cinquante nuances de grey » Le Blog d'Ecran Noir

Cinquante nuances de Grey logiquement favori des Razzie Awards 2016

Posté par vincy, le 13 janvier 2016

C'est une sorte de plaisir caché mais jouissif. s Razzies nous rappellent que Hollywood nous a fait bien rire, jaune, ou bien ennuyé, avec certaines productions et des performances risibles. Le nanar élevé au rang d'honneur. Avec 6 nominations, Cinquante nuances de Grey restera même dans les annales. Pire film, pire acteur, pire actrice, pire couple à l'écran, pire réalisatrice, pire scénario. On ne peut pas faire pire. Ah si: Pixels, Paul Blart's Mall Cop 2 et Jupiter Ascending en reçoivent aussi six chacun. Tous nominés dans la catégorie meilleur film, aux côtés des Fantastic Four (seulement 5 nominations).

Côté acteurs on retrouve Johnny Depp, Channing Tatum, Adam Sandler (un habitué), Eddie Redmayne (pourtant oscarisé en février dernier) et Kevin James (dans deux catégories, un must). Côté actrices, Jennifer Lopez, Gwyneth Paltrow, Mila Kunis, Rooney Mara (dans Pan), Julianne Moore (oscarisée elle aussi) vont pouvoir engueuler leur agent.

Les Razzies flinguent aussi les remakes et autres sequels inutiles comme Alvin et les Chipmunks, Human Centipede 3, Hot Tub Machine 2. Globalement, les nominations se concentrent sur les mêmes films (même si Pan et Mortdecai s'ajoutent à la liste à cause des comédiens).

Nul ne doute que ces films ne passeront pas à la postérité. Mais pour bien en être sûr, il suffit de lire l'intitulé de la catégorie "pire duo à l'écran" de l'année pour se rappeler à quel point le producteur du film a manqué de flair ou de goût: les quatre acteurs qui forment les 4 Fantastiques (dommage, un cinquième aurait peut-être pu éviter ce désastre) ; Johnny Depp et sa moustache factice (regrettable, c'est la seule originalité du jeu de l'acteur et le running gag du film) ; Jamie Dornan et Dakota Johnson (dur dur d'être crédible dans le porno quand il n'y a aucune alchimie) ; Kevin James et sa moustache factice ou son Segway (c'est vrai qu'un mec moustachu sur un segway, ça donne pas envie d'en acheter un) ; Adam Sandler et n'importe quelle de ses paires de pompes (dans The Cobbler du réalisateur Tom McCarthy, l'un des favoris pour les Oscars avec Spotlight).

Notons que les Razzies innovent avec une catégorie de la rédemption (des acteurs souvent nommés et qui ont réussi à faire un bon film). Elizabeth Banks, gagnante d’un Razzie mais à l'affiche de deux gros hits (Hunger Games et Pitch Perfect 2) ; M. Night Shyamalan, qui cumule 9 nominations aux Razzies (et 4 gagnantes), qui s’est rattrapé avec The Visit ; Will Smith, qui a retrouvé le chemin de la respectabilité après le flop After Earth, grâce à Seul contre tous ; et Sylvester Stallone, recordman des nominations aux Razzies, et pourtant enfin vainqueur d'un Golden Globe avec Creed.

Blockbusters: de l’importance du bon son (et de la méfiance à l’égard des B.O.F.)

Posté par wyzman, le 15 mars 2015

insurgent

A l'heure où Divergente 2 s'apprête à envahir nos salles obscures, il semblait nécessaire de revenir sur un phénomène qui a pris une ampleur considérable ces dernières années: la bande originale. Si la musique est aussi vieille que le cinéma, son utilisation en a fait un véritable outil marketing depuis l'avènement des blockbusters. Et à l'heure où certains luttent encore pour faire financer leurs films, d'autres dépensent et gagnent des millions grâce à des morceaux fournis par des majors ou spécialement conçus pour l'occasion. Alors, en attendant que "Holes in the Sky" de M83 et Haim (à écouter sur Deezer) ne deviennent un vrai tube, petit coup de projecteur sur cette chose essentielle qu'est la musique d'un film.

