Le crossover Split/Incassable est en marche

Posté par cynthia, le 29 avril 2017

Avec son style parfait et si personnel, M. Night Shyamalan, a annoncé une sacrée news sur son twitter il y a trois jours, afin de tuer le suspens qu'il avait lui même amorcé en février, lors de la sortie de Split (lire notre article du 11 février).

Comme on s'y attendait pour ceux qui ont vu Split ([SPOILER] un caméo de Bruce Willis lors de l'épilogue), la suite des aventures du schizophrène, incarné par le talentueux et accessoirement sexy James McAvoy, sera un crossover (mélange) avec l'un des précédents succès de M. Night Shyamalan, Incassable (qui date de 2000). "Ok, c'est parti, j'ai fini mon dernier scénario. Cela m'a pris 17 ans, mais je peux enfin répondre à la question qu'on me pose le plus: 'Vas-tu faire cette putain de suite d'Incassable ou quoi ?'. Mon nouveau film en est donc la suite ET celle de Split. Cela a toujours été mon rêve d'avoir deux films qui se rejoignent en un troisième. Et ce film est intitulé Glass... Universal Pictures le sortira le 18 janvier 2019 partout dans le monde".

Glass réunira Bruce Willis, Samuel L. Jackson, James McAvoy et Anya Taylor Joy.

Est-ce que Bruce Willis va prendre en chasse "La Bête" de Split tout en s'associant au fragile Samuel L. Jackson? Les fans vont devoir patienter longtemps pour connaître la réponse...

Split a rapporté 275M$ dans le monde (1,8M de spectateurs en France). Incassable avait récolté 250M$ lors de sa sortie (3,5M de spectateurs en France).

Die Hard 6: un prequel en guise de reboot?

Posté par vincy, le 14 octobre 2015


Alors que d'un point de vue cinématographique, la franchise Die Hard faiblit film après film, elle continue de rapporter gros (1,4 milliard de $ en 5 films dans le monde). Mais, pour conserver son intérêt, il était sans doute essentiel de la renouveler. D'autant plus qu'après un quatrième opus record en 2007, elle avait connu son pire score avec le cinquième film en 2013. Pour enrayer le déclin, la 20th Century Fox a commencé à négocier avec le réalisateur Len Wiseman, déjà responsable du 4e Die Hard et du remake de Total Recall, afin de relancer la machine.

Les producteurs ont imaginé un Die Hard se déroulant en 1979, à New York, soit 9 ans avant la prise d'otage de la tour de Los Angeles, qui servait de pitch au premier opus. Un prequel où l'on verrait donc un John McLane suffisamment jeune pour attirer la génération montante de beaux gosses hollywoodiens. Mais Bruce Willis reste l'ingrédient indispensable de cette saga. Pour l'instant le concept partirait donc dans un va et vient dans le temps avec Willis racontant l'histoire à notre époque et des flash backs nous renvoyant 35 ans en arrière.

La star n'a rien signé. Donc rien n'est fait. Le prequel ressemble cependant furieusement à un reboot déguisé.

Die Hard: Year One, en prenant place en 1979, serait surtout l'occasion de revenir aux sources réelles du film. Tout le monde l'ignore mais Piège de Cristal, premier opus de la saga, est adaptée d'un livre de Roderick Thorp, Nothing Lasts Forever (indisponible en France), qui a été publié ... en 1979.

Steve Carell remplace Bruce Willis devant la caméra de Woody Allen

Posté par vincy, le 30 août 2015

steve carell woody allen melinda et melindaCela aura pris quatre jours pour remplacer Bruce Willis sur le tournage du nouveau film de Woody Allen (lire notre actualité du 26 août). Steve Carell, qui n'a pas vraiment le même physique ni le même style de jeu que le héros de Die Hard, rejoint Jesse Eisenberg, Kristen Stewart, Parker Posey et Blake Lively au pied levé. On ignore si des scènes doivent être refaites. Le film se tourne à New York et Los Angeles depuis la mi août.

Steve Carell a déjà été filmé par Woody Allen, dans Melinda et Melinda (photo), sorti en 2004. Il vient de terminer deux tournages: Freeheld, drame biographique avec Ellen Page et Julianne Moore, qui sera présenté à Toronto, et The Big Short, adaptation du roman de Michael Lewis Le casse du siècle, avec Brad Pitt et Christian Bale. Il prépare également Battle of the Sexes de Jonathan Dayton et Valerie Faris, sur un scénario de Simon Beaufoy, avec Emma Stone.

