Quad et Section 9 balancent Romain Duris « Dans la brume »

Posté par vincy, le 21 février 2017

Depuis une semaine, Daniel Roby (la série "Versailles") a lancé le tournage de Dans la brume à Paris et dans ses environs. Le clap de fin est prévu pour le 19 avril.

Romain Duris et Olga Kurylenko partagent l'affiche de ce film scénarisé par Guillaume Lemans (A bout portant, Un homme idéal), Jimmy Bemon et Mathieu Delozier, qui signent là leur premier long.

L'histoire plonge le duo d'acteurs dans une étrange brume mortelle qui envahit Paris. Les survivants trouvent refuge dans les derniers étages des immeubles et sur les toits de la capitale. Sans informations, sans électricité, sans eau ni nourriture, un couple tente de survivre à cette catastrophe et de sauver leur fille… Mais les heures passent et un constat s’impose : les secours ne viendront pas et il faudra, pour espérer s’en sortir, tenter sa chance dans cette brume toxique.

Si Quad productions est une société bien installée à Paris (Intouchables, Ballerina, la vache, L'arnacœur), ce film, coproduit par TF1 et la société québécoise Christal Films, est le premier long métrage de la société de production Section 9 (qui nous rappelle Ghost in the Shell), dirigée par Guillaume Colboc. Section 9 prépare trois autres longs, après s'être fait connaître en 2014 avec le court métrage Zéro de Tony Datis, primé aux Off-courts et sélectionné à Clermont-Ferrand.

Dans la brume doit sortir au premier trimestre 2018.

romain duris olga kurylenko

Jared Leto derrière la caméra

Posté par cynthia, le 19 février 2017

Après Ben Affleck, Georges Clooney ou plus récemment Ryan Gosling, c'est au tour de Jared Leto de passer derrière la caméra pour un long métrage de fiction. L'acteur a déjà réalisé quelques documentaires.

Acteur caméléon et même rock star, le comédien oscarisé pour sa performance dans The Dallas Byuers Club est, selon le Hollywood Reporter, sur le point de tourner 77 pour la Paramount, d'après un scénario écrit par James Ellroy (Le Dahlia Noir, L.A Confidential) il y a 20 ans, et enrichi par David Matthews (scénariste de la série Narcos).

Le film noir se déroule à Los Angeles, en mai 1974. Deux détectives font équipe pour élucider deux enquêtes: l’assassinat d’un de leurs collègues, et le kidnapping d’une riche héritière. L'histoire s'inspire de l'affaire Patty Hearst.

En attendant de choisir son casting, Jared Leto sera aux génériques de Warhol où il incarne l'icône Andy Warhol, de The Outsider de Martin Zandvliet et surtout de Blade Runner 2049 de Denis Villeneuve à la fin de l’année.

Adèle Exarchopoulos dans le biopic sur Noureev

Posté par vincy, le 17 février 2017

Annoncé à l'automne 2015, Ralph Fiennes va finalement tourner son biopic sur le danseur Rudolf Noureev, The White Crow, cet été entre Saint-Pétersbourg et Paris.

Ce troisième film de Fiennes en tant que réalisateur rassemblera la russe Chulpan Khamatova (Luna Papa, Good Bye Lenin!, Under Electric Clouds), le jeune danseur Sergei Polunin (vu dans le clip signé David LaChapelle, "Take Me to Church" de Hozier) et la française Adèle Exarchopoulos. Elle interprétera Clara Saint, ex-fiancée du fils d'André Malraux, chorégraphe et amie du danseur qui l’aida à fuir la Russie et s'installer en France (elle révéla son rôle dans cette évasion il y a deux ans). Entre le danseur russe prodigieux et cette fille d'un peintre chilien réfugié à Paris, il n'y a rien eu d'autre qu'une histoire d'amitié, a-t-elle toujours affirmé.

Oleg Ivenko (ou Iwenko) incarnera Noureev. Ce jeune danseur russe de 20 ans, déjà primé plusieurs fois, est membre du Ballet de l'Opéra National de Kazan, l'une des trois grandes compagnies russes, où se tient d'ailleurs le Festival international de ballet Nureyev.

The White Crow est l'adaptation de la biographie de Julie Kavanagh, Rudolf Nureyev: The Life, inédite en France. Le scénario de David Hare (The Hours, The Reader) se focalisera surtout sur le moment où Noureev passera à l'Ouest en 1961.