Une recette vieille comme le monde

S'il y a un studio qui a compris toute l'importance de la musique dans la promotion d'un film, c'est bien évidemment Disney, qui a toujours porté un grand soin à ses BOF (souvenez-vous Le Livre de la jungle, Mary Poppins, ou plus récemment Le Roi Lion). L'idée a été poussée jusqu'à faire des films servant de prétextes à de la musique comme High School Musical et Camp Rock. Ces téléfilms musicaux ont marqué toute une génération de jeunes acheteurs qui, bien malgré eux, se vantaient à l'époque de posséder tous les morceaux. Véritable mastodonte de la communication, Disney peut aujourd'hui se vanter d'avoir réussi le plus gros coup de 2014 avec La Reine des Neiges (et en télévision avec Violetta). Près de 1,3 milliard de dollars de recettes dans le monde et une BOF qui vient de dépasser les 8 millions d'exemplaires vendus. Oui, oui, vous avez bien lu : 8 millions d'exemplaires. Alors, qui a parlé de crise du disque ?

Si l'idée de vendre un CD avec un film n'est pas mauvaise, force est de constater que c'est surtout bon pour l'image. Prenons l'exemple de trois films au hasard clairement destinés à un public jeune et à la qualité parfois douteuse : Projet X (à écouter sur Deezer°, Spring Breakers (à écouter sur deezer) et The Bling Ring (à écouter sur Deezer). Le premier a rapporté plus de 100 millions de dollars et fait exploser des artistes tels que Far East Movement et Kid Cudi. Le second, Spring Breakers, a su profiter de l'aura déjantée de Skrillex pour justifier son imagerie clippesque et un film finalement bien creux. Enfin, The Bling Ring a permis à Sofia Coppola et Emma Watson de s'encanailler un (petit) moment sur les meilleurs tubes des rappeurs Rick Ross et Kanye West. De là à parler d'outil de communication, il n'y a qu'un pas que l'on veut bien franchir.

En utilisant des morceaux déjà populaires ou émanant d'artistes sulfureux, ces films ont su jouer avec les codes et les frontières. Ainsi, ce que l'on ne peut pas montrer clairement à l'écran, on le fait passer à travers les paroles des chansons et le tour est joué. Et en choisissant les bons morceaux, les bons artistes ou en ciblant bien son public, on peut très vite faire mouche. Car si le spectateur n'est pas particulièrement intéressé par le film, il sera tenté d'aller y jeter un coup d'œil (en salles de préférence) si la bande originale lui plait.

hunger games 3

Vendre et mentir

Mais si les exemples cités ci-dessus sont honnêtes quant à la marchandise, ce n'est pas le cas de tous. Face à des sagas littéraires telles que Hunger Games ou Divergente, comment résister ? Après le succès d'une saga pour adolescents (mais pas que) telle que Harry Potter, il aurait été stupide de refuser de participer à l'aventure Hunger Games. 26 millions de livres vendus dans le monde et l'assurance d'un joli succès au box office. Quel artiste sensé dédaignerait une proposition de collaboration ? Les faits sont là : les trois premiers films ont rapporté 2,3 milliards de dollars et des artistes tels que Taylor Swift, Maroon 5, Coldplay, Sia, Lorde, Ellie Goulding ou bien Major Lazer ont participé au projet. Et là, vous vous dites : "Ah bon? Ils sont vraiment tous passés dans les films?" Et la réponse est non.

S'ils sont nombreux à figurer sur les CD, rares sont les artistes que l'on entend vraiment dans les Hunger Games. Et c'est bien là tout le problème. A force de rameuter des tas d'artistes sur le CD, l'équipe artistique a carrément oublié (!) de les caser dans le film. Très axé sur la participation de Lorde, Hunger Games : La révolte - 1ère partie est une grosse déception musicale. Un peu mou par rapport au précédent, ce volet avait en effet tout de la supercherie. Les artistes "vendus" ne figuraient pas dans le film ou sur le générique de fin. Colère. Pourtant, la BOF a fait un carton avec une chanson, originale, "The Hanging Tree", interprétée a capella par la star Jennifer Lawrence (en écho à "Moon River" dans Breakfast at Tiffany's par Audrey Hepburn).

