Glenn Close amène le musical Sunset Boulevard au cinéma

Posté par vincy, le 5 mars 2019

Perdante pour la 7e fois (détenant ainsi le record de l'actrice la plus nommée sans avoir jamais remporté de statuette), Glenn Close veut profiter du good buzz autour d'elle, à bientôt 72 ans. Elle a d'abord exprimé son souhait de voir un remake de Liaison Fatale (Fatal Attraction) (1987), l'un de ses plus grands succès (avec les Gardiens de la Galaxie et Air Force One), avec le point de vue de la maîtresse (qu'elle incarnait) et non pas celle du mari (trompeur), en essayant de comprendre pourquoi elle est si dérangée mentalement. Elle concède qu'elle n'a plus l'âge pour jouer le rôle, mais elle confie aussi qu'elle pourrait écrire le scénario.

Un autre de ses personnages mythiques devrait voir le jour plus rapidement sur les écrans. L'actrice de The Wife (actuellement en e-cinema) veut être de nouveau Norma Desmond.

Elle avait interprété l'actrice (fictive) du cinéma muet cherchant à revenir désespérément sur le devant de la scène dans le musical de Broadway inspiré du film culte de Billy Wilder, Sunset Boulevard (1950). Sur les planches, elle avait été Norma à Broadway en 1993 (remportant un Tony Award en 1995) et dans le revival exceptionnel en 2017 à Londres et à New York.

Le tournage devrait être lancé cet automne à Londres, et le film - produit par le musicien du livret Andrew Lloyd Webber (Le Fantôme de l'opéra), qui détient les droits du musical - sera réalisé par le chorégraphe Tony Ashford.

Sunset Boulevard, aka Boulevard du Crépuscule, est un film noir qui mettait en scène Gloria Swanson, William Holden et Erich von Stroheim. Il avait récolté 3 Oscars (direction artistique, musique et scénario) et avait été nommé dans 8 autres catégories (dont meilleur film).

Plusieurs musicals de Broadway dans les starting-blocks

Posté par vincy, le 9 septembre 2018

Broadway a toujours fourni une bonne matière à films pour Hollywood, même si cela a donné autant d'échecs que de succès. Chicago, Mamma Mia, Les Misérables, Into the Woods, Hairspray compensent des fiascos comme Le Fantôme de l'opéra, Rock of Ages, Rent, The Producers, ou encore Nine.

Mais le carton de La La Land et de films comme The Greatest Showman ou La Belle et la bête ont poussé les studios à investir dans le genre, en puisant notamment dans les énormes hits de Broadway. Ainsi Cats, drame musical félin d'Andrew Lloyd Weber créé il y a près de 40 ans, arrivera sur les écrans pour Noël 2019. Adapté des poèmes de T.S. Eliot, ce moment burlesque et surréaliste (dont la chanson "Memory" a fait le tour du monde), ce spectacle a rapporté 350M$ à Broadway, joué 8949 fois à Londres et 7485 fois à New York. Ce film Universal, réalisé par Tom Hooper (Les Misérables, Le discours du Roi), réunit Ian McKellen, Jennifer Hudson, James Corden et Taylor Swift.

Universal a donc comblé le créneau prévu pour Wicked, créée en 2003, par Cats. Mais le studio n'abandonne pas le projet de ce musical sur grand écran, dont l'influence est plutôt du côté du Magicien d'Oz. Le show a déjà récolté 1,2 milliard de dollars à New York (soit la 2e plus grosse recette hors inflation de Broadway après Le Roi Lion). On parle d'une adaptation ciné depuis 2004. Cela fait six ans que Stephen Daldry (Billy Elliot) travaille dessus. Il devait sortir en 2019. Dorénavant, le studio prévoit une sortie plutôt aux alentours de 2021, sans avoir encore lancé la production.

D'autres musicals sont en projet: Bare: a Pop Opéra (créé en 2000), Beautiful: the Carole King Musical (créé avec succès en 2014), produit par Tom Hanks, In the Heights, créé en 2008, possiblement réalisé par Jon M. Chu (Crazy Rich Asians) et prévu pour juin 2020, Le Roi Lion, avec Beyonce dans le rôle de Nala et Jon Favreau à la réalisation, attendu pour l'été 2019, La petite boutique des horreurs, qui devrait être réalisé par Greg Berlanti, Olivier, classique de 1962, et West Side Story que Steven Spielberg aimerait réaliser avant le prochain Indiana Jones.

