Lady Bird grand vainqueur des National Society of Film Critics

Posté par vincy, le 7 janvier 2018

Le National Society of Film Critics a choisi Lady Bird de Greta Gerwig comme meilleur film, mais aussi comme meilleur réalisation, meilleur scénario et meilleur second-rôle féminin pour Laurie Metcalf. Une belle razzia. Si le palmarès historique de cette association de critiques a rarement été en phase avec les Oscars (4 "matchs" entre 1980 et 2010), soulignons que ces deux dernières années ils ont touché juste en récompensant Spotlight et Moonlight.

Il ne reste donc que quelques miettes pour les autres films. Daniel Kaluuya (Get Out) reçoit le prix du meilleur acteur, Sally Hawkins (La forme de l'eau) comme meilleure actrice et Willem Dafoe (The Florida Project) comme meilleur second-rôle masculin.

Les critiques de la NSF ont récompensé le documentaire d'Agnès Varda et JR, Visages Villages, Roger Deakins pour l'image de Blade Runner 2049 et le film roumain de Cristian Mungiu Baccalauréat pour le film étranger. Le documentaire de Ben Russell Good Luck a été distingué comme film expérimental.

Le National Board of Review choisit The Post

Posté par vincy, le 28 novembre 2017

Le National Board of Review a été la première association de critiques à rendre son verdict de la saison. The Post, le nouveau film de Steven Spielberg, a remporté le prix du meilleur film de l'année. Spielberg avait déjà reçu ce prix avec La couleur pourpre, L'empire du soleil et La liste de Schindler.

Les deux stars du film, Tom Hanks et Meryl Streep, ont été choisis comme meilleurs acteur et actrice. Pour Hanks comme pour Streep, c'est la deuxième fois qu'il sont honorés par le NBR.

Lady Bird et Get Out sont les deux autres films plusieurs fois primés. Le premier a été récompensé pour sa réalisation (Greta Gerwig) et pour le second-rôle féminin (Laurie Metcalf). Le second a été distingué comme meilleure première réalisation et pour l'ensemble de son casting.

Les autres prix sont allés à Willem Dafoe (The Florida Project), meilleur second rôle masculin, The Disaster Artist et Phantom Thread (scénario et adaptation), Coco (animation), Jane (documentaire) et Foxtrot, le film israélien de Samuel Maoz, Grand prix du jury à Venise (film étranger). On notera que même dans la liste Top 10 du NBR, 120 battements par minute est complètement absent. En revanche, Frantz de François Ozon est bien présent.

Timothée Chalamet a été distingué comme meilleur espoir (comme la veille aux Gotham Awards) pour son rôle dans Call be My Your Name tandis que le prix Spotlight a distingué Patty Jenkins et Gal Gadot pour Wonder Woman.

Top 10 Films
Baby Driver, Call Me by Your Name, The Disaster Artist, Downsizing, Dunkirk, The Florida Project, Get Out, Lady Bird, Logan, Phantom Thread

Top 10 films indépendants
Beatriz at Dinner, Brigsby Bear, A Ghost Story, Lady Macbeth, Logan Lucky, Loving Vincent, Menashe, Norman: The Moderate Rise and Tragic Fall of a New York Fixer, Patti Cake$, Wind River

Top 5 films étrangers
A Fantastic Woman, Frantz, Faute d'amour, Summer 1993, The Square

Top 5 Documentaires
Abacus: Small Enough to Jail, Brimstone & Glory, Eric Clapton: Life in 12 Bars, Faces Places, Hell on Earth: The Fall of Syria and the Rise of Isis

Todd Solondz, Julie Delpy, Greta Gerwig et un teckel

Posté par vincy, le 26 juin 2015

greta gerwig julie delpy

Todd Solondz a commencé le tournage de son nouveau film, selon Variety. Wiener-Dog réunit un casting iconoclaste: deux égéries de la comédie indépendante, Julie Delpy et Greta Gerwig, mais aussi Kieran Culkin, un peu oublié depuis Igby en 2002, Danny DeVito, qui n'a rien tourné de marquant au cinéma depuis plus de dix ans, Brie Larson (21 Jump Street, Don Jon, The Spectacular Now), Ellen Burstyn (Requiem for a Dream, Interstellar), Zosia Mamet (Tout va bien! The Kids Are All Right, Greenberg), Trey Gerrald, Samrat Chakrabarti et Tracy Letts (acteur dans la série Homeland et scénariste d'Un été à Osage County).

