Une série produite par Gael Garcia Bernal et Diego Luna pour Amazon

Posté par vincy, le 5 octobre 2019

Amazon a réuni les deux plus grandes stars mexicaines, frères de cinéma, Diego Luna (qui a la cote depuis qu'il est apparu dans la galaxie Star Wars) et Gael Garcia Bernal (le chouchou des grands festivals). Pour Bernal et Luna, c'est le premier projet majeur de leur nouvelle société de production, La Corriente del Golfo.

La série qui les réunira raconte l'histoire du conquérant espagnol Hernan Cortes et de l'empereur aztèque Moctezuma II. Bernal et Luna en seront les producteurs. Au casting, c'est Javier Bardem qui devrait incarner le marquis de l'empereur Charles Quint.

La mini-série de quatre épisodes sera réalisée par deux cinéastes en vogue: Ciro Guerra et Cristina Gallego, qui ont coréalisé Les oiseaux de passage. Côté artistique, le projet s'adjoindra le décorateur Eugenio Caballero, la costumière Anna Terrazas et le directeur de casting Luis Rosales, qui étaient tous dans l'équipe de Roma d'Alfonso Cuaron. Logique que le lien se fasse avec le cinéaste oscarisé puisque les deux acteurs mexicains ont été révélés en 2001 avec son film Y tu mamá también.

Steven Zaillian, scénariste de The Irishman de Martin Scorsese, est en charge de l'écriture pour adapter une histoire imaginée à l'origine par Dalton Trumbo.

Cannes 2019: Tarantino, Kechiche, Noé et des Ours en sélection officielle

Posté par vincy, le 2 mai 2019

Pas de Kore-eda, mais Tarantino (attendu, avec un DiCaprio qui sera aussi présent avec un docu en séalce spéciale), Kechiche (déjà su et toujours en montage) s'ajoutent en compétition. Avec un deuxième film d'animation dans Un certain regard, un moyen métrage de Gaspard Noé avec Béatrice Dalle et Charlotte Gainsbourg en séance de minuit, et deux cinéastes latino-américains notoires en séances spéciales, la sélection officielle s'enrichit de 9 titres.

Compétition

Once Upon a Time... in Hollywood de Quentin Tarantino

Mektoub, My Love : Intermezzo d’Abdellatif Kechiche

Séances de minuit

Lux Æterna de Gaspar Noé

Un certain regard

La fameuse Invasion des Ours en Sicile / La famosa invasione degli orsi in Sicilia de Lorenzo Mattotti

Odnazhdy v Trubchevske de Larissa Sadilova

Séances spéciales

Chicuarotes de Gael García Bernal

La Cordillère des songes / La Cordillera de los sueños de Patricio Guzmán

La Glace en feu / Ice on Fire de Leila Conners

Ward 5B de Dan Krauss

Penelope Cruz, Edgar Ramirez et Gael Garcia Bernal chez Olivier Assayas

Posté par vincy, le 7 septembre 2018

Edgar Ramirez, Penelope Cruz, Wagner Moura et Gael Garcia Bernal seront à l'affiche du film d'espionnage Wasp Network.

Olivier Assayas réalisera ce film, qu'il a écrit à partir du livre de l'écrivain brésilien Fernando Morais, Os Últimos Soldados da guerra fria (inédit en France).

Le réseau Wasp a été constitué par le gouvernement cubain dans les années 1980 et 1990 pour infiltrer les organisations opposées à Fidel Castro aux Etats-Unis. Le livre, paru en 2011, raconte notamment l'histoire de 14 espions cubains, et la traque des autorités américaines pour les mettre à jour. Cinq d'entre eux ont été jugées et emprisonnées pour espionnage et meurtre.

Olivier Assayas vient de présenter Doubles vies à Venise, en compétition, avec Juliette Binoche, Guillaume Canet, Pascal Greggory, Nora Hamzawi, Vncent Macaigne et Christa Théret. Le film sortira le 16 janvier 2019 en France.