Comédie musicale, téléfilm, sequel: La Reine des Neiges sur tous les fronts

Posté par cynthia, le 13 février 2016

la reine des neiges frozen"Libérééééééééééééééééé délivrééééééééééééééé (Let it goooooooooooo, Let it goooooooooooo)" depuis sa sortie en 2013, La Reine des Neiges envahi votre cerveau avec malice grâce (à cause?) de cette chanson. Sachez que votre calvaire n'est pas terminé! Pour le plus grand plaisir des enfants et des fans (très nombreux), La Reine des Neiges sera joué sur les planches de Broadway à partir de 2018.

Disney a indiqué que la musique et les paroles des chansons de la comédie musicale seraient écrites par Kristen Anderson-Lopez et Robert Lopez, déjà auteurs des chansons du film, sans préciser ce qui serait repris du long métrage. La mise en scène sera assurée par Alex Timbers, co-scénariste et co-producteur de la série télévisée Mozart in the Jungle, diffusée sur Amazon et primé deux fois aux derniers Golden Globes. Pour Tom Staggs, directeur d'exploitation de Disney, la comédie musicale La Reine des Neiges (Frozen en anglais) s'inscrit "dans la tradition du Roi Lion et d'Aladdin", autres longs métrages qui ont été adaptés avec succès au théâtre (Le Roi Lion est même le musical ayant rapporté le plus de recettes dans le monde).

Disney a ajouté lors d'un communiqué de presse que des représentations de la comédie musicale auront lieu dès août 2017 dans un autre contexte que celui de Broadway, autrement dit il sera testé ailleurs.

Rappelons, pour ceux qui aurait vécu dans une grotte au fin fond de l'Amazonie entre 2013 et maintenant, que La Reine des Neiges est l'histoire de deux sœurs, Elsa et Anna, séparées par le pouvoir magique de la première qui met en danger la seconde.

Une suite et un téléfilm

Tom Staggs, a également annoncé mardi pendant la conférence téléphonique consacrée aux (excellents) résultats financiers de Disney qu'outre le second volet du film et la comédie musicale, un téléfilm autour des personnages de La Reine des neiges était également en préparation pour les fêtes de Noël 2017.

Les acteurs qui avaient prêté leurs voix aux personnages principaux ont accepté de participer au téléfilm, notamment Idina Menzel, qui interprétait Elsa, et Kristen Bell, qui jouait Anna. En revanche, Disney n'a pas précisé si Idina Menzel, qui est une vraie star à Broadway, prendrait part à la comédie musicale.

Le film a rapporté 1,3 milliard de dollars dans le monde, détenant toujours le record de recettes mondiales pour un film d'animation. Disney a déjà adapté en musical ses films d'animations - La belle et la bête, joué en France en 2013, Le Roi Lion, joué en France entre 2007 et 2010, Tarzan, La petite sirène, Le bossu de Notre-Dame (lancé d'abord en Allemagne), La petite sirène, Aladdin (depuis 2014) - mais aussi d'autres de ses productions comme Mary Poppins (qui a faillit être monté en France) et High School Musical. Dans les cartons, Disney a aussi Le livre de la jungle et Pinocchio de prévu.

Amélie Poulain : and now, the musical!

Posté par vincy, le 24 août 2013

audrey tautou mathieu kassovitz jamel debbouze amélie poulainJean-Pierre Jeunet a cédé les droits de son film Le Fabuleux destin d'Amélie Poulain pour qu'il soit adapté en comédie musicale à Broadway, afin de soutenir l'association Mécénat Chirurgie Cardiaque.

Qu'on ne se trompe pas : il le fait à contre-coeur. Sur RTL, il a affirmé : "J'ai absolument horreur des comédies musicales et je hais Broadway. Je considère que c'est l'incarnation même de la ringardise". "J'ai résisté pendant longtemps, j'ai refusé toutes les propositions et puis une dizaine d'années après, c'est un peu la crise. Je soutiens une association qui s'appelle Mécénat Chirurgie Cardiaque. Il faut 10 000 euros pour sauver un enfant, j'ai déjà participé à sauver une bonne douzaine d'enfants et là je me dis qu'il y a peut-être une opportunité d'en sauver d'autres". A vot' bon coeur!