Le prochain film de Woody Allen, L'homme irrationnel avec Joaquin Phoenix et Emma Stone, présenté hors compétition au Festival de Cannes, sortira le 24 octobre en France, après avoir subit un échec commercial cet été aux Etats-Unis.

Bruce Willis quitte le tournage du Woody Allen: conflit de planning ou limogeage?

Posté par vincy, le 26 août 2015

Il est rare que le tournage d'un film de Woody Allen suscite des actualités une fois le casting annoncé. La présence de Bruce Willis au générique du prochain film du cinéaste, aux côtés de Kristen Stewart, Jesse Eisenberg, Blake Lively, Parker Posey et Corey Stoll, est annoncée depuis mars (lire aussi notre article du 6 août dernier). Aussi quand on apprend que l'acteur quitte le tournage pour "conflit d'enploi du temps", on doute. D'autant que Willis avait déjà bien aménagé son planning.

En juin il a participé au tournage de The Bombing, un film de guerre chinois, avant d'embrayer pour une comédie d'action signée des frères Cullen en juillet ; en avril, trois mois après avoir donné son accord, il avait abandonné le thriller Wake de John Pogue ; et en mars, il avait décidé de faire ses premiers pas au théâtre sur les planches de Broadway avec "Misery", l'adaptation du roman de Stephen King. La pièce doit être lancée le 22 octobre (jusqu'au 14 février) au Broadhurst Theater.

Donc, on en conclut que tout était bien programmé: il n'avait pas grand chose à faire entre la mi-août et la mi-octobre, excepté le tournage du Woody Allen qui débutait le 19 août, pour quelques semaines. Selon Deadline, la star de Die Hard a finalement considéré qu'il lui était difficile de cumuler le tournage du film d'Allen avec les répétitions pour Misery.

Mais The Wrap a démenti cette version officielle. Selon le média, Bruce Willis aurait en fait été limogé, parce que le comédien était incapable de mémoriser une seule réplique. Sans donner de motifs réels: incompatibilité de caractère (celui de Willis est légendairement considéré comme détestable sur les plateaux des grosses productions) ou divergences artistiques (le réalisateur est jugé comme l'un des plus exigeants de la profession), on ne le saura que si l'un des deux écrit ses Mémoires un jour. D'autant que Bruce Willis a déjà quitté des tournages ou des projets juste avant leur lancement et que Woody Allen a déjà changé un acteur en plein tournage (Michael Keaton a disparu de La Rose pourpre du Caire).

Reste que le réalisateur doit désormais trouver un nouvel acteur pour ce film situé dans les années 50. Et plutôt rapidement s'il ne veut pas rallonger la durée du tournage. D'autant que si Willis a déjà tourné des scènes, il faudra les refaire.

Stewart, Willis, Eisenberg… le casting étoilé du prochain Woody Allen

Posté par cynthia, le 6 août 2015

casting woody allen

Jesse Eisenberg , Kristen Stewart, Blake Lively ou encore Bruce Willis : Woody Allen s'est entouré des acteurs les plus en vogue pour son prochain long-métrage !

Alors que son Homme irrationnel a brillé à Cannes dernier, Woody Allen s'apprête à débuter le tournage de son prochain film à New-York, sa ville de prédilection. Devant la caméra du réalisateur nous retrouverons Kristen Stewart, récemment césarisée et prochainement à l'affiche de American Ultra aux côtés de Jesse Eisenberg, recruté pour la seconde fois, après To Rome with love, par Woody Allen.

Blake Lively, l'actrice emblématique de la série Gossip Girl, sera également de la partie tout comme Bruce Willis, pour qui c'est une grande première dans l'univers allenien. Ils seront accompagnés de Corey Stoll (Ant-Man, House of cards), Parker Posey (déjà à l'affiche d'Un homme irrationnel), Anna Camp (La couleur des sentiments),  Stephen Kunken (Le Loup de Wall Street), Jeannie Berlin (Inherent Vice),  Ken Stott (Le hobbit), Sari Lennick (A serious man) et Paul Schneider (Bright star).

Le synopsis de ce nouveau long-métrage n'a pas été révélé, et l'on ne connaît pas encore son titre, mais la sortie est tout de même prévue pour 2016 afin de permettre à Woody Allen de tenir son rythme désormais bien rôdé d'un film par an.

Kristen Stewart, Jesse Eisenberg et Bruce Willis dans le 50e film de Woody Allen?