Il s'agit de la suite du film qui révéla le cinéaste, Bienvenue dans l'âge ingrat (Welcome to the Dollhouse, 1996). Greta Gerwig reprendrait le rôle de Dawn Wiener, désormais adulte, joué à l'époque par Heather Matarazzo.

Wiener-Dog racontera l'histoire de plusieurs personnes dont la vie est transformée grâce à un teckel, qui semble avoir le pouvoir d'apporter confort et bonheur.

Outre Welcome to the Dollhouse, Todd Solondz a filmé Fear Anxiety & Depression, Life During Wartime, Happiness, Palindromes, Storytelling et Dark Horse (son dernier film, il y a 4 ans).

Berlin 2014 : un jury trans-genres

Posté par vincy, le 14 janvier 2014

john schamusLe Festival de Berlin a mis du temps pour révéler son jury. La 64e Berlinale (6-16 février) sera présidée par l'américain James Schamus, producteur de nombreux films d'Ang Lee, patron récemment évincé de Focus Features à qui l'on doit des Loin du paradis, Eternal Sunshine of the Spotless Mind, Lost in Translation, Harvey Milk, Moonrise Kingdom et Dallas Buyers Club et qui distribua 8 femmes, le pianiste ou Carnets de voyage aux Etats-Unis. Notons aussi que Schamus a scénarisé ou coécrit la plupart des films d'Ang Lee : Hôtel Woodstock, Lust, Caution, Hulk, Tigre et dragon, Chevauchée avec le diable, The Ice Storm, primé pour son scénario à Cannes, Salé, sucré et Garçon d'honneur, Ours d'or à Berlin.

Il sera entouré de personnalités venant de cinémas très différents. Un mélange trans-genres réjouissant :

l'Américaine Barbara Broccoli, fille du producteur Albert R. Broccoli, la patronne des James Bond mais aussi une productrice de théâtre à succès ;

la chanteuse danoise Trine Dyrholm, l'une des comédiennes les plus primées dans son pays, repérée dans des films comme A Royal Affair, In Your Hands, Little Soldier, et plusieurs films de Susanne Bier ;

l'Iranienne Mitra Farahani, cinéaste, documentariste et peintre, récipiendaire d'un Teddy Award en 2001 pour son court métrage Just a Woman ;

l'Américaine Greta Gerwig, inoubliable Frances Ha, qu'elle a coécrit et interprétée, révélée à Berlin en 2010 avec Greenberg, remarquée dans Damsels in Distress et To Rome With Love (de Woody Allen), en attendant Eden de Mia Hansen-Love ;

le cinéaste, scénariste, producteur et vidéaste français Michel Gondry (Human Nature, La science des rêves, Eternal Sunshine of the Spotless Mind, L'écume des jours, The We and the I, The Green Horne, Soyez sympas, rembobinez ... ) qui fut aussi un révolutionnaire de l'image dans les vidéo-clips ;

le comédien chinois Tony Leung, star des films de Wong Kar-wai, prix d'interprétation masculine à Cannes pour In the Mood for Love, célébré aussi par les plus grands cinéastes asiatiques comme Ang Lee, John Woo, Zhang Yimou, Andrew Lau, Hou Hsiao-hsien ;

le comédien autrichien deux fois oscarisé grâce à Tarantino, Christoph Waltz, qui n'arrête plus de tourner, que ce soit chez Polanski (Carnage), Gilliam (The Zero Theorem) ou Burton (Big Eyes).

Tout le casting du prochain Woody Allen, The Bop Decameron

Posté par vincy, le 21 juin 2011

Le prochain Woody Allen voyagera à Rome, après Londres, Barcelone et Paris. Le cinéaste a déjà tourné en Italie, à Venise. The Bop Decameron sera tourné dans la ville éternelle à partir du 11 juillet et sera vraisemblablement présenté à l'un des deux festivals italiens à l'automne 2012.

