Barry Jenkins revient à la série pour Amazon et Netflix

Posté par wyzman, le 28 mars 2017

Deuxième personnalité noire après Steve McQueen à réaliser un film oscarisé, Barry Jenkins a actuellement le vent en poupe. Pour cause, son film Moonlight a fait un joli succès outre-Atlantique, y rapportant plus de 18 fois son budget (en France, le film a dépassé les 525000 entrées). Sacré meilleur film dramatique aux derniers Golden Globes, Moonlight fait désormais partie de l'histoire. Une raison pour laquelle Barry Jenkins peut désormais se concentrer sur des projets divers. Et c'est bien ce qu'il compte faire dès ce printemps.

Déjà auteur d'un épisode de la série Futurestates en 2011, Barry Jenkins sera prochainement de retour du côté du petit écran si l'on peut dire puisque Variety a annoncé qu'il allait écrire et réaliser la mini-série The Underground Railroad. Basé sur le roman éponyme de Colson Whitehead, la série d'Amazon narre les péripéties de Cora, une esclave d'une plantation de coton en Géorgie qui découvre l'existence d'un chemin de fer souterrain et organise sa fuite.

Couronné du National Book Award 2016, l'équivalent américain de notre prix Goncourt, The Underground Railroad (à paraître en France) a activement été soutenu par Oprah Winfrey et promu par Barack Obama himself. Bien qu'aucune date de mise en production ne soit pour l'heure annoncée, cela ne saurait tarder. Mais avant de découvrir cette série produite conjointement par Pastel Productions (la boîte de Barry Jenkins) et Plan B Entertainment (celle de Brad Pitt), vous noterez que Barry Jenkins a eu le temps de réaliser un épisode de la série de Netflix Dear White People, adaptée du film du même nom. La saison 1 de Dear White People sera mise en ligne le 28 avril.

Miles Teller sous la direction de Nicolas Winding Refn

Posté par cynthia, le 28 mars 2017

miles tellerMiles Teller vient d'être embauché par les studios Amazon pour la série événement du réalisateur de Drive et de The Neon Demon, Too old to die young, Nicolas Winfing Refn.

Teller jouera le rôle de Martin, un policier impliqué dans un monde d'assassins. La série explore le cœur du monde criminel à Los Angeles en suivant des tueurs durant leur quête afin de devenir samouraï. En 10 épisodes, ce petit brin d'Only God Forgives, sera coécrit par le cinéaste danois et Ed Brunaker à qui nous devons l'écriture de la série Westworld.

Ce projet TV sera une première pour le réalisateur tout comme pour l'acteur de Whiplash. "Je suis un grand fan du travail de Nicolas et c'est une véritable opportunité pour moi de travailler avec lui et également pour Amazon, ce type de service est vraiment excitant", confie Miles Teller.

L'acteur, récemment vu dans War Dogs cet été, a deux autres projets en cours cette année dont Granite Mountain produit par Lionsgate et la prochaine production de Steven Spielberg pour Universal, Thank you for your service.

Festival des Séries: il y aura forcément des morts!

Posté par vincy, le 25 mars 2017

Lille a été sélectionnée pour accueillir le festival des séries voulu par le ministère de la Culture et de la Communication, après une sélection type "jeux olympiques" où, en finale, seule la ville nordiste et Paris étaient en concurrence.

Un événement à 4,4 millions d’euros (puis 5 millions selon Xavier Bertrand, président de la région), ce n'est pas inutile pour la métropole de Martine Aubry, qui a échoué depuis 20 ans à installer une manifestation culturelle internationale pérenne (si on ne compte pas la grande braderie).

Lille publique, Cannes privée

Pourtant, le choix officialisé hier laisse dubitatif. Ce Festival international des séries qui se veut le "Cannes" du genre, qui était convoité par Paris mais aussi Bordeaux, Nice et ... Cannes!, a beau avoir fait consensus auprès des organisations d'auteurs, de producteurs, de distributeurs ou encore des diffuseurs, on va émettre quelques doutes. Certes, la ville est très bien située en Europe (mais très mal reliée par l'aérien, dépendant de Paris et de Bruxelles). Certes, elle dispose de nombreux studios créatifs (jeux vidéos, publicité, infographies...) et d'une politique audiovisuelle dynamique (Le Fresnoy notamment), mais elle n'a jamais été identifiée comme une capitale européenne audiovisuelle ou de congrès.