Le casting hispanophone est sans aucun doute l'un des plus hype du moment. Penelope Cruz, récemment à l'affiche de Everybody Knows de Asghar Farhadi et du Crime de l'Orient-express de Kenneth Branagh, vient de tourner Dolor y Gloria de Pedro Almodovar.

Edgar Ramirez est attendu dans La quietud de Pablo Trapero et Love Child de Todd Solondz. Il a déjà eu Penelope Cruz comme partenaire dans le téléfilm Versace, diffusé au printemps.

De son côté, Wagner Moura, qui incarnait Pablo Escobar dans les deux premières saisons de Narcos, a été vu dans Troupe d'élite, Avril brisé, Elysium, Favelas et Carandiru. Il vient de réaliser son premier

Enfin, Gael Garcia Bernal était à l'affiche en janvier de Si tu voyais son coeur et a fait sensation à Berlin avec Museum. Il vient de finir de tourner la dernière saison de la série Mozart in the Jungle. Il tourne actuellement Ema, le nouveau film de Pablo Larrain.

San Sebastian consacre les cinémas de l’Extrême-Orient et du monde hispanique

Posté par vincy, le 25 septembre 2016

Le 64e Festival du Film de San Sebastian qui se déroulait du 16 au 24 septembre s'est achevée avec la révélation du palmarès. Le jury présidé par Bille August (deux fois palme d'or) était composé de Anahi Berneri, Esther García, Jia Zhang-ke, Bina Daigeler, Matthew Libatique et Nadia Turincev. La compétition du plus grand festival espagnol souffre toujours d'un manque d'avant-première mondiale voire européenne. De nombreux films, et notamment parmi les lauréats, avaient déjà été présentés (et primés) à Toronto.

La Coquille d'or a récompensé le film chinois de Xiaogang Feng, I am not Madame Bovary, déjà primé à Toronto comme meilleur film dans la section Présentations spéciales. Le film reçoit également le prix de la meilleure actrice pour Fang Bingbing (aperçue dans X-Men: Days of Future Past et qui s'offre ainsi son premier grand prix dans un festival occidental).

Le cinéma asiatique n'est pas en reste puisque le vénérable cinéaste sud-coréen Hong Sang-soo, repart avec la Coquille d'argent du meilleur réalisateur pour son dernier film à date, Yourself and Yours.

Les films espagnols et latino-américains se sont partagés les autres récompenses: meilleur acteur pour l'espagnol Eduard Fernandez (déjà deux fois consacré aux Goyas) dans Smoke & Mirrors, prix spécial du jury pour l'Argentin El Invierno (L'hiver) d'Emiliano Torres (ex-aequo avec Jätten (The Giant) du Suédois Johannes Nyholm). El Invierno est aussi distingué pour son image avec le prix de la meilleure photo pour Ramiro Civita. Enfin le prix du scénario est revenu aux espagnols Isabel Pena et Ricardo Sorogoyen pour leur thriller Que Dios nos perdone (Que Dieu nous pardonne).

Notons, hors jury, quelques autres prix: la cinéaste grecque Sofia Exarchou a reçu celui du Nouveau Cinéaste pour Park tandis que le jeune français Morgan Simon héritait d'une mention spéciale pour Compte tes blessures (avec Kevin Azaïs).

Deux prix du public ont plébiscité deux films cannois: la Palme d'or pour commencer puisque Moi, Daniel Blake de Ken Loach a été choisi par les festivaliers. Dans la catégorie du film européen, le public a choisi Ma vie de courgette, le film d'animation de Claude Barras, déjà consacré à Annecy et Angoulême, candidat suisse aux Oscars et coup de cœur de la Quinzaine des réalisateurs en mai.

Le film de Maysaloun Hamoud, Bar Bahr (In Between), déjà honoré à Toronto en tant que meilleur film asiatique, a reçu deux prix: le prix de la jeunesse et le prix TVE d'un autre regard.