Marjane Satrapi troque le Fakir d’Ikea contre Pierre et Marie Curie

Posté par vincy, le 17 février 2017

Marjane Satrapi n'est plus sur le projet d'adaptation de L’extraordinaire voyage du fakir qui était resté coincé dans une armoire Ikea, comme cela a été confirmé en début de semaine à l'occasion du marché du film de Berlin, mais la réalisatrice a déjà annoncé un nouveau film en vue.

Selon Deadline, elle a été choisie pour réaliser Radioactive, adaptation du roman graphique inédit en France de Lauren Redniss, Radioactive: Marie & Pierre Curie: A Tale of Love and Fallout. Le scénario est écrit par Jack Thorne (Harry Potter et l'enfant maudit).

Pour l'instant, pas de casting: il faut trouver trois rôles principaux, ceux de Pierre et Marie Curie et celui de Paul Langevin, ancien étudiant de Pierre devenu l'amant de Marie.

Le tournage de cette coproduction Working Title-StudioCanal débuterait cet automne.

On connaît un peu l'histoire: une polonaise, Marie Skodowska, arrive en France en 1891 et épouse un français, Pierre Curie. Ils travaillent ensemble pour découvrir la théorie de la radioactivité, qui va faire émerger l'ère nucléaire. Prix Nobel de physique de 1903 et Prix Nobel de chimie en 1911, Marie Curie est considérée aujourd'hui comme l'un des plus grandes scientifiques du XXe siècle. Mais cette collaboration a aussi eu des incidences sur leur vie de couple, en plus de conséquences sur sa santé, trop exposée au radium.

Pour la réalisatrice, la vie de Curie - amour, passion, science et mort - est une histoire singulière. "Elle est elle-même un personnage épique. Ce film ne sera pas juste un biopic sur une femme exceptionnelle, il racontera l'histoire de la radioactivité depuis sa découverte jusqu'à nos jours, l'approche humaniste du couple face à leur découverte et le cynisme de ceux qui vont l'utiliser." Elle y voit une femme moderne, qui a toujours autant d'impact aujourd'hui, et dont l'esprit et la connaissance scientifique ont permis d'être innovant. Satrapi promet un film non conventionnel, avec des combinaisons d'époques.

Enfin, notons que plusieurs comédiennes ont déjà incarné sur un écran la femme panthéonisée: Greer Garson, Nicole Stephane, Marie Dubois, Jane Lapotaire, Marie-Christine Barrault, Isabelle Huppert, Dominique Reymond ou encore Heather Jordan.

Mel Gibson retrouve la confiance d’Hollywood

Posté par vincy, le 16 février 2017

La traversée du désert semble terminée pour Mel Gibson. Grâce à Tu ne tueras point, sa dernière réalisation, il a renoué avec le succès public (165M$ au box office international) et critique (6 nominations aux Oscars, dont meilleur film et meilleur réalisateur) Il efface ainsi le semi-échec d'Apocalypto sorti en 2006. Est-il bankable pour autant en tant qu'acteur. Depuis 2002 et Signs, Gibson n'a joué que dans 6 films (certes avec un statut de persona non grata pendant pas mal d'années à Hollywood). Arrêté en état d'ivresse et après avoir tenu des propos antisémites en 2006, il avait été condamné à trois ans de probation.

Hollywood aime les résurrection, ce qui ne déplaira pas à ce catholique traditionaliste, et a décidé de le remettre sur les rails.

Tout d'abord avec Vince Vaughn dans Dragged Across Concrete, un polar autour de la brutalité policière réalisé par S. Craig Zahler. Le duo incarnera deux flics suspendus quand une vidéo révèle leurs méthodes violentes. Ils vont s'introduire dans le milieu criminel pour réaliser leur vengeance. A noter que Vaughn faisait parti du casting de Tu ne tueras point et qu'il a joué devant la caméra de Zahler dans Brawl in Cell Block 99, film prévu en salles cette année.

Ensuite, Mel Gibson est en pourparlers finaux pour la suite de Very Bad Dads (Daddy's Home), avec Will Ferrell et Mark Wahlberg. Cette suite, toujours réalisée par Sean Anders, semble logique vu le carton international du premier épisode (240M$). Gibson interpréterait le rôle du père de Wahlberg tandis que John Lithgow ("The Crown") serait le père de Farrell. Gibson en voie de "deniroisation"?

Enfin, la Warner, qui a accompagné toute la franchise L'Arme Fatale, a ouvert les discussions pour trouver le réalisateur de Suicide Squad 2. Et devinez qui en retrouve parmi les finalistes? Mel Gibson! On doute un peu qu'il donne suite. Mais cela confirme qu'il est bien redevenu hype. Outre Gibson, Ruben Fleischer (Zombieland), Daniel Espinosa (Safe House) et Jonathan Levine (Warm Bodies) ont été approchés.

