, Les Miz, Pi, 007 et Argo en tête des nominations aux BAFTAS

Posté par redaction, le 9 janvier 2013

Les BAFTA (Oscars britanniques) ont révélé de nombreuses surprises cette année parmi les nominations.

Lincoln de Steven Spielberg part logiquement en tête. La fresque dramatique, politique et intime sur les quatre derniers mois de pouvoir du Président emblématique américain récolte 10 nominations (mais pas celle du meilleur réalisateur, un comble)! Il a face à lui Les Misérables et L'Odyssée de Pi, qui reçoivent 9 nominations chacun. Les votants ont clairement indiqué une préférence aux oeuvres épiques.

Plus surprenant, un James Bond est à l'honneur. Skyfall brille avec 8 nominations. C'est d'autant plus étonnant que dans toute l'histoire de la franchise, 007 n'a reçu que deux prix! Argo complète le Top 5 avec 7 nominations.

La Palme d'or n'est pas en reste puisque Amour a été distingué de 4 nominations, et pas des moindres : réalisateur, actrice, film en langue étrangère, scénario). Le cinéma français est d'ailleurs en bonne forme : De rouille et d'os (2 nominations dont celle pour Cotillard qui rivalisera avec sa compatriote Emmanuelle Riva), Intouchables et Alexandre Desplat pour la musique d'Argo.

Les BAFTA ont cependant snobé de nombreux films : Indian Palace, Les bêtes du sud sauvage, Moonrise Kingdom, The Dark Knight Rises et dans une moindre mesure Django Unchained et The Master. On peut aussi considérer qu'un pan entier du cinéma britannique est absent : le cinéma indépendant.

Les prix seront remis le 10 février.

Film : Argo ; Les Misérables ; L'Odyssée de Pi ; Lincoln ; Zero Dark Thirty
Film britannique : Anna Karenine ; Indian Palace ; Les Misérables ; Seven Psychopaths ; Skyfall
Premier film : The Imposter ; McCullin ; Wild Bill ; The Muppets ; I am Nasrine
Documentaire : The Imposter ; Marley ; McCullin ; Searching for Sugar Man ; West of Memphis
Film en langue étrangère : Amour ; Headhunters ; La chasse ; De rouille et d'os ; Intouchables
Film d'animation : Rebelle ; Frankenweenie ; Paranorman

Réalisateur : Michael Haneke (Amour) ; Ben Affleck (Argo) ; Quentin Tarantino (Django Unchained) ; Ang Lee (L'Odyssée de Pi) ; Kathryn Bigelow (Zero Dark Thirty)
Scénario : Amour ; Django Unchained ; The Master ; Moonrise Kingdom ; Zero Dark Thirty
Scénario / Adaptation : Argo ; Les bêtes du sud sauvage ; L'Odyssée de Pi ; Lincoln ; Happiness Therapy
Acteur : Ben Affleck ; Bradley Cooper ; Daniel Day-Lewis ; Hugh Jackman ; Joaquin Phoenix
Actrice : Jessica Chastain ; Marion Cotillard ; Jennifer Lawrence : Helen Mirren ; Emmanuelle Riva
Second rôle masculin : Alan Arkin ; Christoph Waltz ; Javier Bardem ; Philip Seymour Hoffman ; Tommy Lee Jones
Second rôle féminin : Amy Adams ; Anne Hathaway ; Helen Hunt ; Judi Dench : Sally Field

Musique : Anna Karenine ; Argo ; L'Odyssée de Pi ; Lincoln ; Skyfall
Image : Anna Karenine ; Les Misérables ; L'Odyssée de Pi ; Lincoln ; Skyfall
Montage : Argo ; Django Unchained ; L'Odyssée de Pi ; Skyfall ; Zero Dark Thirty
Décors : Anna Karenine ; Les Misérables : L'Odyssée de Pi ; Lincoln ; Skyfall
Costumes : Anna Karenine ; Les grandes espérances ; Les Misérables ; Lincoln ; Blanche Neige et le chasseur
Maquillages : Anna Karenine ; Hitchcock ; Le Hobbit : un voyage inattendu : Les Misérables ; Lincoln
Son : Django Unchained : Le Hobbit : un voyage inattendu ; Les Misérables ; L'Odyssée de Pi ; Skyfall
Effets spéciaux : The Dark Knight Rises ; Le Hobbit : un voyage inattendu; L'Odyssée de Pi ; Avengers ; Prometheus

Golden Globes 2013 : Lincoln en tête des nominations

Posté par vincy, le 13 décembre 2012

Lincoln domine les nominations des 70e Golden Globes, qui seront décernés le 13 janvier prochain. Le film de Steven Spielberg, qui vient de franchir les 100 millions de $ au box office nord américain, récolte 7 citations, devant Argo et Django Unchained (5), Les Misérables, Happiness Therapy et Zero Dark Thirty (4). Une bonne indication en vue des Oscars, puisque tous ces films se retrouvent parmi les différents palmarès déjà connus.

Une fois de plus, les électeurs des Golden Globes ont fait de nombreux oublis, notamment dans la catégorie comédie / musical ou de facilités (comédiens). Finalement le conservatisme l'emporte encore sur l'audace et des pans entiers du cinéma sont amnésiés.

