Les cinémas d’Utopolis et d’EuropaCorp changent de propriétaires

Posté par vincy, le 5 octobre 2016

Kinepolis a finalement pu reprendre neuf cinémas du groupe Utopolis en cédant quatre multiplexes belges à UGC (Aarschot, Lommel, Malines et Turnhout ) pour satisfaire l'autorité de la concurrence. Kinepolis a ainsi racheté cinq multiplexes aux Pays-Bas (Almere, Den Helder, Oss, Zoetermeer, Emmen), trois au Luxembourg (Luxembourg et Esch-sur-Alzette) et un en France, à Longwy. Kinepolis se renforce ainsi dans le Benelux et dans une moindre mesure dans l'Est de la France. Avec ce rachat, le groupe possède 47 complexes, dont 14 aux Pays-Bas, 12 en Belgique et 10 en France. L'acquisition d'Utopolis lui permet d'ajouter une cinquantaine de salles à son réseau. Pour UGC c'est aussi une bonne opération. Avec trois cinémas dans le pays (deux à Bruxelles, un à Anvers), le réseau était un peu sous dimensionné face à ... Kinepolis. UGC dispose donc désormais 7 multiplexes en Belgique.

Autre bouleversement dans l'exploitation, celui des cinémas d'EuropaCorp, la société de Luc Besson, qui va céder au réseau Gaumont-Pathé son multiplexe d'Aéroville près de l'aéroport Charles-de-Gaulles en région parisienne ainsi que son projet à La Joliette à Marseille. Ouvert en 2013, le complexe d'Aéroville se voulait novateur dans un centre commercial ambitieux (et le 3e en france par sa superficie). EuropaCorp souhaite depuis quelques temps se concentrer sur ses métiers de base (production, distribution). Avec 2500 places dans 12 salles (dont deux salles lounge avec bar privatif, deux avec son immersif, etc..), le complexe avait séduit un large public. La fréquentation est en hausse avec 700000 entrées en 2015 contre 500000 en 2014.

Pour les cinémas Gaumont-Pathé ce sera le premier complexe dans le nord de Paris (et le premier dans le département du Val d'Oise). Sa seule vraie concurrence est l'UGC Cine Cite O'Parinor dans le centre-commercial d'Aulnay-sous-bois. Le projet de Marseille, dans la zone Euroméditerranée, pas loin du Mucem, complètera l'offre du groupe déjà situé à Plan de Campagne, sur la route d'Aix-en-Provence, et dans le 4e arrondissement de la ville.

Kinepolis s’étend en région parisienne et près de Toulouse

Posté par vincy, le 26 juin 2016

Kinépolis continue de s'étendre en France. Jusque là, la chaîne de multiplexes était surtout présente au Nord et à l'Est avec des cinémas parmi les plus importants du pays à Mulhouse, Nancy, Thionville, Julien-lès-Metz, Lomme, et Longwy (après l'acquisition de l'Utopolis en 2015). Progressivement, la conquête s'est élargie à l'Ouest (Rouen, où Kinépolis a repris l'exploitation du cinéma Saint-Sever en janvier) et au Sud (Bourgoin-Jallieu et Nîmes).

Le groupe va ajouter deux multiplexes dans deux zones géographiques nouvelles: celui de Brétigny-sur-Orge dans le sud de l'Ile-de-France (10 salles, 1530 fauteuils), dans une zone où il y a surtout des salles indépendantes, hormis le Mega CGR d'Evry et le future multiplexe de Massy. La construction de ce pôle loisirs et commerce vient de commencer et l'établissement vise 500000 spectateurs. L'ouverture est prévue dans un an.

Le 21 juin, Kinepolis a annoncé qu'elle allait s'installer dans nord de l'agglomération de Toulouse, à Fenouillet, dans une immense zone commerciale. Les 10 salles (1100 sièges) espèrent accueillir 400000 personnes. L'ouverture du cinéma est prévue fin 2016. "Ce nouveau multiplexe répond à une demande forte, vu qu'il y avait un manque de multiplexes et d'une offre culturelle variée dans la région. En plus, l'agglomération du Nord de Toulouse connaît un essor démographique important" explique Eddy Duquenne, Pdg de Kinepolis Group. Pourtant Toulouse ne manque pas de cinémas ni de multiplexes (Gaumont, UGC, Mega CGR, Utopia, etc...). Le Mega CGR de Blagnac, d'ailleurs, se trouve à moins dix kilomètres.

