Critics’ Choice Movie Awards 2019 : La Favorite, Black Panther et First Man en tête des nominations

Posté par wyzman, le 10 décembre 2018

C'est aujourd'hui que la Broadcast Film Critics Association (BFCA) dévoilait la liste de ses nommés côté cinéma

Blockbusters et films d'auteur

Sans surprise, c'est La Favorite qui récolte le plus de nominations puisque le film de Yorgos Lanthimos est cité pas moins de 14 fois. Plus tôt cette saison, il attirait déjà l'attentions des votants des Golden Globes, de l'AFI ou encore des British Independent Film Awards. Juste après, c'est l'incontournable Black Panther qui fait une razzia de nominations. Le blockbuster de Ryan Coogler demeure le plus gros carton de cette année aux Etats-Unis avec plus de 700 millions de dollars de recette. Il dépasse notamment Avengers: Infinity War, Les Indestructibles 2 et Jurassic World : Fallen Kingdom et devrait continuer l'awards season jusqu'aux Oscars.

Les 12 mentions de Black Panther n'empêchent pas First Man de demeurer un candidat sérieux dans les autres cérémonies de remises de prix. Le film de Damien Chazelle est nommé 10 fois. Le Retour de Mary Poppins, A Star Is Born et Vice sont nommés 9 fois, Roma 8 fois, Green Book 7 fois. Dans la catégorie meilleur film, on retrouve par ailleurs BlackKklansman et If Beale Street Could Talk. A en croire le magazine américain Variety, la catégorie phare pourrait bien être identique à celle du dimanche 24 février, jour desdits Oscars. Les Critics' Choice Movie Awards auront lieu le dimanche 13 janvier 2019.

Meilleur film

Black Panther
BlacKkKlansman
The Favourite
First Man
Green Book
If Beale Street Could Talk
Mary Poppins Returns
Roma
A Star Is Born
Vice

Meilleur acteur

Christian Bale – Vice
Bradley Cooper – A Star Is Born
Willem Dafoe – At Eternity’s Gate
Ryan Gosling – First Man
Ethan Hawke – First Reformed
Rami Malek – Bohemian Rhapsody
Viggo Mortensen – Green Book

Meilleure actrice

Yalitza Aparicio – Roma
Emily Blunt – Mary Poppins Returns
Glenn Close – The Wife
Toni Collette – Hereditary
Olivia Colman – The Favourite
Lady Gaga – A Star Is Born
Melissa McCarthy – Can You Ever Forgive Me?

Meilleur acteur dans un second rôle

Mahershala Ali – Green Book
Timothée Chalamet – Beautiful Boy
Adam Driver – BlacKkKlansman
Sam Elliott – A Star Is Born
Richard E. Grant – Can You Ever Forgive Me?
Michael B. Jordan – Black Panther

Meilleure actrice dans un second rôle

Amy Adams – Vice
Claire Foy – First Man
Nicole Kidman – Boy Erased
Regina King – If Beale Street Could Talk
Emma Stone – The Favourite
Rachel Weisz – The Favourite


Acteur.trice révélation

Elsie Fisher – Eighth Grade
Thomasin McKenzie – Leave No Trace
Ed Oxenbould – Wildlife
Millicent Simmonds – A Quiet Place
Amandla Stenberg – The Hate U Give
Sunny Suljic – Mid90s

Meilleur casting

Black Panther
Crazy Rich Asians
The Favourite
Vice
Widows

Meilleur réalisateur

Damien Chazelle – First Man
Bradley Cooper – A Star Is Born
Alfonso Cuarón – Roma
Peter Farrelly – Green Book
Yorgos Lanthimos – The Favourite
Spike Lee – BlacKkKlansman
Adam McKay – Vice

Meilleur scénario original

Bo Burnham – Eighth Grade
Alfonso Cuarón – Roma
Deborah Davis and Tony McNamara – The Favourite
Adam McKay – Vice
Paul Schrader – First Reformed
Nick Vallelonga, Brian Hayes Currie, Peter Farrelly – Green Book
Bryan Woods, Scott Beck, John Krasinski – A Quiet Place

Meilleur scénario adapté

Ryan Coogler, Joe Robert Cole – Black Panther
Nicole Holofcener, Jeff Whitty – Can You Ever Forgive Me?
Barry Jenkins – If Beale Street Could Talk
Eric Roth and Bradley Cooper & Will Fetters – A Star Is Born
Josh Singer – First Man
Charlie Wachtel & David Rabinowitz and Kevin Willmott & Spike Lee – BlacKkKlansman


Meilleure photographie

Alfonso Cuarón – Roma
James Laxton – If Beale Street Could Talk
Matthew Libatique – A Star Is Born
Rachel Morrison – Black Panther
Robbie Ryan – The Favourite
Linus Sandgren – First Man

