Star Wars: James Mangold ressuscite Boba Fett

Posté par vincy, le 25 mai 2018

Après Rogue One et Han Solo, Lucasfilm continue de développer plusieurs spin-offs de la saga Star Wars, notamment un sur Obi-Wan Kenobi qui serait réalisé par Stephen Daldry. Mais, selon The Hollywood Reporter, le prochain qui devrait être mis sur orbite concerne Boba Fett. Le film sera co-écrit (avec Simon Kinberg) et réalisé par James Mangold, auréolé du succès de Logan, le dernier Wolverine avec Hugh Jackman.

Boba Fette est apparu dans L'Empire contre-attaque (donc l'épisode V) puis dans Le Retour du Jedi (donc l'épisode VI). On le voit ensuite dans L'Attaque des clones (donc l'épisode II), en tant qu'enfant. Et dans l'édition spéciale d'Un nouvel espoir (épisode IV), en 1997, Lucas a rajouté une séquence avec Han Solo et Jabba le Hutt où Boba Fett est montré avec Jabba avant que le Faucon Millénium ne décolle de Tatooine.

Qui est Boba? Né sur la planète Kamino, peu de temps après la bataille de Naboo, ce chasseur de primes, pilote et mercenaire, a la particularité d'être un humain, et le seul clone non altéré du célèbre chasseur de primes Jango Fett, recruté par le Seigneur Sith Dark Tyranus.

On ne reviendra pas sur l'histoire de Jango, qui avait pour mission d'assassiner la sénatrice Padmé Amidala et qui fut finalement poursuivi par le chevalier Jedi Obi-Wan Kenobi. Mais c'est bien cette traque qui conduisit les Fett, père et fils, à s'échapper sur Geonosis, où Jango fut tuer, ce qui déclencha l'esprit de vengeance de Boba. C'est à partir de ce moment là qu'il devint un chasseur de primes pour Jabba le Hutt, et qu'il croisa la route d'Han Solo, à l'époque contrebandier endetté auprès de Jabba. On connaît la suite: Han Solo devient un membre de l'Alliance Rebelle et ne remboursa jamais sa dette.

Boba a ensuite eu l'opportunité de croiser Dark Vador, devenant progressivement une menace pour Solo, Kenobi et Skywalker. Et au final, c'est bien Han Solo qui gagnera le match en balançant Boba Fett dans la gueule du Sarlacc (une petite digestion de mille ans).

La particularité physique de Boba est qu'on ne le voit jamais: il porte toujours un casque. Peu présent à l'écran malgré un rôle crucial pour l'avancée du récit de la saga, le personnage incarné par Jeremy Bulloch est devenu culte grâce à son armure et son jet-pack (et sans doute sa mort atroce).

Ce culte a permis au personnage d'être décliné dans plusieurs produits dérivés: téléfilms, jeux vidéos, séries animées...

Avec ce spin-off, on verra peut-être, enfin, le visage de Boba Fett. Reste à savoir à quelle période se situera le scénario, même si a priori, on se doute qu'il s'agira de sa jeunesse, entre l'épisode II et l'épisode III. Rappelons que Solo, se situe à cette même époque.

Universal met la main sur James Bond

Posté par vincy, le 25 mai 2018

daniel craig james bond 007 spectre

C'est un petit séisme à Hollywood. Sony a perdu les droits de distribution internationaux de James Bond au profit de Universal. Pour Sony, c'est une grosse perte. Les deux derniers films avec 007 sont deux de ses 15 plus grosses recettes. Skyfall avait rapporté 16% de ses recettes annuelles en Amérique du nord et Spectre avait généré 20% des recettes nord-américaines du studio l'année de sa sortie.

Si Sony n'est pas dépourvu en franchises (Jumanji, Spider-Man, Men in Black), il n'empêche que ça déstabilisera ses recettes à venir. Equalizer, Millenium, les reboots de Drôles de dames et de Men in Black, ... rien ne se compare à un James Bond, hormis Spider-Man. Rappelons quand même que Sony a récupéré le prochain film de Quentin Tarantino, au programme de l'été 2019.

Pour Universal, c'est en revanche un très beau coup. Le studio de Jurassic World, de Moi Moche et méchant et autres Minions, de Fast & Furious, et de Jason Bourne, c'est la garantie de compenser l'absence de super-héros à son catalogue. Le studio récupère aussi la distribution vidéo de la saga.