Par chance, un peu plus tôt dans l'année, Nos étoiles contraires et Divergente nous ont prouvés qu'un film pour ados pouvait respecter son quota d'artistes intrus. Nos étoiles contraires s'est reposé sur les "Boom Clap" de Charli XCX et "All of the Stars" d'Ed Sheeran. Verdict sans appel : les clips comptent respectivement 161 et 35 millions de vues sur YouTube. Quant à Divergente, le premier volet à user jusqu'à la corde les morceaux d'Ellie Goulding ("Beating Heart", Hanging On") et de Woodkind ("Run Boy Run"). Du coup, gros coup de scalpel dans la bande originale de Divergente 2 : 7 chansons contre 16 pour le premier film. Mais Woodkid a accepté de revenir. C'est déjà pas mal !

Pour ados mais pas que

Si les bandes originales de films pour ados se vendent bien, elles ne sont pas les seules. Porté par le single "Young & Beautiful" d'une certaine Lana Del Rey, Gatsby le Magnifique de Baz Lurhmann (à écouter sur Deezer) a rapporté plus de 350 millions de dollars au box office mondial et la BO orchestrée par Jay Z a vite dépassé le million d'unités vendues. L'an dernier, si l'on a beaucoup parlé de La Reine des Neiges (2 Grammy Awards cette année), Marvel n'est pas resté les bras croisés : Les Gardiens de la Galaxie a rapporté plus que Captain America 2 au box office mondiale et la bande originale 100% eighties s'est écoulée à plus d'1,8 million d'exemplaires. Pas mal pour l'adaptation d'un comic que peu d'entre nous connaissait…

Bien utilisée, une BO peut faire beaucoup pour un film mal parti. Et ce ne sont pas les producteurs de Cinquante nuances de Grey qui nous diront le contraire. Si l'on ne peut pas nier les 100 millions de livres vendus à travers le monde, les chansons d'Ellie Goulding, Sia et Annie Lennox ont beaucoup, vraiment beaucoup aidé ! Utilisés dans les teasers et les différentes bandes-annonces, les morceaux (remixés) de Beyoncé ont su faire monter la pression là où le film en était difficilement capable. Un bien pour un mal, dirons-nous.

Si au moment où j'écris ces lignes, la Toile s'intéresse fortement à l'album concept que Rihanna a créé pour le film d'animation En route!, il convient de regarder plus loin et de se poser les bonnes questions. Qui sera en mesure de rivaliser avec Adele ("Skyfall") pour Spectre, le prochain James Bond ? Beyoncé acceptera-t-elle que sa musique soit utilisée pour Cinquante nuances plus sombres ? Enfin, combien de chansons l'équipe artistique va-t-elle réussir à caser dans la suite du "nouveau Hunger Games", j'ai nommé Le Labyrinthe ? Affaire à suivre…

Mais une chose est certaine: les films ne puisent pas seulement leur sujet dans les livres, ils exploitent aussi de plus en plus les vedettes de la musique. Ce n'est pas nouveau. De "Vogue" de Madonna pour Dick Tracy à "Lose Yourself" d'Eminem pour 8 Mile, la chanson est une tête de gondole d'un film pour les radios, télés et maintenant pour le web. C'est surtout une manière pour cette industrie culturelle d'occuper tous les fronts: des librairies aux plateformes de streaming/téléchargements. Peu importe que le chanson ne soit qu'au générique de fin (souvenez-vous Titanic et la bluette d'une certaine Céline Dion) voire inexistante dans le film. Désormais, on peut lancer un film avec l'aide d'un chanteur/une chanteuse (et ses comptes sur les réseaux sociaux). C'est l'économie transversale, entre marketing mensonger et commercialisation habile. Et côté recettes, il semble que tout le monde en profite.

Cinquante nuances de Grey: deux suites au conte de fesses

Posté par vincy, le 11 février 2015

Cinquante nuances de Grey, à l'affiche dès aujourd'hui en France, présenté en projection spéciale à Berlin, décevra sans doute les voyeurs: deux fessées, dont une à coup de ceinture, des petits coups de martinet, un cunnilingus furtif, deux pénétrations type film érotique sur chaîne hertzienne (dont une sans capote). Pas une fellation, ni une seule masturbation. Le summum étant un glaçon et une feuille de paon glissant sur la peau de la soumise un peu rebelle Anastasia Steele, incarnée par Dakota Johnson. Il y a bien cinquante raisons de ne pas voir l'adaptation du premier livre de la trilogie légèrement SM et jamais bandante de E.L. James (lire notre critique).