Tom Hanks replonge dans la seconde guerre mondiale

Posté par vincy, le 14 février 2017

Tom Hanks ne se démoralise pas. Certes il n'a pas eu de nomination aux Oscars pour Sully, pourtant gros succès public et critique. Certes, Inferno, troisième volet de la franchise Da Vinci Code a été un bide aux USA (tout juste compensé par l'international). Certes, A Hologram for the King sera sans doute son premier film que personne n'aura vu. Il espère donc rebondir avec The Circle, thriller SF de James Ponsoldt avec Emma Watson. Le film sort en salles au printemps.

Au marché du film de Berlin, il a également confirmé un nouveau projet, dont il sera l'acteur principal, en plus d'en être le scénariste. Greyhound, qui sera réalisé par Aaron Schneider, racontera l'histoire du Commandant George Krause durant la seconde guerre mondiale. Capitaine de vaisseau, à la barre d'un destroyer de la Navy, il doit affronter l'ennemi combattif tout en gérant ses doutes et ses démons.

Il s'agit de l'adaptation du roman de C.S. Forester (à qui l'on doit African Queen), Bergers sur la mer (The Good Shepherd), publié au milieu des années 1950.

Le roman raconte l'histoire d'un fils d'un ministre luthérien sans fortune, élevé dans la piété, nourri de la Bible, orphelin de bonne heure, George Krause, qui n'a connu que la discipline et les déceptions. Des déboires conjugaux le poussent à s'éloigner des lieux qui lui rappellent sa femme dont il est follement amoureux. Boursier dans une école navale des États-Unis, il est désigné pendant la dernière guerre, pour commander une flottille de destroyers qui escorte un convoi américain de trente-sept cargos à destination de l'Europe. Il n'a que le souci de les défendre et de les conduire à bon port.
Le gros temps, les changements de route, les manœuvres qu'implique la défense des précieux chargements, tendent à disperser sans cesse les cargos sur la mer. À bord de son Keeling, le commandant Krause est le bon berger qui veille sur tous, lutte contre les difficultés de toutes sortes, résout d'instinct les problèmes urgents, présent partout, le jour, la nuit, oubliant de manger, négligeant de dormir, dévoré de scrupules, soucieux de justice. Mais son zèle admirable ne pourra rien contre des assauts imprévus, menés partout, dessus et dessous la surface de la mer. Sur les trente-sept cargos dont il avait la garde, trente seulement atteindront l'Irlande. Sept ont péri, torpillés ou incendiés, quand, le voyage touchant presque à son terme, l'arrivée d'une flottille de secours est enfin signalée.
Krause est de la famille des marins qui ne craignent que le déshonneur, qui considèrent leur corps comme un instrument à faire son devoir.

Sony voudrait sortir le film en 2018. Le tournage est prévu à partir de mai.

L’extraordinaire voyage du fakir… change de réalisateur et d’actrice

Posté par redaction, le 13 février 2017

Marjane Satrapi ne réalisera finalement pas L’extraordinaire voyage du fakir qui était resté coincé dans une armoire Ikea, adaptation du best-seller de Romain Puértolas (traduit dans plus de 35 langues). Cela fait presque deux ans que le projet est annoncé. Il y a un an, la réalisatrice avait confirmé son casting (Dhanush, Uma Thurman, Alexandra Daddario, Barkhad Abdi, Laurent Lafitte, Gemma Arterton, Abel Jafri et Seema Biswas).

Finalement le projet change de mains. TF1 Studios confirme la présence de Dhanush, Laurent Lafitte, Barkhad Abdi et Abel Jafri. Mais le studio ajoute Erin Moriarty (Captain Fantastic, Blood Father, "True Detective") et surtout Bérénice Bejo, qui devrait avoir le rôle de Thurman, soit le personnage de l'actrice française que le Fakir rencontre à Rome (dans le livre, il s'agit de Sophie Marceau).

Depuis quelques semaines, Satrapi a abandonné le projet qui a été transféré au réalisateur québécois Ken Scott (scénariste de La grande séduction et réalisateur de Starbuck), en train de réécrire le script, qui, selon TF1 Studios, aura plus de scènes de comédie, d'aventure et sera plus accessible au grand public. "Il y a beaucoup d'aspects qui m'intéressent, il y a évidemment la comédie, beaucoup de comédie, et quelques moments très poétiques" explique Ken Scoot à Variety. Les producteurs veulent quand même rassurer les fidèles lecteurs en évoquant l'histoire qui percute l'actualité avec le drame des réfugiés venus d'Afrique.