Le 25e James Bond, avec de nouveau Daniel Craig en espion de sa majesté, sera réalisé par Danny Boyle et écrit par John Hodge. Le tournage débutera le 3 décembre. MGM, qui continue de détenir les droits numériques et télévisuels de la franchise, a prévu la sortie du film en Amérique du nord le 8 novembre 2019 et Universal sortira le film dès le 25 octobre 2019 au Royaume Uni, et sans doute dans la foulée dans le reste de l'Europe.

Universal distribuera aussi le prochain film de Danny Boyle, une comédie signée Richard Curtis, avec Lily James, Ana de Armas, Kate McKinnon, Lamorne Morris, Joel Fry et Ed Sheeran. La sortie est prévue pour le 13 septembre 2019. Quelques semaines avant le James Bond.

Face à 007, il y aura quand même du lourd en salles: Wonder Woman 2 (fin octobre), Mort sur le Nil, la suite de la Reine des Neiges et une adaptation d'un Disney en prises de vues réelles, le dessin animé sur Sonic, un Marvel et sans doute le nouveau Terminator. On se doute que Universal, qui avait prévu la sortie d'une comédie produite par Will Packer décalera celle-ci.

James Bond a changé plusieurs fois de distributeur au cours de ses 55 ans d'existence: United Artist (1963-1989), MGM (1981-2002), Sony (2006-2015). Sous la bannière Sony, les recettes ont explosé avec, en quatre films, un box office total de 3,2 milliards de $ dans le monde.

Deneuve, Binoche, Hawke chez le palmé Kore-eda

Posté par vincy, le 24 mai 2018

Une Palme d'or et son effet. Hirokazu Kore-eda, palmé dimanche pour le très beau Une affaire de famille, suit la trace de ses confrères asiatiques qui veulent tourner avec des comédiens français et/ou en France. Son prochain film, qu'on n'imagine mal ne pas être au prochain Festival de Cannes, sera tourné en France en octobre prochain.

La vérité sur Catherine, titre provisoire, réunira Catherine Deneuve, Juliette Binoche, Ethan Hawke et Ludivine Sagnier. Deneuve et Binoche, malgré quelques cinéastes en commun dans leur filmographie (Téchiné, Carax, Rappeneau) n'ont jamais tourné ensemble. Sagnier a été la fille de Deneuve dans 8 femmes. Si Binoche est une habituée du cinéma asiatique (Naomi Kawase, Hou Hsiao-hsien, Nobuhiro Suwa), pour Deneuve c'est une première incursion chez un cinéaste venu d'Extrême-Orient.

De ce qu'a révélé The Film Stage, on comprend que le film suivra Catherine, icône de cinéma, mère de Juliette, et admirée par de nombreux hommes. Lorsqu'elle publie ses mémoires, sa fille et sa famille américaine reviennent dans la maison familiale.Un retour qui fait ressurgir les vérités cachées, les rancunes inavouées, les amours impossibles. La confrontation et les révélations sont violentes, sous le regard désabusé des hommes. Simultanément, Catherine tourne un film de science-fiction où elle incarne la fille âgée d’une mère éternellement jeune. Tout se mélange et oblige la mère et la fille à se retrouver.

Le film sera distribué par Le Pacte, comme Une affaire de famille, qui attend encore sa date de sortie, normalement vers l'automne.

Catherine Deneuve est attendue dans Mauvaises herbes de Kheiron, le 21 novembre, Claire Darling de Julie Bertuccelli, le 12 décembre, et L'adieu à la nuit d'André Téchiné en 2019. Juliette Binoche a quatre films prêts à sortir: High Life de Claire Denis, Vision de Naomi Kawase, E-Book d'Olivier Assayas et L'Art du compromis de Patrice Leconte. Les trois premiers devraient être sélectionnés à Locarno, Venise et / ou Toronto.

Jessica Chastain embarque Marion Cotillard, Penélope Cruz et Lupita Nyong’o dans “355”

Posté par wyzman, le 1 mai 2018

Les fans de films d'espionnage vont être ravis ! Le webzine Deadline vient de révéler que Simon Kinberg réalisera 355, le premier volet de ce qui pourrait devenir une franchise portée par Jessica Chastain, Marion Cotillard, Penélope Cruz, Lupita Nyong'o mais également Fan Bingbing.