Meilleurs décors

Hannah Beachler, Jay Hart – Black Panther
Eugenio Caballero, Barbara Enriquez – Roma
Nelson Coates, Andrew Baseman – Crazy Rich Asians
Fiona Crombie, Alice Felton – The Favourite
Nathan Crowley, Kathy Lucas – First Man
John Myhre, Gordon Sim – Mary Poppins Returns

Meilleur montage

Jay Cassidy – A Star Is Born
Hank Corwin – Vice
Tom Cross – First Man
Alfonso Cuarón, Adam Gough – Roma
Yorgos Mavropsaridis – The Favourite
Joe Walker – Widows

Meilleurs costumes

Alexandra Byrne – Mary Queen of Scots
Ruth Carter – Black Panther
Julian Day – Bohemian Rhapsody
Sandy Powell – The Favourite
Sandy Powell – Mary Poppins Returns

Meilleurs maquillage et coiffure

Black Panther
Bohemian Rhapsody
The Favourite
Mary Queen of Scots
Suspiria
Vice


Meilleurs effets spéciaux

Avengers: Infinity War
Black Panther
First Man
Mary Poppins Returns
Mission: Impossible – Fallout
Ready Player One

Meilleur film d'animation

The Grinch
Incredibles 2
Isle of Dogs
Mirai
Ralph Breaks the Internet
Spider-Man: Into the Spider-Verse

Meilleur film d'action

Avengers: Infinity War
Black Panther
Deadpool 2
Mission: Impossible – Fallout
Ready Player One
Widows

Meilleure comédie

Crazy Rich Asians
Deadpool 2
The Death of Stalin
The Favourite
Game Night
Sorry to Bother You

Meilleur acteur dans une comédie

Christian Bale – Vice
Jason Bateman – Game Night
Viggo Mortensen – Green Book
John C. Reilly – Stan & Ollie
Ryan Reynolds – Deadpool 2
Lakeith Stanfield – Sorry to Bother You


Meilleure actrice dans une comédie

Emily Blunt – Mary Poppins Returns
Olivia Colman – The Favourite
Elsie Fisher – Eighth Grade
Rachel McAdams – Game Night
Charlize Theron – Tully
Constance Wu – Crazy Rich Asians

Meilleur film d'horreur/science-fiction

Annihilation
Halloween
Hereditary
A Quiet Place
Suspiria

Meilleur film en langue étrangère

Burning
Capernaum
Cold War
Roma
Shoplifters

Meilleure chanson

"All the Stars" – Black Panther
"Girl in the Movies" – Dumplin’
"I’ll Fight" – RBG
"The Place Where Lost Things Go" – Mary Poppins Returns
"Shallow" – A Star Is Born
"Trip a Little Light Fantastic" – Mary Poppins Returns

Meilleure musique de film

Kris Bowers – Green Book
Nicholas Britell – If Beale Street Could Talk
Alexandre Desplat – Isle of Dogs
Ludwig Göransson – Black Panther
Justin Hurwitz – First Man
Marc Shaiman – Mary Poppins Returns


Golden Globes 2019 : Vice, A Star Is Born et La Favorite en tête des nominations

Posté par wyzman, le 6 décembre 2018

Un mois avant la cérémonie, la Hollywood Foreign Press Association dévoile la liste de ses nommés. Attention, il y a quelques surprises !

Vice, biopic politique, prend l'ascendant avec 6 nominations. A l'écart des grands festivals, le film a séduit la presse étrangère tout comme La Favorite, Green Book et A Star is Born, qui remportent 5 nominations chacun, Blackkklansman et Le retour de Mary Poppins qui en prennent 4 chacun. Pour le petit écran, The Assassination of Gianni Versace: American Crime Story triomphe avec 4 nominations. Du côté des pros, Annapurna Pictures et Fox Searchlight dominent les distributeurs (10 citations chacun), devant les 9 de Walt Disney. Netflix en obtient 5 en cinéma et 8 en télévision.

Une liste très attendue

Une fois n'est pas coutume, les nominations pour les Golden Globes sont un événement. Si l'an dernier La Forme de l'eau faisait office de favori avec 7 mentions, ce sont finalement Three Billboards : Les Panneaux de la vengeance, Lady Bird et Big Little Lies qui ont raflé la mise. Bien qu'elles n'aient aucune incidence sur le sacre des sacres de l'awards season (les Oscars), les nominations aux Golden Globes sont très souvent un bon indicateur des candidats que l'on retrouvera dans les catégories majeures desdits Oscars.

Ce qui ne préjuge en rien des choix des Oscars. Mais pour certains et certaines, il y a des surprises (globalement, les journalistes ont choisi des films assez politiques ou classiques) et des oublis : First Man (hormis Foy), Les Veuves, Julia Roberts, Natalie Portman, Toni Collette, les stars et le réal de Black Panther, les réalisatrices (absentes), les chansons de Mary Poppins, Ethan Hawke, sans oublier des favoris comme Cold War ou plus globalement une grande partie des films indépendants repérés à Sundance, Cannes et Venise.

