futuroscope » Le Blog d'Ecran Noir

Thomas Pesquet en réalité virtuelle à Cannes

Posté par vincy, le 10 février 2018

thomas pesquet

Le phénomène Thomas Pesquet a conquis les librairies (avec la bande dessinée de Marion Montaigne, Dans la combi de Thomas Pesquet, et avec le beau-livre Terre (s)), et le marché DVD n'est pas en reste avec Thomas Pesquet, l'étoffe d'un héros et Thomas Pesquet, l'envoyé spatial. Et ce n'est pas fini puisqu'on annonce un film en réalité virtuelle, Dans la peau de Thomas Pesquet, qui sera présenté lors du prochain festival de Cannes selon l'AFP. Le film co-produit par La Vingt-Cinquième Heure / DVGroup et ProspectTV, qui va permettre à tous les spectateurs de revivre à 360° l'aventure du spationaute depuis son entraînement jusqu'à sa vie à bord de l’ISS et ainsi de contempler la terre depuis l’espace. Le film est réalisé par le Français Pierre-Emmanuel Le Goff et l'Allemand Jürgen Hansen.

En attendant un documentaire immersif, Dans les yeux de Pesquet, sur la mission de l'astronaute français, réalisé par les mêmes réalisateurs, sera diffusé à partir du 10 février à la Cité de l'espace de Toulouse, où il a fiat son avant-première hier soir, au Futuroscope à Poitiers ainsi qu'au Parc du Petit Prince en Alsace. Une sortie à l'étranger st prévue.

Ce film de 25 minutes soutenu par l'Agence européenne de l'espace (ESA) et la NASA, avec les commentaires de Marion Cotillard est une sorte de journal de bord de Pesquet avec des images spectaculaires

Au total, la mission de Pesquet entre novembre 2016 et juin 2017 a permis de rapporter 600 heures d'images dans l'espace et quelque 100 supplémentaires sur terre à l'entraînement. Trente à quarante heures ont été tournées en IMAX.

Arthur et les Minimoys vont débarquer au Futuroscope

Posté par vincy, le 17 novembre 2008

arthur_futuroscope.jpgEn décembre 2009, Luc Besson présentera au Futuroscope une attraction inspirée de son film Arthur et la vengeance de Maltazard. Il s'agit de la suite de Arthur et les Minimoys (2006, 115 millions de $ de recettes dans le monde), qui sera aussi l'événement des fêtes, dès novembre 2009, au Grand Rex à Paris. En 2010, le troisième éposiode, Arthur et la Guerre des deux mondes prendra le relais en salles.

L'attraction sera un court métrage de "4 minutes, réalisé en 3D présenté sous un dôme IMAX géant, synchornisé aux trépidations d'un simulateur et pimenté d'effets 4D pour un maximum de sensations." Plus prosaïquement, le spectateur se glissera dans la peau d'un Minimoy pour ressentir les mêmes palpitations qu'Arthur. Evidemment, le tête à tête avec une araignée n'est pas forcément une émotion agréable, mais pour compenser vous pourrez visiter Paradise Alley  et survoler le village.

Pour le Futuroscope, c'est une belle opportunité. Le nom de Besson est connu internationalement, et cette saga a remporté un joli succès en France et à l'étranger. Le parc d'attraction, 35 millions de visiteurs depuis sa création en 1987, est le deuxième de France. Il comporte déjà trois salles de cinéma dynamique, deux salles IMAX 3D, une salle omnimax et le Kinémax, le plus grand écran d'Europe. Interrogé par Ecran Noir, Jérôme Neveux, responsable Presse & Relations extérieures du Futuroscope, précise qu'Arthur sera "la seule attraction du Parc avec effets 4D" (Disneyland en propose déjà). Pour l'instant, la projection du film n'est pas envisagée au sein du Parc mais "l'attraction sera présentée quelques années, compte tenu de l'investissement."

Cet événement complètera le dispositif régional ambitieux concernant l'animation et la 3D, avec le Pôle image Angoulême au sud et le Futuroscope de Poitiers au Nord.