Rendez-vous sur la Croisette

355 est d'ores et déjà annoncé comme un thriller d'action décalé et audacieux qui a pour ambition de dépoussiérer un genre aujourd'hui bouché par les franchises James Bond, Mission : Impossible ou encore Jason Bourne. Entièrement pitché par Jessica Chastain, 355 sera le second long-métrage de Simon Kinberg. Ce scénariste anglais est en effet en train d'achever la post-production de X-Men : Dark Phoenix, dont la sortie a récemment été décalée au 13 février 2019. C'est d'ailleurs sur le tournage du blockbuster que Jessica Chastain et lui ont fait connaissance et ont commencé à évoquer une future nouvelle collaboration.

A quelques jours du coup d'envoi du 71e Festival de Cannes, Deadline révèle également que les cinq actrices mentionnées plus haut ainsi que le réalisateur seront présents la semaine prochaine à l'hôtel Le Majestic pour présenter 355 à des acheteurs internationaux. Jessica Chastain et Simon Kinberg devraient produire le film via leur société respective, Freckle Films et Kinberg Genre. (Bien qu'il soit trop tôt pour affirmer que cela est lié, nous vous rappelons que toutes les actrices représentent une ou plusieurs marques du groupe L'Oréal.)

Un film féminin

Au moment d'expliquer son désir de porter sur grand écran ce film all-star female, Jessica Chastain déclare : "J'ai eu tellement de plaisir à travailler sur La Couleur des sentiments que j'ai toujours voulu faire un autre film féminin. J'adore les Jason Bourne, les Mission: Impossible, et je me demandais pourquoi, à l'exception de Charlie's Angels, il n'y avait pas eu de véritable film d'espionnage-action-thriller féminin. C'est ce qui a tout déclenché, avec l'idée de caster des actrices du monde entier pour en faire un projet international. J'ai réalisé l'incroyable liberté de création que nous aurions avec cela. J'ai apporté l'idée à Simon, je lui ai parlé des actrices auxquelles je pensais et il était si gentil. Il a dit: 'Je veux le faire avec vous.'"

Elle poursuit : "Puis j'ai appelé toutes les actrices, je leur ai dit ce à quoi je pensais et que je voulais que ce soit un processus de collaboration, et comment nous allions toutes créer cela ensemble. La seule chose qui nous a semblé important, c'est que nous nous retrouvions tous à Cannes, car ce serait le début de notre voyage ensemble. Toutes les actrices que j'ai appelées ont dit oui, au téléphone. Elles se sont engagés à Cannes et à tout. Jusqu'à présent, cela a été un processus très facile."

Justin Kurzel réalisera True History of the Kelly Gang

Posté par wyzman, le 1 mai 2018

Cette semaine, le magazine Variety révèle que True History of the Kelly Gang vient de trouver son réalisateur en la personne de Justin Kurzel. Déjà auteur de MacBeth (2015) et Assassin's Creed (2016) avec Michael Fassbender, Justin Kurzel réalisera ici son quatrième long-métrage.

Un projet d'envergure

La Véritable Histoire du gang de Kelly est à l'origine un roman de Peter Carey dans lequel on suit les aventures de Ned Kelly, un hors-la-loi et immigré irlandais débarqué dans l'Australie de 19e siècle. Ned Kelly sera incarné par Russell Crowe. L'acteur de 54 ans qui sera prochainement à l'affiche de Boy Erased sera accompagné d'Essie Davis (Mister Babadook), George MacKay (Pride), Nicholas Hoult (X-Men Apocalypse), Dacre Montgormery (Stranger Things) et Travis Fimmel (Warcraft).

Selon Variety, le tournage de True History of the Kelly Gang devrait débuter en juillet à Victoria (Australie). Impatient d'entamer cette nouvelle aventure, Justin Kurzel a d'ores et déjà déclaré : "Il y a eu beaucoup de sang, de sueur et de larmes versées pour porter True History of the Kelly Gang sur grand écran, et je me sens privilégié de pouvoir filmer ce scénario audacieux et original. J'ai eu la chance d'avoir une distribution inspirante et de travailler avec des collaborateurs aussi excitants et frais. J'ai hâte de faire le film avec le même esprit libre qu'a Peter Carey au moment de l'écriture de ce livre extraordinaire."

