Jude Law s’empare de la baguette de Dumbledore

Posté par cynthia, le 12 avril 2017

À vos baguettes les "potterheads"... Nous connaissons enfin l'identité de l'acteur qui incarnera Dumbledore jeune dans la suite des Animaux fantastiques. Et ce sera Jude Law. Autant dire qu'après avoir porté la tenue du pape dans la série Young Pope, la longue robe de sorcier ne va pas trop perturber l'acteur, qu'on verra bientôt dans Le Roi Arthur: la légende d'Excalibur.

Dans cette suite des Animaux Fantastiques (toujours quelques décennies avant les aventures de Harry Potter), David Yates reviendra derrière la caméra tandis que Johnny Depp (même si les fans ne sont pas d'accord) continuera à incarner le méchant Grindelwald (seul amour d'Albus Dumbledore), né en 1883 et mort en 1998.

Rappelons que c'est Richard Harris qui a tenu le rôle du célèbre sorcier aux lunettes demi-lune dans les deux premiers opus de Harry Potter avant de mourir en 2002 et d'être remplacé par Michael Gambon. Dumbledore (1881-1997) est un sang-mêlé.

Avant de choisir Jude Law, les studios avaient pensé à Benedict Cumberbatch, Mark Strong (Mad Men), Jared Harris (The Crown) ou encore Christian Bale (éternel Batman dans nos cœurs).

Le premier volet des Animaux Fantastiques a récolté plus de 813 million de dollars au box-office. La production du deuxième volet débutera cet été pour une sortie en 2018. Suivront reois autres films de la franchise, tous les deux ans.

Oscars 2017: Moonlight triomphe, La La Land et Manchester by the Sea rayonnent

Posté par vincy, le 27 février 2017

Il y avait une revendication anti-Donald Trump dans l'air. Hollywood est entré en résistance. "Puissiez-vous toujours avoir le courage d'affronter vos peurs" le disait si bien le réalisateur Alan Barillaro, auteur du court de chez Pixar, Piper, en gagnant son Oscar. Dans un registre plus léger, Jimmy Kimmel s'inquiétait: "Ça fait plus de 2 heures qu'on a commencé et Trump a pas fait un seul tweet sur les Oscars... Ça commence à m'inquiéter !". Il lui a donc envoyé un court tweet au président où "Meryl Streep lui disait bonjour", en référence au tweet de Trump considérant Streep "surévaluée". Kimmel en a fait son "running gag" puisqu'il avait déjà balancé plus tôt dans la soirée: "Dès le début de sa carrière, Meryl Streep a été médiocre. Elle a déçu dans 50 films et c'est sa 20ème nomination !" (bon en même temps celle de cette année était peut-être un peu superflue).

Mais Kimmel aussi pointé avec ironie la polémique de l'an dernier sur des Oscars jugés trop blancs: "J'aimerais remercier le président Trump. L'année dernière, on pensait tous que c'était les Oscars qui étaient racistes !"

Accident en direct

Oscars so white? Oubliez-ça! Pour une fois, les Oscars ont sacré, Moonlight, un premier film, avec un casting 100% black et une histoire gay! Le combo total! "Il y a une époque où je pensais que ce film était impossible ! Merci beaucoup" a clamé le cinéaste Barry Jenkins. Bon, on va passer sur l'erreur la plus dingue de l'histoire des Oscars: Warren Beatty et Faye Dunaway présentent l'Oscar du meilleur film. Beatty a un moment d'hésitation, trouvant sans doute étrange ce qu'il lit. Dunaway clame La la Land. L'équipe de Chazelle exulte et monte sur scène! Manque de bol, ce n'était pas la bonne enveloppe ("Ce n'est pas une blague!"). Un accident industriel. C'est bien Moonlight qui l'emporte et un producteur de La La Land, très digne, très classe tend l'Oscar à Barry Jenkins, qui n'en revient pas, assis dans la salle.
On retire tout ce qu'on a dit sur Hollywood qui préfère se regarder dans un miroir et oublie de récompenser des films qui regardent le monde. Pour le coup, cet Oscar du meilleur film est un vrai "face palm" ou une réaction à Trump et à ceux qui l'an dernier accusaient les Oscars de racisme.

Un américain musulman pour la première fois

Dans la catégorie du meilleur second-rôle, ce sont deux afro-américains pour deux films centrés sur des afro-américains, et leurs conditions de vie dans une Amérique qui ne leur fait pas de cadeaux, qui ont gagné. Viola Davis réalise ainsi l'exploit d'être la première interprète afro-américaine à avoir emporté un Emmy, un Tony et un Oscar. Outre l'Oscar du meilleur second-rôle pour Mahershala Ali (et premier acteur musulman à être ainsi lauréat d'un Oscar ce qui a du rendre Trump plus rouge que d'habitude), Moonlight a aussi remporté l'Oscar de la meilleure adaptation. L'auteur de la pièce originelle Tarell Alvin McCraney a d'ailleurs dédié "ce prix à toute la communauté LGBT !" Les minorités assument face à cette Amérique qui tente de revenir en arrière.

Un doublé rare grâce à Farhadi

Et que Le client décroche l'Oscar du meilleur film en langue étrangère (certes les quatre autres nommés n'étaient pas ni meilleurs ni moins bons) et on ne pourra qu'y voir une contestation affichée au Muslim ban du président des Etats-Unis, qui a empêché Asghar Farhadi d'aller sur la scène des Oscars pour la deuxième fois, cinq ans après celui qu'il a reçu pour Une séparation. Boycottant la cérémonie au nom des habitants des sept pays interdits d'entrée aux USA, il a rappelé que les films étaient fait pour partager les valeurs humanistes et abolir les frontières. Il devient le sixième réalisateur à gagner plus d'une fois cet Oscar (après Vittorio De Sica (1948, 1950, 1965, 1972), Federico Fellini (1957, 1958, 1964, 1975), Ingmar Bergman (1961, 1962, 1984), René Clément (1951,1953) et Akira Kurosawa (1952, 1976)).