Mais ne soyons pas rabat-joie: Lille est une ville formidable, attirante, généreuse humainement et festive. Le premier festival est prévu pour le printemps prochain. Rappelons que le printemps est chargé en événements cannois... "Il s’agit de mettre sur pied une grande compétition de référence internationale, qui donne à voir la diversité de la création de séries dans le monde comme le fait le Festival de Cannes pour le cinéma, mais qui soit également un projet culturel ouvert à tous les publics et qui puisse vivre toute l’année "explique-t-on au ministère. Ne nous leurrons pas: le festival marchera si des stars américaines de séries HBO-Netflix-Showtime-& co viendront. Le budget est confortable et l'Etat y contribuera à hauteur de 20%.

Canal + reste sur la Croisette

Malheureusement pour Lille, les Gaulois n'aiment plus forcément les décisions centralisatrices venues d'en haut. Et Cannes, dès son éjection avant la finale, a décidé de lancer un événement concurrent. En se payant, au passage, Fleur Pellerin, ancienne ministre de la Culture (priceless) comme présidente de son Festival et Canal + comme partenaire. Sans compter que la Croisette, qui accueille déjà le plus grand festival de film du monde, le MIP TV et le MIP com, dispose ainsi d'une notoriété mondiale auprès des professionnels de l'audiovisuel (en plus d'une offre hôtelière abondante). Récemment le maire LR David Lisnard, a indiqué que "Ce projet est un enjeu stratégique vital pour l'économie de la ville. Nous l'avons imaginé et nous le mûrissons depuis 2011. Il ne nous échappera pas."

La date? Le printemps 2018 aussi, en marge du Marché international des programmes de télévision (MIPTV), en collaboration avec le géant international des salons et congrès Reed Midem. Une conférence de presse de présentation se tiendra le 3 avril.

Séries Mania piégée

Cette bisbille pourrait à terme s'achever sur un match entre "public" et privé". Mais on s'étonne que l'Etat n'ait pas préféré labellisé son grand festival des séries sur un festival déjà existant. Que va-t-il se passer pour Séries Mania (Paris, en avril) et Séries Séries (Fontainebleau, en juin)? Le premier est unanimement reconnu par la profession et se paye même le luxe d'une couverture quotidienne dans les journaux professionnels américains. Le second a une légitimité historique.

Si le ministère et les collectivités territoriale autour du projet lillois espèrent aller chercher des compétences humaines au sein de ces deux événements, d'autres craignent surtout une vampirisation meurtrière. A l'AFP, Bruno Julliard, en charge de la culture à Paris, explique que la décision du ministère de la Culture va se "traduire par le résultat inverse à l'objectif recherché à l'origine, à savoir trois festivals de séries concurrents sur le territoire français." Traduisons: l'Etat ne pourra pas aider financièrement trois festivals, dont deux qui concurrencent son propre projet. Est-ce que Séries Mania (40000 spectateurs, 700000 euros d'aides du CNC) et Séries Séries (2500 spectateurs, 600 professionnels) peuvent se passer des aides de l'Etat? Car le ministère ne s'en cache pas: les crédits vont bien aller se concentrer sur le festival lillois, même si Séries Séries a soutenu la candidature de Lille.

Avec quatre événements, dont trois au printemps, sur le même thème et avec les mêmes ambitions, chacun avec ses atouts et ses handicaps, une chose est certaine: il y aura au moins un mort, si ce n'est deux ou trois.

Golden Globes 2017 : The Night Manager cartonne, The Crown explose

Posté par wyzman, le 9 janvier 2017

Alors que l'on vous disait il y a peu que La La Land a tout raflé aux Golden Globes 2017 côté cinéma, intéressons-nous maintenant au palmarès côté télévision. Et force est de constater que là encore, il n'y a que très peu de surprises. En effet, The People v. O.J. Simpson et The Night Manager avaient déjà décroché le plus de nominations et n'ont pas manqué de remporter le plus de prix. La série  produite par Ryan Murphy repart avec deux statuettes (sur cinq) dont celle de meilleure mini-série tandis que The Night Manager s'offre 3 prix (sur 4), tous reçus par ses acteurs principaux.