En attendant, la réalisatrice a confirmé lors de l'avant-première new yorkaise vendredi dernier que les deux autres livres, Cinquante nuances plus sombres et Cinquante nuances plus claires, seraient adaptées. Les contrats avec les acteurs ont été signés. Les producteurs ne prennent pas beaucoup de risques: les pré-ventes des billets pour le premier film ont battu tous les records. Pourtant, la Love Story, entre Twilight (le vampire est remplacé par un prince dominant) et Amour gloire et beauté, émoustille autant qu'un Disney. Ici, aucune chanson genre "Libérée, délivrée" mais des airs tristes de Chopin joués au piano pour ponctuer le film et illustrer le mal-être du Prince. Le conte de fée n'est qu'un conte de fesses, même s'il y a plus d'érotisme dans une publicité pour sous-vêtements Calvin Klein.

Avec 100 millions de livres vendus dans le monde (3,3 millions en France), il n'y a aucune raison que la marque Cinquante nuances de Grey , déclinée en multiples produits (vins, maquillage, objets érotiques...) s'achève sur ces comptes de fée. E.L. James réfléchit à un quatrième livre: la suite des amours d'Ana et Christian. L'auteure a trouvé la recette pour pimenter ses fins de mois, à défaut de nous chauffer et provoquer des émois. Pas besoin de révolutionner le Kamasutra ou de flirter avec le Marquis de Sade pour faire fortune. Triste état de la création. Il suffit de pomper sur les autres pour pomper les autres (on ne parle que du portefeuille là).

Cinquante nuances de Grey en avant-première à Berlin

Posté par vincy, le 22 décembre 2014

cinquante nuances de grey

Le film tant attendu Cinquante nuances de Grey fera son avant-première internationale à la prochaine Berlinale (5-15 février). Le film de sam Taylor-Johnson sera présenté le 11 février, soit le jour de sa sortie en France et en Belgique. Il sort aux Etats-Unis le 13 février.

Best-seller mondial, traduit en plus de 50 langues, le film réunit Jamie Dornan et Dakota Johnson. L'histoire est celle d'une romance passionnelle et sexuelle entre un jeune millionnaire et une étudiante vierge.

[Bande annonce] Fifty Shades of Grey se dévoile (un peu)

Posté par vincy, le 24 juillet 2014

Le marketing est essentiel pour un tel film. L'adaptation du best-seller mondial (100 millions d'exemplaires et toujours dans les meilleures ventes de livres en France) Fifty Shades of Grey (Cinquante nuances de Grey) sera l'un des premiers films à faire l'événement début 2015.

Initialement le film devait sortir en août 2014 (lire notre actualité). Mais un changement de casting inattendu a retardé le tournage, et donc la sortie.

Le film de Sam Taylor-Johnson, avec Jamie Dornan, ex-mannequin (lire le portrait), Dakota Johnson, Jennifer Ehle et Marcia Gay Harden, sera dans les salles pour la Saint Valentin (le 11 février en France, le 13 février aux Etats-Unis).

La bande annonce a été annoncée sur le compte instagram de Beyoncé dimanche dernier. Logique, la diva signe la chanson du film. En elle-même cette "trailer", diffusée depuis ce jeudi, ne révèle pas grand chose de l'histoire. C'est davantage un "teaser" qui s'achève sur les accessoires "clés" du roman "sulfureux" (menottes, bandeau, cravache...). La luxure n'est donc là que pour nous allumer. Pour le reste, ce sont surtout les signes extérieurs de richesse de Grey, croisement entre Largo Winch et Catherine Tramell (Basic Instinct), et son torse nu qui nous sont dévoilés.

On restera donc sur notre faim. Voire un peu surpris quand on lit la phrase "Le phénomène mondial prend vie". Comme si un livre était moins "réel" qu'un film... Comme si un film était la vie...

Sorties décalées pour Cinquante nuances de Grey et Independence Day 2

Posté par vincy, le 13 novembre 2013

A quelques heures d'intervalle, Universal et la Fox ont annoncé deux séismes dans le calendrier des sorties.

Tout d'abord Universal a décidé de décaler la sortie de Cinquante nuances de Grey. Le film était initialement programmé pour le 1er août 2014. Mais le changement de dernière minute de l'acteur principal a conduit le studio a reporté le début du tournage à décembre, alors qu'il était prévu début novembre. Finalement le film sortira dans les salles américaines le 13 février 2015, juste avant la Saint-Valentin (menottes, martinet et sex-toys compris?).

