En attendant Benedetta en 2020, Virginie Efira chez Anne Fontaine avec Omar Sy et Payman Maadi

Posté par vincy, le 20 janvier 2019

Anne Fontaine a recruté Virginie Efira et Omar Sy pour son prochain fil, Police.

Adapté du roman éponyme de Hugo Boris, Police, publié chez Grasset en 2016, est l'histoire de trois policiers - Virginie, Erik et Aristide - qui doivent accompagner à l'aéroport un Tadjik dont la demande d'asile a été rejetée. Durant ce court trajet, le trio vit un dilemme déchirant: le dossier indique qu'un retour au pays du détenu l'envoie à une mort certaine.

Les trois policiers seront interprétés par Virginie Efira, Omar Sy et Grégory Gadebois, tandis que Peyman Maadi (Une séparation) incarnera le réfugié.

Le tournage débute le 4 février selon les informations du Film Français qui a révélé les détails de cette production à 10M€.

La cinéaste Anne Fontaine embrayera avec la promotion début avril de son prochain film Blanche comme neige (10 avril), revisitation du conte Blanche-Neige avec Lou de Laâge, Isabelle Huppert, Charles Berling, Damien Bonnard, Jonathan Cohen, Vincent Macaigne, Pablo Pauly et Benoît Poelvoorde.

En revanche, Virginie Efira, en bonne place pour être nommée aux César cette année avec Un amour impossible, et sur les écrans la semaine prochaine avec Continuer de Joachim Lafosse, devra attendre pour la promotion de Benedetta, le film très attendu de Paul Verhoeven dont elle est l'actrice principale. Le film ne sera pas prêt pour cette prochaine édition du Festival de Cannes, et sera probablement à l'affiche du festival en 2020. Paul Verhoeven a été opéré de la hanche, repoussant la post-production du film. Le film prend donc un an de retard sur son agenda initial. Efira sera sur les écrans cette année avec un autre film, Sybil, de Justine Triet, avec qui elle avait tourné Victoria, aux côtés de Adèle Exarchopoulos et Gaspard Ulliel.

Steven Spielberg et Peter Jackson relancent Tintin

Posté par vincy, le 10 janvier 2019

Tintin célèbre ses 90 ans (et il est toujours jeune, roux et imberbe). Peter Jackson et Steven Spielberg prépareraient un deuxième film autour de ses aventures selon Benoît Mouchart, directeur éditorial chez Casterman, interrogé ce matin sur Franceinfo. Une option a été signée pour donner (enfin) une suite au film d'animation produit par les deux cinéastes et réalisée par Spielberg, Le secret de la licorne (2011). Le film avait rapporté 375M$ dans le monde.

Comme prévu, cette fois, ce serait Peter Jackson qui réaliserait le 2e opus. "Il y a plusieurs pistes. Ça pourrait être un mélange du Sceptre d’Ottokar et de l’Affaire Tournesol" selon l'éditeur, qui indique aussi qu'un troisième film est envisageable: "Quand il y a une trilogie à Hollywood, le deuxième est un peu plus sombre, donc l’hypothèse d’un épisode syldave est vraisemblable".

Récemment, Peter Jackson confirmait qu'il travaillait sur un scénario, après une tentative d'adaptation du Temple du soleil.

Nos films les plus attendus en 2019 (3/3)

Posté par redaction, le 7 janvier 2019

Première partie
Deuxième partie

Cette année sera aussi sous le signe des femmes. De nombreuses réalisatrices seront au rendez-vous. Céline Sciamma sera-t-elle à Cannes avec son Portrait de la jeune fille en feu, avec Adèle Haenel, Valéria Golino et Noémie Merlant? Greta Gerwig, un an après sa nomination à l'Oscar du meilleur réalisateur, sera parmi les favorites des palmarès de fin d'année avec sa version de Little Women, incluant Saoirse Ronan, Timothee Chalamet, Florence Pugh, Laura Dern et Meryl Streep. Dee Rees revient avec The Last Thing He Wanted et un trio chic et choc composé d'Anne Hathaway, Willem Dafoe et Ben Affleck. Il y aura aussi Joanna Hogg avec The Souvenir (et Tilda Swinton). Et on retrouvera Gia Coppola, avec Maintsream (et Andrew Garfield en tête d'affiche). On attend aussi les nouveaux films d'Alice Winocour (Proxima, avec Eva Green et Matt Dillon), Kelly Reichardt (First Cow) et le grand retour de Miranda July (avec Evan Rachel Wood). Sans oublier le nouveau Julie Delpy, My Zoe, avec Gemma Arterton, Daniel Brühl et Richard Armitage.