Posté par vincy, le 10 mars 2015

woody allenLe 50e film de Woody Allen démontre une fois de plus un certain sens du casting: Bruce Willis, Kristen Stewart et Jesse Einsenberg (qui a déjà tourné avec le cinéaste dans To Rome With Love) seront au générique. Pour Willis et Stewart, ce sera une première expérience avec le réalisateur. L'information est parue sur Deadline.

Le tournage de ce film dont on ne sait encore rien est prévu dans le courant de l'année. Après le relatif échec de Magic in the Moonlight, Allen s'est lancé dans la préparation d'une série TV pour Amazon et s'apprête à sortir son prochain long métrage Irrational Man, avec Joaquin Phoenix, Emma Stone et Parker Posey, tourné dans le Rhode Island au nord de New York.

Bruce Willis retrouve M. Night Shyamalan

Posté par vincy, le 29 janvier 2014

14 an après Incassable, et 15 ans après Le sixième sens, M. Night Shyamalan, alors considéré comme le futur Spielberg, Bruce Willis s'apprête à retrouver le cinéaste pour Labor of Love. L'information a été divulguée par le site Deadline.

Le film se déroulera une fois de plus à Philadephie. Le tournage est prévu pour cet automne. Labor of Love est un scénario que Shyamalan aurait écrit avant celui du Sixième sens, et se concentre sur le propriétaire d'une librairie qui vit dans le remord. Il n'a jamais pu exprimer ses sentiments à la femme qu'il aimait avant qu'elle ne meurt dans un tragique accident.

Shyamalan avait rédigé ce scénario au début des années 90. Mais la Fox avait refusé que le scénariste en soit aussi le réalisateur. Cela avait conduit à l'abandon du projet.

Le cinéaste a enchaîné quatre fiascos au box office depuis 2004, dont le dernier After Earth est l'un des pires gouffres financiers de l'année 2013.

Ford, Gibson et Banderas rejoignent Expendables 3

Posté par vincy, le 10 août 2013

Sylvester Stallone a bouclé son casting pour le troisième opus d'Expendables, qui sera réalisé par l'Australien Patrick Hugues (Red Hill, inédit en France).

Après le tweet-clash avec Bruce Willis ("paresseux" et "cupide" selon Stallone) qui réclamait un million de $ par jour de tournage, "Rambo" a annoncé sur Twitter qu'Harrison Ford le remplacerait : "WILLIS OUT, HARRISON FORD IN !!!! GREAT NEWS !!!!! Been waiting years for this!!!!”.

Ford ne reprendra pas le personnage de Willis, Mr Church, présent dans les deux premiers films.

Autres nouveaux muscles : Mel Gibson, qui pourrait être le méchant de l'histoire ("Mad Max vs. Barney Ross", le nom du personnage incarné par Stallone, avait twitté Rocky), et Antonio Banderas. Ils rejoignent Arnold Schwarzenegger, Jason Statham, Kellan Lutz, Ronda Rousey et Victor Ortiz, déjà engagés.

En revanche Jackie Chan, Wesley Snipes, Nicolas Cage ou encore Milla Jovovich n'ont pas été confirmés malgré les rumeurs.

Les négociations ont eu lieu jusqu'au dernier jour. Lionsgate voulait annoncer le casting lors de la présentation de ses résultats financiers, hier, vendredi 9 août.

Le tournage débute ce mois-ci. The Expendables 3 sortira le 15 août 2014., deux ans après le 2e épisode et quatre ans après la première aventure. Dans le monde, The Expendables (avec Jet Li et Mickey Rourke) avait rapporté 300 millions de $ et la suite (avec Dolph Lundgren, Chuck Norris et Jean-Claude Van Damme) 275 millions de $.

Cannes 2013 : les télex du marché (7) : Bruce Willis, Gael Garcia Bernal, Miguel Gomes, Todd Haynes, Peter Webber, Winnie l’Ourson

Posté par vincy, le 23 mai 2013

Ouf. Le budget d'Expiration, avec Bruce Willis en tête d'affiche, a été bouclé. 60 millions de $ seront dépensés pour ce thriller qui se focalise sur un tueur à gages empoisonné et dont la mort est proche s'il ne trouve pas une solution. Le film sera réalisé par Brian Tucker. Tournage au printemps 2014.

Evita again? Cette fois-ci le mythe argentin ne sera pas un drame musical. Réalisé par Pablo Aguero, Evita s'intéresse à la dépouille de la femme du dictateur Peron, morte en 1952. Mais, au coeur d'enjeux politiques, elle ne sera enterrée qu'en 1975. Gael Garcia Bernal incarnera l'amiral Emilio Eduardo Massera ; Evita sera interprétée par Mia Maestro.

