Au Cartoon Movie, Enki Bilal présente Animal’Z

Posté par vincy, le 7 mars 2012

Dans le cadre du Cartoon Movie, à Lyon, Enki Bilal va présenter son projet d'adaptation d'Animal'Z, une BD qu'il a publié en 2009. Il veut faire son film avec un mélange d'animation et de prises de vues réelles. Demain, il présentera des esquisses de son projet aux professionnels présents au Forum, afin de trouver des financements.

Animal'Z raconte l'histoire d'un monde déréglé climatiquement où l'eau potable est devenu précieuse et où les individus sont obsédés par leur survie. L'écosystème est bouleversé : les tortues marines volent, le Pic du Midi jouxte l'Himalaya, le Mer Baltique est devenue un désert. Seuls quelques eldorados isolés ont réussi à préserver un semblant d'ordre social. Ils ne peuvent être rejoints que par la mer, unique et immense... Le détroit D17 est l'un de ces passages.

"L'idée de départ était de partir de l'album, de lui rester fidèle, mais en s'octroyant la liberté d'un glissement de l'écriture vers quelque chose de plus cinématographique, de lui donner un côté 'westernien'" explique l'auteur-réalisateur. Le scénario est coécrit avec Oliver Roth. Il n'y a pas encore de version définitive du script et le storyboard est tout juste en préparation.

Bilal réaliserait ainsi son 4e film. En 2004, il avait déjà adapté sa trilogie Nikopol avec Immortel (Ad Vitam), en mélangeant images de synthèse et acteurs réels. Il a toujours évoqué sa déception à l'égard des images en 3D, malgré le joli succès du film. Ce regret de ne pas pouvoir donner vie à ses dessins et ses univers le pousse à faire une pause cinématographique : il se concentre sur la peinture, la BD et même le théâtre.

Animal'Z semble le motiver à revenir derrière la caméra. Il ne manque pas d'idées. Un film monochrome où la couleur ne surgira que pour symboliser l'espérance des Hommes. Une oeuvre hybride car ce ne sera pas un dessin animé mais un mix de prises de vues réelles, d'animation en 2D et 3D.

Le film sera produit par Gazato Films. Le producteur et Bilal sont à Lyon pour chercher des moyens, pas seulement financiers mais aussi techniques, humains, technologiques. Ils ont déjà confié la préparation au Pôle Magelis, à Angoulême. Le casting devrait être international. Pour le producteur, "l'adaptation d'Animal'Z répond de cette philosophie et de l'intention de son auteur à poursuivre l'expérimentation hybride dans sa démarche artistique en associant le graphisme, la peinture et la prise de vue réelle. Une démarche de « ciné-peintre »."

Bilal a souvent refusé d'animer ses BD.  "La principale de ces raisons étant la nature même de mon graphisme, avec sa part de réalisme nécessitant une animation sans faille". De plus, il avoue que "la texture peinte que je souhaitais conserver ne correspondait pas aux techniques traditionnelles d'animation 2D. Réduire mon dessin à un simple trait cerné m'excitait peu." De ces frustrations naît alors une ambition. "Il s'agit dans ce cas, de faire « bouger » de la manière la plus naturelle, le dessin au crayon noir et les textures pastel qui caractérisent le travail particulier de l'album Animal'Z. Le récit, volontairement linéaire (...) étant à mon sens un atout supplémentaire pour la cohérence de ce projet."

Ça cartoon à Lyon!

Posté par Morgane, le 22 février 2012

Du 22 février au 9 mars, le Grand Lyon propose de (re)découvrir le meilleur du cinéma d'animation européen dans une vingtaine de salles.

En parallèle du forum professionnel Cartoon Movie (7-9 mars), On cartoon dans le Grand Lyon! propose au grand public des projections de plusieurs films d'animation européens de ces dernières années. Cette manifestation s'inclue dans un mouvement dans lequel les salles du GRAC (Groupement Régional d'Actions Cinématographiques) mettent en lumière le cinéma d'animation à travers différents festivals - comme les Toiles des Gones - et animations organisés tout au long de l'année. La Région Rhône-Alpes, très active dans la production cinématographique d'animation, notamment à travers le studio Folimage, est partenaire du GRAC et de Cartoon Movie.