Cela faisait onze ans que Kinepolis n'avait construit de nouveaux cinémas en France.

Ecrans noirs à Bruxelles

Posté par vincy, le 22 mars 2016

Avec au moins 30 morts, le double attentat suicide revendiqué par l'EI qui a visé l'aéroport de Bruxelles et une station de métro dans le centre ville est l'un des plus importants survenus en Europe ces dernières années. Comme pour les attentats de Paris le 13 novembre dernier, la capitale belge s'est placé dans un état d'urgence, à un niveau d'alerte 4 selon la nomenclature du pays.

Les conséquences sont à peu près les mêmes : commerces fermés ou vides, transports bloqués, événements culturels annulés. Les cinémas ont suivi. Le multiplexe Kinepolis de Bruxelles baissé le rideau pour la journée, tout comme les deux complexes UGC. Les cinémas Galeries et Aventure ont aussi décidé de ne pas ouvrir malgré le festival du film documentaire Millenium qui s'y tient cette semaine.

Le BIFFF - Festival international du Film Fantastique de Bruxelles - qui doit se lancer la semaine prochaine n'a pas encore communiqué ses intentions. Tout comme les salles de cinéma bruxelloises, il faudra attendre les décisions de sécurité prises au niveau national et local pour savoir si ces mesures sont maintenues dans les jours qui suivent.

Les multiplexes en plein boom et ceux qui dépriment

Posté par vincy, le 31 janvier 2016

ugc ciné cité logo

Le Film Français, en partenariat avec Rentrak, dévoile le classement annuel des 200 complexes cinématographiques les plus fréquentés en 2015.

Les 5 multiplexes au top. UGC domine.
Le Top 5 est toujours dominé par UGC avec l'UGC Ciné Cité des Halles (Paris) et le Ciné Cité de Bercy (Paris), avec respectivement 3,2 millions et 2,05 millions de spectateurs. Les deux encaissent une baisse de leurs entrées (-3,4% et -10,8%). Ils sont suivis du Kinopolis de Lomme dans le Nord (2,03 millions), du MK2 Bibliothèque à Paris (1,71 million) et du Gaumont Carré Sénart en Seine-et-Marne (1,7 million).

Les gros réseaux. Gaumont-Pathé en tête.
Outre les Ciné Cité des Halles et de Bercy, le réseau UGC cinq autres complexes qui ont attiré plus d'un million de spectateurs: La Défense (Hauts de Seine), Strasbourg, Rosny (Seine Saint Denis), Saint-Quentin-en-Yvelines (Yvelines) et Créteil (Val de Marne).
Gaumont-Pathé (Europalaces) compte 13 multiplexes dans cette liste de 23 millionnaires. Hormis celui de Carré Sénart, on retrouve le Pathé Plan de Campagne (Marseille), le Pathé Belle Epine (Région parisienne), le Gaumont Parnasse (Paris), le Gaimont de Montpellier, le Pathé Carré de Soie (près de Lyon), le Gaumont Opéra (Paris), le Pathé de Nice, le Gaumont de Labège (près de Toulouse), le Gaumont Wilson (à Toulouse),le Gaumont du Disney Village, le Pathé de Conflans (Yvelines) et le Pathé de La Garde (près de Toulon).
A part le MK2 et le Kinépolis, un seul autre cinéma hors des grands réseaux se classe dans ces 23 millionnaires, Les 3 Palmes à Marseille, avec 11 écrans et 1,15 million de spectateurs.

Les autres réseaux et indépendants. Kinépolis et Mega CGR en vedette.
Outre Les 3 Palmes à Marseille, quelques multiplexes tirent leur épingle du jeu. Kinépolis à Metz, à Nîmes, à Nancy, à Thioville et à Mulhouse ont tous attiré plus de 600 000 spectateurs. Côté Méga CGR, ceux de Tours, Brignais, Blagnac, Villenave d'Ornon, Torcy, La Rochelle, Saint-Saturnin, La Mézière et Pau, ont aussi séduit plus de 600 000 spectateurs. Pour MK2, seul celui de Quai de Seine/Quai de Loire a enregistré 919000 tickets.