On imagine donc que le style punk de Marjane Satrapi n'a pas fait consensus.

Le tournage (en anglais) devrait commencer en mai entre Mumbay, Paris, Bruxelles et Rome. Le film est coproduit par Brio Films, Vamonos Films, TF1 Studios, La Belle Company, Aleph Motion Pictures, Scope Pictures et Little Red Car. Il sera distribué par La Belle Compagny.

Un beau duo pour Vita & Virginia

Posté par vincy, le 12 février 2017

Eva Green et Gemma Arterton vont former le duo de Vita & Virginia. Réalisé par Chanya Button, le film retrace l'histoire d'amitié et d'amour entre Virginia Woolf, incarnée par Eva Green (rappelons que Nicole Kidman avait eu son Oscar avec ce personnage dans The Hours), et Vita Sackville-West, interprétée par Gemma Arterton. De cette liaison (1927-1928) inspirante, brillante, charnelle, intellectuelle et profonde, Viriginia Woolf en a tiré un de ses plus beaux livres, Orlando.

Chanya Button, dont ce sera le deuxième film après Burn Burn Burn, a co-écrit le scénario avec la grande Eileen Atkins, qui avait écrit une pièce de théâtre sur cette histoire à partir de la correspondance entre ces deux femmes flamboyantes et joueuses (lire aussi l'article consacré à cette liaison particulière sur le site des Inrocks).

Gemma Arterton sera à l'affiche cette année de L'orpheline d'Arnaud des Pallières, Their Finest de Lone Scherfig et de The Escape de Dominic Savage.

Eva Green, récemment vue dans Miss Peregrine et les enfants particuliers de Tim Burton, tourne D'après une histoire vraie de Roman Polanski, et sera dans les salles cet automne avec Euphoria, de Lisa Langseth, aux côtés d'Alicia Vikander.

Split: une suite ou un crossover?

Posté par cynthia, le 11 février 2017

Après avoir dominé le box office pendant trois semaines (103M$ au total à date), Split pourrait connaître une suite.

Lors de sa venue sur Paris le mois dernier, M. Night Shyamalan a évoqué une possibilité de faire une suite à son film Split tout en faisant un crossover avec une autre de ses œuvres (nous évitons de vous dire laquelle car vous découvrirez l'indice dans la scène finale).

Puis finalement, constatant le carton de son dernier né, le réalisateur de Sixième sens a confirmé son envie de faire une suite sur le psychopathe le plus inquiétant et sexy du moment sur son compte Twitter: "I have an 11 pages outline for my next film in my bag. I can't tell you what it is, but if you've seen #Split..." ("J'ai 11 pages écrites sur mon prochain film dans mon sac. Je ne peux pas vous dire, mais si vous avez vu #Split...").

Si le réalisateur laisse planer le suspens sur cette suite, ceux qui ont eu la chance de voir ce fantastique thriller savent [ALERTE SPOILER] qu'une certain guest-star et héros de l'un de ses précédents films a fait une jolie apparition à la fin de Split. Apparition qui laisse imaginer une course poursuite endiablée pour la suite entre deux personnages hors du commun...

On ne vous en dit pas plus!

Le film est dans les salles le 22 février.

Thomas Vinterberg, Matthias Schoenaerts, Colin Firth et Léa Seydoux à bord du Koursk

Posté par vincy, le 8 février 2017

Thomas Vinterberg, actuellement en salles avec son film La communauté, embarque Matthias Schoenaerts (qui avait déjà joué pour le cinéaste danois dans Loin de la foule déchaînée), Colin Firth et Léa Seydoux dans son prochain film, Kursk.

L'adaptation du roman de Robert Moore, A Time To Die: The Kursk Disaster, non traduit en France et publié en 2002, a été écrite par Robert Rodat (Il faut sauver le Soldat Ryan, The Patriot, Thor: Le monde des ténèbres). Le livre raconte la véritable histoire du naufrage du sous-marin nucléaire russe Kursk. "Tandis qu’à bord du navire endommagé les marins se débattent pour survivre, au sol, leurs familles luttent désespérément contre les blocages politiques qui ne cessent de compromettre l’espoir de les sauver" explique le pitch de la production.

Le tournage de cette coproduction Via Est-Belga Productions-EuropaCorp débutera le 18 avril.

Le K-141 « Koursk » est un sous-marin nucléaire lanceur de missiles de croisière russe mis en service en 1994. Il a sombré le 12 août 2000 avec ses 118 hommes d'équipage, à la suite d'une série d'explosions à son bord.