A l'inverse Amy Adams et Alfonso Cuaron peuvent sabrer le champagne avec trois nominations chacun sur leur seul nom. Adams est citée deux fois en tant qu'actrice et une fois en tant que productrice. Cuaron récolte trois nominations (film étranger, réalisation, scénario).

Cette année et pour faire suite à Seth Meyers et Jimmy Fallon, c'est un duo qui a été choisi pour la présentation. Il s'agit de Sandra Oh (Grey's Anatomy, Killing Eve) et Andy Samberg (Brooklyn Nine-Nine, Saturday Night Live). Tandis qu'Andy Samberg a déjà présenté les MTV Movie Awards 2009, les Spirit Awards 2013 et les 67e Emmy Awards en 2015, Sandra Oh deviendra le 6 janvier prochain, la première personnalité asiatique à présenter les Golden Globes.

Pour rappel, les Golden Globes sont remis chaque année depuis 1944 par la Hollywood Foreign Press Association aux personnalités et projets qui ont marqué l'année cinématographique et télévisuelle. La HFPA regroupe des critiques spécialisés dans le cinéma américain mais non affiliés à des publications américaines. Les Golden Globes se tiendront comme chaque année à l'hôtel Hilton de Beverly Hills. L'an dernier, la cérémonie a captivé 19 millions d'Américains et était marquée par les suites de l'affaire Harvey Weinstein. Pour l'occasion, de nombreuses stars sont apparues vêtues de noir, hommage direct au mouvement Time's Up.

FILMS

• Meilleur film, drame

Black Panther

BlackKklansman

Bohemian Rhapsody

If Beale Street Could Talk

A Star Is Born

• Meilleur film, comédie ou musical

Crazy Rich Asians

The Favourite

Green Book

Mary Poppins Returns

Vice

• Meilleur acteur, drame

Bradley Cooper, A Star Is Born

Willem Dafoe, At Eternity’s Gate

Lucas Hedges, Boy Erased

Rami Malek, Bohemian Rhapsody

John David Washington, BlackKklansman

• Meilleur acteur, comédie

Christian Bale, Vice

Lin-Manuel Miranda, Mary Poppins Returns

Viggo Mortensen, Green Book

Robert Redford, The Old Man and the Gun

John C. Reilly, Stan and Ollie

• Meilleur actrice, drame

Glenn Close, The Wife

Lady Gaga, A Star Is Born

Nicole Kidman, Destroyer

Melissa McCarthy, Can You Ever Forgive Me?

Rosamund Pike, A Private War

• Meilleure actrice, comédie

Emily Blunt, Mary Poppins Returns

Olivia Colman, The Favourite

Elsie Fisher, Eighth Grade

Charlize Theron, Tully

Constance Wu, Crazy Rich Asians

• Meilleur réalisateur

Bradley Cooper, A Star Is Born

Alfonso Cuaron, Roma

Peter Farrelly, Green Book

Spike Lee, BlackKklansman

Adam McKay, Vice

• Meilleur acteur dans un second rôle

Mahershala Ali, Green Book

Timothee Chalamet, Beautiful Boy

Adam Driver, BlacKkKlansman

Richard E. Grant, Can You Ever Forgive Me?

Sam Rockwell, Vice

• Meilleure actrice dans un second rôle

Amy Adams, Vice

Claire Foy, First Man

Regina King, If Beale Street Could Talk

Emma Stone, The Favourite

Rachel Weisz, The Favourite

• Meilleur scénario

Alfonso Cuaron, Roma

Deborah Davis et Tony McNamara, The Favourite

Barry Jenkins, If Beale Street Could Talk

Adam McKay, Vice

Peter Farrelly, Nick Vallelonga, Brian Currie, Green Book

• Meilleure bande originale

A Quiet Place

Isle of Dogs

Black Panther

First Man

Mary Poppins Returns

• Meilleure chanson originale

"All the Stars" — Black Panther

"Girl In the Movies" — Dumplin’

"Requiem for a Private War" — A Private War

"Revelation" — Boy Erased

"Shallow" — A Star Is Born

• Meilleur film en langue étrangère

Capernaum

Girl

Never Look Away

Roma

Une affaire de famille (Shoplifters)