Parmi les autres complexes très fréquentés citons le Ciné Dôme à Aubière (près de Clermont Ferrand), le Mégarama de Villeneuve la Garenne (Val de Marne), le Multiplexe Liberté à Brest, le Ciné Cap Vert à Quétigny (près de Dijon), le Méga Castillet à Perpignan, le Capitol Studios près d'Avignon, l'EuropaCorp Aéroville près de l'aéroport de Roissy, le Rex à Paris et le Cinéville à Hénin-Beaumont.

Les plus fortes progressions. Les villes moyennes dynamiques.

  • + 43,07%. Pathé Quinconces Le Mans (550000)
  • + 42,05%. Europacorp Aéroville Roissy (712000)
  • + 41,18%. Mega CGR Draguignan (290000)
  • + 15,72%. Pathé Beaugrenelle Paris (923000)
  • + 12,45%. Véo Muret - Toulouse (457000)
  • + 10,26%. Majestic Compiègne (504000)

Les plus fortes chutes. Les Champs Elysées et la banlieue souffrent.

  • - 30,43%. La Géode (320000) - lié à la fermeture de la Cité des Sciences et de l'Industrie durant près de deux mois.
  • - 23,18%. Alhambra Saint Etienne (350000)
  • - 20,97%. UGC Ciné Cité Rosny (1405000)
  • - 19,43%. UGC Normandie Champs Elysées (296000)
  • - 16,89%. Gaumont Champs-Elysées (657000)
  • - 16,57%. Gaumont Saint-Denis (367000)


Les leaders en région.

  • Ile de France. UGC Cité Cité Les Halles à Paris.
  • Nord-Pas-de-Calais-Picardie. Kinépolis Lomme près de Lille.
  • Alsace-Lorraine-Champagne-Ardennes. UGC Ciné Cité Etoile à Strasbourg.
  • Bourgogne-Franche Comté. Ciné Cap-Vert à Quétigny, près de Dijon.
  • Rhône Alpes- Auvergne. Pathé Carré de Soie à Vaulx en Velin, près de Lyon.
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur. Pathé Plan de Campagne près de Marseille.
  • Corse. Ellipse Cinéma à Ajaccio.
  • Midi-Pyrénées-Languedoc-Roussillon. Gaumont Multiplexe à Montpellier.
  • Aquitaine-Limousin-Poitou-Charentes. Méga CGR à Villenave d'Ornon, près de Bordeaux.
  • Centre. Méga CGR à Tours.
  • Pays de la Loire. Gaumont Multiplexe à Angers.
  • Bretagne. Gaumont Rennes.
  • Normandie. Pathé Docks 76 à Rouen.

Kinepolis étale son royaume aux Pays-Bas

Posté par vincy, le 23 juillet 2014

kinepolisLe groupe belge Kinepolis étend son empire. Début juin, le groupe avait repris deux multiplexes (18 écrans) Abaco Cinebox en Espagne (en liquidation judiciaire), à Alcobendas près de Madrid et à Alicante. Les deux sites avaient attiré plus de 900000 entrées en 2013. Le groupe belge disposait déjà de multiplexes à Grenade, Valence et Madrid.

Après lEspagne, mais aussi la Suisse (un multiplexe), la France (Lille-Lomme, Mulhouse, Nancy, Nîmes, Metz et Thionville), et la Pologne (Poznan) Kinépolis, qui dispose de 11 sites en Belgique, investit le royaume voisin, les Pays-Bas.

Le groupe vient d'acquérir neuf cinémas Wolff (1,6 million d'entrées au total, soit moins que le seul Kinepolis de Lomme en France), et deux projets en construction (Utrecht et Dordrecht). Kinepolis sera désormais présent dans d'importantes villes de province du pays, en plus d'une présence à Rotterdam. Le groupe espère plus que doubler la fréquentation dans ce réseau dans un pays pour l'instant dominé par un autre groupe français, EuroPalaces qui est présent 22 multiplexes, y compris à Amsterdam..

Avec ces récentes acquisitions, Kinepolis dispose désormais de 34 sites. L'an dernier, les 23 cinémas du groupe ont attiré  18 millions de spectateurs.

