Le court métrage en fête du 14 au 20 mars

Posté par MpM, le 12 mars 2018

Pour sa 2e édition qui commence ce mercredi, la Fête du court métrage met le format court en lumière au travers d’une sélection de 180 films, avec le soutien de L’Agence du court métrage.

Durant une semaine, plus de 4000 projections sont organisées dans toute la France et à l'international ainsi que des rencontres, animations, ateliers d’éducations à l’image dans 30 villes ambassadrices comme Amiens, Bordeaux, La Réunion, Lille, Nantes, Saint-Etienne, Toulouse ou Tulle.

Les programmes sont articulés autour de 4 thématiques :

- « les incontournables » : la crème des acteurs et réalisateurs français est réunie au sein de nos programmes de courts métrages, devenus classiques. A voir et à revoir !

On retrouvera notamment dans cette catégorie des films signés Jacques Tati (L'école des facteurs) ou Michel Gondry (La lettre) et d'autres réunissant Mélanie Laurent et Guillaume Canet (Voyage d'affaires de Sean Ellis) ou Isabelle Huppert et Jeanne Moreau (L'amour, l'amour de Sandrine Veysset).

- « Jeune public » : Huit programmes à destination des plus jeunes : de l’aventure, de l’émotion, du rire, pour que chacun y trouve son bonheur.

L'occasion de (re)voir Le voyage dans la lune de Georges Méliès, Les trois inventeurs de Michel Ocelot ou Le petit bonhomme de poche d'Ana Chubinidze.

- « Les Amis du court métrage » : Plusieurs des partenaires de la manifestation réunis pour célébrer la richesse et la diversité du court métrage, dans des programmes “carte blanche” spécialement créés pour l’occasion. C’est ainsi l’occasion de mettre en lumière le travail de structures qui œuvrent pour le court métrage.

Avec le Printemps des poètes, découvrez notamment Negative space de Max Porter et Ru Kuwahata, tandis que le festival Premiers plans d'Angers propose La jeunesse des loups garous de Yann Delattre, K-nada d'Hubert Charruel ou encore Chasse royale de Romane Gueret et Lise Akoka.

- « Questions de sexes, de genres et d’étiquettes » : à chaque année son sujet ! Cette année, 21 films autour des questions de genres, de sexes et d’étiquettes, afin de mettre à mal les stéréotypes dans la quête d’un monde plus tolérant.

Une très belle offre qui va de Jamais, jamais d'Erwan Le Duc à Où je mets ma pudeur de Sébastien Bailly, en passant par A bref history of Princess X de Gabriel Abrantes, Junior de Julia Ducournau, By the kiss de Yann Gonzales ou Cipka de Renata Gasioroswka.

Une liste de films "unitaires" sont également proposés aux lieux participant à la manifestation, leur permettant de les programmer à leur guise. On y retrouve Ce qu'il restera de nous de Vincent Macaigne, Luminaris de Juan Pablo Zaramella, La queue de la souris de Benjamin Renner, Le bruit du gris de Stéphane Aubier et Vincent Patar, Body de Léonor Seraille, Les jours d'avant de Karim Moussaoui...

Par ailleurs, cette année, la Fête du court métrage a choisi de mettre en avant des "talents" du cinéma français. Trois programmes spécifiques proposeront ainsi de (re)découvrir le travail de quinze réalisateurs et réalisatrices qui représentent l’excellence et la diversité de la création cinématographique au format court : Alexandre Perez (Sergent James) ; Alice Vial (Loulou) ; Bertrand Mandico (Depressive cop) ; Emma Benestan (Goût bacon) ; Céline Devaux (Gros chagrin) ; Caroline Poggi et Jonathan Vinel (Tant qu’il nous reste des fusils à pompe) ; Jessica Palud (Marlon) ; Ladj Ly (Les misérables) ; Simon Bouisson (Wei or die) ; Valerie Leroy (Laissez-moi danser) ; Rémi Durin (La licorne) ; Alice Diop (Vers la tendresse) ; Edouard Salier (Cabeza madré) ; Maïmouna Doucouré (Maman(s)) ; Anais Volpé (Heis).

Pour tout connaître du programme ville par ville, rendez-vous sur le site de la manifestation, il y a forcément une séance pour vous !

__________________________

La fête du court métrage, 2e édition
Du 14 au 20 mars
http://www.lafeteducourt.com

Le Jour le plus Court change de nom

Posté par vincy, le 28 septembre 2016

Créé en 2011 à l'initiative du CNC et de l'Agence du court métrage, la manifestation Le Jour le plus Court, dédiée aux couts-métrages célèbre sa sixième édition en changeant de nom. Désormais il s'agira de La fête du court métrage. Jusqu'en 2014, Le jour le plus court coïncidait avec le solstice d'hiver, le 21 décembre, soit en effet le jour le plus court de l'année. Désormais, la fête s'étale sur quelques jours avant le solstice. Cette année, la manifestation aura du 15 au 18 décembre.

L'affiche a été révélée par la même occasion, et le site internet a pris sa nouvelle URL http://www.lafeteducourt.com. Sur les réseaux, ce sont toujours les anciennes adresses qui fonctionnent.

La Fête du Court métrage aura lieu partout en France et organisera une grande fête autour de la pratique du court métrage à Paris, Angoulême, Lille, Rennes et Saint-Etienne, en plus de rencontres publiques avec des professionnels dans une vingtaine de villes. Les inscriptions sont ouvertes.