"J'ai donc fait taire mes petits problèmes de conscience, ça me dégoûte profondément cette comédie musicale, je peux vous dire je n'irai pas le voir, je ne veux pas en entendre parler, je n'écouterai pas ce qu'ils font mais si ça doit rapporter de l'argent eh bien peut-être que je pourrais sauver quelques vies... donc c'est uniquement pour ça que j'ai accepté", a dit Jean-Pierre Jeunet.

Le compositeur américain Dan Messe (Twelfth Night pour Shakespeare in the Park, membre du groupe Hem) a été chargé d'adapter le film pour Broadway. C'est d'ailleurs lui qui a annoncé le projet sur sa page Facebook. Le dramaturge Craig Lucas (The Light in the Piazza, Prelude to a Kiss, et la comédie musicale australienne King Kong) et le compositeur Nathan Tysen (pour les paroles) collaboreront avec lui. La mise en scène devrait être confiée à Pam MacKinnon (Qui a peur de Virginia Woolf?), selon Playbill, qui songe à travailler avec la troupe Pilbolus pour les chorégraphies, connue pour ses danses très athlétiques.

Quatre fois césarisé, Le Fabuleux destin d'Amélie Poulain avait séduit 8,6 millions de Français ; il avait surtout connu un succès mondial avec 173 millions de $ de recettes et cinq nominations aux Oscars.

Le film de Todd Haynes « Loin du Paradis » transposé à Broadway

Posté par vincy, le 4 juin 2013

loin du paradis far from heavenLoin du Paradis est sans doute le meilleur film, sinon le plus beau, de Todd Haynes. Sorti il y a 11 ans, quatre fois nommé aux Oscars et aux Golden Globes, cinq fois primé aux Independent Spirit Awards, le film réunissait Julianne Moore en épouse délaissée par un mari aux désirs homosexuels de moins en moins refoulés (Dennis Quaid) et tombant amoureuse de son jardinier noir (Dennis Haysbert) en pleine période de ségrégation raciale.

C'est désormais un drame musical qui se joue "off-Broadway" depuis dimanche (après un mois d'avant-premières) au Playwrights Horizons (petit théâtre de 198 places) de New York. Pour ceux qui envisagent un voyage à "Big Apple", la pièce se jouera jusqu'à début juillet, pour l'instant. Le spectacle avait été rodé au Festival de Williamston l'été dernier.

Divisée en deux actes, cette pièce de deux heures a été adapté par le dramaturge Richard Greenberg (Tony Award pour "Take Me Out"), le musicien Scott Frankel et le parolier Michael Korie. Mis en scène par Michael Greif (on lui doit Rent), Far from Heaven réunit quelques pointures du secteur : Kelli O'Hara, Steven Pasquale et Isaiah Johnson pour les trois rôles principaux.

Ce n'est ni le premier ni le seul film qui inspire les metteurs en scène. Mme Doubtfire, Big, Billy Elliott, La cage aux folles, The Producers, Priscilla Queen of the Desert, Little Miss Sunshine, Sister Act, Martin Guerre, The Full Monty, Peggye Sue s'est mariée, Femmes au bord de la crise de nerfs sont autant d'exemples ... A Los Angeles, le Pasadena Playhouse vient de lancer une version musicale de Nuits blanches à Seattle.

Wicked, prochain « musical » sur les grands écrans ?

Posté par vincy, le 13 février 2013

La version cinématographique du spectacle musical Les Misérables sort sur les écrans en France. Cela fait dix ans que le projet était en gestation... La tentation était grande : "Les Misérables" fait partie du club fermé des trois comédies musicales les plus prospères (et les plus longuement exploitées) à Broadway comme à West End. Mais le passage au grand écran était périlleux.

Des hits...

Si aujourd'hui les producteurs doivent pousser un soupir de soulagement (le film a encaissé 400 millions de $ de recettes dans le monde), les récentes adaptations ne furent pas toujours couronnées de succès. Au rayon des hits : Mamma Mia! (600 millions de $), Chicago (un Oscar du meilleur film et 300 millions de $), Hairspray (200 millions de $), Dreamgirls (155 millions de $), le culte The Rocky Horror Picture Show (112 millions de $ à son époque, en 1975) ou Annie (en 1982).

... et des flops

Au registre des fiascos, on compte Evita, Sweeney Todd, Le Fantôme de l'Opéra, Rock of Ages l'an dernier, Rent, Nine, The Producers, ... Enormes hits sur scène, gros flops dans les salles.