Des acteurs derrière la caméra, il y en aura quelques-uns, et notamment le retour prometteur d'Edward Norton avec Motherless Brooklyn (en compagnie de Bruce Willis, Willem Dafoe et Gugu Mbatha-Raw), les premiers pas de Chiwetel Ejiofor avec The Boy Who Harnessed The Wind ou de Jonah Hill avec 90's avec Lucas Hedges (24 avril).

Parmi les cinéastes hype de ces dernières années, on a hâte de voir le nouveau film d'Ira Sachs, Frankie (25 septembre), avec Isabelle Huppert, Greg Kinnear, Marisa Tomei et Jérémie Renier. On attend aussi les frères Safdie avec Uncut Gems (et Adam Sandler), J.C. Chandor avec Triple Frontier (et Ben Affleck, encore, Oscar Isaac, Charlie Hunnam; Garret Hedlund). Charlie Hunnam qu'on retrouvera aussi dans le film de Justin Kurzel, True History Of The Kelly Gang, aux côtés de Russell Crowe et Nicholas Hoult. Le réalisateur de Victoria, Sebastian Schipper, revient avec Roads (et un duo inattendu: Stéphane Bak et Fionn Whitehead). Tobias Lindholm réunit Jessica Chastain et Eddie Redmayne dans The Good Nurse (Redmayne qu'on verra aussi dans The Trial Of The Chicago 7, le nouveau film du scénariste Aaron Sorkin). Taiki Waititi sort des blockbusters de super-héros pour l'insolite Jojo Rabbit avec Scarlett Johansson. On est aussi impatient de découvrir ce que nous réserve le réalisateur des Bêtes du sud sauvage, qui n'a rien tourné depuis 7 ans et revient avec le mystérieux Wendy. Et enfin, que va nous proposer Jordan Peele, deux ans après Get Out, en enrôlant Lupita Nyong’o pour Us (20 mars).

Si Ben Whishaw devrait passer l'hiver sur le tournage de James Bond, on le verra aussi dans deux films: The Personal History of David Copperfield d'Armando Ianucci, avec Dev Patel et Tilda Swinton (elle est partout) et Little Joe de l'autrichienne Jessica Hausner. Autre doublé du côté de Steven Soderbergh avec High Flying Bird ET The Laundromat (et un cast rêveur: Zachary Quinto, Kyle MacLachlan, Meryl Streep, Gary Oldman, Antonio Banderas, David Schwimmer, Matthias Schoenaerts...). Autre doublé potentiel, celui de Richard Linlater, avec le certain Where’d You Go Bernadette? (Cate Blanchett en tête) et un projet en cours de tournage dont on ne sait pas grand chose hormis qu'il se déroule en 1969.

Si Will Smith ne sera pas un reboot de Men in Black dans la suite MIB:International (avec Chris Hemsworth, Tessa Thompson et Liam Neeson, le 12 juin), il sera la star de Gemini Man, SF signée Ang Lee (9 octobre). Sans aller aussi loin, on sera déjà pleinement satisfaits si les films de cinéastes que l'on aime bien sont réussis: Ema de Pablo Larrain (avec Gael Garcia Bernal), le musical de Danny Boyle (avec Richard Curtis au scénario), La chute de l'empire américain de Denys Arcand (sorti en 2018 au Québec), Marino Llias (le quatre volets intrigants de La flor), About Endlessness de Roy Andersson ou Sorry We Missed You de Ken Loach (avec Paul Laverty au scénario).

Hollywood fera diversion avec des blockbusters divers. On surveillera Chaos Walking de Doug Liman (avec Tom Holland et Daisy Ridley), Velvet Buzzsaw de Dan Gilroy (avecJake Gyllenhaal et Toni Collette), The Devil All The Time de Antonio Campos (avec encore Tom Holland, mais aussi Chris Evans, Robert Pattinson et Mia Wasikowska) et bien entendu Joker de Todd Phillips avec Joaquin Phoenix et Robert De Niro.

