Guillermo Del Toro couronné par la Directors Guild of America

Posté par vincy, le 4 février 2018

Si l'Oscar du meilleur film reste ouvert, celui du meilleur réalisateur semble définitivement réservé à l'avance par Guillermo del Toro. The Shape of Water part favori pour les statuettes du 4 mars après avoir raflé un Lion d'or à Venise, et le prix du meilleur film de la Guilde des producteurs. Hier soir, il a ajouté le Prix du meilleur réalisateur remis par la Directors Guild of America.

C'est la quatrième fois qu'un cinéaste mexicain en quelques années remporte ce prix, après ceux d'Alejandro Gonzalez Inarritu (Birdman, The Revenant) et d'Alfonso Cuaron (Gravity). L'an dernier, Damien Chazelle avait gagné grâce à La La Land, puis remporté l'Oscar du meilleur réalisateur quelques semaines plus tard (mais pas celui du meilleur film, alors qu'il partait favori).

Il était face à Greta Gerwig (Lady Bird), Martin McDonagh (Three Billboards Outside Ebbing, Missouri), Christopher Nolan (Dunkerque) et Jordan Peele (Get Out).

Ce dernier n'est pas reparti bredouille puisque la DGA a récompensé Jordan Peel en tant que meilleure première réalisation. parmi les autres prix, notons ceux de Matthew Heinemen pour City of Ghosts (meilleur documentaire), Reed Morano pour The Handmaid's Tale (meilleure série dramatique), Beth McCarthymiller pour Veep (meilleure série comique), le québécois Jean-Marc Vallée pour Big Little Lies (meilleure minisérie ou téléfilm) et Niki Caro pour Anne with an E (meilleur programme jeunesse).

Festival 2 Valenciennes 2016 : une sélection pleine de surprises

Posté par wyzman, le 6 mars 2016

Pour sa sixième édition, le Festival 2 Valenciennes accueille professionnels, passionnés et curieux du 14 au 20 mars. Intéressé par les films venus du monde entier, celui qui remplace le festival du film d'aventures de Valenciennes rend toujours hommage aux œuvres de fiction et documentaires avec des activités parallèles. Après nous avoir fait découvrir des films tels que Take Shelter (2011), Mud (2013), Eastern Boys et Tom à la ferme (2014), le Festival 2 Valenciennes proposera cette année encore une sélection de films tous très attrayants.

Avec Linda Hardy en maîtresse de cérémonie et Diane Kurys et Nathalie Baye en invitées, le festival devrait attirer en masse.  En effet, le programme impressionne et surprend. Les plus jeunes pourront par exemple découvrir les méthodes de travail de Thierry le Portier, dresseur de fauves avant de mater L'Odyssée de Pi quand les plus grands seront sans doute tentés par le Gladiator de Ridley Scott. Côté sélection officielle de films documentaires, Free to Run de Pierre Morath et Royal Orchestra de Heddy Honigmann nous ont déjà mis l'eau à la bouche. Tandis que la compétition côté films de fiction sera marquée par Tout pour être heureux (avec Manu Payet et Audrey Lamy), Colonia (avec Emma Watson et Daniel Brühl), L'Avenir de Mia Hansen-Love , Quand on a 17 ans d'André Téchiné ou encore Demolition de Jean-Marc Vallée !

Avec un peu de chance, nous retrouverons Frédérique Bel, Antoine Chappey, Frédéric Chau et Jean-Pierre Mocky parmi le jury officiel. Rencontres, dédicaces ou master classes, tout a été pensé pour satisfaire la curiosité des festivaliers toujours plus nombreux. En partenariat avec l'Académie de Lille, les Jeunes étoiles 2 Valenciennes proposeront une sélection de 10 court-métrages réalisés par ds élèves en audiovisuel. Et pour les fêtards, notez qu'après la projection du film de clôture (Médecin de campagne avec François Cluzet), vous pourrez venir faire la fête avec nous à l'Ephémère ! On vous le dit, cette sixième édition du Festival 2 Valenciennes est à ne manquer sous aucun prétexte. Pour plus d'informations, rendez-vous sur le site de cet événement culturel incontournable du mois de mars.

Coup de coeur pour Vanessa Paradis au Festival de Namur

Posté par vincy, le 11 septembre 2015

Le Festival International du Film Francophone de Namur (FIFF) fêtera sa 30ème édition du 2 au 9 octobre 2015. Pour cette édition anniversaire, le FIFF offre son Coup de cœur à Vanessa Paradis, pour ses (presque) 30 ans de carrière. La coïncidence est heureuse. Et le choix plutôt pertinent pour une artiste sans frontières, en musique comme en cinéma.