Il était une fois. Tandis qu'il préside le jury de la Semaine de la critique, le réalisateur du très remarqué Tabou, Miguel Gomes, a annoncé son prochain projet. Les 1001 nuits sera un long tournage de huit mois, à partir de septembre. Gomes explique que son film est une transposition moderne et réaliste du célèbre conte. Le film ne sortira pas avant fin 2014-début 2015.

Women. Il n'a rien tourné pour le cinéma depuis 2006 (I'm not there), même s'il a marqué les esprits avec sa version TV de Mildred Pierce il y a deux ans. Todd Haynes reviendra dans les salles avec Carol, qui réunira Cate Blanchett et Mia Wasikowska. Carol est l'adaptation d'un roman de Patricia Highsmith, Les Eaux dérobées. L'histoire, qui se déroule dans les années 50, est celle de deux femmes, une jeune ambitieuse qui travaille dans un grand magasin et d'une épouse piégée dans un mariage sans amour.

De l'or. Après La jeune fille et la perle, Peter Webber adaptera le roman historique de Rose Tremain, The Colour. L'auteure signera elle-même le scénario de ce film qui se tournera l'an prochain. Webber posera ses caméras en Nouvelle-Zélande. Il s'agit de l'histoire d'un jeune couple qui cherche à faire fortune en profitant d'une ruée vers l'or dans les années 1860.

L'ours. On connaissait les dessins animés (et même le film d'animation en 2011) avec Winnie l'ourson. Voici le biopic (un de plus) sur son créateur, Alan Alexander Milne. Goodbye Christopher Robin se concentrera plus particulièrement sur la relation compliquée entre le créateur et son fils. Le film se tournera durant l'été 2014 sur l'Ile de Man.

Michael Clarke Duncan (1957-2012), éternel John Coffey de La Ligne Verte

Posté par vincy, le 4 septembre 2012

Michael Clarke Duncan, 54 ans, ancien garde du corps devenu vedette de cinéma, est mort cette nuit à 54 ans. Il avait subi un infarctus du myocarde le 13 juillet dernier. L'accident lui a été fatal.

Né le 15 décembre 1957 à Chicago, cette armoire à glace d'1m96 avait été élevé par sa mère célibataire. Résistant à l'environnement violent de son quartier, il s'est concentré sur sa scolarité avant de vouloir devenir, en grand fan de sports, footballeur professionnel. Activité trop brutale pour sa mère, il poursuit ses études avant de rejoindre Hollywood. Il ne sera pas immédiatement comédien. Avant d'apparaître dans "Le Prince de Bel Air", série qui révéla Will Smith, il fut le garde du corps de la star. Son physique massif, sa voix caverneuse, son sourire généreux ne suffisent pas à séduire les producteurs.

Au milieu des années 90, il débute avec des petits rôles, notamment à la télévision, dans différentes séries.

Tout se débloque en 1998 avec le mastodonte Armageddon du "léger" Michael Bay. Enorme blockbuster de cet été là, le public remarque sa présence charismatique, insolite, si peu équivalente à Hollywood (hormis peut-être chez les méchants de James Bond). L'année suivante, il émeut le public dans La Ligne Verte de Frank Darabont. Film qui, à travers les années, construit doucement une sorte de culte auprès des cinéphiles.

Dans le rôle d'un condamné à mort, à deux pas de la chaise électrique, et doté de pouvoirs guérisseurs, son personnage de John Coffey impressionne avec la douceur de son regard, sa fragilité mentale et sa force physique. Il est nommé à l'Oscar et au Golden Globe du meilleur second rôle masculin.

Depuis, il traîne sa carrure dans différents films de studios : Mon voisin le tueur, avec son copain Bruce Willis, La planète des singes (version Tim Burton), Le roi Scorpion, Daredevil, Sin City, The Island, ... Hollywood n'a jamais su apprivoiser le comédien, trop souvent vu comme un "freaks". Pourtant, il connaîtra une belle carrière grâce à sa voix ; on peut ainsi l'entendre dans Green Lantern, Comme chiens et chats (et sa suite), Kung Fu Panda, Frère des ours, et de nombreux jeux vidéos...

Il n'a jamais arrêté de tourner, pour le petit comme pour le grand écran. Mais il restera dans nos mémoires comme l'éternel John Coffey, rejoignant les esprits en s'évadant dans la campagne américaine... Ultime escapade.