Le plus jeune cinéaste oscarisé

Cette année, les Oscars ont éparpillé leurs récompenses entre de nombreux films tout en privilégiant Tu ne tueras point, Moonlight, Manchester by the Sea et bien sûr La La Land, qui ont tous gagné plus d'une statuette. Comme si les meilleurs films de l'année avaient chacun leurs propres qualités. De la technique pour le film de Mel Gibson, le scénario et l'acteur pour Manchester by the Sea. Casey Affleck a ainsi logiquement été sacré meilleur acteur, après avoir raflé à peu près tous les prix depuis novembre. la musique et la réalisation pour La La Land, qui récolte 6 Oscars! Damien Chazelle devient le réalisateur le plus jeune à recevoir l'Oscar du meilleur réalisateur, by the way. Dommage qu'il ait fait un discours si banal... Comme on s'y attendait, Emma Stone rapporte elle aussi un Oscar de la meilleure actrice, empêchant Isabelle Huppert de faire son grand chelem américain. "J'ai encore beaucoup à apprendre mais cette statuette c'est un symbole pour poursuivre ce voyage" a rappelé la jeune actrice.

Ce fut donc un palmarès sans réelle surprise, mais assez équilibré pour cette 89e Cérémonie des Oscars, et la preuve, une fois de plus, que les films d'auteur ont réellement dominé l'année hollywoodienne. C'est d'autant plus une bonne nouvelle que chacun des gagnants a été rentable pour leurs producteurs et même, pour certains, de véritables succès publics. On peut regretter que plus les Oscars majeurs passaient, plus les discours s'affadissaient, avec des tonnes de remerciements personnels. La fin de la soirée était ainsi une suite de consécrations attendues, sans la verve de Jimmy Kimmel ou l'engagement des speechs des premiers gagnants.

Mais Kimmel a été bon jusqu'au bout. Profitant de l'incident sur l'Oscar du meilleur film, il a eu la bonne vanne pour conclure: "Je savais que j'allais foirer... Je vous promets de ne plus jamais revenir !"

Meilleur film: Moonlight
Meilleur réalisateur: Damien Chazelle pour La La Land

Meilleure actrice: Emma Stone dans La La Land
Meilleur acteur: Casey Affleck dans Manchester by the Sea
Meilleur second-rôle féminin: Viola Davis dans Fences
Meilleur second-rôle masculin: Mahershala Ali dans Moonlight

Meilleur film en langue étrangère: Le client d'Asghar Farhadi
Meilleur film d'animation: Zootopie de Byron Howard, Rich Moore et Clark Spencer
Meilleur court métrage d'animation: Piper d'Alan Barillaro et Marc Sondheimer
Meilleur documentaire: O.J.: Made in America d'Ezra Edelman et Caroline Waterlow
Meilleur court métrage documentaire: The White Helmets d'Orlando von Einsiedel et Joanna Natasegara
Meilleur court métrage fiction: Mindenki (Sing) de Kristof Deak et Anna Udvardy

Meilleur scénario: Kenneth Lonergan (Manchester by the Sea)
Meilleure adaptation: Barry Jenkins et Tarell Alvin McCraney (Moonlight)
Meilleure musique: Justin Hurwitz (La La Land)
Meilleure chanson: "City of stars" (La La Land)

Meilleure image: Linus Sandgren (La La Land)
Meilleur montage: John Gilbert (Tu ne tueras point)
Meilleurs décors: David Wasco, Sandy Reynolds-Wasco (La La Land)
Meilleurs costumes: Colleen Atwood (Les animaux fantastiques)
Meilleurs maquillages et coiffures: Alessandro Bertolazzi, Giorgio Gregorini, Christopher Allen Nelson (Suicide Squad)
Meilleur montage (son): Sylvain Bellemare (Premier contact)
Meilleur mixage (son): Kevin O'Connell, Andy Wright, Robert Mackenzie, Peter Grace (Tu ne tueras point)
Meilleurs effets visuels: Robert Legato, Adam Valdez, Andrew R. Jones, Dan Lemmon (Le livre de la jungle)

BAFTA 2017: La La Land donne le « la » en partant favori

Posté par cynthia, le 10 janvier 2017

Après avoir tout rafler à la dernière cérémonie des Golden Globes, la douce mélodie du bonheur de Damien Chazelle, La La Land, pourrait reproduire le même schéma aux Bafta avec son record de nominations.

La La Land domine les prochains Bafta en étant nommé dans 11 catégories, dont celle du meilleur film, tandis que le drame fantastique de Denis Villeneuve, Premier contact (Arrival) et le thriller psychologique de Tom Ford, Nocturnal Animals ont reçu neuf nominations chacun et Manchester by the sea, six.

Les animaux fantastiques, Lion et Moi, Daniel Blake (Palme d'or du dernier festival de Cannes) récolte cinq nominations chacun face à Moonlight et Florence Foster Jenkins avec quatre nominations.

Comme d'habitude, le nombre de films et talents britanniques sont plutôt minoritaires dans cette cérémonie colonisée par les Américains. Côté film en langue étrangère, la France tient son rang avec deux films présentés à Cannes en 2015 (Dheepan et Mustang). Cannes squatte la catégorie avec la totalité des cinq films nommés.