True History of the Kelly Gang sera produit entre autres par Memento Films International et La Cinéfacture, déjà à l'oeuvre sur Call Me By Your Name. Les ventes internationales du film devraient débuter lors du 71e Festival de Cannes. Enfin, toujours à propos de Cannes, notez que Memento a deux films en compétition : Everybody Knows d'Asghar Farhadi et The Wild Pear Tree de Nuri Bilge Ceylan.

Brad Pitt produira le film sur l’enquête qui a fait tomber Harvey Weinstein

Posté par vincy, le 29 avril 2018

C'est la logique des choses. Hollywood se nourrit d'Hollywood. L'enquête du New York Times qui a conduit au mouvement #MeToo sera transposée au cinéma. Le travail de deux journalistes du quotidien, Jodi Kantor et Megan Twohey (photo), et de leur rédactrice en chef Rebecca Corbett, qui a révélé les agressions et les harcèlements commis par Harvey Weinstein sur des centaines d'actrices va devenir un film, alors que les plaintes se multiplient en vue d'un procès contre le magnat du cinéma.

L'équipe du New York Times a été distinguée il y a une semaine du Prix Pulitzer pour son travail. Un livre est également en cours de rédaction.

Plan B, la société de Brad Pitt (deux fois oscarisée avec 12 Years a Slave et Moonlight), et Annapurna Pictures (L'ile aux chiens, Zero Dark Thiry) ont acquis les droits de l'enquête afin d'en faire un film dans la lignée de Spotlight et Pentagon Papers.

Le film se concentrera sur le travail journalistique qui a permis au scandale d'éclater et non sur Harvey Weinstein.

De son côté Ronan Farrow, qui a révélé l'affaire pour The New Yorker et qui a aussi reçu le Pulitzer pour son enquête, a préféré signé un contrat de trois ans avec HBO pour réaliser une série de documentaires qui poursuivront son travail et accompagneront le mouvement #MeToo.

Omar Sy chez Michel Hazanavicius

Posté par vincy, le 26 avril 2018

On l'attendait pour la suite d'OSS 117 promise par Jean Dujardin. Mais le prochain projet de Michel Hazanavicius sera tout autre. Le Prince oublié réunira Omar Sy, Bérénice Bejo et François Damiens. Bejo en sera à son 5e film avec le réalisateur, qui est aussi son époux. Damiens avait un second-rôle dans OSS 117: Le Caire, nid d'espions. Pour Omar Sy, ce sera une première.

Le tournage se déroulera de fin juillet à début octobre. Le film est coproduit par Prélude, Pathé, Studiocanal et TF1 Films production.

Selon le communiqué, le film racontera l'histoire de Djibi et de sa fille de 8 ans Sofia. Chaque soir, il lui invente une histoire pour l’endormir. Mais, une fois qu’elle dort, ces récits prennent vie quelque part dans un monde imaginaire peuplé de chevaliers, pirates et de dragons. Dans cet univers, Sofia est toujours la princesse à sauver et Djibi le courageux prince. L' entrée au collège de la jeune fille va marquer la fin de son enfance et de ces histoires qui l’accompagnent. A son grand désespoir, Djibi va alors devoir accepter que sa fille grandisse et s’éloigne de lui. Cependant, dans le Monde des histoires, le Prince va devoir affronter son aventure la plus épique: il doit trouver son destin dans un monde où il n’a plus sa place.

Michel Hazanavicius, oscarisé pour The Artist, était en compétition à Cannes l'an dernier avec Le redoutable. Omar Sy, vu dans Knock et Transformers : The Last Knight en 2017, sera prochainement dans Le flic de Belleville de Rachid Bouchareb. Bérénice Bejo est attendue dans La quietud de Pablo Trapero et L'Extraordinaire voyage du fakir... de Ken Scott.

Après un film SF, James Gray se lance dans le thriller d’espionnage

Posté par vincy, le 22 avril 2018

Deadline a révélé que la MGM havait engagé le réalisateur James Gray pour réaliser I Am Pilgrim. Je suis Pilgrim en français est l'adaptation du best-seller de Terry Hayes, romans d'espionnage dont le premier tome est paru en France il y a quatre ans. Terry Hayes est aussi connu pour avoir été le scénariste de Mad Max 2, Mad Max 3, Calme blanc, Payback et Vertical Limit. Son deuxième roman, The Year of the Locust, est prévu en octobre 2019 en librairie.

