le silence de lorna » Le Blog d'Ecran Noir

Cannes : les Frères Dardenne feront leur leçon (de cinéma)

Posté par vincy, le 8 mai 2009

Double Palme d'or, Jean-Pierre et Luc Dardenne, cinéastes et documentaristes belges, feront la Leçon de cinéma annuelle au Festival de Cannes. Elle se tiendra le mardi 19 mai, salle Buñuel, à 14h30. Le silence de Lorna, l'an dernier, avait obtenu le prix du scénario. Six de leurs films sont venus à Cannes, dont quatre en Compétition, à chaque fois primé.

Glamour et paillettes : qui croisera-t-on à Berlin ?

Posté par MpM, le 3 février 2009

clive owen naomi wattsLe rêve de tout festival, c’est probablement le doublé réussi par la Mostra de Venise en août dernier : s’offrir en même temps Brad Pitt et George Clooney sur le tapis rouge. Mais ce n’est pas mal non plus de créer l’événement quotidiennement en proposant une ronde continuelle de vedettes et de célébrités. De ce côté-là, le pari risque de s’avérer fructueux pour la 59e Berlinale qui pourrait voir défiler du 5 au 15 février prochains Naomi Watts et Clive Owen (L’enquête de Tom Tykwer, en ouverture), Sean Penn et Gus van Sant (Milk, cité dans huit catégories aux Oscar), Kate Winslet (The reader de Stephen Daldry), Gael García Bernal et Michelle Williams (pour Mammoth de Lukas Moodysson), Zhang Ziyi (Forever Enthralled de Chen Kaige), Keanu Reeves, Julianne Moore et Robin Wright Penn (The Private Lives Of Pippa Lee de Rebecca Miller), on en passe et pas des moindres.

Le glamour français ne devrait pas être en reste, puisque La journée de la jupe de Jean-Paul Lilienfeld, qui compte Isabelle Adjani dans son casting, est présenté en section Panorama. Kate winslet La présence de la star dans les rues de Berlin pourrait faire considérablement grimper la température… On attend également Julie Delpy qui présente The countess, son nouveau film, Chiara Mastroianni et Agathe Bonitzer réunies par Sophie Fillières dans Un chat, un chat ou encore Roschdy Zem qui joue, aux côtés de Brenda Blethyn (Secrets et mensonges), dans le dernier Rachid Bouchareb, London river.

Enfin sont assurés d’être là Tilda Swinton (dite : "Madame la Présidente du Jury") qui aux côtés notamment du cinéaste Wayne Wang et de la réalisatrice Isabelle Coixet aura la lourde tâche de décerner l’Ours d’or, Arta Dobroshi, l’impressionnante Lorna du Silence de Lorna (jury des courts métrages), Maurice Jarre, qui recevra un ours d’or d’honneur venant couronner toute sa carrière et Claude Chabrol récompensé par la "Berlinale camera" (prix décerné à une personnalité ou une institution auquel le festival est particulièrement attaché) en même temps que le producteur allemand Günter Rohrbach.

Certes, tout cela réjouit avant tout les journalistes, que la célébrité attire en masse (on se souvient de la quasi émeute lors de la présence de Madonna ou encore le duo Natalie Portmann / Scarlett Johansson l’an dernier), mais également le public berlinois qui a la possibilité d’assister aux différentes projections et même de rencontrer certaines équipes de film. Un festival d’envergure internationale qui pense aux simples spectateurs de proximité, ce n’est pas si courant ! Pendant dix jours, c’est certain, Berlin va être la capitale du cinéma, du glamour mais aussi de la cinéphilie.

2008 : le Top 5 de Martin

Posté par Martin, le 23 décembre 2008

Ecran Noir revient, auteur par auteur, à ses coups de coeur de l’année passée…

martin drouotJohn John et Serbis de Brillante Mendoza, deux films qui marquent la naissance d'un vrai cinéaste, doux et cru à la fois, à la lumière unique

Valse avec Bashir d'Ari Folman, le premier dessin animé à se servir aussi bien des ombres pour révéler celles de tout un pays

Le Silence de Lorna des frères Dardenne, qui sont les seuls à faire des thrillers réalistes et métaphysiques

Entre les murs de Laurent Cantet, à chaque instant stimulant

Hunger de Steve McQueen, pour la beauté de la fresque religieuse et jamais voyeuriste de la destruction d'un corps

Perles cachées de l'année : Les cendres du temps, redux de Wong Kar-wai, Beaufort de Joseph Cedar, Frownland de Ronald Bronstein, Eldorado de Bouli Lanners, Les 7 jours de Ronit et Schlomi Elkabetz, California Dreamin' de Cristian Nemescu et 7ème ciel d'Andreas Dressen