L'année 2019 sera l'occasion de découvertes, de révélations, de déceptions, d'emballements, de surprises. Elle se finira avec Star Wars: Episode IX le 18 décembre. De quoi faire rebondir la franchise après le semi-échec de Solo. J.J. Abrams sera aux manettes de cette production réécrite et reprise en mains. Il remplace Rian Johnson, qui fera l'événement à la même période avec Knives Out et son générique sans fin : Daniel Craig, Chris Evans, Michael Shannon, Jamie Lee Curtis, Toni Collette, Christopher Plummer, Don Johnson et Lakeith Stanfield.

Première partie
Deuxième partie

Nos films les plus attendus en 2019 (2/3)

Posté par redaction, le 5 janvier 2019

Première partie
Troisième partie

Cette année, les fans de Xavier Dolan seront aux anges. Lui qui navigue entre les océans hollywoodiens et les mers auteurisantes, va faire un doublé en tant que cinéaste avec Ma vie avec John F. Donovan, présenté à Toronto en septembre dernier (13 mars), et Matthias et Maxime, qui pourrait être à Cannes, Venise ou Toronto. On le verra aussi dans Boy Erased le 27 mars, film de Joel Edegerton avec Lucas Hedges, Russell Crowe et Nicole Kidman et dans Ça: Chapitre 2 le 19 septembre.

2019 sera aussi le retour des grands maîtres, ces vétérans auréolés de grands prix et d'honneurs, ou ces habitués des festivals de catégorie A, et notamment trois chouchous cannois: Jim Jarmusch avec un film de zombies et un casting chic dans The Dead don't die (Bill Murray, Adam Driver, Tilda Swinton, Steve Buscemi, Tom Waits, Chloë Sevigny, Caleb Landry Jones, Selena Gomez, Danny Glover), Arnaud Desplechin avec un retour à domicile grâce à Roubaix, une lumière (et un générique assez inédit pour le cinéaste: Léa Seydoux, Sara Forestier, Roschdy Zem et Antoine Reinartz), ou encore Kleber Mendonça Filho, qui revient trois ans après Aquarius, toujours avec Sonia Braga (mais aussi l'Allemand Udo Kier) dans Bacurau.

Assurément, Quentin Tarantino nous fait saliver avec une histoire inspirée du meurtre de Sharon Tate, la femme de Polanski, avec Brad Pitt et Leonardo DiCaprio au milieu d'un casting composé de Margot Robbie, Kurt Russell, Al Pacino, Dakota Fanning, Timothy Olyphant, James Marsden, Tim Roth, Emile Hirsch ou encore Damian Lewis. Once Upon A Time In Hollywood sort le 14 août.

Et puisqu'on parle de Polanski, le cinéaste franco-polonais sortira le 4 décembre sa version de l'Affaire Dreyfus, avec Jean Dujardin, dans J'accuse. Autre palme d'or, Terrence Malick, avec Radegund, un biopic en pleine Seconde guerre mondiale (et Matthias Schoenaerts en tête d'affiche). Et n'oublions pas le tout juste palmé Hirokazu Kore-eda, qui a terminé cet automne son premier tournage à l'étranger, en France, avec La vérité, en compagnie de Deneuve, Binoche et Hawke.

On verra d'ailleurs Juliette Binoche dans Celle que vous croyez (27 février) de Safy Nebbou et, espérons-le dans Le Quai de Ouestreham, d'après le récit de Florence Aubenas, réalisé par Emmanuel Carrère.

Catherine Deneuve sera également à l'affiche de plusieurs films, navigant entre Julie Bertuccelli (La dernière folie de Claire Darling, 6 février), avec sa fille Chiara Mastroianni, son fidèle André Téchiné (L'adieu à la nuit, 24 avril), avec Kacey Mottet Klein, et peut-être Cédric Kahn (Joyeux anniversaire), avec son amie Emmanuelle Bercot.

Car le cinéma français, on le voit bien, continue d'exercer son pouvoir de séduction. Pas mal de films attisent la curiosité par la promesse d'un exercice formellement un peu différent ou un sujet un peu décalé. Comme Le daim où Jean Dujardin, encore lui, et Adèle Haenel plongent dans les délires de Quentin Dupieux. Puisqu'on parle d'animal, on célèbrera Mon chien stupide, soit les retrouvailles d'Yvan Attal et de Charlotte Gainsbourg sur grand écran le 30 octobre. Pas moins barré, le 17 avril, Raoul Taburin, d'après la BD poétique de Sempé, avec Benoît Poelvoorde, Edouard Baer et Suzanne Clément. Le 1er mai, on explorera l'univers de Jonathan Vinel et Caroline Poggi (Ultra-rêve) avec Jessica For Ever. Plus réaliste, quoique, Alice et le maire (18 septembre), promesse d'une alliance politique entre le réal Nicolas Pariser et un trio inédit: Fabrice Luchini, Anaïs Demoustier, Nora Hamzawi . Luchini, qu'on verra aussi dans l'adaptation du roman de David Foenkinos, Le mystère Henri Pick, avec Camille Cottin et Alice Isaaz (6 mars), nouveau film feel-good de Rémi Bezançon.