Les nominations ont été annoncé par la rousse flamboyante de Game of Thrones, Sophie Turner, le sexy Dominic Cooper (Captain America, Preacher) et la légende d'humour britannique Stephen Fry. La cérémonie aura lieu le 12 février prochain au Royal Albert Hall, de quoi laisser le temps à la team de Damien Chazelle de reprendre leur esprit.

La liste des nominations:

Meilleur Film
Arrival
I, Daniel Blake
La La Land
Manchester by the Sea
Moonlight

Meilleur réalisateur

Denis Villeneuve, Arrival
Ken Loach, I, Daniel Blake
Damien Chazelle, La La Land
Kenneth Lonergan, Manchester by the sea
Tom Ford, Nocturnal Animals

Meilleur scénario
Comancheria, Taylor Sheridan
I, Daniel Blake, Paul Laverty
La La Land, Damien Chazelle
Manchester by the Sea, Kenneth Lonergan
Moonlight, Barry Jenkins

Meilleur scénario adapté
Arrival, Eric Heisserer
Tu ne tueras point, Robert Schenkkan, Andrew Knight
Les figures de l'ombre, Theodore Melfi, Allison Schroeder
Lion, Luke Davies
Nocturnal Animals, Tom Ford

Meilleur acteur
Andrew Garfield, Tu ne tueras point
Casey Affleck, Manchester by the Sea
Jake Gyllenhaal, Nocturnal Animals
Ryan Gosling, La La Land
Viggo Mortensen, Captain Fantastic

Meilleure actrice
Amy Adams, Arrival
Emily Blunt, La fille du train
Emma Stone, La La Land
Meryl Streep, Florence Foster Jenkins
Natalie Portman, Jackie

Meilleur acteur dans un second rôle
Aaron Taylor-Johnson, Nocturnal Animals
Dev Patel, Lion
Hugh Grant, Florence Foster Jenkins
Jeff Bridges, Comancheria
Mahershala Ali, Moonlight

Meilleure actrice dans un second rôle
Hayley Squires, I, Daniel Blake
Michelle Williams, Manchester by the Sea
Naomie Harris, Moonlight
Nicole Kidman, Lion
Viola Davis, Fences

Meilleur film dans une autre langue que l'anglais
Dheepan de Jacques Audiard
Julieta de Pedro Almodóvar
Mustang de Deniz Gamze Ergüven
Le fils de Saul de László Nemes
Toni Erdmann de Maren Ade

Meilleur documentaire
13 d'Ava Duvernay
The Beatles: Eight Days A Week de Ron Howard
La jeune fille et son aigle d'Otto Bell, Stacey Reiss
Notes on Blindness de Peter Middleton, James Spinney
Weiner de Josh Kriegman, Elyse Steinberg

Meilleur film d'animation
Le monde de Dory d'Andrew Stanton
Kubo et l'armure magique de Travis Knight
Vaiana de Ron Clements, John Musker
Zootopie de Byron Howard, Rich Moore

Meilleure musique originale
Arrival, Jóhann Jóhannsson
Jackie, Mica Levi
La La Land, Justin Hurwitz
Lion, Dustin O’halloran, Hauschka
Nocturnal Animals, Abel Korzeniowski

Meilleur image
Arrival, Bradford Young
Comancheria, Giles Nuttgens
La La Land, Linus Sandgren
Lion, Greig Fraser
Nocturnal Animals, Seamus Mcgarvey

Meilleur montage
Arrival,  Joe Walker
Tu ne tueras point, John Gilbert
La La Land, Tom Cross
Manchester by the Sea, Jennifer Lame
Nocturnal Animals, Joan Sobel

Meilleur chef décorateur
Doctor Strange, John Bush, Charles Wood
Les animaux fantastiques, Stuart Craig, Anna Pinnock
Hail, Caesar!, Jess Gonchor, Nancy Haigh
La La Land, Sandy Reynolds-Wasco, David Wasco
Nocturnal Animals, Shane Valentino, Meg Everist

Meilleur costume
Alliés, Joanna Johnston
Les animaux fantastiques, Colleen Atwood
Florence Foster Jenkins, Consolata Boyle
Jackie, Madeline Fontaine
La La Land, Mary Zophres

Meilleurs maquillage & Coiffure
Doctor Strange, Jeremy Woodhead
Florence Foster Jenkins, J. Roy Helland, Daniel Phillips
Tu ne tueras point, Shane Thomas
Nocturnal Animals, Donald Mowat, Yolanda Toussieng
Rogue One, Nominees TBC

Meilleur son
Arrival, Claude La Haye, Bernard Gariépy Strobl, Sylvain Bellemare
Deepwater, Mike Prestwood Smith, Dror Mohar, Wylie Stateman, David Wyman
Les animaux fantastiques, Niv Adiri, Glenn Freemantle, Simon Hayes, Andy Nelson, Ian Tapp
Tu ne tueras point, Peter Grace, Robert Mackenzie, Kevin O’Connell, Andy Wright
La La Land, Mildred Iatrou Morgan, Ai-Ling Lee, Steve A. Morrow, Andy Nelson

Meilleur effets spéciaux
Arrival, Louis Morin
Doctor Strange,  Richard Bluff, Stephane Ceretti, Paul Corbould, Jonathan Fawkner
Les animaux fantastiques, Tim Burke, Pablo Grillo, Christian Manz, David Watkins
Le livre de la jungle, Robert Legato, Dan Lemmon, Andrew R. Jones, Adam Valdez
Rogue One, Neil Corbould, Hal Hickel, Mohen Leo, John Knoll, Nigel Sumner