Du côté des comédies, le nouveau bébé de Donald Glover a plus que ravi les votants puisqu'ils ont attribué à Atlanta le Golden Globe de la meilleure comédie, récompensant au passage son créateur et acteur principal. Et chez les dramas, c'est finalement The Crown qui succède à Mr. Robot. Bonus : son actrice principale (Claire Foy) n'a pas été laissée sur le côté puisqu'elle repart également avec le Graal.

Meilleure série dramatique

The Crown

Game of Thrones

Stranger Things

This Is Us

Westworld

Meilleure série comique ou musicale

Atlanta

Black-ish

Mozart in the Jungle

Transparent

Veep

Meilleur acteur dans une série dramatique

Rami Malek - Mr. Robot

Bob Odenkirk - Better Call Saul

Matthew Rhys - The Americans

Liev Schreiber - Ray Donovan

Billy Bob Thornton - Goliath

Meilleure actrice dans une série dramatique

Caitriona Balfe - Outlander

Claire Foy - The Crown

Keri Russell - The Americans

Winona Ryder - Stranger Things

Evan Rachel Wood - Westworld

Meilleur acteur dans une série comique ou musicale

Anthony Anderson - Black-ish

Gael Garcia Bernal - Mozart in the Jungle

Donald Glover - Atlanta

Nick Nolte - Graves

Jeffrey Tambor - Transparent

Meilleure actrice dans une série comique ou musicale

Rachel Bloom - Crazy Ex-Girlfriend

Julia Louis-Dreyfus - Veep

Sarah Jessica Parker - Divorce

Issa Rae - Insecure

Gina Rodriguez - Jane the Virgin

Tracee Ellis Ross - Black-ish

Meilleur acteur dans une mini-série ou un téléfilm

Riz Ahmed - The Night Of

Bryan Cranston - All the Way

Tom Hiddleston - The Night Manager

John Turturro - The Night Of

Courtney B. Vance - The People v. O.J. Simpson

Meilleure actrice dans une mini-série ou un téléfilm

Felicity Huffman - American Crime

Riley Keough - The Girlfriend Experience

Sarah Paulson - The People v. O.J. Simpson

Charlotte Rampling - London Spy

Kerry Washington - Confirmation

Meilleur second rôle masculin dans une mini-série ou un téléfilm

Sterling K. Brown - The People v. O.J. Simpson

Hugh Laurie - The Night Manager

John Lithgow - The Crown

Christian Slater - Mr. Robot

John Travolta - The People v. O.J. Simpson

Meilleur second rôle féminin dans une mini-série ou un téléfilm

Olivia Colman  - The Night Manager

Lena Headey - Game of Thrones

Chrissy Metz - This Is Us

Mandy Moore - This Is Us

Thandie Newton - Westworld

Meilleure mini-série ou téléfilm

American Crime

The Dresser

The Night Manager

The Night Of

The People v. O.J. Simpson

Les stars hollywoodiennes se lancent dans les séries TV

Posté par vincy, le 8 janvier 2017

Pour la première fois, Julia Roberts va être la star d'une série télévisée, en l'occurrence l'adaptation du best-seller Today Will Be Different (Aujourd'hui tout va changer, qui sera bientôt publié en France) de Maria Simple. La série suivra Eleanor Flood durant une journée pas comme les autre. Ce jour-là Eleanor veut enfin gérer tout ce qu'elle reporte indéfiniment. Hélas rien ne va se passer comme prévu et ces 24 heures vont avoir bien plus de conséquences qu'elle ne l'imaginait.

Ce n'est pas la seule star à avoir franchit le cap. Si Hollywood peut compter sur ses "grands noms" oscarisés ou populaires pour des téléfilms de prestige, la tendance à être au générique d'une série TV est assez récente. Le projet de Julia Roberts est particulier puisqu'elle co-produit la série, alors qu'aucun diffuseur n'est attaché au projet (mais nul ne doute que les enchères vont s'envoler).

Meryl Streep a aussi sauté le pas en septembre dernier en signant pour la série The Nix, adaptation du roman de Nathan Hill sorti l'été dernier. Produite par J.J. Abrams, qui devrait réaliser quelques épisodes, la série est centrée sur un professeur d'université dont l'étrange mère réapparait des décennies après avoir abandonné sa famille.