Et puisqu'on est dans les écrivains à prix littéraires, le Goncourt 2016, Chanson douce, de Leila Slimani, sera adapté par Lucie Borleteau, avec Karin Viard et Leïla Bekhti (27 novembre).

Des adaptations attendues, il y en aura et dans tous les genres. Côté série TV, on a hâte de voir Downton Abbey le 25 septembre, côté thriller best-seller, il y aura évidemment, en octobre, The Woman in the Window de Joe Wright, avec Amy Adams, Gary Oldman et Julianne Moore. Côté littérature best-seller, ce sera Le Chardonneret (20 novembre), avec Ansel Elgor et Nicole Kidman. Côté jeunesse/fantasy, le nouveau Kenneth Barnagh Artemis Fowl le 14 août ciblera ceux qui ne veulent pas voir le Tarantino. Sans oublier en dessin animé, le Joann Sfar Petit Vampire (18 décembre), ou La Famille Addams (4 décembre) et surtout La fameuse invasion des Ours en Sicile (9 octobre), d'après le roman éponyme de Dino Buzzati.

L'animation sera surtout une histoire de suites cette année: Dragons 3, La Reine des neige 2, Ralph 2.0, Lego 2 et Toy Story 4. Pas de prises de risques...

Première partie
Troisième partie

Yvan Attal et Amandine Fredon vont animer Le petit Nicolas

Posté par vincy, le 30 novembre 2018

C'est un des personnages atemporels de la culture française depuis 1956 (même s'il est né dans un canard belge). Le Petit Nicolas, dessiné par jean-Jacques Sempé et scénarisé par René Goscinny, a déjà été adapté en série animée (2009, en jeu vidéo (2013) et en films en prises de vues réelles en 2009 (59M$ de recettes dans le monde, 5,5 millions d'entrées en France) et en 2014 (22M$ de recettes dans le monde, 2,5 millions d'entrées en France), à chaque fois réalisés par Laurent Tirard.

Cette fois-ci Le petit Nicolas, sa famille et sa bande vont prendre vie en long métrage animé coréalisé par Yvan Attal et Amandine Fredon. Pour Attal, qui a déjà réalisé cinq longs métrages (dont Le Brio l'an dernier, succès populaire et nommé aux Césars), ce sera une première incursion dans le monde de l'animation. Amandine Fredon a réalisé la série animée Tu mourras moins bête (31 épisodes).

Le petit Nicolas : parfum d'enfance sera coscénarisé par Anne Goscinny, la fille de René, et Michel Fessler (Hanuman, T'choupi, La marche de l'empereur, Ao le dernier Néandertha...).

Le pitch: Il était une fois un petit garçon d’encre noire, reconnaissable à ses yeux rieurs et à son beau sourire en coin, partant à la conquête de millions de lecteurs. Penchés sur une feuille blanche, Jean-Jacques Sempé et René Goscinny donnent vie à ce petit garçon au pull rouge, le Petit Nicolas. Au fil du récit, le petit garçon se glisse dans l’atelier du dessinateur et de son scénariste, et les interpelle avec drôlerie. Sempé et Goscinny répondent aux interrogations de l’enfant par des confidences et des anecdotes. Sous la plume et les mots des auteurs, le Petit Nicolas découvre qu’il a une maison, des parents, une grand-mère, une maîtresse à l’école et de nombreux copains. Puis, vient le temps des vacances au bord de la mer et là c’est chouette! Au fur et à mesure des aventures de Petit Nicolas et de ses copains, Sempé et Goscinny se dévoilent et racontent une enfance pleine de rêves et d’émotions joyeuses.

Six histoires de Murakami pour le premier film de Pierre Földes

Posté par redaction, le 22 novembre 2018

Un chat perdu, un crapaud géant volubile et un tsunami aident un attaché commercial sans ambition, sa femme frustrée et un comptable schizophrène à sauver Tokyo d’un tremblement de terre et retrouver un sens à leurs vies. C'est le pitch de Saules aveugles, femme endormie, premier film d'animation de Pierre Földes, qu'Arte France Cinéma a décidé de soutenir.

