250M$ de budget pour le nouveau film de Christopher Nolan

Posté par vincy, le 22 juin 2019

C'est un pari risqué. Alors que les budgets mastodontes sont réservés aux franchises Marvel, Star Wars et Avatar (désormais toutes chez Disney), c'est un film dramatique, écrit par son réalisateur, qui se voit confier un budget de production de 250M$ selon World of Reel. D'autres sources mentionnent un devis aux alentours de 225M$. Autant dire que Christopher Nolan a toute la confiance de Warner Bros, qui fait du cinéaste une franchise en soi, une marque, à l'instar de ce que le studio pratique avec Clint Eastwood.

Christopher Nolan double presque l'énorme budget qu'il avait eu pour son précédent film, Dunkerque (165M$, ce qui était considérable, déjà, pour un film de guerre) ou Inception (autour de 160m$). Tenet sera donc au même tarif que The Dark Knight Rises. Il sera plus coûteux qu'Avatar et beaucoup moins que le dernier Avengers qui, hors marketing, avait coûté 360M$, ou que Pirates des Caraïbes 4 : La fontaine de jouvence qui bat tous les records de notre époque avec plus de 400M$.

Le risque est cependant mesuré puisque les 5 derniers films du cinéastes ont rapporté entre 500 millions et un milliard de dollars de recettes dans le monde.

Tenet, film d'espionnage mondialisé (dans la ligné d'Inception côté ambitions soit un blockbuster d'action qui cherche l'épate) a débuté ses prises de vues il y a quelques semaines. Le tournage est prévu dans sept pays, dont l'Estonie. On sait aussi que la musique ne sera pas signée Hans Zimmer pour une fois, mais Ludwig Göransson (Black Panther).

Robert Pattinson (ironiquement le nouveau Batman de la Warner Bros), John David Washington (Blackkklansman), Elizabeth Debicki sont entourés de Kenneth Branagh, Michael Caine, Aaron Taylor-Johnson, Clémence Poésy et la star indienne Dimple Kapadia au générique d'un film dont le pitch est gardé secret.

La sortie est calée en France pour le 22 juillet 2020.

Omar Sy et Clémence Poésy se disputent la garde de leur fille

Posté par vincy, le 5 novembre 2015

Depuis hier à l'affiche de A Vif!, avec Bradley Cooper, et au top des locations VOD avec Jurassic World, Omar Sy vient de tourner Demain tout commence (Two is A Family en version internationale). Le film réalisé par Hugo Gelin (réalisateur de Comme des frères), scénariste de La cage dorée) réunit autour de l'acteur Clémence Poésy, Antoine Bertrand (Starbuck) et la jeune Gloria Colston.

Mars distribution a prévu la sortie en salles pour le 7 décembre 2016.

Omar Sy incarne Samuel, qui vit sa vie sans attaches ni responsabilités, au bord de la mer sous le soleil du sud de la France, près des gens qu’il aime et avec qui il travaille sans trop se fatiguer. Jusqu’à ce qu’une de ses anciennes conquêtes lui laisse sur les bras un bébé de quelques mois, Gloria, sa fille. Incapable de s’occuper d’un bébé et bien décidé à rendre l’enfant à sa mère, Samuel se précipite à Londres pour tenter de la retrouver, sans succès. 8 ans plus tard, alors que Samuel, devenu cascadeur professionnel pour la télévision, et Gloria ont fait leur vie à Londres et sont devenus inséparables, la mère de Gloria revient dans leur vie pour récupérer sa fille…

Dussollier, Poésy et Poupaud sortent Le grand jeu

Posté par vincy, le 5 janvier 2015

andré dussollier clémence poésy melvil poupaudLe grand jeu est un thriller politique, actuellement en tournage. Premier long métrage de Nicolas Pariser (dont le court métrage La République avait remporté le Prix Jean Vigo et Agit prop avait été sélectionné à la Semaine de la critique), le film réunit André Dussollier, Melvil Poupaud et Clémence Poésy, mais aussi Antoine Chappey et Thomas Chabrol.

Poupaud incarne Pierre, 40 ans, qui a écrit un roman à succès il y a 10 ans. Aujourd'hui oublié, solitaire, il reste proche de Caroline, son ex-femme, ancienne militante altermondialiste, aujourd'hui directrice de galerie. Dussollier interprète Joseph, un homme de l'ombre, au centre d'un puissant réseau d'influence à l'intérieur de l'appareil d'Etat. Fragilisé depuis quelques mois, Joseph prépare un complot, dont Pierre est l'un des pions, contre le Ministre de l'intérieur. Manipulé, épié, menacé, Pierre tombre amoureux de Laura (Clémence Poésy), une jeune activiste, elle aussi partie prenante de cette vaste conspiration. Laura, Caroline, Pierre et Joseph seront ainsi pris dans une suite d'événements tragiques dont aucune ne sortira indemne.