Meilleur film Britannique
American Honey d'Andrea Arnold, Lars Knudsen, Pouya Shahbazian, Jay Van Hoy
Denial de Mick Jackson, Gary Foster, Russ Krasnoff, David Hare
Les animaux fantastiques de David Yates, J.K. Rowling, David Heyman, Steve Kloves, Lionel Wigram
I, Daniel Blake de Ken Loach, Rebecca O’Brien, Paul Laverty
Notes on Blindness de Peter Middleton, James Spinney, Mike Brett, Jo-Jo Ellison, Steve Jamison
Under the Shadow de  Babak Anvari, Emily Leo, Oliver Roskill, Lucan Toh

Meilleur premier début par un écrivain, réalisateur ou producteur Britannique
The Girl With All the Gifts de Mike Carey (Writer), Camille Gatin (Producer)
The Hard Stop de George Amponsah (Writer/Director/Producer), Dionne Walker (Writer/Producer)
Notes on Blindness de Peter Middleton (Writer/Director/Producer), James Spinney (Writer/Director), Jo-Jo Ellison (Producer)
The Pass de  John Donnelly (Writer), Ben A. Williams (Director)
Under the Shadow de Babak Anvari (Writer/Director), Emily Leo, Oliver Roskill, Lucan Toh (Producers)

Meilleur court-métrage d'animation Britannique
The Alan Dimension de Jac Clinch, Jonathan Harbottle, Millie Marsh
A Love Story de Khaled Gad, Anushka Kishani Naanayakkara, Elena Ruscombe-King
Tough de Jennifer Zheng

Meilleur court-métrage Britannique
Consumed de Richard John Seymour
Home de Shpat Deda, Afolabi Kuti, Daniel Mulloy, Scott O’Donnell
Mouth of Hell de Bart Gavigan, Samir Mehanovic, Ailie Smith, Michael Wilson
The Party de Farah Abushwesha, Emmet Fleming, Andrea Harkin, Conor Macneill
Standby de Charlotte Regan, Jack Hannon

Meilleur espoir (vote du public)
Anya Taylor-Joy
Laia Costa
Lucas Hedges
Ruth Negga
Tom Holland

Les Animaux Fantastiques, nouvelle poule aux œufs d’or pour J.K. Rowling

Posté par cynthia, le 15 octobre 2016

Cette semaine d'octobre est d'ailleurs en or pour les fans de la saga du petit sorcier. Alors que L'enfant maudit, huitième tome (version théâtre) d'Harry Potter vient de sortir en librairie, J.K Rowling veut désormais faire des Animaux Fantastiques une saga et non plus une trilogie. Vous avez la cicatrice qui vous brûle vous aussi?

Le buzz qui monte n'en finit pas (au point peut-être de lasser, même si les fans sont toujours mordus). Profitant de chaque événement (nouvelle bande annonce, comic-con, lancement de la pièce de théâtre, parc d'attraction...) concernant l'univers Harry Potter, J.K Rowling, la plus talentueuse des moldus, a décidé de faire dans la surenchère. Mieux, elle créé l'événement pour faire monter la sauce (ebooks inédits sur Pottermore par exemple, lancés en septembre pour remettre un jeton dans la machine).

"Nous l'avons su dès le début..."

L'auteure-scénariste-productrice a finalement révélé que Les Animaux Fantastiques (prequel de la saga Harry Potter) aura quatre suites et non plus deux, comme elle l'avait annoncé cet été. Harry Potter est éternel et une source de revenus inépuisable. A n'en pas douter ces quatre nouveaux films seront en plus déclinés en livres. Le tout donnera lieu à des coffrets vidéo, des collectors et autres goodies.

"Nous avons fait des sessions scénaristiques l'autre jour, et nous avons toujours su qu'il y aurait plus d'un film", a expliqué l'auteure devenue scénariste avec ce prequel très attendu."Nous l'avons su dès le début. Nous avons pris le terme "trilogie" comme marqueur car nous savions qu'il y aurait plus d'un film. Je pense que nous pouvons annoncer maintenant que j'ai correctement développé l'intrigue, et que nous sommes assez certains, qu'il y aura cinq films." (*hurlements et malaises*)

La série de cinq films annoncés par l’écrivaine britannique concerne les aventures de Norbert Dragonneau (Eddie Redmayne) à New York dans les années 1920, donc bien avant la naissance du jeune sorcier. Néanmoins si tout ce passe comme pour Harry Potter, le deuxième épisode des Animaux Fantastiques verra le jour en Novembre 2018 (un film par an). Rappelons que le premier opus sera dans nos salles le 16 novembre prochain.

Comic-Con 2016: 10 événements qu’il ne fallait pas rater

Posté par cynthia, le 30 juillet 2016

La Comic-con de San Diego s'est achevée dimanche dernier et, encore une fois, nous avons étions comblés, même à distance, et encore une fois les exclusivités étaient au rendez-vous. Si ce weekend vous étiez en pleine forêt à vivre avec des loups et que vous n'avez pas touché à vos smartphones et autres ordinateurs, vous avez raté beaucoup de choses... Mais comme nous sommes gentils à Ecran Noir, voici le récapitulatif de ce qui ne fallait pas rater lors de cet événement!

1) Captain Marvel a son actrice

Après des mois de torture mentale, l'actrice oscarisée pour Room a été annoncé comme étant la future interprète du célèbre personnage de Marvel. Brie Larson rejoint donc le casting des Avengers pour notre plus grand plaisir.