Ce festival, dont c'est la deuxième édition cette année, propose des films plus ou moins récents (Le château des singes, Le tableau), des avant-premières (Alois Nebel), pour les plus grands (Crulic) comme pour les plus jeunes (Les contes de la nuit). On pourra aussi voir Chico & Rita, nommé aux Oscars ou The Prodigies, sélectionné à Cannes l'an dernier. Il y en a pour tous les goûts.

Et côté animations, divers ateliers et rencontres seront au rendez-vous: à la découverte des effets spéciaux, ateliers arts plastiques animé par Helène Théry, illustratrice, atelier marionnettes, atelier sur le thème de la couleur, atelier réalisation etc. Des ciné-goûter et ciné-conte seront également proposés ainsi qu'une rencontre avec Jean-François Laguionie et Anik Le Ray, réalisateur et scénariste du Tableau.

Cartoon Movie conclura ce festival. Ce forum de la coproduction européenne de films d'animation accueillera 700 participants de 34 pays. 55 projets seront présentés. La manifestation s'ouvrira avec Arrugas, qui vient de remporter le Goya du meilleur film d'animation et du meilleur scénario en Espagne.

Tout le programme

Le dessin animé français se met à la 3D… Il était temps.

Posté par vincy, le 15 mars 2010

lemagasin des suicidesLa 3D devient tendance, même en France. StudioCanal a signé à Berlin un accord avec le spécialiste du format en Imax et réalisateur de Fly me To The Moon 3D, le belge Ben Stassen. Ils sortiront Les aventures de Samy (Around the World in 50 Years 3D) dès cet été. Avant cela, Sylvain Chomet (Les triplettes de Belleville) avait présenté à la Berlinale L'illusionniste, son hommage à Jacques Tati. A l'origine prévu pour avril, il pourrait être décalé à juin.

Mais désormais, tout le monde s'y met. Patrice Leconte réalise actuellement Le Magasin des suicides, adaptation du roman de Jean Teulé, en version animée ET musicale. Attendu pour la fin de l'année, il co-réalisera ce premier film d'animation avec Arthur Qwak (Chasseurs de Dragons). Il en a écrit le scénario, et ancien dessinateur, a imaginé les personnages.

A Angoulême, en janvier, Ari Folman (Valse avec Bashir) a annoncé qu'il réalisera son prochain film en France, avec les studios de la capitale de la BD, le pôle Magelis, et avec Les Armateurs (Kirikou). The Congress (Le congrès) est l'adaptation du best-seller de science-fiction (1971) de Stanislas Lem (Solaris). Le film, un mélange de documentaire et d'animation, devrait être prêt en 2012.

La plus importante production sera sans doute Le Petit Prince. La mise sur orbite est plus lointaine - 2013 - mais les héritiers de Saint-Exupéry ont enfin accepté de céder les droits d'un des romans pour la jeunesse les plus vendus dans le monde. Le relief va d'ailleurs donner une dimension internationale au projet, tout comme le casting vocal plus hollywoodien que français (sans doute révélé à Cannes en mai). 45 millions d'euros de budget pour Onyx (Les enfants de Timpelbach, Renaissance), en plus d'une série TV animée, et un jeu développé avec MKO (filiale de MK2).

D'autres projets en 3D ont été présentés au récent Cartoon Movie de Lyon comme Approved for Adoption, Flying bazar, Hard Rock sur Harcouët. Les sujets sont de plus en plus variés et aborde des thèmes plus politiques ou sociologiques. de même les genres se diversifient avec d'avantage d'action et d'aventures. Cartoon Movie surfe d'ailleurs sur l'engouement pour l'animation avec, pour sa dernière édition qui s'est tenue du 3 au 5 mars, une fréquentation en hausse de 20%, 635 professionnels accrédités et 90 distributeurs présents.

Un classique de la BD pour enfant adapté au cinéma

Posté par vincy, le 21 août 2009

Une rentrée des classes, une maîtresse pas commode, une nouvelle école. L'histoire de Jean dans Ma Maman est en Amérique, elle a rencontré Buffalo Bill est devenu un classique de la BD dès sa parution en 2007. Dessinée par Emile Bravo (un proche de Marjane Satrapi) et scénarisé par Jean Regnaud va être portée au grand écran pour 5 millions d'euros. Pour l'instant, la société de production, Label Anim est de présenter le projet au prochain Cartoon Movie en mars 2010 et de lancer la production dans l'année qui suit.