• Meilleur film d'animation

Les Indestructibles 2

Isle Of Dogs

Mirai

Ralph 2.0

Spider-Man: Into The Spider-Verse


SERIES

• Meilleure série dramatique

The Americans

Bodyguard

Homecoming

Killing Eve

Pose

• Meilleure série comique

Barry

The Good Place

Kidding

The Kominsky Method

The Marvelous Mrs. Maisel

• Meilleure mini-série ou film de télévision

The Alienist

American Crime Story: The Assassination of Gianni Versace

Escape at Dannemora

Sharp Objects

A Very English Scandal

• Meilleur acteur, drame

Jason Bateman, Ozark

Stephen James, Homecoming

Richard Madden, Bodyguard

Billy Porter, Pose

Matthew Rhys, The Americans

• Meilleur acteur, comédie

Sacha Baron Cohen

Jim Carrey

Michael Douglas

Donald Glover

Bill Hader

• Meilleure actrice, drame

Caitriona Balfe, Outlander

Elisabeth Moss, The Handmaid’s Tale

Sandra Oh, Killing Eve

Julia Roberts, Homecoming

Keri Russell, The Americans

• Meilleure actrice, comédie

Kristen Bell, The Good Place

Candace Bergen, Murphy Brown

Alison Brie, GLOW

Rachel Brosnahan, The Marvelous Mrs Maisel

Debra Messing, Will & Grace

• Meilleur acteur dans une mini-série ou un téléfilm

Antonio Banderas, Genius: Picasso

Daniel Bruhl, The Alienist

Darren Criss, American Crime Story: The Assassination of Gianni Versace

Benedict Cumberbatch, Patrick Melrose

Hugh Grant, A Very English Scandal

• Meilleure actrice dans une mini-série ou un téléfilm

Amy Adams, Sharp Objects

Patricia Arquette, Escape at Dannemora

Connie Britton, Dirty John

Laura Dern, The Tale

Regina King, Seven Seconds

• Meilleur acteur dans un second rôle dans une mini-série ou un téléfilm

Alan Arkin, The Kominsky Method

Kieran Culkin, Succession

Edgar Ramirez, American Crime Story: The Assassination of Gianni Versace

Ben Whishaw, A Very English Scandal

Henry Winkler, Barry

• Meilleure actrice dans un second rôle dans une mini-série ou un film de télévision

Alex Bornstein, The Marvelous Mrs. Maisel

Patricia Clarkson, Sharp Objects

Penelope Cruz, American Crime Story: The Assassination of Gianni Versace

Thandie Newton, Westworld

Yvonne Strahovski, The Handmaid’s Tale


Black Panther, A Star Is Born et Roma parmi les meilleurs films de 2018 selon l’AFI

Posté par wyzman, le 4 décembre 2018

Il y a quelques minutes, l'American Film Institute a dévoilé sa liste annuelles des meilleurs films de l'année.

Un palmarès éclectique

Comme chaque année depuis 2001, l'organisation fondée en 1967 par le producteur et scénariste George Stevens Jr. a tenu à récompenser les productions audiovisuelles les plus remarquables selon elle. Basée sur un vote de fiduciaires, universitaires, artistes et critiques, cette liste est toujours vue comme une surprise car elle mélange blockbusters, films indépendants et/ou d'auteur et demeure un bon indicateur pour la suite de l'awards season. Cette année, le cannois BlackKklansman et le très attendu If Beale Street Could Talk sont de la partie. Mais ce qu'il faut retenir, c'est que Roma, disponible le 14 décembre prochain sur Netflix, s'est vu remettre un prix spécial. L'organisme a tenu à saluer Alfonso Cuaron pour son travail d'excellence en dehors des critères de l'Institut pour les films américains. L'an dernier, Call Me By Your Name, Get Out et Wonder Woman faisaient partie des lauréats.

FILMS DE L'ANNEE

BlackKklansman
Black Panther
Eighth Grade
If Beale Street Could Talk
The Favourite
First Reformed
Green Book
Mary Poppins Returns
A Quiet Place
A Star Is Born

PRIX SPECIAL

Roma

Green Book et A Star Is Born raflent la mise aux National Board of Review Awards 2018

Posté par wyzman, le 28 novembre 2018

Cette année encore, les cinéphiles membres du National Board of Review ont récompensé ceux qui figurent selon eux parmi les meilleurs films de l’année. Uniquement composé de cinéastes, de professionnels et d’universitaires, le collectif a tenu à récompenser Green Book de Pater Farelly, A Star Is Born de Bradley Cooper mais également If Beale Street Could Talk, le nouveau film Barry Jenkins (Moonlight).

Cérémonie annonciatrice de l’awards season, les National Board of Review Awards donnent un aperçu des films qu’il faudra surveiller de très près durant les prochaines semaines. Et cette année, il ne faudra pas perdre de vue La Ballade de Buster Scruggs, Black Panther, Eighth Grade, First Reformed, Sans un bruit, Roma, Leave No Trace, Mid90s et We the Animals. Même The Rider, qui a été élu meilleur film de l’année aux Gotham Awards ce week-end, pourrait créer la surprise.

