Un documentaire sur Ennio Morricone en 2018

Posté par vincy, le 30 octobre 2017

Cela fait quelques années déjà que Giuseppe Tornatore travaille sur un grand documentaire concernant la légende de la musique de film, Ennio Morricone.

Maestro Morricone: Lo sguardo della musica (Maître Morricone: Le regard de la musique) pourrait être prêt pour le Festival de Cannes ou de Venise l'année prochaine. Il devrait sortir aux alentours du 18 novembre 2018, à l'occasion des 90 ans du musicien. Le cinéaste de Cinema Paradiso, dont Morricone avait d'ailleurs signé la musique ainsi que celles de 8 autres de ses films, a déjà enregistré plus de 40 heures d'interviews avec le Maestro mais aussi Bernardo Bertolucci, Dario Argento, Marco Bellocchio, Bruce Springsteen et Joan Baez.

Récemment, Giuseppe Tornatore s'est exprimé sur le film qu'il tourne depuis trois ans: "Je me suis toujours demandé quel genre de documentaire je ferais à propos d'Ennio. Et maintenant, non seulement je sens que le moment est venu de réaliser mon rêve, mais je sens aussi que j'ai une bonne idée sur la façon de le faire."

Le documentaire est déjà assuré de sortir en Italie, en Scandinavie et au Bénélux. Ennio Morricone, nommé aux Oscars pour Les moissons du ciel, Mission, Les Incorruptibles, Bugsy et Malèna, de Giuseppe Tornatore, a du attendre 2016 pour emporter un Oscar de la meilleure musique avec Les huit salopards, neuf ans après son Oscar d'honneur. Il a signé quelques unes des partitions les plus mémorables du 7e art (Il était une fois en Amérique, Le bon, la brute et le Truand, Il était une fois dans l'Ouest, La cage aux folles, ...).

Sa tournée "60 ans de musique" a déjà été vue par 500000 personnes dans le monde depuis 2014.

Giuseppe Tornatore s’attaque à Léningrad

Posté par vincy, le 27 mai 2011

Le réalisateur italien Giuseppe Tornatore a convaincu le producteur américain Avi Lerner d'injecter 100 millions de $ dans sa fresque épique sur la bataille de Leningrad. Le siège avait duré 782 jours durant la seconde guerre mondiale. Durant cette opération nommée Aurore boréale, la ville russe était cernée par les nazis du 8 septembre 1941 au 27 janvier 1944. Cet affrontement a causé 350 000 morts et plus de 100 000 disparus parmi les militaires, mais aussi 1 million de morts de famine et 16 000 civils tués par les bombardements. Un film en 2009, avec Gabriel Byrne et Mira Sorvino, avait déjà retranscrit les événements. Il est inédit en France.

Leningrad s'annonce la plus grosse production de Tornatore et l'un des plus gros budgets de ces dernières années pour un cinéaste européen. Le film serait en deux parties, avec un casting hollywoodien. Le tournage débuterait en décembre 2012.

Il reste des améliorations à faire du coté du premier scénario de Tornatore, qui pense réaliser un film italien beaucoup plus modeste d'ici la grande bataille.

C'est la deuxième fois, depuis La légende du pianiste sur l'océan en 1998, que le cinéaste réalise un film en anglais. On lui doit surtout Cinema Paradiso, Oscar du meilleur film étranger et grand prix du jury à Cannes. Son dernier film, le coûteux Baaria, avait ouvert le Festival de Venise en 2009 (voir actualité du 2 septembre 2009).

Avi Lerner a produit des films de genre comme The Expandables, Le Flingueur, Conan 3D...

Venise 2009 : une histoire italienne

Posté par vincy, le 2 septembre 2009

baaria.jpgOuverture italienne pour la 66e Mostra de Venise qui va offrir 71 premières mondiales parmi les 75 films en sélections officielles. Le film de Giuseppe Tornatore (Cinema Paradiso, Oscar du meilleur film étranger), Baaria, est une fresque historique sur le destin d'une famille sicilienne. Financée par des sociétés de Silvio Berlusconi, elle dure 2 heures 30, avec la musique de Ennio Morricone en bonus. Consensuelle pour certains, indigeste selon beaucoup, divertissante pour d'autres, on y retrouve Michele Placido et Monica Bellucci, ainsi que les jeunes Francesco Scianna et Margareth Madè. Placido présentera par ailleurs Il grande sogno, film traitant de l'Italie soixante-huitarde.

Le cinéma italien n'a remporté que deux Lions d'or après son âge d'or des années 60, dont le dernier remonte à 1998. En 2009, on note la présence de 16 films italiens dans toutes les sélections, dont 4 en compétition.

Pourtant cette ouverture avec une production nationale, mélo et mélancolique, confirme la résurrection du cinéma italien dans les grands festivals internationaux, un an après le doublé Il Divo / Gomorra à Cannes. Il Divo a remporté sept prix David di Donatello (dont meilleur acteur et meilleure photo) en mai dernier, tandis que Gomorra récoltait les prestigieux Donatello du meilleur film, meilleur réalisateur, meilleur scénario et meilleur producteur.

Venise 2009 : la compétition

Posté par vincy, le 30 juillet 2009

De Tornatore en ouverture au Van Dormael que personne ne voulait en passant par Chéreau, Akin et Moore, la sélection s'avère surtout renouvelée, en incluant des premiers films comme celui de l'ancien styliste Tom Ford. Etonnament la France est présente en force avec quatre films. Les américains envahissent aussi la lagune au détriment des cinémas d'Amérique latine complètement absents.

Baaria, Giuseppe Tornatore (ouverture)

Soul Kitchen, Fatih Akin

La Doppia Ora, Giuseppe Capotondi

Accident, Cheang Pou-Soi

Persecution, Patrice Chereau

Lo Spazio Bianco, Francesca Comencini

White Material, Claire Denis

Mr. Nobody, Jaco van Dormael

A Single Man, Tom Ford

Lourdes, Jessica Hausner

Bad Lieutenant: Port of Call New Orleans, Werner Herzog

The Road, John Hillcoat

Between Two Worlds, Vimukthi Jayasundara

The Traveller, Ahmed Maher

Lebanon, Samuel Maoz

Capitalism: A Love Story, Michael Moore

Women Without Men, Shirin Neshat

Il Grande Sogno, Michele Placido

36 vues du Pic Saint Loup, Jacques Rivette

Survival of the Dead, George Romero

Life During Wartime, Todd Solondz

Tetsuo The Bullet Man, Shinya Tsukamoto

Prince of Tears, Yonfan

Pour la première fois en 20 ans, un film italien ouvre la Mostra de Venise

Posté par vincy, le 13 juin 2009

baaria.jpgCe sera un film italien qui ouvrira le 66e Festival de cinéma de Venise, le 2 septembre prochain. Baaria, la porta del vento est réalisé par Giuseppe Tornatore à qui l'on doit Cinema Paradiso (Oscar du meilleur film étranger), Ils vont tous bien (Prix du jury oecuménique à Cannes), Une pure formalité, La légende du pianiste sur l'océan, Malèna, ou encore Marchands de rêve (Grand prix du jury à Venise).

C'est la première fois depuis 20 ans qu'un film italien fera l'ouverture de la Mostra. La comédie mélancolique et romantique porte le nom d'un village sicilien où la vie des habitants se concentre sur les quelques centaines de mètres de la rue principale.