Autre "package" étoilé confirmé ce week-end: Kirsten Dunst, George Clooney (en producteur avec Smokehouse) et Yorgos Lanthimos (The Lobster) pour la réalisation d'une série à l'humour noir, On Becoming A God In Central Florida. Dunst incarnera une jeune veuve complètement démunie, employée d'un parc d'attraction au salaire minimum et qui ment, manipule et arnaque à sa manière après avoir été elle-même victime d'une escroquerie dont elle veut se venger.

Il y a deux mois, c'est le trio David O. Russell, Julianne Moore et Robert De Niro qui s'associait pour une série (sans titre) produite par The Weinstein Company pour le compte d'Amazon. La série sera écrite et réalisée par le cinéaste d'Happiness Therapy.

S'ajoutent Daniel Craig dans Purity, adaptation du dernier roman de Jonathan Franzen, écrite et réalisée par Todd Field ; ou encore Emma Stone et Jonah Hill dans Maniac, série en 10 épisodes réalisée par Cary Fukunaga et inspirée d'une série norvégienne. True Detective a fait des émules...

Avant c'était les vedettes du petit écran qui rêvaient du grand. Désormais, parce que la qualité des scénarios et des productions a donné à la série ses lettres de noblesses, et parce que l'audience globale est stratosphérique pour certaines d'entre elles, ce sont les stars du grand écran qui veulent s'inviter dans le petit.

L’instant Zappette: Les séries dont il fallait parler en 2016

Posté par wyzman, le 20 décembre 2016

Comme l'an dernier, nous nous sommes penchés sur toutes les séries qui ont animé nos soirées pendant ces 12 derniers mois. Et encore une fois, il y a eu de très belles surprises. Entre les séries qui ont connu leur première saison et celles sur le retour, le choix est assez varié. Néanmoins et comme vous pourrez facilement le voir, les shows de HBO et Netflix trustent ce classement. Parti pris ? Certainement pas. Mais en 2016, les deux géants continuent de délivrer des programmes d'une qualité ahurissante. Pour info, les 16 séries qui ont fait 2016 ont été rangées par ordre alphabétique.

Game of Thrones - saison 6 (HBO). Après la folle saison 5, nous pensions que la série de David Benioff et D. B. Weiss ne pourraient plus nous surprendre. Nous avions clairement tort. Entre une Daenerys toujours plus puissante, la vengeance de Sansa, les manigances de Cersei, le périple d'Arya et la résurrection de Jon Snow, ces 10 épisodes avaient de quoi nous mettre dans tous nos états. A la clé, un record d'audience (8,89M d'accros) pour un final absolument magistral.

Insecure - saison 1 (HBO). Après l'annulation de Looking et l'annonce de la fin à venir de Girls, nous nous demandions quelle dramédie allait pouvoir nous faire rire et pleurer en même temps. Certains évoqueront Divorce, mais de vous à moi, la série ne mérite pas la moitié de sa hype. Et cela parce qu'Insecure, diffusée juste après, s'avère bien meilleure. Centrée sur les péripéties de deux jeunes femmes noires, les 8 épisodes d'Insecure ont enfin permis à Issa Rae de crever le petit écran. Il était temps.

Marseille - saison 1 (Netflix). Non, ceci n'est pas une blague. Peut-être une légère provoc. La première production française du service de streaming a longtemps été moquée mais lorsque vient le moment de revenir sur toutes les séries qui ont marqué l'année, impossible de passer outre Marseille. Lutte de pouvoir entre un maire et son dauphin, Marseille nous a tous fait rire tant certains plans, certaines répliques, certaines scènes et certains acteurs sont ridicules. Mais malgré ça, le bad buzz a permis son renouvellement.

Pitch - saison 1 (NBC). A l'heure où nous écrivons ces lignes, la série de Dan Fogelman et Rick Singer n'a pas été renouvelée… ou annulée ! Il y a donc de l'espoir. Centrée sur la première femme à intégrer une équipe de baseball de Major League, Pitch vaut le détour pour le regard qu'elle porte sur le racisme et le sexisme bien ancrés dans le milieu sportif. Fraîche et divertissante, Pitch est la preuve que l'on peut mêler drama et sport sans se perdre. Un bel exploit !