2) Des trailers à gogo

  • Les animaux Fantastiques: Prequel de la saga Harry potter, le trailer des Animaux Fantastiques nous a coupé le souffle. La larme à l’œil, nous nous sommes remémoré la saga Harry Potter qui avait fait notre jeunesse. Eddie Redmayne et ses cheveux roux se retrouvent face à toutes ces créatures magiques à capturer dont un gros dragon blanc (Khalessi vient chercher ton bébé). Face à lui un Colin Farrell terriblement sexy et surtout les quelques notes de musique qui rappellent HP. Rendez-vous en Novembre.
  • Kong Skull Island: Il n'y a pas que dans l'univers Marvel que Brie Larson va montrer ses gros poings. Venue aux côtés de Tom Hiddleston (sans Taylor Swift) et de toute la team de Kong Skull Island, la belle a montré ses talents dans la bande-annonce du prequel de King Kong. Oui King Kong avant King Kong. Rendez-vous en mars 2017 avec ce mix entre le mastodonte des primates et une sorte de guerre du Vietnam version Apocalypse Now.
  • Doctor Strange: Comme tous les ans, Marvel Studios fait fort en ramenant des bandes-annonces explosives (prend garde à toi DC Comics). Doctor Strange n'échappe pas à la règle en se dévoilant dans une bande annonce psychédélique digne d'Inception de Christopher Nolan. Benedict Cumberbatch tout en muscle fait face à un Mads Mikkelsen flippant et une Rachel McAdams touchante. Mais c'est aussi l'occasion de voir Tilda Switnon, crane rasé, en Maître de l'illusion. Rendez-vous cet automne.
  • Wonder Woman: Wait wait...nous avons dit plus haut "prend garde à toi DC"? Autant pour nous... La super production a ramené dans son sac la bande-annonce (ouffissime) de Wonder Woman! Alors que Marvel Studios nous promet un film consacré à Black Widow (Scarlett Johansson) depuis deux ans, DC, quant à eux, ont enfin sorti un film de super héros avec une femme qui se débrouille toute seule sans pote phallique (GODE bless America). La belle brune arbore son célèbre lasso mais aussi une épée et un bouclier... En fait imaginez un peu le scénario: Captain America rentre dans un bar et rencontre Xena. Pris d'une pulsion, les deux compères font l'amour sauvagement dans les WC tout en oubliant d'utiliser un préservatif (à ne surtout pas faire cet été sur la plage!!!!), neuf mois plus tard ET PAF, ça ne fait pas des chocapic; mais Wonder (amazing amazone) Woman (ancêtre de Lara Croft).
  • Son costume va faire exploser le pantalon de pas mal de geeks, on en est certains!

    "- Euh, ça consiste en quoi une secrétaire?

    - Et bien je fais tout ce qu'il me demande.

    - Chez moi cela s'appelle de l'esclavage!" Ok, on l'adore déjà (Fangirling)! Rendez-vous en été 2017!

  • Justice League: DC sont des blagueurs en plus de ça. Alors que les studios avaient annoncé qu'ils n'avaient pas prévu de dévoiler des images de Justice League, voilà qu'ils ont débarqué par surprise avec un trailer à faire trembler les Avengers (ou pas)! Batman, Aquaman, notre chérie Wonder Woman et Flash vont devoir faire équipe malgré leurs différents contre "un mal commun". Rendez-vous en novembre 2017  afin de voir si Marvel Studios peut commencer à avoir peur! En tout cas le costume de Flash rappelle étonnamment un certain Iron Man...la guerre est déclarée!
  • King Arthur: Guy Ritchie a dévoilé la bande-annonce de son adaptation du Roi Arthur avec le sexy Charlie Hunnam (trose nu) et l'indétrônable Jude Law (en méchant). Entre coup d'épée et frottement d'abdos, on en a l'eau à la bouche! Ça n'a plus rien à voir avec la légende, mais le remix médiéval avec le style Ritchie peut faire des étincelles.

3) L'équipe de Black Panther venue se présenter aux fans.

C'est officiel, après son apparition (plus que remarquée) dans le dernier Captain America, Black Panther aura son propre film. Chadwick Boseman revient dans la tenue noire et sexy de la panthère et il est rejoint par la sublime Lupita Nyong'o et Michael B. Jordan, ex torche humaine pour la blague de la Fox Les quatre Fantastiques.

4) Le traditionnel selfie de l'industrie Marvel

Comme tous les ans, Marvel Studios offre du grand spectacle à la Comic-Con. Mais que serait-ce la Comic-Con sans un selfie de la part de la grande famille Marvel? Rien bien évidemment. C'est ainsi que tous le casting des Gardiens de la Galaxie, venu sans bande annonce, ni image (imaginez notre déception), le casting de Black Panther, celui de Doctor Strange et Captain Brie Larson ont posé pour James Gunn (réalisateur des Gardiens de la galaxie). On a adoré!

5) Le cosplay d'Adam Savage

Ce qu'il y a de génial à la Comic - Con, c'est que l'on peut venir vêtu du costume de notre héros préféré. C'est ainsi qu'il y a eu de nombreuses Harley Quinn dans les couloirs, des Squirrel Girls, des Spiderman, des Dark Vador, des Wonder Woman...bref, rien d'original. Et puis il y a eu Adam Savage, le célèbre animateur américain de Discovery Channel, qui est arrivé déguisé en ours avec le corps de Leonardo Dicaprio accroché à son ventre. Fous rires garantis! L'année prochaine on viendra en Wonder Woman histoire de draguer un Captain!