Finissons avec les prix honorifiques qui ont sacré Ethan Hawke et Sigourney Weaver. Gael Garcia Bernal a reçu le prix du cinéma latin Jaeger-Lecoultre.

Golden Globes 2016 : Du mérite, des surprises et des cookies !

Posté par wyzman, le 12 janvier 2016

Dimanche soir avait lieu la 73ème cérémonie des Golden Globes. Récompensant la crème de la crème de l'audiovisuel américain, celle-ci était à nouveau présentée par Ricky Gervais un peu à la traîne et a été marquée par le sacre de Leonardo DiCaprio et de The Revenant côté cinéma. Du côté des séries, force est de reconnaître que niveau pronostics, il n'y avait pas de quoi fanfaronner !

Si le sacre de Mr. Robot ne nous a pas surpris, ce fût tout de même le cas de celui de Mozart in the Jungle dans la catégorie comédie. Produite par Amazon et Jason Schwartzmann, la série était jusqu'ici restée dans l'ombre de Transparent, la série phare du service. Espérons donc que Mozart in the Jungle et son interprète principal également récompensé (Gael Garcia Bernal) profiteront pleinement de cet énorme coup de projecteur.

Autre fait inattendu, la victoire de mini-série historique Wolf Hall. Produite et diffusée par la BBC, la première narre la montée en puissance de Thomas Cromwell au sein de la cour d'Henri VIII. Bien qu'elle compte Mark Rylance, Damian Lewis et Mathieu Amalric à son bord, la victoire de Fargo semblait déjà acquise, surtout après une deuxième saison régulièrement acclamée par la presse américaine. Dans le cas de Rachel Bloom, son rôle délirant dans Crazy-Ex Girlfriend nous a tous épaté. De là à supplanter Gina Rodriguez de Jane The Virgin ? Nous n'aurions pas mis notre main à couper. Félicitons-la tout de même, elle qui vient d'offrir un second Golden Globe à la CW, la chaîne qui diffuse les deux séries.

Enfin, nous avons gardé le meilleur pour la fin. Taraji P. Henson. Comment dresser un bilan de cette soirée sans évoquer l'actrice qui aura le plus marqué les grands networks cette année. Avec son rôle de Cookie dans le phénomène Empire, celle qui "n'aurait jamais cru que jouer une ex-taularde lui ferait faire le tour du monde" a de quoi être heureuse. D'ailleurs, c'est avec beaucoup d'enthousiasme et d'humour qu'elle a distribué des cookies à toute l'assemblée au moment d'aller chercher son trophée. En attendant les Producers Guild Awards (23 janvier) et les Screen Actors Guild Awards (30 janvier), 2016 commence plus que jamais sur les chapeaux de roues !

Gael Garcia Bernal et Marine Vacth dans le premier film de Joan Chemla

Posté par vincy, le 15 décembre 2015

Selon le Film Français, Gael Garcia Bernal et Marine Vacth (Jeune et Jolie, Belles familles) tourneront en février Si tu voyais son coeur, premier long métrage de Joan Chemla produit par Nord-Ouest Productions. Au casting, on annonce également Karim Leklou et Nahuel Perez Biscayart. Le tournage est prévu à Marseille.

Co-écrit par la réalisatrice et l'argentin Santiago Amigorena (réalisateur de Quelques jours en septembre, scénariste de Post coïtum animal triste, Le péril jeune, Peut-être et auteur de sept romans publiés chez P.O.L.), il s'agit de l'adaptation du roman cubain Boarding Home de Guillermo Rosales (traduit en français sous le titre de Mon ange, publié chez Actes sud). Transposé en France, l'adaptation suit Daniel (Gael Garcia Bernal), un gitan basé à Marseille, en exil de sa communauté suite à la mort accidentelle de son meilleur ami. Il échoue à l’hôtel Métropole, un refuge pour les exclus et les écorchés de la vie, et plonge dans la violence et la criminalité jusqu’à sa rencontre avec Francine (Marine Vacth). Dans le roman, le personnage principal était William Figueras, un écrivain de 38 ans, qui avait fui le régime carcéral de Cuba. Mais il déteste tout autant le mode de vie des Cubains parvenus de Miami Beach. Sa famille, l'ayant jugé inapte à jouir de sa liberté, interne cet être maigre, craintif et paranoïaque dans un asile privé : un monde sans espoir et sans pitié...