Lyon défie le pôle animation d’Angoulême et lance son festival de films

Posté par vincy, le 20 février 2009

cartoonmovieDu 4 au 6 mars, le Cartoon Movie s'installe à Lyon, après avoir passé toutes ses années de jeunesse à Potsdam en Allemagne. C'est bien plus qu'une migration, c'est un changement d'ambition. Les chiffres ne trompent pas. Avec 600 professionnels attendus, venus de 31 pays, le 11e Cartoon Movie enregistre déjà une progression de 20% de son affluence. Surtout, le forum a invité les professionnels du jeu vidéo, une décision assez logique dans la ville qui a vu naître Infogrames et qui regroupe une cinquantaine de sociétés de ce secteur. Cartoon Movie bénéficie aussi d'un secteur, l'animation, en pleine ébullition, avec bien plus de dossiers présentés, dont un gros tiers est d'initiative française.

Cartoon Movie à Lyon c'est aussi une manière d'ancrer la région Rhône-Alpes dans le secteur de l'animation. Avec le festival du film d'animation d'Annecy, le pôle Folimage à Valence, les sièges de Infogrammes et de Gébéka Films (distributeur de Mia et le Migou, Kirikou ou encore U) en plein coeur de Lyon, il est assez logique de vouloir créer un lien fédérateur, illustrant le poids des acteurs locaux.

pixel_villeurbanneEn parallèle, Gérard Collomb, maire de Lyon et président de la communauté urbaine, a lancé le pôle audiovisuel PIXEL. Quatre bâtiments, deux nouveaux plateaux occuperont cet espace, situé à Villeurbanne, à proximité du Studio 24 déjà existant. De quoi concurrencer La belle de Mai à Marseille, les équipements de Nice et les studios de la région parisienne (Boulogne, La plaine Saint Denis...). Il s'agit d'optimiser encore plus les liens entre l'audiovisuel, le multimédia, le jeu vidéo et le cinéma. Localement, cela représente 12 000 emplois et 650 entreprises.

La conjonction du Cartoon Movie et de PIXEL défie clairement le Pôle image Magelis d'Angoulême. Le maire de Lyon a, en plus, ajouté un élément dans son schéma, pour compenser un gros manque culturel de la ville : créer un festival de cinéma. Il y avait déjà le Festival International Cinéma Nouvelle Génération (la 8e édition est prévue en septembre prochain).

Mais le festival, baptisé L'amour du cinéma, qui devrait naître en octobre, bénéficiera d'importantes aides publiques. Dans la ville des frères Lumière, cela semblait presque insolite que Lyon soit à l'écart des grands festivals internationaux. On attendra quand même de voir quel type de programmation sera choisie avant que la capitale des Gaules ne soit célébrée comme capitale des arts visuels.

Lyon, nouvelle capitale européenne de l’animation

Posté par Morgane, le 13 novembre 2008

blog_cartoonmovie.jpgCartoon Movie, Forum européen de coproduction des longs métrages d’animation a été créé en 1999, à l’aide du programme MEDIA de l’Union européenne.  Ce Forum donne l’occasion, durant trois jours, de réunir producteurs, investisseurs et distributeurs européens découvrant ainsi en avant-première les projets de dessins animés destinés au cinéma. Depuis ses 10 ans de création, Cartoon Movie a permis à 123 dessins animés de voir le jour dont 17 d’entre eux ont connu un véritable succès rassemblant plus d’un million d’entrées.

Après ces 10 ans passés dans les studios Babelsberg à Potsdam, à proximité de Berlin, Cartoon Movie a désormais décidé de s’implanter à Lyon dès 2009, soutenu par le CNC, la Région Rhône-Alpes et le Grand Lyon.

La France, devenue leader européen du marché du film d’animation, accueillera donc un nouveau pôle spécialisé dans l’animation et permettra de consolider l’ancrage déjà très important de ce dernier en région Rhône-Alpes. Cartoon Movie sera également la troisième partie du triangle « animation » déjà constitué par Citia qui s’occupe du festival et du marché international du film d’animation d’Annecy et la Cartoucherie à Valence s’articulant autour des studios Folimage et de l’Ecole de la Poudrière.

La prochaine édition de Cartoon Movie se tiendra donc à Lyon, au Centre des Congrès de la Cité Internationale, du 4 au 6 mars 2009.