En revanche, impossible de ne pas remarquer que les incontournables de ces dernières semaines ne figurent pas dans le palmarès. En effet, BlacKkKlansman de Spike Lee, The Favourite de Yorgos Lanthimos, First Man de Damien Chazelle et Vice d'Adam McKay sont les grands absents de cette édition 2018. Le gala associé à l'événement aura lieu le 8 janvier 2019 à New York.

Meilleur film : Green Book
Meilleur réalisateur : Bradley Cooper, A Star Is Born
Meilleur acteur : Viggo Mortensen, Green Book
Meilleure actrice : Lady Gaga, A Star Is Born
Meilleur acteur dans un second rôle : Sam Elliott, A Star Is Born
Meilleure actrice dans un second rôle : Regina King, If Beale Street Could Talk
Meilleur scénario original : Paul Schrader, First Reformed
Meilleur scenario adapté : Barry Jenkins, If Beale Street Could Talk
Meilleur film d’animation : Incredibles 2
Meilleur espoir : Thomasin McKenzie, Leave No Trace
Meilleur premier film : Bo Burnham, Eighth Grade
Meilleur film en langue étrangère : Cold War
Meilleur film documentaire : RBG
Meilleur casting : Crazy Rich Asians
William K. Everson Film History Award : The Other Side of the Wind and They'll Love Me When I'm Dead
NBR Freedom of Expression Award : 22 July
NBR Freedom of Expression Award : On Her Shoulders

Meilleurs films (par ordre alphabétique)

The Ballad of Buster Scruggs
Black Panther
Can You Ever Forgive Me?
Eighth Grade
First Reformed
If Beale Street Could Talk
Mary Poppins Returns
Sans un bruit (A Quiet Place)
Roma
A Star Is Born

5 meilleurs films en langue étrangère (par ordre alphabétique)

Burning
Jusqu'à la garde
The Guilty
Heureux comme Lazzaro
Une affaire de famille

5 meilleurs films documentaires (par ordre alphabétique)

Crime + Punishment
Free Solo
Minding the Gap
Three Identical Strangers
Won’t You Be My Neighbor?

10 meilleurs films indépendants (par ordre alphabétique)

La mort de Staline
La route sauvage (Lean on Pete)
Leave No Trace
Mid90s
The Old Man & the Gun
The Rider
Searching
Sorry to Bother You
We the Animals
You Were Never Really Here

Venise 2018: aucun film français parmi les premiers prix décernés à la Mostra

Posté par vincy, le 8 septembre 2018

La première salve de prix (ils sont nombreux) a été remise au fil des heures à la 75e Mostra de Venise. Si le nouveau Laszlo Nemes a eu les faveurs de la critique internationale, ce sont d'autres films de la compétition qui récolte deux ou plusieurs prix tous jurys confondus. Les films de Florian Henckel von Donnersmarck et Julian Schnabel notamment, mais surtout Capri-Revolution de Mario Martone qui rafle six prix. Le cinéma italien se porte plutôt bien avec plusieurs prix pour Ricordi? et Sulla mia Pelle, distribution Netflix. La plateforme de streaming  n'a, cependant, pas fait de razzia malgré des titres forts en compétition.

L'autre vainqueur est bien entendu le film de Saeed Al Batal et Ghiath Ayoub, Still Recording, déjà deux fois récompensé à la Semaine internationale de la critique. Le film repart avec deux autres prix, dont celui de la critique internationale pour les sections parallèles, et une mention spéciale. Mais, si deux films français ont les honneurs des sections parallèles (Giornate degli autore et SIC), aucun film français, toutes sélections confondues, n'a été distingué avant le palmarès suprême.

Une chose est certaine: hormis éventuellement le Martone, aucun film n'a réellement fait l'unanimité parmi ces jurys très divers, ce qui laisse le palmarès très ouvert.

FIPRESCI Award (Critique internationale)
Napszállta (Sunset) de László Nemes
Lissa Ammetsajjel (Still Recording) de Saeed Al Batal et Ghiath Ayoub (sections parallèles)

Lionceau d'Or
Werk Ohne Author (Never Look Away) de Florian Henckel von Donnersmarck

Queer Lion Award
José de Li Cheng

UNICEF
What you gonna do when the world's on fire? de Roberto Minervini

CICT - UNESCO "Enrico Fulchignoni" Award (Conseil International du Cinema et de la Télévision)
Pepe, une vie suprême d'Emir Kusturica

Smithers Foundation Award (UNESCO et observatoire culturel de l'ONU)
A Star is Born de Bradley Cooper
Mention spéciale: The Mountain de Rick Alverso

HRNs Award (Droits de l'Homme)
A Letter to a Friend in Gaza d'Amos Gitai
Mentions spéciales: Peterloo de Mike Leigh et 1938 Diversi de Giorgio Treves