Ce n'est pas la première fois que Gael Garcia Bernal tourne dans un film français puisqu'on l'avait vu dans La science des rêves de Michel Gondry il y a 9 ans.

Joan Chemla, 31 ans, a déjà réalisé trois courts métrages, Mauvaise route (2008), Dr Nazi (2011, Prix Canal + à Clermont-Ferrand) et L'homme à la cervelle d'or (2012, avec, déjà Marine Vacth).

Gael Garcia Bernal réalisera son 2e long métrage en 2016

Posté par vincy, le 29 mars 2015

8 ans après la sortie de Deficit, son premier long métrage présenté à la Semaine de la critique à Cannes, l'acteur mexicain Gael Garcia Bernal prépare "une comédie noire", dont le tournage est prévu l'année prochaine.

Il a révélé les détails de Chicuarotes début mars, lors d'un atelier consacré aux jeunes réalisateurs du Doha Film Institute. Le film se focalisera sur une bande d'adolescents de 14-15 ans, vivant près du lac de Xochimilco aux environs de Mexico City. "Ils sont financièrement pauvres, mais pas misérables ou malheureux. Ils veulent juste améliorer leurs vies. Le récit les suit dans leurs rêves sociaux et économiques. Ils veulent arrêter de travailler et gagner beaucoup d'argent. C'est une comédie. Une comédie très noire" précise le comédien/cinéaste mexicain.

Le scénario est signé d'Augusto Mendoza (Abel réalisé par le compère de Bernal, Diego Luna).

En tant que comédien, Gael Garcia Bernal vient de terminer Ciudades Desiertas de Roberto Sneider, Zoom de Pedro Morelli et Desierto de Jonás Cuarón. Il a prévu de tourner dans Evita de Pablo Agüero, avec Denis Lavant et Pepi Monia.

Le fils d’Alfonso Cuaron enrôle Gael Garcia Bernal

Posté par vincy, le 28 août 2013

Jonas Cuaron va revenir derrière la caméra pour Desierto. 6 ans après Año uña, sélectionné à Venise et San Sebastian, le fils d'Alfonso Cuaron a écrit avec Mateo Garcia une histoire d'immigrants qui passent clandestinement la frontière mexicano-américaine. Malheureusement, un citoyen américain, ivrogne, ayant la main mise sur les patrouilles policières chargées de surveiller cette frontière, les traque.

Gael Garcia Bernal, qui sera le prochain Zorro, a été choisi pour être l'un des immigrants du film, qui se tournera en octobre en Basse-Californie.

Jonas Cuaron a coécrit avec son père Gravity, qui ouvre le 70e Festival de Venise ce soir, et A Boy in His Shoe.

Cannes 2013 : les télex du marché (7) : Bruce Willis, Gael Garcia Bernal, Miguel Gomes, Todd Haynes, Peter Webber, Winnie l’Ourson

Posté par vincy, le 23 mai 2013

Ouf. Le budget d'Expiration, avec Bruce Willis en tête d'affiche, a été bouclé. 60 millions de $ seront dépensés pour ce thriller qui se focalise sur un tueur à gages empoisonné et dont la mort est proche s'il ne trouve pas une solution. Le film sera réalisé par Brian Tucker. Tournage au printemps 2014.

Evita again? Cette fois-ci le mythe argentin ne sera pas un drame musical. Réalisé par Pablo Aguero, Evita s'intéresse à la dépouille de la femme du dictateur Peron, morte en 1952. Mais, au coeur d'enjeux politiques, elle ne sera enterrée qu'en 1975. Gael Garcia Bernal incarnera l'amiral Emilio Eduardo Massera ; Evita sera interprétée par Mia Maestro.