On comprend donc qu'Hollywood hésite à donner un successeur aux Misérables malgré les cartons de Broadway. L'inverse est moins vrai quand on remarque les cartons sur les planches du "Roi Lion", de "Sister Act", de "Mary Poppins" ou de "Spider-Man".

Ce sacré business (il faut ajouter les produits dérivés et les disques/téléchargements) inciterait n'importe quel studio à se jeter sur les comédies musicales en vogue comme "The Book of Mormon".

Universal mise sur les sorcières

Universal, qui a distribué Mamma Mia! et Les Misérables, pencherait actuellement sur "Wicked", variation du Magicien d'Oz. La pièce a été créée il y a dix ans à Broadway et cartonne depuis 7 ans à Londres. Elle s'est jouée plus de 3000 fois à New York, a été nommée 11 fois aux Tony Awards, et a récolté plus de 700 millions de $ de recettes (!) fin janvier 2013.

Universal a contacté Stephen Daldry pour réaliser le film et Winnie Holzman, l'auteure du livret, pour écrire le scénario. C'est le seul projet dans le genre officiellement en cours de développement à Hollywood. Sony songe malgré tout au remake d'"Annie" avec les producteurs Will Smith et Jay Z et GK Films a acquis les droits de "Jersey Boys". Mais le manque de notoriété de ces pièces à l'extérieur des USA et du Royaume Uni reste un handicap pour investir dans un film. Pour cette raison, les studios préfèrent regarder du côté de la télévision. Après High School Musical, c'est la version cinéma de Glee qui est convoitée.

Meryl Streep et Julia Roberts, mère et fille à l’écran

Posté par vincy, le 16 février 2012

Dans le rôle de la mère, l'une des actrices les plus titrées de l'histoire : Meryl Streep. Dans le rôle de la fille, l'actrice la plus bankable depuis 20 ans : Julia Roberts. Oscarisées l'une et l'autre, elles viennent d'accepter de jouer ensemble dans August : Osage County, adaptation d'une pièce de théâtre de Tracy Letts qui avait reçu le prix Pulitzer et quelques Tony Awards.  Le film sera réalisé par John Wells (The Company Men) et produit par les Frères Weinstein. Ça sent l'Oscar 2014.

Cela fait un an que les deux comédiennes sont en discussion pour ce projet qui confronte une mère accro aux pilules et très matriarcale à sa fille compliquée et forte tête. Les deux femmes avaient été interprétées sur scène par Deanne Dunagan et Amy Morton. La pièce, qui se déroule dans le Midwest américain, est une comédie à l'humour noir et a été à l'affiche durant un an et demi sur Broadway.

Le tournage débutera cet automne pour une sortie prévue fin 2013.

L’univers de Pedro Almodovar adopté par Broadway

Posté par redaction, le 17 août 2011

Outre la sortie de La piel que habito, Pedro Almodovar a déjà fait parler de lui cette année avec l’adaptation de son film culte Femmes au bord de la crise de nerfs, sorti en 1988, sur les planches de Broadway.

Avec 30 avant-premières, et 69 représentations, c’est donc tout l'univers de Pedro Almodovar, et aussi la culture espagnole, qui a été adopté et adapté par Broadway pendant deux mois entiers au Balasco Theatre (la dernière ayant eu lieu le 2 janvier). “Pedro pense d’une manière qu’il appelle ‘antipático’, qui est une façon de traiter les choses odieuses que je ne peux décrire que comme un certain dédain”, avoue le metteur en scène de la pièce, Barlett Sher. Le box office n'a pas été déshonorant la salle était remplie aux deux tiers environ en moyenne), mais la rude concurrence à New York a obligé les producteurs à baisser le rideau plus tôt que prévu.

C’était la première fois que le cinéaste travaillait sur un projet à Broadway et il y a mis tout son coeur. Ainsi, au début de la création du spectacle, il a réuni toute l’équipe dans sa chambre d'hôtel pour leur décrypter le film dont est tiré la pièce, en décrivant les choix qu’il avait fait pour chaque scène, chaque détail, et permettre ainsi aux auteurs de rester authentiques en transformant le film en comédie musicale. Ce qui est amusant, c'est que le cinéaste s’était inspiré de “comédies américaines loufoques comme référence” et qu’il avait “écrit le script du film pour qu’il ressemble à une adaptation cinématographique d’une pièce imaginaire”.