Lanterna Magica Award
Amanda de Mikhael Hers

Francesco Pasinetti Award (Syndicat national des journalistes de cinéma italiens)
Capri-Révolution de Mario Martone
Prix spécial: Sulla mia Pelle d'Alessio Cremonini pour les interprétations d'Alessandro Borghi et Jasmine Trinca

FEDIC Award (Federation italienne des cinéclubs)
Sulla mia Pelle d'Alessio Cremonini
Mentions spéciales: Ricordi? de Valerio Mieli et I Villani de Daniele De Michele

Gillo Pontecorvo Award (Institut pour le cinéma des pays latins)
Meilleur coproduction pour un premier film: The Road not taken de Tang Gaopeng

Lizzani Award – ANAC (Association nationale des auteurs pour le cinéma)
Capri-Révolution de Mario Martone

Brian Award (Athées et Agnostiques)
Sulla mia Pelle d'Alessio Cremonini

SIGNIS Award (Associations catholiques)
Roma d'Alfonso Cuarón
Mention spéciale: 22 July de Paul Greengrass

Interfilm Award for Promoting Interreligious Dialogue (Organisation interreligieuse)
Tel Aviv on Fire de Sameh Zoabi

Green Drop Award (Croix verte italienne)
At Eternity's Gate de Julian Schnabel, et pour Willem Dafoe

ARCA Cinemagiovani Award (jeunesse)
Meilleur film italien: Capri-Révolution de Mario Martone
Meilleur film: Werk Ohne Author (Never Look Away) de Florian Henckel von Donnersmarck

Sorriso diverso Award (université)
Un Giorno all'improvviso de Cirio D’Emilio

UNIMED Award (universités méditerranéennes)
A Tramway in Jerusalem d'Amos Gitai

Edipo Re Award (Université de Padoue)
Lissa Ammetsajjel (Still Recording) de Saeed Al Batal and Ghiath Ayoub

Fondazione Mimmo Rotella Award
Julian Schnabel et Willem Dafoe pour At Eternity's Gate

NuovoImaie Award (Droit des artistes)
Linda Caridi pour Ricordi? de Valerio Mieli et Giampiero De Concilio pour Un Giorno all'improvviso de Cirio D’Emilio

La Pellicola d'Oro Award
Franco Ragusa pour les effets spéciaux de Suspiria
Katia Schweiggl pour les costumes de Capri-Révolution
Prix pour l'ensemble de sa carrière: Atelier Nicolao du Stefano (costumes)

Premio Soundtrack Stars (musiques de film)
Meilleure BOF: Capri-Révolution de Mario Martone, musique de Sacha Ring et Philipp Thimm
Meilleure chanson: A Suspirium de Thom Yorke pour Suspiria de Luca Guadagnino
Mention spéciale: Judy Hill pour What You Gonna Do When the World's on Fire de Roberto Minervini

Premio Vivere da Sportivi, Fair play al cinema
What You Gonna Do When the World's on Fire de Roberto Minervini
Mentions spéciales: Zen sul Ghiaccio Sottile de Margherita Ferri et Lissa Ammetsajjel (Still Recording) de Saeed Al Batal and Ghiath Ayoub

Sfera 1932 Award
Capri-Révolution de Mario Martone

en attente: HFPA Award (Hollywood Foreign Press Association)
Casa Wabi – Mantarraya Award

Venise 2018 : A Star is Born, duo glam avec Bradley Cooper et Lady Gaga

Posté par kristofy, le 1 septembre 2018

C'est l'affiche la plus glamour de Venise : le duo Bradley Cooper et Lady Gaga pour le film A star is born. Ils n'avaient à priori rien en commun, sauf peut-être leur exigence de 'performer' devant la caméra pour lui et sur scène pour elle, et pourtant leur rencontre fait des étincelles. C'est le premier grand rôle au cinéma de la chanteuse, et c'est la première fois que l'acteur Bradley Cooper est aussi réalisateur. Ce remake d'A star is born, hors-compétition à Venise, ressemble à la fois une comédie romantique, un biopic et un film musical. Les fans de Bradley et les 'little monsters' de Gaga seront aux anges. La surprise est double: Cooper est un chanteur  très convaincant et Gaga se révèle être une bonne actrice.

4e version de l'histoire depuis 1937

Le film était dans les tuyaux depuis plus de 5 ans. Clint Eastwood devait filmer Bradley Cooper et Beyoncé pour une nouvelle version. Il s'agit d'un remake moderne de Une étoile est née de William A. Wellman (1937), avec Fredric March et Janet Gaynor : un acteur célèbre sur le déclin rencontre une apprentie actrice qui rêve de devenir une star... L'histoire se répète en 1954 avec George Cukor derrière la caméra et James Mason et Judy Garland dans le rôle des deux artistes, puis, transposé dans le domaine de la musique en 1976 par Frank Pierson, avec Barbra Streisand et Kris Kristofferson. En plus d'avoir été l'une des influences pour le scénario de The Artist de Michel Hazanavicius, avec Jean Dujardin et Bérénice Béjo.