Il était une fois. Tandis qu'il préside le jury de la Semaine de la critique, le réalisateur du très remarqué Tabou, Miguel Gomes, a annoncé son prochain projet. Les 1001 nuits sera un long tournage de huit mois, à partir de septembre. Gomes explique que son film est une transposition moderne et réaliste du célèbre conte. Le film ne sortira pas avant fin 2014-début 2015.

Women. Il n'a rien tourné pour le cinéma depuis 2006 (I'm not there), même s'il a marqué les esprits avec sa version TV de Mildred Pierce il y a deux ans. Todd Haynes reviendra dans les salles avec Carol, qui réunira Cate Blanchett et Mia Wasikowska. Carol est l'adaptation d'un roman de Patricia Highsmith, Les Eaux dérobées. L'histoire, qui se déroule dans les années 50, est celle de deux femmes, une jeune ambitieuse qui travaille dans un grand magasin et d'une épouse piégée dans un mariage sans amour.

De l'or. Après La jeune fille et la perle, Peter Webber adaptera le roman historique de Rose Tremain, The Colour. L'auteure signera elle-même le scénario de ce film qui se tournera l'an prochain. Webber posera ses caméras en Nouvelle-Zélande. Il s'agit de l'histoire d'un jeune couple qui cherche à faire fortune en profitant d'une ruée vers l'or dans les années 1860.

L'ours. On connaissait les dessins animés (et même le film d'animation en 2011) avec Winnie l'ourson. Voici le biopic (un de plus) sur son créateur, Alan Alexander Milne. Goodbye Christopher Robin se concentrera plus particulièrement sur la relation compliquée entre le créateur et son fils. Le film se tournera durant l'été 2014 sur l'Ile de Man.

Les Trophées du Film Français honorent Gael Garcia Bernal et sacrent Skyfall

Posté par vincy, le 6 février 2013

Le magazine professionnel Le Film Français a décerné ses trophées annuels hier soir. Ils récompensent d'une part les plus grands succès publics du box office par catégorie, mais aussi des personnalités, à travers un vote des professionnels ou le choix d'un jury. Un Trophée du public TF1 a été remis pour la troisième année : les internautes des sites du groupe audiovisuel étaient invités à choisir leur film préféré parmi les 15 plus gros succès français du box-office.

Trophée des Trophées : Skyfall de Sam Mendes (Sony Pictures Releasing France). 7 millions d'entrées.

Trophée d’honneur : Gael García Bernal.

Trophée de la personnalité de l'année: Michel Reilhac, directeur de l'unité cinéma d'Arte France et directeur général délégué d'Arte France Cinéma pendant dix ans (voir actualité du 27 août 2012).

Trophée de l’exploitant : Patrick Troudet - Utopia Saint-Siméon à Bordeaux,

Trophée du public TF1 : Le prénom d'Alexandre de la Patellière et Matthieu Delaporte (Pathé Distribution). 3,3 millions d'entrées.

Trophée de la première œuvre : Les Kaïra de Franck Gastambide (Gaumont Distribution). 1 million d'entrées.

Trophée UniFrance Films (le film le plus vu dans le monde) : Intouchables d'Éric Toledano et Olivier Nakache (Gaumont Distribution). 30 millions d'entrées à l'international.

Trophée du film français : Sur la piste du Marsupilami d'Alain Chabat (Pathé Distribution). 5,3 millions d'entrées.

Trophées duos cinéma :
- Duo révélation: : Régis Roinsard/Alain Attal (Les Productions du Trésor) pour Populaire. 1,1 million d'entrées.
- Duo cinéma: : Noémie Lvovsky/Jean-Louis Livi (F Comme Film) et Philippe Carcassonne (Ciné@) pour Camille redouble. 875 000 entrées.