Stranger Things - saison 1 (Netflix). La série de Matt et Ross Duffer est objectivement l'une des plus belles choses que l'on ait vues cette année. En mêlant science-fiction, surnaturel, horreur, mystère et drame historique, Stranger Things est bourrée de clins d’œil (volontaires ou pas) aux univers de Steven Spielberg, Stanley Kubrick, John Carpenter et Stephen King. Pour rappel, la saison 1 raconte comment, dans l'Indiana de 1983, trois jeunes préadolescents tentaient de retrouver leur ami porté disparu à l'aide d'une jeune fille aux capacités très étonnantes.

The Crown - saison 1 (Netflix). Annoncée comme "le Downton Abbey de Netflix", The Crown est bien plus que ça. Alors oui, la série lorgne forcément du côté du programme d'ITV pour la dimension historique (on y suit les premières année du règne d'Elizabeth II) mais The Crown dresse également le portrait des mœurs et des manigances politiques méconnues du public. Classe et intense, la série est portée par un duo d'acteurs brillants (Claire Foy et John Lithgow).

The People v. O.J. Simpson : American Crime Story - saison 1 (FX). Après des années à faire dans le superficiel (Popular, Nip/Tuck, Glee, Scream Queens), Ryan Murphy se lance dans la production de l'une des meilleures séries de l'année. Créée par Scott Alexander et Larry Karaszewski, les 10 premiers épisodes d'American Crime Story traitent du procès ultramédiatisé d'Orenthal James Simpson, star du football américain accusée du double homicide de son ex-femme Nicole Simpson et de son compagnon. Le casting est si impressionnant (Cuba Gooding Jr., Sarah Paulson, Courtney B. Vance, John Travolta, Sterling K. Brown) qu'il est en train de tout rafler dans les cérémonies de remises de prix.

The Walking Dead - saison 7 (AMC). Bien que peu fan du programme, le retour de TWD (pour les intimes) a tout de même été l'un des grands moments de cette année. Grâce à un teasing franchement éreintant, la production a fait du personnage de Negan le sauveur de la série. Malheureusement, il l'a surtout achevée. Son massacre dans le season premiere était si violent et déstabilisant qu'entre le début et la fin de la première partie, ce sont pas moins de 6,45 millions de fans qui ont déserté la série en première diffusion. Comme quoi, même outre-Atlantique, la violence gratuite a ses limites.

This Is Us - saison 1 (NBC). Véritable pépite de cette année, l'autre série de Dan Fogelman aurait pu être un drame familial comme un autre. Kate et Kevin vont avoir des triplés. Malheureusement, l'un des bébés meurt lors de l'accouchement. Coup de théâtre, ils décident d'adopter Randall, un petit nourrisson noir abandonné le même jour. This Is Us évoque sans détour la difficulté d'être parent (thème récurrent cette année dans le cinéma US), d'être adopté, d'être noir, d'être obèse, d'être pris pour un moins que rien. Et chaque semaine, le programme délivre son lot de séquences émouvantes. On vous le dit, une pépite !

Westworld - saison 1 (HBO). A un moment où la chaîne câblée a dû faire avec les échecs de True Detective saison 2 et Vinyl, les annulations de Looking et Togetherness et les fins à venir de Game of Thrones, The Leftovers et Girls, nous pourrions facilement dire que Westworld a sauvé tout le monde. Centrée sur un parc d'attractions futuriste où des androïdes constamment reprogrammés réalisent les moindres fantasmes des visiteurs, la série de Lisa Joy et Jonathan Nolan est d'une complexité certaine mais dispose d'une réalisation impeccable. Trop froide pour certains, Westworld a le mérite de prouver à ceux qui en douteraient encore que la télévision est un espace d'expérimentation incroyable !

Bien évidemment, ce ne sont pas les seules séries qui ont marqué 2016. Il convient de mentionner les nouveautés Atlanta et The Girlfriend Experience, les deuxièmes saisons d'Outlander et Mr. Robot et les troisièmes saisons de Black Mirror et You're the Worst.

Les séries de Netflix sont en route pour les SAG Awards 2017

Posté par wyzman, le 16 décembre 2016

Alors que l'on évoquait il y a peu les quelques bizarreries des nominations de la Screen Actors Guild côté cinéma, la partie séries n'est pas en reste. Les nommés ont été annoncés mercredi matin et cette année encore, Netflix continue de gagner du terrain. Comprenez par là que les nouveaux dramas The Crown et Stranger Things décrochent 3 nominations quand Orange Is the New Black et House of Cards sont présentes dans deux catégories. De même pour les comédies Unbreakable Kimmy Schmidt et Grace & Frankie !