Jeffrey Lane (livret) et David Yazbek (musique et paroles) avaient déjà fait équipe pour la création de la comédie musicale Dirty Rotten Scoundrels, elle aussi adaptée d'un film (Le plus escroc des deux). Ils ont décidés de faire à nouveau équipe pour Almodovar, travaillant “mieux lorsqu' [ils ne sont] pas dans [leur] élément”, en occurrence sur un film européen.

Il leur aura fallu 18 mois pour mettre en place ce spectacle avec un Pedro Almodovar plus que présent pour accompagner au mieux cette aventure en 18 chansons (le disque est disponible sur iTunes depuis avril). Le premier atelier avait eu lieu en octobre 2009 avec Salma Hayek et Jessica Biel.

La comédie musicale, qui se déroule dans le Madrid des années 80, a reçu 3 nominations aux derniers Tony Awards (meilleur musique, meilleure actrice pour la grande Patti LuPone dans le rôle de Lucia et meilleure actrice pour Laura Benanti dans le rôle de Candela). Benanti a, par ailleurs, gagné le prix de la meilleure actrice dans un "musical" aux Drama Desk Awards.

Reste à savoir si la pièce voyagera à Londres, Madrid et Paris...

Le film attire aussi le petit écran puisque le cinéaste travaille, en collaboration avec la Fox, à une sitcom dérivée de cette histoire.

Shrek, le musical arrive à Paris en 2012

Posté par vincy, le 4 août 2011

Shrek, le musical débarque à Paris le 8 février 2012. La comédie musicale sera francisée. Le Casino de Paris a déjà mis en vente les billets (à partir de 35€).

Shrek, le musical, créé à Broadway en 2008, fait actuellement sa deuxième tournée aux USA (au moins jusqu'en avril 2012) et en résidence, dans une version corrigée, à Londres depuis mai. Outre Paris, Shrek va aussi tourner en Espagne en septembre 2011 et en Australie en 2012. Il a déjà été joué en Israël en 2010.

Le spectacle, coproduit par DreamWorks Theatricals, a été joué à New York de novembre 2008 à janvier 2010, soit 478 représentations, un honnête succès. Il avait reçu 8 nominations aux Tony Awards, et avait gagné le prix des meilleurs costumes. Le disque avait été nommé aux Grammy Awards.

La comédie musicale a cependant déçu les attentes de DreamWorks avec un box office de 37,7 millions de $ à Broadway, soit un taux de remplissage moyen aux alentours de 60%. Le budget de la production est estimé à 24 millions de $. Les marchés internationaux étaient donc indispensables pour améliorer la rentabilité de ce show. A titre de comparaison, Le Roi Lion, joué depuis 5677 fois sur Broadway est en passe de devenir la plus grosse recette historique avec près de 730 millions de $ cumulés.

D'ici là, les amateurs pourront revoir l'inusable et culte Cabaret (Marigny), revivre les soirées de mariage avec Mamma Mia (Mogador), ou se laisser tenter par Dracula (Palais des Sports).

Tristesse après la mort du scénariste Arthur Laurents (1917-2011)

Posté par vincy, le 6 mai 2011

Le scénariste Arthur Laurents s'est éteint au bel âge de 93 ans. Si sa carrière fut surtout glorieuse au théâtre en tant que dramaturge et metteur en scène (La cage aux folles entre autres), on lui doit quelques grands scénarios où il insérait toujours des éléments personnels  : La corde, d'Alfred Hitchcock, Pris au piège de Max Ophüls, Anastasia d'Anatole Litvak, Bonjour tristesse, d'après le roman de Françoise Sagan d'Otto Preminger, et Nos plus belles années, mélo culte de Sydney Pollack. Avec Le tournant de sa vie, d'Herbert Ross, en 1977, il est nommé à l'Oscar du meilleur scénario et du meilleur film. Il reçoit la même année le prix du meilleur scénario de la Writers Guild of America.

Mais Laurents est surtout l'auteur du livret de West Side Story, le drame musical transposé avec succès sur grand écran, et celui de Gypsy!.

Il était aussi l'ancien compagnon du récemment décédé Farley Granger (qui jouait dans La corde et qui est décédé le 29 mars dernier), avant de partager 50 ans de sa vie avec Tom Hatcher (mort en 2006), qui travaillait dans l'immobilier après avoir tenté une carrière de comédien.

Laurents a été blacklisté durant le marccarthisme.