Inspiré par l'affaire de Tarnac, Le grand jeu, qui avait reçu la bourse d'écriture de la Fondation Beaumarchais, a mis trois ans à s'écrire et se financer. Le tournage s'achèvera fin janvier. Le film, au budget modeste, sera distribué par Bac films à la fin 2015.

Nicolas Pariser a réalisé le court Le jour où Ségolène a gagné et la série TV Matignon.

Le 67e Festival de Locarno révèle ses jurys

Posté par vincy, le 14 juillet 2014

jury festival de locarno 2014

Deux jours avant la révélation de sa compétition, le 67e Festival de Locarno (6-16 août) a dévoilé ses jurys.

Lion d'or et Ours d'or dans le même jury

Le jury de la Compétition internationale sera présidé par le réalisateur italien Gianfranco Rosi, Lion d’or à Venise l’an dernier pour son documentaire Sacro GRA. Il sera entouré du réalisateur allemand Thomas Arslan (Gold, 2013), de l’actrice brésilienne Alice Braga (La Cité de Dieu de Fernando Meirelles, 2002 ; Elysium de Neill Blomkamp, 2013), de l’actrice danoise Connie Nielsen (Gladiator de Ridley Scott, 2000 ; Nymphomaniac de Lars Von Trier, 2013) et du réalisateur chinois Diao Yi’nan, Ours d’or au dernier festival de Berlin pour Black Coal.

La présidence de la Compétition Cinéastes du présent, consacré aux premiers et deuxièmes films, sera entre les mains du réalisateur syrien Ossama Mohammed, dont le film Eau argentée, Syrie autoportrait a été l’un des plus acclamés au dernier festival de Cannes. Il sera accompagné du suisse Thierry Jobin, Directeur artistique du festival de Fribourg, de l’écrivain, réalisateur et acteur canadien Don McKellar (eXistenZ de David Cronenberg, 1999 ; The Grand Seduction, 2013), de l’actrice française Clémence Poésy (Harry Potter ; Last Love de Sandra Nettelbeck, projeté en 2013 sur la Piazza Grande) et de la monteuse franco-hongkongaise Mary Stephen (Conte d’automne d’Éric Rohmer, 1998 ; Last Train Home de Lixin Fan, 2009).

Un réplicant futuriste pour le cinéaste de demain

Le jury des Léopards de demain, qui concerne les compétitions suisse et internationale de courts métrages, sera présidé par l’acteur hollandais Rutger Hauer, interprète de personnages inoubliables comme le réplicant Roy dans Blade Runner (Ridley Scott, 1982) et le clochard de La légende du saint buveur (Ermanno Olmi, 1988). Le jury sera composé du réalisateur et programmateur brésilien Helvécio Marins Jr. (Tourbillon, 2011), du réalisateur espagnol Lois Patiño (Prix du meilleur réalisateur émergent du Concorso Cineasti del presente en 2013 avec Costa da morte), du réalisateur ukrainien Myroslav Slaboshpytskiy (vainqueur de la dernière Semaine de la critique de Cannes avec The Tribe) et de la réalisatrice suisse Nicole Vögele (Nebel, 2014).

Enfin pour le prix du meilleur premier film parmi ceux présentés dans les sections Concorso internazionale, Concorso Cineasti del presente, Piazza Grande, Fuori concorso et Signs of Life sera décerné par les critiques et programmateurs Emmanuel Burdeau (France), Luciano Monteagudo (Argentine) et Andréa Picard (Canada).

Le programme des films des jurys et la sélection complète du 67° Festival del film Locarno seront dévoilés lors de la conférence de presse prévue le 16 juillet.

Harry Potter : Les reliques de la mort 2e partie dans 320 salles dès minuit

Posté par vincy, le 12 juillet 2011

Warner Bros veut battre tous les records avec cet ultime volet d'Harry Potter. Il y a d'abord l'avant-première à Bercy de ce soir, soit plus de 7 000 personnes attendues pour voir le film sur un écran 3D de 30 mètres sur 15 (qui pourrait faire son entrée dans le Livre des records). Sont attendus, Jason Isaacs (Lucius Malefoy), les jumeaux James et Oliver Phelps (Fred et George Weasley), Evanna Lynch (Luna Lovegood) et Clémence Poésy (Fleur Delacour).

Mais à minuit il y aura surtout 320 salles de cinéma dans toute la France qui organiseront une séance spéciale spéciale d'Harry Potter et les Reliques de la mort, 2e partie. La plupart de ces séances affiche complet. Une grande partie de ces cinémas débuteront la soirée avec la projection de la 1ere partie.

Premiers plans d’Angers 2011: toujours la flamme en lui!

Posté par Benjamin, le 21 janvier 2011

Ce vendredi s’ouvre à Angers la 23ème édition du festival Premiers plans avec, comme chaque année, de belles surprises à découvrir.