Bilan 2013 : 24 multiplexes au dessus du million d’entrées en France

Posté par vincy, le 25 février 2014

ugc ciné cité logoAnnée après année, UGC continue de dominer le classement des cinémas établi par Le Film Français. 4 des 5 cinémas les plus fréquentés de France sont des UGC Ciné Cité : l'UGC Les Halles conserve sa pôle position avec 2,94 millions d'entrées (en baisse de presque 5%). Avec 3206 fauteuils, il remplit ainsi beaucoup mieux ses salles que le Kinepolis Lomme à Lille, autrefois leader, et désormais 3e (mais premier multiplexe de province) avec 1,97 million d'entrées.

L'UGC Ciné Cité de Bercy à Paris se classe 2e, celui de Rosny 4e et celui de La Défense 5e (tous deux en région parisienne).

Le plus gros Gaumont, 6e du classement, est aussi en Île de France, à Carré Sénart, juste devant le premier MK2 (Bibliothèque à Paris) et le premier Pathé (Belle Epine en banlieue parisienne), respectivement 7e et 8e.

La baisse de fréquentation a touché indistinctement tous les réseaux, toutes les régions et toutes les tailles de multiplexes. 137 complexes sur 150 ont vu leur nombre d'entrées baisser en 2013. Seulement 24 ont su attirer plus d'un million de spectateurs (contre 32 l'an dernier), dont 13 Gaumont-Pathé et 7 UGC. Notons que 14 de ces 24 millionnaires sont en Île-de-France.

10 multiplexes qui ont résisté à l'année de crise, avec des légères ou plus fortes hausses de fréquentation : le MK2 Bibliothèque (Paris), le Gaumont Labège (Toulouse), le Ciné Dôme Aubière (Clermont-Ferrand), le Capitole Studios (Avignon), le Rex (Paris), le Pathé Saran (Orléans), le Mégaroyal (Bourgoin-Jallieu), Le trèfle (Molsheim), le Cyrano (Versailles) et le Cap'Cinéma (Carcassonne).

Enfin, trois nouveaux multiplexes entrent dans ce Top 150, tous situés dans la grande région lyonnaise : l'UGC Ciné Cité Confluence à Lyon (616 000 spectateurs), le Pathé Les Halles à Chambéry (425 000 spectateurs) et le Ciné Marivaux à Macon (377 000 spectateurs).

Bilan 2011 : l’UGC Ciné Cité Les Halles de Paris, toujours 1er multiplexe de France

Posté par vincy, le 30 janvier 2012

Ce n'est pas le plus grand avec ses 19 salles (le Kinépolis de Lomme en possède 23) mais il reste le plus fréquenté, année après année. L'UGC Ciné Cité des Halles est encore une fois le multiplexe le plus populaire de France avec 3 170 303 entrées en 2011. Le résultat final est sensiblement le même qu'en 2010. Son plus proche concurrent est un autre Ciné Cité d'UGC, celui de Paris Bercy, avec 2 611 918 entrées (mais une progression de 12,5%!). Le Kinépolis Lomme ferme le podium et conserve sa place de leader en province avec 2 396 102 entrées (quasiment le même nombre qu'en 2010). UGC possède 5 des 6 cinémas les plus populaires du pays : deux à Paris, deux en banlieue parisienne et un en province (Strasbourg). Le Top 10 concentre 10% des entrées de l'année.

Dans le Top 30, on trouve 8 multiplexes UGC Ciné Cité. Pathé classe aussi 8 de ses complexes, Gaumont en place 9. Le premier cinéma Pathé de France est celui de Belle-Epine, dans la banlieue sud de Paris. Le plus important Gaumont est celui de Carré Sénart en région parisienne lui aussi. Les cinq autres, outre le Kinépolis, sont le MK2 Bibliothèque et le MK2 Quai de Seine/Quai de Loire, Les 3 Palmes à Marseille (le plus "petit" de ce top avec 11 salles) et un Méga CGR à Lyon.

