Gotham Awards 2019 : Marriage Story et Uncut Gems dominent les nominations

Posté par wyzman, le 27 octobre 2019

C'est ce jeudi qu'étaient annoncées les nominations pour les 29e Annual Gotham Independent Film Awards ou l'équivalent des Oscars du cinéma indépendant.

Un grand cru

S'il ne faisait aucun doute que Marriage Story de Noah Baumbach et Uncut Gems de Josh et Benny Safdie allaient retenir l'attention des organisateurs, ce ne sont pas les seuls films nommés à trois reprises. The Farewell de Lulu Wang et The Last Black Man in San Francisco de Joe Talbot récoltent autant de mentions.

Côté acteurs, Will Dafoe (The Lighthouse) tentera de succéder à Ethan Hawke (First Reformed) en battant Adam Driver (Marriage Story) et Adam Sandler (Uncut Gems). Chez les femmes, Elisabeth Moss (Her Smell) et Florence Pugh (Midsommar) feront de leur mieux pour éclipser Alfre Woodard (Clemency). Un véritable objectif tant sa performance de directrice d'établissement pénitencier l'a mise sur la liste des actrices à suivre jusqu'aux Oscars.

Bien que Scarlett Johansson ne soit pas nommée pour son rôle dans Marriage Story, le film de Noah Baumbach qui raconte le divorce d'un metteur en scène et d'une comédienne pourrait repartir de la cérémonie du 2 décembre prochain avec le Gotham Award du meilleur scénario et du meilleur film. Le film sera disponible le 6 décembre sur Netflix. Pour rappel, l'autre grand film indépendant de la saison, Uncut Gems, montre comment le quotidien d'un propriétaire de bijouterie est bouleversé après un vol de marchandise.

Meilleur film

  • The Farewell
  • Hustlers
  • Marriage Story
  • Uncut Gems
  • Waves

Meilleur documentaire

  • American Factory
  • Apollo 11
  • The Edge of Democracy
  • Midnight Traveler
  • One Child Nation

Meilleur acteur

  • Willem Dafoe – (Thomas Wake) – The Lighthouse
  • Adam Driver – Charlie Barber – Marriage Story
  • Aldis Hodge – Anthony Woods – Clemency
  • André Holland – Ray Burke – High Flying Bird
  • Adam Sandler – Howard Ratner – Uncut Gems

Meilleure actrice

  • Awkwafina – Billi Wang – The Farewell
  • Elisabeth Moss – Becky Something – Her Smell
  • Mary Kay Place – Diane – Diane
  • Florence Pugh – Dani Ardor – Midsommar
  • Alfre Woodard – Warden Bernadine Williams – Clemency

Meilleur scénario

  • Lulu Wang – The Farewell
  • Tarell Alvin McCraney – High Flying Bird
  • Jimmie Fails, Joe Talbo et Rob Richert – The Last Black Man in San Francisco
  • Noah Baumbach – Marriage Story
  • Ari Aster – Midsommar

Acteur.trice révélation

  • Julia Fox – Julia Holmes – Uncut Gems
  • Aisling Franciosi – Clare Carroll – The Nightingale
  • Chris Galust – Vic – Give Me Liberty
  • Noah Jupe – Young Otis Lort – Honey Boy
  • Jonathan Majors – Montgomery Allen – The Last Black Man in San Francisco
  • Taylor Russell – Emily Williams – Waves

Prix Bingham Ray du meilleur réalisateur

  • Laure de Clermont-Tonnerre – The Mustang
  • Kent Jones – Diane
  • Joe Talbot – The Last Black Man in San Francisco
  • Olivia Wilde – Booksmart
  • Phillip Youmans – Burning Cane

Meilleure série (de plus de 40 minutes)

  • Chernobyl
  • David Makes Man
  • My Brilliant Friend
  • Unbelievable
  • When They See Us

Meilleure série (de moins de 40 minutes)

  • PEN15
  • Ramy
  • Russian Doll
  • Tuca & Bertie
  • Undone

Gotham d'honneur

Jonathan Glazer annonce son retour

Posté par vincy, le 24 octobre 2019

Jonathan Glazer, le réalisateur de Sexy Beast, Birth et Under the Skin, a annoncé que son prochain film était lancé en pré-production. Deadline a révélé que le studio américain A24, le britannique Film4, Access Entertainment, James Wilson (You Were Never Really Here) et Ewa Puszczy?ska (Cold War) allaient faire équipe sur ce projet.

Il s'agira d'un drame sur la Shoah, qui se tournera en Pologne l'an prochain.