Du côté de la compétition, le festival présente uniquement des premières œuvres européennes, que ce soient des courts ou longs métrages, des films d’écoles ou des films d’animation. Et cette année, pour la toute première fois, une section est ouverte pour les films en 3D. Premiers plans manifeste ainsi sa réactivité face à l’essor  de cette nouvelle technologie, un bon point pour le festival. Au total, 80 premiers films seront projetés dans les diverses salles de la capitale angevine dont notamment cinq premiers longs métrages français.

Ecran Noir vous fera partager tout au long de la semaine les qualités (ou non) de ces films. Mais seul le jury pourra attribuer au final ses prix. A sa tête Robert Guédiguian (il présentera sa nouvelle réalisation) et pour le seconder l’actrice espagnole Carmen Maura (l’une des muses d’Almodovar), la jeune française Clémence Poésy (que vous avez pu apercevoir dans la saga Harry Potter), l’acteur belge Yannick Renier et le réalisateur iranien Nader T. Homayoun.

Premiers plans c’est également l’occasion de se délecter devant de merveilleuses rétrospectives. Cette année, le festival met à l’honneur un cycle intitulé « entre guerre et paix » ainsi que le cinéma burlesque avec par exemple la présence de Pierre Etaix qui viendra parler d’un de ses films, Yoyo. Serge Bromberg offrira au public angevin son spectacle Retour de flamme.

Quatre personnalités du 7ème art sont les invités de la manifestation : Garry Bardine, Isabelle Carré, Barbet Schroeder et Bruno Ganz. De quoi attirer une foule du curieux et de cinéphiles !

Des rencontres, des films anciens, nouveaux, de divers horizons et divers genres. Un festival à la portée de tous les amoureux du cinéma.

Pour tout connaître du programme, des invités, des lieux et des tarifs, rendez-vous sur le site officiel du festival : http://www.premiersplans.org/

Lullaby : rencontre ratée

Posté par elodie, le 30 novembre 2010

lullabyL'histoire : Sam, libraire le jour et musicien la nuit, perd la femme de sa vie, Joséphine, et de fait, le sens de son existence. Jusqu’à sa rencontre incongrue et quelque peu loufoque avec une jeune femme mystérieuse, Pi, qui devient synonyme de renaissance : pendant que Sam reprend goût à la vie et à la musique, Pi déchiffre la part du mystère qu’elle porte en elle. Une étrange relation se noue entre eux à travers la porte d’une salle de bains… absurdité et beauté des hasards de la vie à New York…

Notre avis : Sur le papier, le scénario de Lullaby pouvait être une bonne idée. Cette rencontre particulière entre Pi (Clémence Poésy) et Sam (Rupert Friend), qui apprennent à se connaitre sans se voir, par l’intermédiaire d’une porte de salle de bain, avait un côté assez original. Mais sur l’écran quelle déception !

Pour son premier long métrage, Benoit Philippon a commis un certain nombre d’erreurs. Tout d’abord avec un film trop long et un scénario qui perd le fil assez vite. Ce va et vient entre les deux personnages qui une fois veulent être ensemble puis la minute suivante se déchirent, s'avère un schéma trop systématique et par conséquent irritant.

Au final, le spectateur reste frustré et perplexe tant de nombreux points essentiels de l’histoire restent flou. Autre problème, la prestation de la charmante Clémence Poésy qui en fait beaucoup trop dans l’émotion. Trop de pleurs, trop de manières qui deviennent insupportables, trop d'excès qui tuent les nuances.

Heureusement la bande originale de Charlie Winston permet de rythmer le film à défaut de donner du tempo au scénario.

Harry Potter et les Reliques de la mort dès lundi dans 5 salles IMAX … et à Tours

Posté par vincy, le 17 novembre 2010

Harry Potter et Les reliques de la mort, 1ère partie sera diffusé dès lundi 22 novembre en France, soit deux jours avant sa sortie officielle, dans les cinq salles IMAX du réseau Gaumont Pathé.

A partir du lundi 19h00, le film sera diffusé au Pathé Carré de Soie à Lyon, au Pathé Quai d'Ivry près de Paris, au Gaumont Disney Village à Marne la Vallée, au Gaumont Grand Quevilly près de Rouen et au Gaumont Toulouse Labège.

Le film sera aussi projeté dans 239 salles IMAX en Amérique du Nord et 112 dans le reste du monde.

Par ailleurs, à Tours, l'avant-première française est complète (voir notre précédente actualité sur le sujet). Les 1 900 places sont vendues en moins d'une heure, mardi 16 novembre à 19h. Le cinéma CGR des Deux-Lions où se tiendra l'événement a décidé de rajouter une séance (à 23h45) alors qu'il monopolise déjà ses 12 salles. Les acteurs confirmés sont Fleur Delacour (Clémence Poésy), des jumeaux Weasley (James et Oliver Phelps), du père Weasley (Mark Williams), de Neville Londubat (Matthew Lewis) et de Luna Lovegood (Evanna Lynch). Tous ont des rôles assez mineurs, pour ne pas dire furtif dans cet épisode.