On note malgré tout une domination de la région parisienne dans la répartition géographique : 7 des 10 premiers, 16 des 30 premiers, 19 des 38 salles millionnaires. Au total, en effet, 38 complexes ont dépassé le million de spectateurs l'an dernier et concentrent ainsi un quart des entrées en France. Et dans le Top 150 (400 000 spectateurs et plus), les plus petits complexes comprennent 4 salles (UGC Normandie) ou 6 salles (Gaumont Convention à Paris, Pathé Chambéry, MK2 Gambetta à Paris, Le Français à Enghien).

L'année record du cinéma français - plus de 215 millions d'entrées - a entrainé une hausse de la fréquentation dans 116 des 150 plus importants multiplexes français. Le Ciné City de Troyes voit son nombre de spectateurs progresser de 32%. A l'inverse, l'UGC Normandie sur les Champs Elysées voit sa fréquentation baisser de 9%. Au total 11 cinémas connaissent une année noire avec une baisse de plus de 5% (Mega CGR, Megarama, UGC et Pathé sont touchés).

C'est évidemment sans compter les cinémas art-et-essai qui souffrent de cette concurrence de plus en plus écrasante.

Régionalement, les champions sont les suivants (dans l'ordre) :

UGC Cité Ciné Les Halles à Paris (Ile de France) ; Kinépolis Lomme (Nord Pas de Calais) ; UGC Cité Ciné Strasbourg (Alsace) ; Pathé Plan-de-Campagne Marseille (Provence Alpes Cote d'Azur) ; Gaumont Multiplexe Montpellier (Languedoc Roussillon) ; Gaumont Labège Toulouse (Midi Pyrénées) ; Pathé Carré de Soie Vaulx en Velin (Rhône Alpes) ; Pathé Docks 76 Rouen (Haute Normandie) ; Gaumont Rennes (Bretagne) ; UGC Cité Ciné Mondeville Caen (Basse Normandie) ; Pathé Atlantis Nantes (Loire-Atlantique) ; Kinépolis St-Julien-Les-Metz (Lorraine) ; Méga CGR Villenueve d'Ornon Bordeaux (Aquitaine) ; Méga CGR 2 Lions Tours (Centre) ; Ciné Dôme Aubière Clermont Ferrand (Auvergne) ; Gaumont Amiens (Picardie) ; Gaumont Parc Millésime Thillois (Champagne Ardennes) ; Ciné Cap Vert Dijon (Bourgogne) ; Méga CGR La Rochelle  (Poitou Charentes) ; Mégarama Ecole Valentin Besançon (Franche Comté) ; Grand Ecran Limoges (Limousin).

Nadal-Soderling au cinéma et en 3D !

Posté par vincy, le 5 juin 2010

rafael nadalVous pourrez voir la finale des simples messieurs du tournoi du Grand Chelem de Roland Garros en 3D et sur grand écran. A partir de 14h45, dans une vingtaine de salles en France, les spectateurs auront en effet l'occasion de vibrer au coups puissants du Suédois Robin Soderling et au jeu varié du Roi de la terre battue, Rafael Nadal. Outre l'enjeu sportif, c'est aussi, avant le Mondial de Foot, l'opportunité de découvrir une autre manière de voir le sport. Bien sûr, cela inquiète, à juste titre, les producteurs et cinéastes qui voient là deux séances de cinéma leur échapper, et le public s'habituer à aller au cinéma pour se distraire autrement qu'avec un film. Opéras, événements sportifs... autant de programmes qui transforment les salles en lieux culturels et non plus en destination cinéphile.

Ceci dit, aucun film ne rendra le stress et le suspens qu'un tel match de tennis peut procurer. Avec un "méchant pas sympa" comme Soderling, aux aces vicieux, cherchant à réparer sa défaite face à Federer l'an dernier et à répéter sa domination sur Nadal sur son propre terrain et un "favori adoré" comme Nadal, avec ses frappes surpuissantes et son jeu de jambe magique, qui voudra donner une leçon à l'intrus le privant de ses retrouvailles avec Federer, la finale sera forte en émotions.

Cela coûtera 19 euros. C'est toujours moins que les 400 euros demandés au marché noir pour cuire sur le Central (désuet) de Roland Garros.