Si HBO peut toujours compter sur Game of Thrones (3 nominations), la chaîne câblée a eu chaud cette année : sa série Westworld est un succès mais rien n'était joué d'avance. Après avoir décroché 3 nominations aux Golden Globes 2017, la série de Lisa Joy et Jonathan Nolan se retrouve à nouveau citée à 3 reprises aux SAG Awards. Parmi les petites bizarreries des nominations, on notera l'absence de Jessica Jones dans la catégorie meilleur ensemble de cascadeurs, et cela, alors même que Daredevil et Luke Cage y sont nommées…

Tandis que la nouvelle série de NBC This Is Us continue de creuser son sillon - notamment aux NAACP Image Awards 2017 -, c'est Sterling K. Brown qui la représentera aux Screen Actors Guild Awards 2017 du 29 janvier prochain puisqu'il est nommé dans la catégorie meilleur acteur de série dramatique (et de mini-série pour The People v. O.J. Simpson). Léger casse-pipe, il devra affronter Peter Dinklage (Game of Thrones), John Lithgow (The Crown), Rami Malek (Mr. Robot) et Kevin Spacey (House of Cards). Rien que ça !

Meilleur casting de série dramatique

The Crown Downton Abbey Game of Thrones Stranger Things Westworld Meilleure actrice dans une série dramatique Millie Bobby Brown - Stranger Things Claire Foy - The Crown Thandie Newton - Westworld Winona Ryder - Stranger Things Robin Wright - House of Cards Meilleur acteur dans une série dramatique Sterling K. Brown - This Is Us Peter Dinklage - Game of Thrones John Lithgow - The Crown Rami Malek - Mr. Robot Kevin Spacey - House of Cards Meilleur casting de série comique The Big Bang Theory Black-ish Modern Family Orange Is the New Black Veep Meilleure actrice dans une série comique Uzo Aduba - Orange Is the New Black Jane Fonda - Grace & Frankie Ellie Kemper - Unbreakable Kimmy Schmidt Julia Louis-Dreyfus - Veep Lily Tomlin - Grace & Frankie Meilleur acteur dans une série comique Anthony Anderson - Black-ish Tituss Burgess - Unbreakable Kimmy Schmidt Ty Burrell - Modern Family William H. Macy - Shameless Jeffrey Tambor - Transparent Meilleure actrice dans une mini-série ou un téléfilm Bryce Dallas Howard - Black Mirror Felicity Huffman - American Crime Audra McDonald - Lady Day at Emerson's Bar & Grill Sarah Paulson - The People v. O.J. Simpson Kerry Washington - Confirmation Meilleur acteur dans une mini-série ou un téléfilm Riz Ahmed - The Night Of Sterling K. Brown - The People v. O.J. Simpson Bryan Cranston - All the Way John Turturro - The Night Of Courtney B. Vance - The People v. O.J. Simpson Meilleur ensemble de cascadeurs Game of Thrones Marvel's Daredevil Marvel's Luke Cage The Walking Dead Westworld

This is Us, Moonlight et The Birth of a Nation au menu des NAACP Image Awards 2017

Posté par wyzman, le 14 décembre 2016

Tandis que l'on vous annonçait il y a peu que La La Land et Moonlight sont en tête des nominations des prochains Golden Globes et que côté séries, The People v. O.J. Simpson et The Night Manager courent en tête, la National Association for the Advancement of Colored People  (NAACP donc) vient de dévoiler ses nommés pour sa prochaine cérémonie, les Image Awards. Pour rappel, en février dernier, nous assistions aux sacres de Creed, Straight Outta Compton et Beast Of No Nation. Bref, tous les snobés des Oscars !

Cette année, le plus gros des prix devrait aller à Nate Parker (le réalisateur de The Birth of a Nation) et Donald Glover (la star de la série Atlanta) puisqu'ils sont tous deux nommés 3 fois individuellement. Mais ce n'est pas tout. Fences décroche 3 nominations, Hidden Figures 4, Loving 5 et Moonlight 6. Ceci étant dit, l'excellente surprise de cette sélection, c'est la présence de This Is Us, le nouveau drame de NBC. Ou devrions-nous plutôt dire le nouveau carton télévisuel de la saison ! La série est nommée 3 fois et on ne peut qu'être ravi par le potentiel Image Award remis au jeune Lonnie Chavis. La 48ème cérémonie des Image Awards aura lieu le 11 février 2017 et sera retransmise sur TV One. Pour voir l'ensemble des nominations, c'est par ici.