Vanessa Paradis sera présente à Namur les jeudi 8 et vendredi 9 octobre. Le Festival lui a demandé de choisir trois films de sa propre filmographie ainsi qu’un long métrage francophone qu’elle aime tout particulièrement : La fille sur le Pont de Patrice Leconte, Café de Flore de Jean-Marc Vallée, L’arnacoeur de feu Pascal Chaumeil et, pour son coup de cœur personnel, l'exquise comédie de Philippe de Broca, Le Diable par la queue, avec Yves Montand, Marthe Keller et Jean-Pierre Marielle.

Enfin, le Festival organisera une rencontre publique avec l'actrice-chanteuse-compositrice, le vendredi 9 octobre à 14h30 au cinéma Eldorado.

De "Joe le taxi" à "Love Song", avec six albums studios (et 5 live) Paradis a cumulé 10 disques de Platine et 4 disques d'or en France. Elle a remporté 7 Victoires de a musique dont trois dans la catégorie meilleure interprète féminine. Côté cinéma, depuis Noce blanche en 1989, qui lui a fait décroché un César du meilleur espoir féminin, elle a tourné une quinzaine de longs métrages dont six ont dépassé le million d'entrées (L'Arnacoeur et Elisa en tête avec respectivement 3,8 millions et 2,5 millions de spectateurs). En tant que comédienne elle a reçu le Prix Romy Schneider, un Genie Award canadien de la meilleure actrice, un Prix Jutra québécois de la meilleure actrice et a été nominée au César de la meilleure actrice pour La fille sur le pont. Sa carrière assez iconoclaste lui ont permit de jouer dans des comédies, des films déjantés, des drames sombres et des polars.

Le festival a déjà annoncé une partie de sa programmation: Préjudice d’Antoine Cuypers en ouverture, Aferim! de Radu Jude, La vanité de Lionel Baier, L'oeil du cyclone de Sékou Traoré, Much Loved de Nabil Ayouch, Ni le ciel ni la terre de Clément Cogitore, Paul à Québec de François Bouvier, Un début prometteur d’Emma Luchini (France/Belgique), ou encore Black d’Abil El Arbi & Billal Fallah.

Québec – Prix Jutra 2014 : un palmarès musclé et sensible

Posté par emeline, le 24 mars 2014

louis cyr l'homme le plus fort du monde

Un mois après les Oscars, et le succès du film Dallas Buyers Club du cinéaste québécois Jean-Marc Vallée, c'est au tour des Jutra de récompenser les talents du 7ème art de la Belle Province.

Hier soir, à Montréal, la 16ème soirée des "César" québécois a mis à l'honneur les deux plus gros succès du box-office 2013 : Louis Cyr : l'homme le plus fort du monde de Daniel Roby (4M$CAN au box office) et Gabrielle de Louise Archambault (1,2M$CAN au box office). Les deux films se sont partagés 14 prix!

Le premier raconte l'histoire vraie au XIXe siècle d'un fils d'ouvrier analphabète, doté d'une force hors du commun. Le biopic a remporté pas moins de neuf prix, dont celui du meilleur film, du meilleur acteur pour Antoine Bertrand, qui interprète le héros, et du meilleur acteur dans un second-rôle pour Guillaume Cyr. Un record digne des exploits de Louis Cyr.

Il est suivi de près par le film Gabrielle, deuxième long-métrage de la réalisatrice canadienne Louise Archambault, dont le film Familia avait déjà remporté le prix du meilleur premier film canadien au Festival du film de Toronto en 2005. Ce drame intimiste sur les amours interdites de Gabrielle et Martin, qui souffrent tous deux de déficience mentale, a ravi cinq récompenses : meilleure réalisation, meilleur scénario, meilleur montage, et meilleure actrice dans un second rôle (Mélissa Désormeaux-Poulin). Le film avait remporté le prix Ecran canadien du meilleur film il y a quelques semaines (lire notre actualité).
Il a aussi été nommé dans la catégorie « Film s'étant le plus illustré à l'extérieur du Québec ». La remise de ce prix a été précédée d'une vidéo montrant des acteurs américains comme Vanessa Paradis, Hugh Jackman, Vince Vaughn, Jake Gyllenhall et Dustin Hoffman rendre hommage aux cinéastes québécois  Jean-Marc Vallée, Ken Scott et Denis Côté.