Cinquante nuances de Grey laisse donc le champ libre à Guardians of the Galaxy (Disney) qui sort le 1er août 2014 et Universal va malgré tout occuper le terrain avec Get on Up. Le studio mise désormais tout sur Fast & Furious 7, calé le 11 juillet 2014, pour remplir ses caisses durant l'été prochain. Quant à Cinquante nuances de Grey , la concurrence sera rude pour le 13 février 2015, si les autres studios ne changent rien à leur plan : la Fox a prévu de sortir The Longest Ride, un mélo romantique idéal pour la Saint-Valentin, et la Paramount veut séduire les familles avec la suite de Bob l'éponge.

Simultanément, la Fox a également annoncé la nouvelle date de sortie de Independence Day 2, prévue à l'origine le 3 juillet 2015 et qui sera finalement sur les écrans le 1er juillet 2016. Pile poil 20 ans après la sortie du premier film. La suite sera sans Will Smith.

Pour la Fox, c'est la suite de nombreux changement dans le calendrier des deux prochaines années. Elle a notamment décalé Assassin's Creed (de juin à août 2015) et The Fantastic Four (de mars à juin 2015). Sur le créneau très convoité du premier week-end de juillet il ne reste plus que Terminator (Paramount). Et désormais Independence Day 2 fera face à Angry Birds, planifié le 1er juillet 2016 lui aussi.

Jamie Dornan : des slips Calvin Klein à Cinquante nuances de Grey

Posté par vincy, le 24 octobre 2013

jamie dornan en calvin kleinChoix étonnant, audacieux, et finalement malin. A la place de Charlie Hunnam, qui a abandonné le projet à quelques jours du tournage, les producteurs de l'adaptation de Cinquante nuances de Grey ont jeté leur dévolu sur un acteur presque néophyte pour incarner le rôle principal masculin. Même le provocateur et exigeant Brett Easton Ellis s'en est félicité sur Twitter, c'est dire...

Jamie Dornan, 31 ans, est en effet plus connu pour ses activités de mannequin. Et pas n'importe quel top-model. Son physique athlétique et sa joli gueule rarement bien rasée ont séduit la marque de sous-vêtement Calvin Klein en 2004. Le public l'a donc découvert déjà quasiment à poil (ce qui ira bien avec le personnage de Grey, millionnaire adepte de sado-masochisme). En slip ou en boxer, avec Kate Moss ou Eva Mendes, il a exhibé ses formes sur toutes les affiches publicitaires après avoir faire quelques séances photos pour des grands magazines. A l'époque - il était le petit ami de Keira Knightley durant trois ans au passage -, il ne pense pas au cinéma. On le verra travailler pour des marques comme Nicole Farhi, Massimo Dutti, Hugo Boss, Gap, Armani Jeans, Desigual, Dior...

Il arrive sur le grand écran avec le rôle d'un aristocrate dans Marie Antoinette de Sofia Coppola. On le croise ensuite dans Shadows in the Sun de David Rocksavage. Pas de quoi affoler un cinéphile alors que ses photos semi-dénudées se propagent sur les réseaux sociaux (argument désormais pris en compte par les studios : la notoriété web des personnalités).

C'est en 2011 que Dornan change de carrière, abandonnant progressivement le métier de top-model (où il apparaît comme un vétéran). Il devient Sheriff Graham (Le chasseur) dans la série TV Once Upon Time qui revisite le conte de Blanche Neige. cette année, il apparaît en serial killer dans une autre série TV, The Fall, face à Gillian Anderson. Enfin, il vient de finir le tournage de son premier long métrage en tant que tête d'affiche : Flying Home du cinéaste belge Dominique Deruddere.

Le voici donc propulser par Hollywood en étoile montante avec l'un des personnages les plus convoités de l'année. Aux côtés de Dakota Johnson dans le rôle d'Annastasia Steele, Dornan va devoir endurer la pression médiatique autour du tournage, qui commence très prochainement.