Le synopsis est en fait adapté d'un recueil de six nouvelles de l'écrivain japonais Haruki Murakami, paru en France en 2008. "Pour mener à bien ce nouveau projet de long métrage, il a su convaincre l’auteur japonais Haruki Murakami, très discret au cinéma, de le laisser librement reconstruire la narration de six nouvelles en une seule histoire inédite" explique Arte qui précise: "Le film questionne le spectateur, l’investit par un voyage graphique, mélangeant les codes de l’imaginaire, de la fable et de la réalité quotidienne, chers à Murakami."

Pierre Földes, réalisateur de courts métrages animés, est aussi musicien et peintre. Né aux USA de parents hongrois et britannique, ayant grandit à Paris, le pianiste a écrit de nombreuses musiques de films pour des pubs, des jeux vidéos et des productions audiovisuelles.

Saules aveugles, femme endormie sera en animation 2D. Le projet est en développement depuis 2014! Distribué par Gebeka, ce projet avait reçu le prix Eurimages au Coproductions Market de Berlin en 2016

L’écrivain et cinéaste Atiq Rahimi en tournage au Rwanda

Posté par vincy, le 18 novembre 2018

L'écrivain et réalisateur Atiq Rahimi est en tournage pour 7 semaines au Rwanda depuis le 22 octobre. Cinq ans après Syngué sabour. Pierre de patience, l'adaptation de son roman Prix Goncourt, il adapte le livre de Scholastique Mukasonga, Notre-Dame du Nil, Prix renaudot en 2012.

L'histoire, en partie autobiographique pour la romancière, se déroule au Rwanda en 1973. Dans le prestigieux institut catholique "Notre-Dame du Nil", perché sur une colline, des jeunes filles rwandaises étudient pour devenir l'élite du pays. En passe d'obtenir leur diplôme, elles partagent le même dortoir, les mêmes rêves, les mêmes problématiques d'adolescentes. Mais aux quatre coins du pays comme au sein de l'école grondent des antagonismes profonds, qui changeront à jamais le destin de ces jeunes filles et de tout le pays.

Le scénario a été coécrit par Atiq Rahimi et Ramata Sy (qui a coécrit le film Sibel, prix FIPRESCI à Locarno et prix du public et prix de la critique à Montpellier). Produit par Les films du Tambour et Chapter 2 (Dimitri Rassam), avec france 2 Cinéma, Swoon Productions et Belga productions, ce film sera distribué par Bac Films.

Amanda Mugabekazi, Albina Kirenga, Malaika Uwamahoro, Clariella Bizimana, Belinda Rubango et Pascal Greggory sont au générique de ce film.

Atiq Rahimi avait été récompensé à Cannes pour son premier long métrage, Terre et Cendres, en 2004. Syngué sabour a été récompensé à Abu Dhabi, Gijon, Hong Kong et Istanbul. Son actrice principale, Golshifteh Farahani avait été nommée aux Césars en tant que meilleur espoir féminin.

Deux séries cultes se préparent pour le grand écran

Posté par vincy, le 8 novembre 2018

Deux séries d'AMC vont être transposées sur grand écran. Breaking Bad aura sa version cinéma, selon Bryan Cranston qui y incarnait le personnage principal Walter White.

La série a duré 5 saisons (62 épisodes), de 2008 à 2013 sur la chaîne AMC. En France, elle a été diffusée sur Orange Cinémax, puis sur Arte. Elle est toujours accessible sur Netflix en intégralité. Elle a reçu 16 Emmy Awards, deux Golden Globes, 8 Satellite Awards, 3 Screen Actors Guild Awards, deux Directors Guild of America Awards, etc....

"Honnêtement, je n'ai pas lu le script", a expliqué Bryan Cranston lors d'un passage dans l'émission de radio The Dan Patrick Show. "Donc la question se pose de savoir si Walter White sera ou non dans ce film," a-t-il ajouté, tout en précisant qu'il serait partant pour reprendre le rôle du professeur devenu fabricant de drogue.

Le long métrage serait une prolongation de la série. A priori, selon plusieurs informations croisées, le film se tournerait dès cet hiver au Nouveau-Mexique. Mais, pour l'instant, ni Cranston, ni Anna Gunn, ni Aaron Paul, qui forment le trio principal, ne sont annoncés dans un projet ayant l'un lien de près ou de loin avec la série.