Artiste de l'année

Beyoncé
Viola Davis
Regina King
Dwayne "The Rock" Johnson
Chance the Rapper

TÉLÉVISION

Meilleure série comique

"Atlanta" (FX)
"black-ish" (ABC)
"Insecure" (HBO)
"Survivor's Remorse" (Starz)
"The Carmichael Show" (NBC)

Meilleur acteur dans une série comique

Anthony Anderson - "black-ish" (ABC)
Don Cheadle - "House of Lies" (Showtime)
Donald Glover - "Atlanta" (FX)
Dwayne Johnson - "Ballers" (HBO)
Kevin Hart - "Real Husbands of Hollywood" (BET)

Meilleure actrice dans une série comique

Issa Rae - "Insecure" (HBO)
Keesha Sharp - "Lethal Weapon" (Fox)
Niecy Nash - "The Soul Man" (TV Land)
Tracee Ellis Ross - "black-ish" (ABC)
Uzo Aduba - "Orange Is the New Black" (Netflix)

Meilleur second rôle masculin dans une série comique

David Alan Grier - "The Carmichael Show" (NBC)
Deon Cole - "black-ish" (ABC)
Laurence Fishburne - "black-ish" (ABC)
Miles Brown - "black-ish" (ABC)
Tituss Burgess - "Unbreakable Kimmy Schmidt" (Netflix)

Meilleur second rôle féminin dans une série comique

Erica Ash - "Survivor's Remorse" (Starz)
Laverne Cox - "Orange Is the New Black" (Netflix)
Marsai Martin - "black-ish" (ABC)
Tichina Arnold - "Survivor's Remorse" (Starz)
Yvonne Orji - "Insecure" (HBO)

Meilleure série dramatique

"Empire" (Fox)
"Power" (Starz)
"Queen Sugar" (OWN: Oprah Winfrey Network)
"This Is Us" (NBC)
"Underground" (WGN America)

Meilleur acteur dans une série dramatique

Kofi Siriboe - "Queen Sugar" (OWN: Oprah Winfrey Network)
Mike Colter - "Marvel's Luke Cage" (Netflix)
Omari Hardwick - "Power" (Starz)
Sterling K. Brown - "This Is Us" (NBC)
Terrence Howard - "Empire" (Fox)

Meilleure actrice dans une série dramatique

Jurnee Smollett-Bell - "Underground" (WGN America)
Kerry Washington - "Scandal" (ABC)
Rutina Wesley - "Queen Sugar" (OWN: Oprah Winfrey Network)
Taraji P. Henson - "Empire" (FOX)
Viola Davis - "How to Get Away With Murder" (ABC)

Meilleur second rôle masculin dans une série dramatique

Alfred Enoch - "How to Get Away With Murder" (ABC)
Jesse Williams - "Grey's Anatomy" (ABC)
Joe Morton - "Scandal" (ABC)
Jussie Smollett - "Empire" (Fox)
Trai Byers - "Empire" (Fox)

Meilleur second rôle féminin dans une série dramatique

Amirah Vann - "Underground" (WGN America)
CCH Pounder - "NCIS: New Orleans" (CBS)
Cicely Tyson - "How to Get Away With Murder" (ABC)
Lynn Whitfield - "Greenleaf" (OWN: Oprah Winfrey Network)
Naturi Naughton - "Power" (Starz)

Meilleure mini-série, téléfilm ou épisode spécial

"American Crime" (ABC)
"Confirmation" (HBO)
"Roots" (History)
"The Night Of" (HBO)
"The People v. O.J. Simpson: American Crime Story" (FX)

Meilleur acteur dans une mini-série, téléfilm ou épisode spécial

Courtney B. Vance - "The People v. O.J. Simpson: American Crime Story" (FX)
Cuba Gooding Jr. - "The People v. O.J. Simpson: American Crime Story" (FX)
Jeffrey Wright - "Confirmation" (HBO)
Malachi Kirby - "Roots" (History)
Sterling K. Brown - "The People v. O.J. Simpson: American Crime Story" (FX)