Le film de ce dernier, Vic + Flo ont vu un ours, nommé dans quatre catégories, a toutefois remporté le prix de la meilleure actrice pour Pierrette Robitaille dans le rôle de Victoria. Le film avait été en compétition au Festival de Berlin en 2013.
Autre surprise : le pourtant favori Démantèlement de Sébastien Pilote, avec ses sept nominations, n'a été récompensé que pour sa photographie. Le film avait été présenté à la dernière Semaine de la Critique du Festival de Cannes et distribué en France par Sophie Dulac en décembre 2013.

Le prix Jutra du meilleur court ou moyen métrage d'animation a été remis à l'illustrateur et musicien Joël Vaudreuil pour Le courant faible de la rivière. Celui du meilleur court métrage de fiction a, lui, été décerné à la jeune actrice Monia Chokri – qui a joué Marie dans Les Amours imaginaires de Xavier Dolan – pour Quelqu'un d'extraordinaire, son premier film en tant que réalisatrice.

En 2013, la part de marché des films québécois a progressé, passant de 4,8 % à 5,6 % des recettes du box office alors que le marché global a accusé une baisse de 5,5 % des recettes par rapport à 2012,

Vanessa Paradis face à Rachel Weisz et Michelle Williams aux prix Génie canadiens

Posté par vincy, le 18 janvier 2012

Le cinéma québécois a confirmé son dynamisme et sa qualité en plaçant de nombreux films parmi la liste des nommés aux prochains prix Génie canadiens, l'équivalent des Oscars. Ainsi Café de Flore, de Jean-Marc Vallée, avec Vanessa Paradis, domine la liste avec 13 nominations, devant A Dangerous Method, de David Cronenberg (11) et le charmant Monsieur Lazhar, de Philippe Falardeau (9).

Le cinéma québécois se voit ainsi représenté par 13 films sur les 27 nommés par les prix Génie. La proportion est la même avec les films les plus souvent cités : 3 sur 7 puisque Starbuck est nommé six fois.

Café de Flore part donc favori. Il est en lice dans les principales catégories : film, réalisateur, images, costumes, direction artistique, maquillages, son, montage sonore, scénario original, effets visuels, second rôle masculin (Marin Gerrier), second rôle féminin (Hélène Florent), et bien sûr actrice principale. Vanessa Paradis sera confrontée à Catherine de Léan (Nuit #1), Pascale Montpetit (The Girl in the White Coat), l'oscarisée Rachel Weisz (The Whistleblower) et la possible oscarisable Michelle Williams (Take this Waltz).

Les cinq meilleurs films de l'année, outre Café de Flore, sont A Dangerous Method, Monsieur Lazhar, Starbuck et The Whistleblower. Côté réalisation, on retrouve, outre Vallée pour Café de Flore, David Cronenberg, Philippe Falardeau et Larysa Kondracki (The Whistleblower), le cinéaste Stevn Silver pour The Bang Bang Club.

Fellag (Monsieur Lazhar), excellent dans son personnage d'enseignant immigré, Michael Fassbender (A Dangerous Method) et Patrick Huard (Starbuck) sont en compétition pour le prix du meilleur acteur. Viggo Mortensen est nommé pour son second rôle dans le Cronenberg.

L’Académie remettra ses prix Génie à Toronto le jeudi 8 mars.

Cannes 2010 : Duris et Paradis profitent du succès de L’Arnacoeur

Posté par vincy, le 19 mai 2010

Après les 3,5 millions d'entrées de L'Arnacoeur, les projets ont afflué auprès de ses deux vedettes. Romain Duris refera équipe avec le réalisateur de la comédie romantique, Pascal Chaumeil. Vivre c'est mieux que mourir sera doté d'un budget deux fois plus gros (16 millions d'euros) et s'aventurera dans la comédie d'espionnage. Il s'agit de l'histoire d'un concierge d'hôtel qui vole un des clients sans savoir qu'il est filmé. Pour se cacher de la police, il se planque dans la chambre d'un producteur hollywoodien qui le prend par mégarde pour un réalisateur. Le concierge invente alors un pitch  sur un agent de la CIA en mission en Russie. Le film se déroule entre Paris et Moscou et se tournera à partir du printemps 2011.

Vanessa Paradis, de son côté, sera entre Montréal et Paris pour son nouveau projet. Elle sera en effet l'héroïne de Café de Flore, le nouveau film de Jean-Marc Vallée (C.R.A.Z.Y.).