Le casting est officiellement bouclé. Et c'est un feu d'artifice. Alec Baldwin (Alice), Roberto Benigni, Penelope Cruz (Vicky Cristina Barcelona), Judy Davis (Maris et femmes), Jesse Eisenberg, Greta Gerwig, Ellen Page et aussi Antonio Albanese, Fabio Armiliata, Alessandra Mastronardi, Ornella Muti, Flavio Parenti, Alison Pill (Minuit à Paris), Riccardo Scamarcio et Alessandro Tiberi. Des acteurs déjà "Alleniens", des stars italiennes, des nouvelles têtes issues de blockbusters hollywoodiens, tout cela promet un bel ensemble.

Le film, composé en quatre histoires indépendantes (deux avec des Américains, deux avec des Italiens), est inspiré du Decameron de Giovanni Boccaccio (XIVe siècle) - voir article sur wikipédia.

Le budget est conséquent : 17 millions d'euros. mais Minuit à Paris, son dernier film, vient de prouver que le cinéaste était de nouveau "bankable". Le film a déjà rapporté 40  millions dans le monde alors qu'il n'est sorti que dans quatre pays.

Festival SXSW: Le festival de cinéma le plus cool des Etats-Unis

Posté par Sarah, le 12 mars 2011

Austin SXSWLe festival South by Southwest (SXSW) a ouvert ses portes vendredi à Austin, au Texas. Principalement connu pour sa scène musicale effervescente, le festival a débuté en 1987 et s'est très vite imposé comme l'une des références principales dans le domaine. Dès 1994, des films et des conférences interactives se sont ajoutés à la sélection, mais chaque partie est indépendantes des autres. Chaque année, plus de 14 000 journalistes, cinéphiles, musiciens et geeks se donnent rendez-vous dans la capitale du Texas pour passer une semaine riche en évènements, discussions et projections. La ville est pleine à craquer, il fait beau et chaud, des centaines de personnes sont dans les rues, et encore plus important, la sélection de films est aussi impressionnante qu'éclectique. Que vous ayez le badge Gold ou Platinium, le but reste d'en profiter au maximum !

Ces dernières années, le festival s'est transformé en un point de ralliement majeur pour les geeks de la Silicone Valley californienne. Mais la partie cinéphile n'est pas à négliger. Comme toujours, une brochette de célébrités a répondu à l'appel. On retrouve notamment Mel Gibson et Jodie Foster (The Beaver), Liv Tyler, Billy Bob Thornton et son documentaire sur Willie Nelson (The King of Luck) ou encore le réalisateur vénézuélien Sebastian Gutierrez.

Mais il y a aussi des documentaires moins connu, comme celui d'Anne Buford, Elevate, sur l'arrivée de basketteurs sénégalais aux Etats-Unis, ainsi que des court-métrages locaux et nationaux. A ne pas manquer, l'étonnant Animal Control du canadien Kire Paputts, des acteurs indés (comme Greta Gerwig, vue dans Greenberg), des teen comédies (My sucky teen romance réalisée par la très jeune texane Emily Hagins, Blacktino de Aaron Burns) ou encore le dernier film produit par Judd Appatow, Bridesmaid, de Paul Feig. On ne peut pas non plus oublier le dernier film de James Gunn, Super, qui a un casting plutôt alléchant : Rainn Wilson (The Office), Liv Tyler et Ellen Page (Juno), ni le documentaire de Marie Losier au titre onirique, The ballad of Genesis and Lady Jaye, et pour finir, In a Better World de Susanne Bier, qui a reçu l'oscar du meilleur film étranger il y a quelques semaines.

Par ailleurs, pour faire écho au festival international du film de Portland dont on vous parlait ici il y a peu, la programmation de SXSW a aussi inclus le documentaire How to die in Oregon, de Peter Richardson, sur la légalisation du suicide médical assisté, autorisé depuis 1994 dans l'Etat nord-ouest américain des Etats-Unis. Jusqu'au 19 mars, nous vous invitons à suivre sur Ecran Noir les grandes lignes et les coulisses d'un festival en ébullition, en direct depuis Austin !

________________

Festival SXSW, Austin
Du 11 au 20 mars