Je suis Pilgrim, une histoire à la James Bond, est l'histoire d'un homme qui prend sa retraite des renseignements américains et écrit un livre de criminologie dans l'anonymat le plus total. Or, dans le même temps, une jeune femme est assassinée à New York, un père est décapité en Arabie saoudite et un homme vit dans un laboratoire secret syrien. Cette succession d'événements forme en fait un terrible complot menaçant l'humanité. Pilgrim est un nom de code pour un homme qui n'existe pas. Le retraité va devoir enquêter pour conjurer l'apocalypse qui menace l'Amérique.

L'acteur Matthew Vaughn, qui était initialement attaché à Pilgrim, n'a pas été confirmé.

James Gray a décidé d'en faire son nouveau projet après Ad Astra, un film SF avec Brad Pitt développé pour la Fox. Ad Astra, en post-production, est calé pour une sortie fin 2018, début 2019. Le dernier film du cinéaste est The Lost City of Z, présenté à Berlin l'an dernier, et produit par Brad Pitt.

Changement de réalisateur pour l’adaptation de The Division

Posté par vincy, le 21 avril 2018

Alors que la suite de Deadpool s'apprête à envahir les écrans le 16 mai (en plein Festival de Cannes), son réalisateur David Leitch (Atomic Blonde) a déjà ses prochains films en ligne de mire: un spinoff de Fast and Furious, annoncé il y a quelques mois, mais aussi l'adaptation du jeu vidéo d'Ubisoft, The Division.

The Division, qui s'inscrit dans l'univers cyber-espionnage de Tom Clancy (Jack Ryan), devait initialement être filmé par Stephen Gaghan (Syriana, Gold, The Voyage of Doctor Dolittle) qui a finalement laissé tomber le projet.

Jake Gyllenhaal (qui a déjà été un héros de jeu vidéo au cinéma avec Prince of Persia) et Jessica Chastain en seront les deux stars, comme prévu.

David Leitch filmera le spinoff de F&F, avec Dwayne Johnson, l'acteur le plus bankable d'Hollywood, et Jason Statham, cet automne et The Division courant 2019.

Gaghan a écrit le scénario de cette histoire situé dans un futur proche et où une maladie, le Poison Vert, se propage lors du "Black Friday" via des billets contaminés, provoquant la chute des États-Unis en cinq jours. New York est décimée. Les morts se comptent par millions. A Noël, la société est en plein chaos. Un groupe de civils, les Émeurtiers, entraînés pour opérés lors de catastrophes, est appelé pour sauver ce qui peut l'être.

Le jeu compte 20 millions de fans en ligne, et une suite devrait bientôt être montrée.

Taron Egerton sera Elton John dans le biopic Rocketman

Posté par wyzman, le 20 avril 2018

La nouvelle est tombée il y a quelques heures : l'acteur britannique de 28 ans sera la tête d'affiche de Rocketman, un biopic centré sur l'ascension d'Elton John, de son passage remarqué à la Royal Academy of Music à sa collaboration avec le parolier Bernie Taupin.

Longtemps dans les cartons, le projet semble aujourd'hui avancer grâce à la présence de Paramount Pictures qui financera en partie Rocketman mais souhaite surtout le distribuer à l'international. D'après Variety, Rocketman sera réalisé par Dexter Fletcher, l'auteur d'Eddie the Eagle et du très attendu biopic sur Freddie Mercury et Queen, Bohemian Rhapsody, qui sort le 31 octobre. Le scénario sera écrit pas Lee Hall, l'homme à qui l'on doit Billy Elliot et Cheval de guerre. Réalisateur de X-Men : Le commencement et des deux Kingsman, Matthew Vaughn financera également Rocketman à travers sa société Marv Films. Le tournage devrait débuter cet été.

Pour rappel, Taron Egerton sera prochainement à l'affiche de Robin Hood, le reboot de Lionsgate réalisé par Otto Bathurst (Black Mirror, Peaky Blinders) et également porté par Jamie Foxx, Ben Mendelsohn et Jamie Dornan. Le film est attendu en France le 28 novembre. De son côté, Elton John se lancera en septembre prochain dans une tournée événement puisqu'il s'agira de la dernière. Le Farewell Yellow Brick Road Tour devrait compter plus de 300 dates et s'étaler jusqu'en 2021. Après cela, l'interprète de "I'm Still Standing" se consacrera vraisemblablement à son mari David Furnish et à leurs deux enfants, Zachary et Elijah.