________
Compte Twitter de Jamie Dornan

Charlie Hunnam laisse tomber 50 nuances de Grey

Posté par vincy, le 14 octobre 2013

Finalement, Charlie Hunnam n'incarnera pas Christian Grey dans l'adaptation du best-seller de E.L. James, Cinquante nuances de Grey. Samedi 12 octobre, Universal studios a confirmé la nouvelle, en évoquant un conflit de planning avec le tournage de la série dont l'acteur est le héros, Sons of Anarchy.

L'excuse semble étrange. A priori, les plannings de tournage sont connus largement en amont. En tout cas bien avant que son nom ne soit officialisé pour le générique de ce film, il y a six semaines (lire notre actualité). Et si la véritable excuse était un différent artistique (notamment sur les scènes les plus torrides)?

Le tournage doit commencer à la fin du mois d'octobre. Le studio peut encore décider de le retarder d'un mois si un comédien n'est pas trouvé pour remplacer Hunnam. Le film est prévu dans les salles américaines le 1er août 2014.

Dakota Johnson et Charlie Hunnam choisis pour Cinquante nuances de Grey

Posté par vincy, le 2 septembre 2013

Après quelques semaines d'indécisions et pas mal d'auditions, Universal Pictures et Focus Features ont communiqué le nom des deux acteurs principaux pour l'adaptation de Cinquante nuances de Grey, le best-seller érotico-SM de E.L. James (70 millions d'exemplaires dans le monde).

Dakota Johnson, pas encore 24 ans, sera la jeune Anastasia Steele. Repérée dans The Social Network, et vue dans For Ellen, 21 Jump Street, Sortilège et Cinq ans de réflexion, elle sera aussi à l'affiche de Need for Speed, l'adaptation du jeu vidéo, avec Aaron Paul, Dominic Cooper et Imogen Poots. Johnson est la fille de Don Johnson (Miami Vice) et de Melanie Griffith.

Charlie Hunnam, 33 ans, incarnera le milliardaire adepte de jeux SM, Christian Grey. Révélé en jeune homo dans la série anglaise "Queer as Folk", c'est aussi à la télévision qu'il a acquis sa notoriété avec la série "Sons of Anarchy". Au cinéma, il fut Nicholas Nickleby, tourna avec Anthony Minghella, Alfonso Cuaron et récemment Guillermo del Toro (il avait le rôle principal de Pacific Rim).

Le film, réalisé par Sam Taylor-Johnson, doit sortir aux Etats-Unis le 1er août 2014. On ignore si les deux acteurs joueront leurs scènes torrides ou s'ils feront appel à des doublures ou si les scènes torrides seront chastes.

Indécisions autour du casting de Cinquante nuances de Grey

Posté par vincy, le 26 août 2013

Cinquante nuances de Grey est sans aucun doute la trilogie littéraire la plus observée par Hollywood. Vu le phénomène d'édition - 70 millions d'exemplaires vendus - Universal et Focus Features tiennent à transformer les versions cinématographiques en poules aux oeufs d'or.

Le tournage du film de Sam Taylor-Johnson (lire notre actualité) est prévu dans les quelques mois qui viennent pour une sortie américaine déjà programmée au 1er août 2014. Pourtant, le casting n'est pas encore officialisé. Les producteurs auditionnent une pléthore de comédiens pour les rôles d'Anastasia Steele et Christian Grey.

Côté féminin, Alicia Vikander (Royal Affair), Imogen Poots (28 semaines plus tard, le Quatuor), Shailene Woodley (The Descendants) et Dakota Johnson (21 Jump Street) tiennent la corde, mais d'autres auditions sont prévues.

Côté masculin, Charlie Hunnam (Pacific Rim, "Sons of Anarchy") a rejeté l'offre dans un premier temps mais pourrait revenir sur sa décision. Christian Cooke ("Magic City", Cemetery Junction) et Theo James (Underworld Awakening, Les Boloss) ont également été envisagés, mais le studio pencherait désormais pour un acteur dans la trentaine plutôt que dans la vingtaine. Ce qui élimine d'entrée Aaron Taylor-Johnson, l'époux de la réalisatrice et vedette de Kick-Ass, un temps pressenti.

Cinquante nuances de Grey d'E.L. James, à l'origine un livre autoédité, est l'histoire d'un jeune PDG milliardaire qui séduit l'innocente Anastasia Steele. La jeune fille va progressivement se soumettre aux désirs de l'homme, adepte de sado-masochisme.