Comic-con 2016: 6 événements attendus

Posté par cynthia, le 18 juillet 2016

Oyé oyé cinéphiles, sériephiles et autres geeks, la célèbre Comic-con de San Diego est de retour du 21 au 24 juillet prochain. Histoire de bien se faire du mal nous vous avons concocté un petit top de ce qui est y attendu:

1) Les animaux fantastiques

Tiré de l'univers Harry Potter et réalisé par David Yates à qui l'on doit les derniers opus du sorcier ainsi que Tarzan, Les animaux Fantastiques s'annonce déjà comme le film le plus attendu de cette décennie. Un semblant de Potter dans un monde de moldus tristounets. La Comic-con attend de nouvelles images d'Eddie Redmayne en Norbert Dragonneau, on a hâte!

2) Suicide Squad

Plus que quelques semaines pour découvrir ce que vaut Suicide Squad. Si le film sort le 3 août, la Comic-con a encore de quoi nous faire baver avant l'extase en salles. À l'inverse, il n'y aura pas d'images ou de surprises liées au film Justice League dont le tournage a déjà commencé. La sortie du film est prévue pour novembre 2017, il va falloir donc s'armer de patience jusqu'au Comic-con 2017.

3) L'état de santé de Dylan O'Brien

Plus qu'attendu, nous devrions avoir enfin des nouvelles de l'état de santé de l'acteur Dylan O'Brien et de l'avenir du tournage du troisième opus de Labyrinthe. Connu et adulé pour son rôle récurrent dans la série Teen Wolf, il a su s'imposer avec la franchise Labyrinthe (jumeau direct de Hunger Games). Il vient de reprendre le tournage de la sixième saison de Teen Wolf. L'acteur semble aller bien mieux. Espérons que la Comic-con éclair notre lanterne concernant ce joli brun ténébreux et sur l'avenir de la saga Labyrinthe dont la sortie du troisième épisode est toujours sans date depuis l'accident de l'acteur.

4) Des séries à gogo

La Comic-con c'est aussi des séries...beaucoup de séries. Cette année les séries The Simpsons, Agents of the shields, Mr Robot, Game of thrones ou encore Vikings sont attendues pour animer ces 4 jours.

5) Assassin's creed

De nouvelles images de l’adaptation cinématographique du jeu vidéo sont prévues. Rappelons que le film doit sortir pour décembre 2016 et qu'il réunit pour la seconde fois les acteurs Michael Fassbender et Marion Cotillard.

6) Anniversaires

Cette nouvelle édition sera également en fête puisque trois anniversaires sont prévus. Tout d'abord le 75e anniversaire de Captain America (le personnage et non l'acteur...ça coule de source). À cette occasion une gigantesque statue en son honneur a été érigé: c'est Chris Evans qui va s'éclater à faire des selfies.
Puis vient le 25e anniversaire de La Belle et la bête qui, on le suppose, dévoilera des nouvelles photos de son adaptation cinématographique prévue pour mars 2017 avec Emma Watson. Depuis quelques jours nous pouvons déjà nous délecter d'une magnifique affiche qui en dit long.
Et enfin la Comic-con a concocté un anniversaire gluant à souhait pour les 30 ans d'Alien. On ne sait pas encore si Sigouney Weaver sera de la partie mais en tout cas nous, on regrette de ne pas avoir eu d'invitation!

En 2016, Warner Bros. revoit sa copie?

Posté par wyzman, le 27 décembre 2015

Qu'on se le dise, l'année 2015 n'a pas été si extraordinaire que cela pour la Warner. Bon, certes le studio finit à la 4e place des distributeurs français, mais n'affiche que 7,2% de parts de marché avec 22 films sortis (loin des scores de Universal et Disney, à égalité avec Mars distribution). Aux Etats-Unis, le studio est 3e, avec 37 films en salles: le plus gros line up de l'année ne l'empêche pas d'être distancé par Universal et Buena Cista. En moyenne par film, la Fox fait même mieux. Et finalement, les dirigeants du studio se consoleront avec une année à peu près similaire à celle de l'an dernier.

Alors oui, il y a eu des succès évidents tels que San Andreas (473M$ de recettes mondiales), Mad Max : Fury Road (375M$, blockbuster de l'année), Creed (100M$ et pas encore sorti dans le monde entier) ou encore Strictly Criminal (94M$, mais de bonnes critiques), mais les déconvenues ont été nombreuses. Bien trop nombreuses ! A commencer par Jupiter Acending, le dernier film des Wachowski qui a coûté 176M$ à produire mais n'en a rapporté que 183M au total. La suite de Magic Mike, Magic Mike XXL, n'a pas brillé autant que prévu et cela ne compense pas les débâcles qu'ont connu Agents très spéciaux - Code U.N.CL.E., Au Cœur de l'Océan, Entourage ou encore We Are Your Friends. Bref, vous l'aurez compris, en 2015, les films produits par Warner Bros. n'ont rien fait péter niveau box office. Seulement trois films au dessus des 100M$ cette année (contre six l'an dernier dont 3 au dessus des 200M$). Et il est certain que, comparé aux succès que sont Jurassic World et Le Réveil de la Force, le constat est encore plus grave. Ses deux plus gros hits, San Andreas et Mad Max Fury Road sont tout juste classés dans le Top 20 annuel, à la 19e et 20e place, quand l'année dernière elle plaçait 3 films dans le top 10 (et le champion de l'année, American Sniper).

Que faire pour l'année 2016 ? Le studio va-t-il sortir les bons films au bon moment ? Eléments de réponse.