Jonathan Glazer, 54 ans, n'a rien tourné depuis Under the Skin en 2013. Pas même un vidéo-clip, genre qui a fait sa réputation (Radiohead, Massive Attack, Jamiroquai, Blur). Après Birth, il avait mis neuf ans pour sortir Under the Skin, en compétition à Venise. Cette fois-ci, il s'attaque à un roman de Martin Amis, La zone d'intérêt (publié en 2015 en France). Le livre est raconté par trois personnes dans le camp polonais d'Auschwitz, en 1942: l'horreur innommable côtoie la banalité journalière. Angelus Thomsen, le neveu du secrétaire d'Hitler, qui tente de conquérir la belle Hannah Doll, le mari de celle-ci, le commandant Paul Doll, ridicule personnage moqué de tous, et enfin, Smulz, Juif nommé chef des Sonderkommandos et obligé d'aider au massacre.

L'adaptation devrait être très libre selon les confidences du cinéaste dans un podcast il y a quelques semaines. Il a raconté qu'il se souvenait, enfant, avoir regardé des images de la Seconde Guerre mondiale et avoir été choqué par certaines d'entre elles: "Je me souviens d'avoir été captivé par le visage des passants, des spectateurs, des complices. Des Allemands ordinaires". Il poursuit: "J'ai commencé à me demander comment il serait possible de rester là et de regarder ça. Certains visages appréciaient réellement ce spectacle , cette sorte de cirque."

Même si, pour lui, toutes ces histoires sont hélas transposables actuellement, Auschwitz ne sera pas un décor ,ni un contexte. Le camp sera essentiel à l'intrigue.

Sofia Coppola retrouve Bill Murray

Posté par vincy, le 16 janvier 2019

Sofia Coppola tournera le mois prochain On the Rocks, son nouveau film. Pour cette occasion, elle retrouve son acteur de Lost in Translation, Bill Murray, qui donnera la réplique à Rachida Jones.

Le film raconte l'histoire d'une jeune mère qui décide de renouer le contact avec son père, playboy "larger than life", dans une aventure à travers New York.

La scénariste et réalisatrice, prix de la mise en scène à Cannes pour Les proies en 2017, retrouve la société de production A24 qui l'avait soutenue pour The Bling Ring. A24 a été acquise à la fin de l'année 2018 par Apple. Il s'agit donc du premier film important commandé par Apple, qui veut rivaliser avec Amazon Studios et Netflix sur le terrain du 7e art.

Bill Murray avait été nommé à l'Oscar du meilleur acteur grâce à Lost in Translation, sa seule nomination à date, tandis que Coppola avait été distinguée par l'Oscar du meilleur scénario. Elle avait également été nommée pour le meilleur film et dans la catégorie meilleur réalisateur.

Bill Murray tourne actuellement The French Dispatch, son 8e film avec Wes Anderson. Il a terminé cet été le tournage de The Dead don't die de Jim Jarmusch, signant ainsi leur 3e collaboration.

Rachida Jones, fille de Quincy Jones, a notamment été vue dans Full Frontal de Steven Soderbergh, The Social Network de David Fincher, et des séries telles Web Therapy, The Office et Angie Tribeca.

Les deux acteurs avaient tourné pour Sofia Coppola dans A Very Murray Christmas, un moyen métrage télévisé musical diffusé en 2015.

Les Writers Guild Awards snobent les grosses productions

Posté par vincy, le 5 janvier 2018

La Writers Guild of America a rendu son verdict en révélant ses nominations. le premier constat est que les productions les plus importantes (Pentagon Papers, Phantom Thread, Le 15:17 pour Paris, Dunkerque, The Greatest Showman, Tout l'argent du monde) sont complètement absentes. A l'inverse les films indépendants, souvent plébiscités depuis quelques semaines dans les palmarès, sont bien présents, à commencer par Get Out, Call Me By Your Name, La forme de l'eau, Moi Tonya, Lady Bird et The Disaster Artist.

Il est quasiment certains que ces films se retrouveront aux Oscars. Pour la plupart des nommés, c'est une première fois. L'exception est Aaron Sorkin pour Le Grand jeu, qui cumule là sa cinquième nomination (il n'a gagné qu'une fois). Même James Ivory (Call Me By Your Name), pourtant âgé de 89 ans et trois fois nommé aux Oscars en tant que metteur en scène, est cité pour la première fois. Il y a d'autres oublis surprenants comme Three Billboards Outside Ebbing Missouri, The Florida Project et Les heures sombres.

Côté distributeurs, A24 et la Fox sont nommés deux fois.