Ce nouveau A Star is born garde la même structure avec un chanteur célèbre usé et une chanteuse amateur qui rêve de ce métier. Les toutes premières minutes du film nous présentent d'ailleurs les personnages avec simplicité : Bradley Cooper enchaine les concerts et les bouteilles d'alcool dans un bar, et Lady Gaga qui vivote d'un job dans un restau se prépare pour chanter une chanson dans ce même bar. Il est attiré par son interprétation en français de La vie en rose de Piaf, elle le reconnaît et elle est séduite. Premières confidences pour se découvrir sur un parking de supérette, et il lui propose de se revoir...

Pretty Woman à La La Land

Toute la première partie de A star is born est sur les rails classiques de la comédie romantique avec la rencontre entre une jeune femme modeste et un homme riche et célèbre, façon Pretty Woman ou 50 nuances de Grey (pour le rejoindre à un nouveau rendez-vous, il a prévu voiture avec chauffeur et avion). Le sourire de Bradley est irrésistible et les grands yeux de Lady Gaga sont troublants. Il redécouvre une attirance authentique et elle s'émancipe en osant chanter ses textes. Leur séduction en plusieurs étapes charme le spectateur sans réserve. Ensuite leur histoire arrive à une charnière où elle a l'opportunité de faire décoller sa carrière sans lui... Dès lors le personnage de Lady Gaga pend de plus en plus d'importance puisque c'est elle qui devient une star, façon "American Dream" moderne : des milliers de vues sur YouTube puis un contrat pour enregistrer un disque puis un passage à la télévision au Saturday Night Live...

A Star is born montre de manière étonnante que pour devenir une star, il faut perdre beaucoup de son identité, ce qui était déjà le sujet de La La Land. Durant toute la première partie du film on découvre Lady Gaga comme on ne l'a jamais presque jamais vue : au naturel sans lourd maquillage, se moquant de son nez pas beau, appréciant le même genre de musique american-country que joue Bradley Cooper. A partir du moment où justement elle peut devenir une star du disque, elle doit suivre les instructions de son manager : une autre couleur de cheveux, des vêtements plus courts et plus sexy, apprendre une chorégraphie avec des danseurs, chanter sur de la musique calibrée commerciale (cette transformation country authentique vers popstar auto-tunée est d'ailleurs le vrai parcours de Taylor Swift). Elle devient en quelque sorte une autre (un reflet de la vraie Lady Gaga blonde platine) qu'on a du mal à reconnaître et à continuer d'aimer. Il y a plusieurs séquences musicales où la Gaga est particulièrement mise en valeur. Peu importe ses excentricités on se rend compte que son talent provient vraiment sa voix. Mais dorénavant il faut aussi la voir comme une belle actrice, bien plus convaincante que Whitney Houston, Mariah Carey ou même Madonna (hormis peut-être dans Evita).

Cannes 2018: déjà une longue liste de prétendants…

Posté par kristofy, le 4 janvier 2018

Et si prenait les paris?

Parmi la centaine de films qui sera sélectionnée, parmi les centaines de prétendants, quelques cinéastes de renom, habitués de la Croisette, sont dans les starting-blocks. Les tournages sont terminés. La post-prod est lancée ou sera lancée. Bien sûr, la Berlinale n'a pas dit son dernier mot, et certains cinéastes prestigieux peuvent préférer aller à Berlin le mois prochain.

Il n'empêche: les "haters" râleront qu'il s'agit toujours des mêmes. Voici une liste loin d'être exhaustive dont les films peuvent être en sélection officielle. Pour l'ouverture on mise sur A Star is born de Bradley Cooper. Côté blockbuster, avec Cate Blanchett en présidente du jury, on ose croire à la présence du casting d'Ocean's 8.

  • E-book d'Olivier Assayas (photo de Juliette Binoche sur Instagram)
  • The Sisters Brothers de Jacques Audiard
  • C'est ça l'amour de Claire Burger
  • The Wild Pear Tree de Nuri Bilge Ceylan
  • Les estivantsde Valéria Bruni-Tedeschi
  • Burning de Lee Chang-Dong
  • Roma de Alfonso Cuaron
  • High Life de Claire Denis
  • Ma vie avec Jason F. Donovan de Xavier Dolan
  • Todos los saben de Asghar Farhadi
  • Amin de Philippe Faucon
  • Galveston de Melanie Laurent
  • L'homme qui tua Don Quichotte de Terry Gilliam
  • Birds Of Passage de Ciro Guerra
  • Plaire, baiser et courir vite de Christophe Honoré
  • Place publique d'Agnès Jaoui
  • Jin-Roh: The Wolf Brigade de Kim Jee-Woon
  • The Favorite de Yorgos Lanthimos
  • Peterloo de Mike Leigh
  • Under The Silver Lake de David Robert Mitchell
  • Sunset de Laszlo Nemes
  • Dilili au Paradis de Michel ocelot
  • Where the Life is born de Carlos Reygadas
  • Death Wish d'Eli Roth
  • Un peuple et son roi de Pierre Schoeller
  • Luxembourg de Myroslav Slaboshpytskiy
  • Loro de Paolo Sorrentino
  • Sainte-Vierge de Paul Verhoeven
  • The House that Jack built de Lars Von Trier
  • Proxima de Alice Winocour
  • Money and Love de Jia Zhangke
  • Wendy de Benh Zeitlin