Alors que le secteur n'a jamais été autant polarisé entre deux types de films (les blockbusters bourrés d'effets spéciaux et les comédies), la Warner mise sur l'éclectisme et opte pour la prise de risque calculée. Du moins, nous supposons qu'elle l'est ! Dès le mois de février, le studio sort Comment être célibataire en même temps que Deadpool (Fox) et Zoolander 2 (Paramount). Est-ce une bonne idée ? La comédie potache portée par Rebel Wilson, Dakota Johnson et Leslie Mann va-t-elle tenir le choc face aux blagues graveleuses de Ryan Reynolds ? Possible

En mars, sortie de Me Before You. Adapté du roman de Jojo Moyes, ce drame romantique devra son succès à son casting. On y retrouve pour le coup : Emilia Clarke (Game of Thrones), Sam Claflin (The Riot Club), Jenna Coleman (Captain America), Matthew Lewis (Neville Londubat dans Harry Potter) et Ben Lloyd Hughes (Divergent). Mais si les ados américains ne sont pas réceptifs à ce casting, il va sans dire que ce sera à cause de la sortie de La Chute de Londres, soit la suite de La Chute de la Maison Blanche ! Cela dit, outre la sortie de Divergente 3 (Lionsgate), le box office mondial de ce mois-ci devrait être dynamisé et dynamité par le choc des titans promis dans Batman vs Superman : L'Aube de la Justice. Avec un budget de production record (410M$), il va sans dire que le nouveau bébé de Zack Snyder ne doit pas se rater. Et c'est tout le mal qu'on lui souhaite tant les différentes bandes annonces en mettent plein la vue. le milliard de $ dans le monde est presque obligatoire et devrait permettre au studio de lancer la course aux phénomènes de l'année. Pour le prestige, Warner peut compter sur le film de Jeff Nichols, Midnight Special, en compétition à Berlin.

En mai, le studio espère faire la nique à Nos pires voisins 2 (Universal), avec la comédie policière The Nice Guys. Dans les rôles titres : Ryan Gosling, Russell Crowe et Kim Bassinger... Bref, les abdos de Zac Efron et les poignées d'amour de Seth Rogen ne vont en faire qu'une bouchée. Voilà qui est réglé, sauf si la critique s'emballe et que le public adulte revient dans les salles. Mais les choses pourraient s'améliorer en juin. J'insiste sur le "pourraient" car même si la sortie de Conjuring 2 est une bonne nouvelle pour la Warner (film peu coûteux et donc forcément rentable), son affrontement avec Insaisissables 2 (Lionsgate) et l'adaptation de Warcraft (Universal) n'en est pas une du tout ! Il ne serait ainsi pas étonnant que le combat vire au cauchemar pour les trois studios… En juillet, c'est Tarzan que voudra faire revivre le studio, après l'échec de Pan, le pari est risqué. D'autant qu'en face, Disney a prévu un Spielberg familial, Le Bon gros géant. Une guerre des familles est à prévoir à moins que les ados trippent pour le roi de la jungle. Il faudra quand même compter sur la suite de Independence Day (Fox), sortie une semaine avant. Central intelligence, avec DwayneJohnson et Kevin Hart a plus de chance de rencontrer son public dans le genre comédie de flics.

Mais outre Batman vs Superman : L'Aube de la Justice, Warner Bros. peut également compter en août sur un autre blockbuster ultra méga attendu les fans de comics. Il s'agit bien évidemment de Suicide Squad ! Réalisé par David Ayer (Fury), le film peut compter sur la présence de Will Smith (After Earth), Margot Robbie (Le Loup de Wall Street), Jared Leto (Dallas Buyers Club), Jai Courtney (Terminator Genisys), Common (Selma), Viola Davis (HTGAWM), Cara Delevingne (Pan) et les apparitions de Ben Affleck (Argo) et Scott Eastwood (Snowden). Bref, voilà une distribution qui pèse lourd mais devrait donner au film un goût d'Avengers en plus badass !

En septembre, on joue la sécurité avec le pilote héroïque Sully, incarné par Tom Hanks, dans un film de Clint Eastwood.

En octobre, le studio qui a produit la trilogie The Dark Knight dévoilera The Accoutant. Le film dirigé par Gavin O'Connor (Brothers) raconte comment un expert-comptable incarné par Ben Affleck (!) bosse en parallèle pour des organisations mafieuses. Face à Gambit, le huitième film estampillé X-Men porté Channing Tatum, Warner Bros. devra sérieusement jouer des coudes. Cela étant, connaissant l'ex-mari de Jennifer Garner, il se pourrait bien que sa performance soit 'Oscar-worthy' et donc peu destinée au grand public. Affaire à suivre.

En novembre, la comédie Bastards qui n'inspire pas plus que cela verra s'opposer Glenn Close (Damages) à Ed Helms (Les Millers) et Owen Wilson (No Escape)… Juste après, le préquel de Harry Potter prendra le relais. J'ai nommé Les Animaux fantastiques ! Réalisé par David Yates (Harry Potter 5, 6, 7 et 8) compte dans ses rangs Eddie Redmayne (The Danish Girl), Ezra Miller (We Need to Talk About Kevin) et Colin Farrell (True Detective). Le public aura-t-il déjà envie de replonger dans l'univers magique de Harry ? Le prequel vaudra-t-il vraiment le détour ? Il n'en fait aucun doute. Le marketing sera là pour ramener les fans d'Harry Potter dans les salles. Ce qui fera au moins trois blockbusters de première catégorie dans le programme 2016 du studio. Assurément 2016 sera meilleure que 2015.