La liste des cinémas diffusant la finale de Roland-Garros en direct et en 3D :

Aix en Provence - Le Cézanne
Amiens - Gaumont Amiens
Angers - Gaumont Variétés
Belfort - Pathé Belfort
Besançon - Pathé Beaux Arts
Brest - Le Celtic
Cannes - L'Olympia
Conflans Ste Honorine - Pathé Conflans
Evreux - Ciné Zénith
Ivry sur Seine - Pathé Quai d'Ivry
Lièvin - Pathé Liévin
Lyon - Pathé Vaise
Montpellier - Multiplexe Montpellier
Nancy - Kinépolis
Nice - Pathé Lingostiere
Paris - Gaumont Champs Elysées Marignan
Paris - Gaumont Aquaboulevard
Perpignan - Mégacastillet
Reims - Thillois - Gaumont Parc Millesime
Rennes - Gaumont Rennes
Rouen - Grand Quevilly - Grand Quevilly
Saint Gaudens - Le Régent
Sénart - Lieusaint - Gaumont Carré Sénart
Strasbourg - Brumath - Pathé Brumath
Toulon - Pathé Grand Ciel
Valence - Pathé Valence

UGC Ciné Cité, concept dominateur

Posté par vincy, le 17 janvier 2010

Si les petites salles vont mal, si l'exploitation souffre de lourds investissements à réaliser, les multiplexes voient la vie en rose. UGC a ainsi  clamé son triomphe. Le complexe cinématographique le plus fréquenté de France? L'UGC Cité Ciné Les Halles avec 3 287 562 entrées affiche un nouveau record européen.

Les Ciné Cité sont nés avec ce complexe de 19 salles dans le centre de Paris, il y a 15 ans. Désormais il y en à Rouen, Caen, Bordeaux, Lyon... et Strasbourg, leader provincial du réseau avec 1 738 305 spectateurs. Car UGC concentre 5 des 7 plus grosses fréquentations de l'année avec l'UGC Ciné Cité Bercy, Rosny, Strasbourg donc et La Défense. Seuls le Kinépolis Lomme (près de Lille) et le Pathé Belle-Epine l'empêchent de réaliser un grand chelem.

Ces cinq complexes concentrent à eux seuls 5,6% des entrées en France. Un spectateur sur vingt.

Lille accueille un nouveau multiplexe

Posté par vincy, le 7 novembre 2009

ugclille.jpgC'est dans la métropole "ch'ti" qu'il y a le cinéma le plus fréquenté de province : le Kinépolis de Lomme. 23 salles, 2,5 millions d'entrées par an, à un poil du champion national, l'UGC Cité-Ciné des Halles à Paris. Le mastodonte représente la moitié des places vendues à l'année dans la métropole.

UGC n'est pas en reste sur la ville nordiste puisqu'elle disposait déjà d'un multiplexe de 14 salles, attirant 1,1 million d'entrées. La chaîne a ouvert le 6 novembre un nouveau complexe, en banlieue, à Villeneuve d'Ascq : 12 salles mais un peu plus de fauteuils et quatre salles équipées en 3D relief. UGC espère séduire 600 000 spectateurs l'an prochain. Etonnament il n'y a pas eu de retard. Les délais ont été respectés. Cela fait plus de dix ans que Villeneuve d'Ascq attendait son cinéma, depuis la fermeture des Cinq lumières en 1998 (voir article paru dans Nord-Eclair le 4 novembre).

Lille/Roubaix/Tourcoing, quatrième agglomération de France, dispose d'un parc très dynamique puisqu'il faut ajouter les trois salles davantage "art et essai" de Michel Vermoesen : le Majestic, le Métropole et le Duplexe Roubaix, soit 19 écrans  pour 660 000 spectateurs. Ces trois cinémas acceptent aussi les cartes UGC illimité, qui ainsie st disponible dans 46 salles.

Lille est l'une des villes les plus cinéphiliques du pays avec, en 2009, déjà 3,3 millions de spectateurs, juste derrière Paris, Lyon et Toulouse ; mais devant Bordeaux, Marseille et Strasbourg. Un habitant pour quatre billets de cinéma? Lille a l'avantage d'être une ville étudiante et culturellement vivante. De la production de films (notamment avec le CRRAV) à l'enseignement (Le Fresnoy), le cinéma a toujours été à sa place.

La question est de savoir si l'augmentation de l'offre fera augmenter la demande...