A Star Is Born avec Lady Gaga change de date de sortie

Posté par wyzman, le 23 septembre 2017

La nouvelle est tombée il y a quelques heures seulement : le film de Bradley Cooper A Star Is Born ne sortira finalement plus en septembre 2018 mais bien en mai de la même année, le 18 mai pour être plus précis. Le film devait originellement sortir le 28 septembre aux Etats-Unis mais, comme l'indique Variety, une sortie en mai pourrait être bénéfique pour le film de Warner Bros, qui reprend ainsi un créneau porteur pour les drames musicaux (Moulin Rouge) ou les remakes de grands classiques (Gatsby le magnifique).

A Star Is Born pourrait aini profiter d'une projection en avant-première et donc très médiatisée durant le festival de Cannes qui se tiendra justement du 9 au 20 mai. Plus encore, une sortie juste avant l'été permettrait de booster les entrées du musical qui représenterait une bonne alternative pour les cinéphiles lassés des autres blockbusters (Avengers: Infinity War, Star Wars: Han Solo et Deadpool 2).

Pour rappel, A Star Is Born est le troisième remake du film Une étoile est née de William A. Wellman sorti en 1937, puis revu par George Cukor (la version la plus célèbre avec Judy Garland et James Mason, en 1954) et Frank Pierson (avec Barbra Streisand, en 1976).

Le film suit les péripéties d'Ally, une jeune femme qui va réaliser son rêve grâce à l'alcoolique Jackson Maine : devenir une star de la country. Lady Gaga incarnera Ally tandis que Bradley Cooper revêtira les habits de Jackson. Sam Elliott, Andrew Dice Clay et Rebecca Field font également partie de la distribution. Relancée il y a cinq ans, l'idée de ce remake devait réunir Clint Eastwood, Tom Cruise et Beyoncé!

Aucune date de sortie française n'a été dévoilée pour le moment.

Clint Eastwood, Tom Cruise et Beyoncé font le remake d’Une étoile est née (avec Kurt Cobain)

Posté par vincy, le 11 avril 2012

Il y a une semaine, Spin magazine confirmait que la prochaine réalisation de Clint Eastwood s'attaquerait au remake d'A Star is Born (Une étoile est née). Le scénario, écrit par Will Fetters, rependrait la trame du film de William A. Wellman (1937), déjà revu par George Cukor (la version la plus célèbre avec Judy Garland et James Mason, en 1954) et Frank Pierson (avec Barbra Streisand, en 1976) mais il se serait inspiré de la vie de Kurt Cobain, le leader du groupe grunge Nirvana.

Devant la caméra, Tom Cruise incarnerait Cobain, et Beyoncé Knowles la star montante. Dans la version d'origine, l'histoire est celle d'une jeune provinciale qui rêve de gloire à Hollywood et rencontre un acteur alcoolique sur le déclin.

C'est en voyant Rock Forever, le prochain film avec Cruise, une comédie musicale rock qui sort cet été, que Eastwood a été convaincu par le comédien, avec qui il n'a jamais tourné.

Fetters confesse que "le film balance entre art et commerce, un compromis qui vous arrive en pleine figure quand vous commencez dans ce business." Pour lui, il est de plus en plus difficile de vieillir dans cette industrie musicale obsédée par la jeunesse et le renouvellement. "Si vous avez la cinquantaine, et que vous êtes un artiste dans le monde de Justin Bieber. Si vous êtes un Kurt Cobain à notre époque, qu’est ce que vous faites? Comment existez vous dans ce monde?"

Eastwood, en choisissant Cruise, opterait donc pour une parabole du mythe de Cobain. L'acteur ne lui ressemble pas et ses liens avec la scientologie peuvent être vus comme une hérésie par rapport au chanteur de Smells like teen spirit. Un sacrilège?

Pour l'instant, aucun contrat n'est signé. Tout cela peut-être amené à changer.

Gus Van Sant a déjà réalisé un film-requiem autour des derniers jours de Kurt Cobain. Michael Pitt incarnait l'artiste dans Last days, présenté au festival de Cannes en 2005.