Une chose est sûre, l'agenda de la Warner Bros. est donc plus que jamais optimisé autour de ces trois films majeurs : Batman vs Superman : L'Aube de la Justice, Suicide Squad et Les Animaux fantastiques. Chacun d'eux devant donner lieu à une suite déjà programmée, la marge d'erreur est faible voire carrément inexistante. Et si aujourd'hui le marché mondial permet de rentabiliser même les plus gros bides (merci la Chine), un succès public dans les salles américaines est toujours apprécié.

Eddie Redmayne, magizoologiste dans la série spin-off d’Harry Potter

Posté par cynthia, le 3 juin 2015

Eddie Redmayne, récemment oscarisé pour Une histoire du temps, rejoint officiellement le casting du spin-off de Harry Potter, Les animaux fantastiques. Warner Bros l'a confirmé sur Twitter.

L'acteur était pressenti depuis longtemps pour ce prequel qui se déroule 70 ans avant les aventures du jeune sorcier. L'acteur tiendra le rôle principal du film, celui de Norbert Dragonneau.

Norbert Dragonneau (Newt Scamander en anglais) est un magizoologiste auteur du célèbre livre Vie et habitat des animaux fantastiques, manuel très prisé dans le monde des sorciers.

Les aventures de ce héros et dont le premier volet est prévu pour la fin 2016, occuperont toute une trilogie. Le scénario est écrit par J.K Rowling elle-même.

Pour le reste du casting, il faut savoir que les rumeurs vont bon train sur le web. En effet, de nombreuses actrices sont en lice pour accompagner Eddie Redmayne, notamment Saoirse Ronan, Dakota Fanning ou encore Kate Upton.

Warner Bros mise sur Harry Potter et les Légo

Posté par redaction, le 17 octobre 2014

Warner Bros ne met pas tous ses oeufs dans le même panier. Outre les superhéros de DC Comics (10 films entre 2016 et 2020), le studio a décidé de miser sur deux autres franchises: Harry Potter et Lego.

On savait déjà que David Yates allait réaliser Les Animaux fantastiques (lire notre actualité), premier "spin-off" de la saga Harry Potter, avec des créatures magiques et des personnages inspirés de l'univers du sorcier. Sortie en salle prévue en 2016. Mais J.K. Rowling, l'auteure de la saga, et Warner ont confirmé qu'ils travaillaient sur deux autres films, l'un qui sera en salles en 2018 et l'autre en 2020. Le casting devrait être bientôt annoncé. La trilogie se déroule à New York plus de 70 ans avant la naissance d'Harry Potter et suit les aventures de Newt Scamander, né en 1897, ancien étudiant de Poudlard avant de rejoindre le Ministère de la Magie où il a officié dans le Département de contrôle et de régulation des créatures magiques.

Autre succès au box office qui va être exploité sous forme de franchise: les Légo. Trois nouveaux films sont déjà prévus. La suite de Légo, la grande aventure sortira au cinéma en 2018. Pour les deux autres projets, qui sortiront en 2016 et 2017, la Warner a décidé de piocher dans les boîtes Légo en prenant pour l'un la série Batman et pour l'autre la série Ninjago.

Reste l'hypothèse étonnement non évoquée d'un crossover Harry Potter/Légo pour les années 2020.

Une trilogie pour les Animaux fantastiques : J.K. Rowling convaincue par Warner Bros

Posté par cynthia, le 2 avril 2014

jk rowling les animaux fantastiquesPoussée par la Warner Bros, J.K Rowling travaille sur l'adaptation cinématographique de son roman Les animaux fantastiques. Après l'arrêt de la franchise Harry Potter et la fin prochaine de celle du Hobbit, le studio n'a pas résisté à l'appel du monde des sorciers. Selon le New York Timesn J.K. Rowling, l'auteure d'Harry Potter, devenue romancière de polars, reviendra donc sur grand écran avec une adaptation des Animaux fantastiques. ce que l'on savait depuis quelques mois.

Les nombreux fans de la saga du binoclard le plus aimé de la planète – déployée en sept tomes par l'auteure anglaise et portée avec succès en huit films cinéma (entre 2001 et 2011) – peuvent sauter sur leur balais. Car en effet, le spin-off de la saga s'étendra en fait sur trois longs métrages.

Pourtant cela n'a pas été une tâche facile pour Kevin Tsujihara, le patron de la Warner. En effet, ce dernier a dû faire des pieds et des mains pour obtenir une réponse positive de la part de J.K Rowling. "Quand je dis qu'il a tout fait pour que les choses se fassent, ce ne sont pas des paroles d'attaché de presse mais la vérité littérale. Nous avons dîné ensemble une fois. Ce repas a été suivi d'un coup de fil. Après quoi, j'ai sorti le brouillon sur lequel je travaillais et me suis mise à réécrire" a confié la romancière au New York Times.

Mais qu'est-ce que Les animaux fantastiques? Il s'agit d'une sorte de dictionnaire qui recense toutes les créatures magiques rencontrées au fil des aventures du sorcier Harry Potter (hyppogriffe, centaure, phénix, manticore et on en passe). Les films devraient se dérouler à New York (on est bien loin de Poudlard), 70 ans avant les évènements de la saga Harry Potter. La trilogie sera centrée sur la trajectoire du ''magicozoologiste", Newt Scamanter.

Le premier volet est toujours en cours d'écriture. Il ne devrait pas sortir avant 2016. Alfonso Cuaron a exprimé son intérêt pour la mise en scène. Il avait déjà réalisé Harry Potter et le prisonnier d'Azkaban en 2004.

___________
Lire aussi : Une franchise "spin-off" d'Harry Potter sur les rails