AMC avait également confirmé en début de semaine la transposition de sa série phare The Walking Dead en film. Là encore, c'est un de ses comédiens phares, Andrew Lincoln, qui a dévoilé le pot aux roses dans le New York Times. L'interprète de Rick Grimes en sera le personnage principal, en tout cas celui du premier film. Ce sera une trilogie cinématographique dont les tournages commenceront l'année prochaine. Le scénario est en cours d'écriture.

Carton en BD, la série est née en 2010. Elle en est à sa neuvième saison, même si son audience décline depuis l'an dernier. Lauréate de 30 prix, cette histoire de zombies est devenu un phénomène de société.

Avec ces deux projets, AMC confirme l'intérêt de multiplier les écrans - du jeu vidéo au cinéma - pour des univers "globaux" et "brandés".

La websérie « Le visiteur du futur » se prépare pour le cinéma

Posté par vincy, le 13 octobre 2018

Dans une discussion sur Twitter hier, l'auteur François Descraques a annoncé la préparation du long métrage adapté de sa websérie, Le visiteur du futur.

"C’est un projet actuellement en cours de financement produit par Pyramide et c’est avec notre équipe" explique-t-il. Un projet qui se travaille depuis 4 ans. Cette longue gestation se justifie ainsi: "Parce que faire 4 saisons, 45 Millions de vues, des BD, un roman, un jeu de plateau sur le Visiteur du Futur, c’est fort sympathique (instant frime) mais faire un « FILM », c’est une autre histoire qui demande une réflexion globale."

"L’ambition du projet est double : produire un film accessible au grand public ET aussi à destination des nombreux fans de la série. Et il m’a fallu du temps pour réussir à pondre un scénar qui remplit ces deux impératifs. (...) L’intrigue se passe après la série (et donc après le roman La Meute et la trilogie en manga de La Brigade Temporelle). Donc si vous avez tout vu, vous comprendrez toutes les références et vous pourrez frimer auprès de vos amis (ce que j’encourage)" précise-t-il (tout en faisant habilement la promo des autres déclinaisons), ajoutant que le casting de la websérie sera au complet et qu'il y aura de nouveaux personnages.

Le pitch est ainsi dévoilé: "Il vient du futur pour nous rendre visite, c’est le Visiteur du Futur ! Et cette fois, il doit empêcher une catastrophe nucléaire. Et il a un plan ! Mais la Brigade Temporelle est à ses trousses, et elle va tout faire pour l’empêcher de changer le cours du temps."

Le Visiteur du futur, série produite par Ankama depuis 2009, cumule 45 millions de visionnages en 4 saisons. Les deux dernières saisons ont été diffusées sur France 4.

Le tournage devrait se dérouler l'année prochaine.

Juliette Binoche sur Le quai de Ouistreham

Posté par vincy, le 9 octobre 2018

L'écrivain et cinéaste Emmanuel Carrère va adapter le best-seller de Florence Aubenas, Le quai de Ouistreham. Cet essai paru en 2010, et qui a reçu plusieurs prix littéraires, est un témoignage de la reporter qui s'est faite employer comme femme de ménage, cumulant les contrats précaires, tout en découvrant un univers où le travail et la solidarité sont rares. Le livre s'est vendu à 400000 exemplaires.

Juliette Binoche a confirmé qu'elle incarnerait la journaliste, lors de son passage au Festival de San Sebastian où elle présentait deux films, High Life de Claire Denis et Voyage à Yoshino de Naomi Kawase, qui sortiront tous deux en novembre en France, avant Celle que vous croyez de Safy Nebbou, adaptation du roman de Camille Laurens. Elle s'apprête à tourner La vérité, de Hirokazu Kore-eda, avec Catherine Deneuve. Elle doit également être face à Alain Delon dans le prochain film de Patrice Leconte.

Le tournage du Quai de Ouistreham devrait débuter cet hiver. Pour Emmanuel Carrère, c'est sa troisième fois derrière la caméra après le documentaire Retour à Kotelnitch (2004) et l'adaptation de son roman La moustache (2005). Il avait aussi signé le scénario de L'adversaire, d'après son propre roman éponyme, pour Nicole Garcia, et La classe de neige pour Claude Miller. L'écrivain a reçu au cours de sa carrière le Prix Femina et le prix Renaudot.