Film le plus attendu pour 2009 : La Fille du RER d'André Téchiné

Les « Oscars » européens se préparent

Posté par vincy, le 5 octobre 2008

Les "European Film Awards" ont toujours du mal à s'imposer, jamais cités dans les dossiers de presse, rarement mentionnés sur les affiches, valorisés ad minima dans les articles de presse. Si l'échec populaire et médiatique est patent, il faut au moins reconnaître que, cinématographiquement, l'audace est de mise. Ils viennent de révéler les quatre films en course pour le prix de la meilleure première oeuvre et, reconnaissons, qu'il y a une volonté de primer des cinémas singuliers : Hunger, de Steve McQueen (Royaume Uni), Premières neiges, de Aida Begic (Bosnie Herzégovine), Tulpan, de Sergey Dvortsevoy (Kazakhstan), tous trois primés à Cannes, mais aussi Tatil Kitabi, de Seyfi Teoman (Turquie).

Pour les nominations dans les autres catégories, la France a présenté Bienvenue chez les Ch'tis, Un conte de noël, Entre les murs et La graine et le mulet. On note que de nombreux films "cannois" sont dans le "pipeline" comme Moscow, Belgium, Delta, Gomorra, Il Divo, Home, O'Horten, Le silence de Lorna, Valse avec Bashir, Trois singes, Wolke 9...
Parmi les grands cinéastes en lice pour la nomination au prix du meilleur réalisateur, on note la présence de Nikita Mikhalkov, Mike Leigh, Andrzej Wajda, Sergei Bodrov.

On sait déjà que Dame Judi Dench, oscarisée, jamesbondisée, shakespearisée, sera honorée d'un prix spécial pour l'ensemble de sa carrière. De même les fondateurs du Dogme danois, créé en 1995, lancé sur les écrans en 1998 avec Festen et Les Idiots, seront récompensés d'un prix pour leur contribution au cinéma mondial. Thomas Vinterberg, Lars Von Trier, Kristian Levring et Soren Kragh-Jacobsen seront, à coup sûr, les vedettes de cette 21e cérémonie, qui aura lieu cette année, le 6 décembre, à Copenhague.

Rentrée cinéma : le jeu des chaises musicales

Posté par vincy, le 9 juillet 2008

Il a suffit qu’ Entre les murs, palme d’or du dernier festival de Cannes, s’avance de trois semaines, passant d’une date de sortie initialement prévue le 15 octobre à celle définitive du 24 septembre (afin de concourir pour les Oscars), pour que de nombreux distributeurs changent à leur tour les dates de sorties de leur film phare. Ainsi Le silence de Lorna (prix du scénario à Cannes) préfère ne pas affronter Jaoui et Cantet pour sortir finalement le 27 septembre, date à laquelle le Kassovitz était prévu. Mais Babylon AD préfère profiter des vacances estivales en sortant le 20 août finalement, soit une petite semaine après Batman, qui un temps menaça Wall-E et X-Files 2 en essayant d’obtenir des écrans le 30 juillet.

Dans le même temps, Max la menace a décidé finalement de zapper l’été pour sortir plus discrètement à la rentrée. Tout comme le Royaume interdit qui évitera les blockbusters estivaux pour chercher un public fidèle d’asiatophiles à l’automne. Et ainsi de suite. Blindness, film d’ouverture du festival de Cannes, est ainsi passé de l’été a 8 octobre. De même le Tokyo ! du trio Gondry / Carax / Bong et Khamsa de Dridi s’affronteront après diverses dates pressenties.

Le jeu devient de plus en plus tendu avec les enjeux financiers d’une sortie en salles. Vivement les lancements simultanés en VOD…

Cannes toujours favori du Parlement européen

Posté par vincy, le 21 juin 2008

L'an dernier, pour son premier prix LUX, le parlement européen avait été remis à De l'autre côté, du cinéaste allemano-turc Fatih Akin. Il s'agit de soutenir la diffusion des films européens dans l'Union européenne, en leur permettant d'être sous-titrés en 23 langues et de disposer d'une copie au format 35mm pour chacun des pays membres. Dix films ont été pré-sélectionnés par un panel de 17 professionnels. Cette liste faisait la part belle à l'Europe du nord et de l'Est (un seul pays latin). Sur ces dix fictions, trois ont été choisies par un jury de 7 membres composé de critique, exploitants, programmateurs, directeurs de festivals.
Deux films étaient en compétition à Cannes : le hongrois Delta et le belge Le silence de Lorna. Etonnants choix quand on sait que les films italiens de la compétition ou le Desplechin pouvaient en être. Un troisième film, Citizen Havel, venu de République Tchèque, jouera les outsiders.

Les députés européens verront ces films à la rentrée et le favori obtiendra son prix le 22 octobre.