Scénario original
The Big Sick de Michael Showalter, écrit par Emily V. Gordon et Kumail Nanjiani
Get Out de et écrit par Jordan Peele
Moi, Tonya de Craig Gillespie, écrit par Steven Rogers
Lady Bird de et écrit par Greta Gerwig
La forme de l’eau de Guillermo del Toro, écrit par Guillermo del Toro et Vanessa Taylor

Scénario adapté
Call me by your Name de Luca Guadagnino, écrit par James Ivory, adapté du roman d’André Aciman (Appelle-moi par ton nom)
The Disaster Artist de James Franco, écrit par Scott Neustadter et Michael H. Weber, adapté du livre The Disaster Artist de Greg Sestero et Tom Bissell
Logan de James Mangold, écrit par Scott Frank, James Mangold et Michael Green, basé sur les personnages des comics et films X-Men
Le grand jeu de et écrit par Aaron Sorkin, d’après l'autobiographie de Molly Bloom
Mudbound de Dee Rees, écrit par Virgil Williams et Dee Rees, d'après le roman de Hillary Jordan

Scénario de documentaire
Betting on Zero de et écrit par Theodore Braun
Jane de et écrit par Brett Morgen
No Stone Unturned de et écrit par Alex Gibney
Oklahoma City de et écrit par Barak Goodman

Moonlight, Isabelle Huppert et Casey Affleck sacrés aux Gotham Awards

Posté par vincy, le 29 novembre 2016

Les 26e Gotham Independent Film Awards, récompensant les films indépendants, ont été les premiers à décerner leur palmarès. As usual. Moonlight, la petite sensation du cinéma indépendant (déjà 8,5M$ au box office, en tête des nominations aux Independant Spirit Awards), a été le vainqueur de la soirée, emportant le prix du meilleur film et celui du meilleur scénario. Le film de Barry Jenkins a aussi raflé le prix du public et le prix du meilleur ensemble (pour les comédiens Mahershala Ali, Naomie Harris, Alex Hibbert, André Holland, Jharrel Jerome, Janelle Monáe, Jaden Piner, Trevante Rhodes et Ashton Sanders).

Son distributeur A24 a d'ailleurs connu une soirée triomphale en remportant également le prix du meilleur nouveau réalisateur (Trey Edward Shults pour Krisha) et le prix de la meilleure révélation (Anya Taylor-Joy dans The Witch).

Isabelle Huppert a été choisie comme meilleure actrice (face à Kate Beckinsale, Annette Bening, Ruth Negga et Natalie Portman) grâce à Elle. Sur scène, elle a avoué être "sans voix", "ne s'attendant absolument pas à recevoir ce prix". De son côté Casey Affleck a été distingué du prix du meilleur acteur grâce à sa performance dans Manchester by the Sea.

Enfin le prix du meilleur documentaire a récompensé O.J.: Made in America. Durant la cérémonie, des hommages ont été rendus à Amy Adams, Ethan Hawke et Oliver Stone.

Une tragédie gay pour le réalisateur de True Detective

Posté par vincy, le 5 mai 2015

Diana Ossana et Larry McMurtry, oscarisés pour le scénario Brokeback Mountain, adapté d'une nouvelle d'Annie Proulx, reviennent avec un nouveau drame gay: Joe and Jadin Bell.

Cary Fukunaga s'est engagé pour filmer l'histoire, a priori pas avant l'année prochaine. Outre les films Sin Nombre (Prix spécial du jury à Deauville et Prix de la mise en scène à Sundance) et une version de Jane Eyre, Fukunaga s'est surtout fait remarquer pour la réalisation de la première saison de True Detective. Il vient de terminer Beasts of No Nation, avec Idris Elba, drame sur une guerre civile en Afrique qui devrait être diffusé sur Netflix, et prépare It, d'après le livre de Stephen King, Ça.

Ossana et le vétéran McMurtry (La dernière séance de Peter Bogdanovich, Tendres passions de James L. Brooks) se sont inspirés d'une histoire vraie qui prend place dans le très tolérant Etat de l'Oregon. Un récit qui fera sortir les kleenex...
Jadin Bell, ado ouvertement homosexuel, las de se battre pour se faire accepter, a décidé de se suicider en janvier 2013 après avoir été victime de harcèlement homophobe au lycée.

Son père, Joe, plonge alors dans le remord et le regret. Démissionnant de son job, il s'engage dès le mois d'avril dans une traversée du pays de deux ans pour sensibiliser les gens sur les dangers et conséquences du harcèlement. Malheureusement, Joe Bell été accidentellement tué en octobre 2013. Son action perdure et dispose d'ailleurs d'une page Facebook.

Le film sera distribué aux Etats-Unis en 2017 par A24, jeune compagnie indépendante qui a le vent en pupe actuellement avec le film Ex Machina.