Film / Drame : Argo ; Django unchained ; L'Odyssée de Pi ; Lincoln ; Zero Dark Thirty

Film / Comédie - Musical : Indian Palace ; Les Miserables : Moonrise Kingdom ; Des saumons dans le désert ; Happiness Therapy

Réalisateur : Ben Affleck (Argo) ; Kathryn Bigelow (Zero dark Thirty) ; Ang Lee (L'Odyssée de Pi) ; Steven Spielberg (Lincoln) ; Quentin Tarantino (Django Unchained)

Scénario : Argo : Django Unchained ; Lincoln ; Happiness Therapy ; Zero Dark Thirty

Actrice / Drame : Jessica Chastain (Zero Dark Thirty) ; Marion Cotillard (De rouille et d'os) , Helen Mirren (Hitchcock) ; Naomi Watts (The Impossible) ; Rachel Weisz (The Deep Blue Sea)

Acteur / Drame : Daniel Day-Lewis (Lincoln) ; Richard Gere (Arbitrage) ; John Hawkes (The Sessions) ; Joaquin Phoenix (The Master) ; Denzel Washington (Flight)

Actrice / Comédie - Musical : Emily Blunt (Des saumons dans le désert) ; Judi Dench (Indian Palace) ; Jennifer Lawrence (Happiness Therapy) ; Maggie Smith (Quartet) ; Meryl Streep (Hope Springs)

Acteur / Comédie - Musical : Jack Black (Bernie) ; Hugh Jackman (Les Misérables) ; Bradley Cooper (Happiness Therapy) ; Bill Murray (Hyde Park on Huston) ; Ewan McGregor (Des saumons dans le désert)

Second rôle féminin : Amy Adams (The Master) ; Sally Field (Lincoln) ; Anne Hathaway (Les Miserables) ; Helen Hunt (The Sessions) ; Nicole Kidman (The Paperboy)

Second rôle masculin : Alan Arkin (Argo) ; Leonardo DiCaprio (Django Unchained) ; Philip Seymour Hoffman (The Master) ; Tommy Lee Jones (Linocoln) ; Christoph Waltz (Django Unchained)

Film étranger : Amour ; Royal Affair ; Intouchables ; Kon-Tiki ; De rouille et d'os

Animation : Rebelle ; Frankenweenie ; Hotel Transylvania ; Les 5 Légendes ; Les mondes de Ralph

Musique : Mychael Danna (L'Odyssée de Pi) ; Alexandre Desplat (Argo) ; Dario Marianelli (Anna Karenine) ; Tom Tykwer, Johnny Klimek et Reinhold Heil (Cloud Atlas) ; John Williams (Lincoln)

Chanson : For You (Act of Valor) ; Not Running Anymore (Stand Up Guys) ; Safe & Sound (The Hunger Games) ; Skyfall (Skyfall) ; Suddenly (Les Miserables)

Screen Actors Guild Awards 2013 : Lincoln place 4 comédiens et son casting

Posté par vincy, le 12 décembre 2012

Le puissant regroupement de professionnels hollywoodien, la Guilde des comédiens, celle qui a le plus de poids dans le vote des Oscars, a rendu son verdict. Quasiment tous les comédiens primés par les SAG Awards ont reçu l'Oscar un mois plus tard.

Lincoln, présent dans toutes les catégories, et Happiness Therapy surclassent leurs concurrents.

Notons que Marion Cotillard est nommée comme meilleure actrice pour son personnage dans De rouille et d'Os.  Et Dick Van Dyke recevra un prix honorifique pour l'ensemble de sa carrière  : l'acteur inoubliable de Mary Poppins a surtout été présent sur le petit écran. On l'a aussi vu dans La nuit au musée, Dick Tracy, Bye Bye Birdie et The Art of Love.

Meilleur acteur : Bradley Cooper (Happiness Therapy) ; Daniel Day-Lewis (Lincoln) ; John Hawkes (The Sessions) ; Hugh Jackman (Les Miserables) ; Denzel Washington (Flight)

Meilleure actrice : Jessica Chastain (Zero Dark Thirty) ; Marion Cotillard (De rouille et d'os) ; Jennifer Lawrence (Happiness Therapy) ; Helen Mirren (Hitchcock) ; Naomi Watts (The Impossible)

Meilleur second rôle masculin : Alan Arkin (Argo) ; Javier Bardem (Skyfall) ; Robert De Niro (Happiness Therapy) ; Philip Seymour Hoffmann (The Master) ; Tommy Lee Jones (Lincoln)

Meilleur second rôle féminin : Sally Field (Lincoln) ; Anne Hathaway (Les Miserables) ; Helen Hunt (The Sessions) ; Nicole Kidman (The Paperboy) ; Maggie Smith (Indian Palace)

Meilleur casting : Argo ; Indian Palace ; Les Miserables ; Lincoln ; Happiness Therapy

Meilleur groupe de cascadeurs : The Amazing Spider-Man ; Jason Bourne : L'héritage ; The Dark Knight Rises ; Les Miserables ; Skyfall