Meilleure actrice dans une mini-série, téléfilm ou épisode spécial

Anika Noni Rose - "Roots" (History)
Audra McDonald - "Lady Day at Emerson's Bar & Grill" (HBO)
Emayatzy Corinealdi - "Roots" (History)
Kerry Washington - "Confirmation" (HBO)
Regina King - "American Crime" (ABC)

Meilleure émission d'information

"AM Joy with Joy Reid" (MSNBC/NBC News)
"BET Love and Happiness White House Special" (BET)
"StarTalk with Neil deGrasse Tyson" (National Geographic Channel)
"Stay Woke" (BET)
"Unsung: Sugarhill Gang" (TV One)

Meilleur talk

"Steve Harvey" (Syndicated)
"SuperSoul Sunday" (OWN: Oprah Winfrey Network)
"The Real" (Syndicated)
"The Talk" (CBS)
"The View" (ABC)

Meilleur programme de télé-réalite ou émission de compétition

"Iyanla: Fix My Life" (OWN: Oprah Winfrey Network)
"Little Big Shots" (NBC)
"Mary Mary" (WE tv)
"The Voice" (NBC)
"United Shades of America" (CNN)

Meilleur programme de divertissement

"2016 Black Girls Rock" (BET)
"Celebrity Family Feud" (ABC)
"Lemonade" (HBO)
"Lip Sync Battle" (Spike TV)
"The Essence Black Women in Hollywood Awards 2016" (OWN: Oprah Winfrey Network)

Meilleur programme pour enfants

"All In With Cam Newton" (Nickelodeon)
"An American Girl Story - Melody 1963: Love Has to Win" (Amazon)
"Doc McStuffins" (Disney Junior)
"K.C. Undercover" (Disney Channel)
"The Lion Guard" (Disney Junior)

Meilleur jeune acteur (dans une série, une mini-série, un téléfilm ou un épisode spécial)

Emyyri Crutchfield - "Roots" (History)
Hudson Yang - "Fresh Off the Boat" (ABC)
Lonnie Chavis - "This Is Us" (NBC)
Marsai Martin - "black-ish" (ABC)
Miles Brown - "black-ish" (ABC)

Meilleur présentateur (personnalité ou ensemble)

Anthony Anderson & Tracee Ellis Ross - "2016 BET Awards" (BET)
Joy Reid - "AM Joy With Joy Reid" (MSNBC)
Roland S. Martin - "NewsOne Now With Roland S. Martin" (TV One)
Steve Harvey - "The Steve Harvey Show" (Syndicated)
W. Kamau Bell - "United Shades of America" (CNN)

CINEMA


Meilleur film

"Fences" (Paramount Pictures)
"Hidden Figures" (20th Century Fox)
"Loving" (Focus Features/Big Beach)
"Moonlight" (A24)
"The Birth of a Nation" (Fox Searchlight Pictures)

Meilleur acteur

Denzel Washington - "Fences" (Paramount Pictures)
Don Cheadle - "Miles Ahead" (Sony Pictures Classics)
Nate Parker - "The Birth of a Nation" (Fox Searchlight Pictures)
Stephan James - "Race" (Focus Features/The Luminary Group A Solofilms/Trinidad/Trinity/Trinity Race Production)
Will Smith - "Collateral Beauty" (Warner Bros. Pictures/New Line Cinema)

Meilleure actrice

Angela Bassett - "London Has Fallen" (Focus Features/Millennium Films/G-Base Production)
Madina Nalwanga - "Queen of Katwe" (Walt Disney Studios)
Ruth Negga - "Loving" (Focus Features/Big Beach)
Taraji P. Henson - "Hidden Figures" (20th Century Fox)
Tika Sumpter - "Southside With You" (Roadside Attractions)

Meilleur second rôle masculin

Alano Miller - "Loving" (Focus Features/Big Beach)
Chadwick Boseman - "Captain America: Civil War" (Marvel Studios)
David Oyelowo - "Queen of Katwe" (Walt Disney Studios)
Mahershala Ali - "Moonlight" (A24)
Trevante Rhodes - "Moonlight" (A24)

Meilleur second rôle féminin

Aja Naomi King - "The Birth of a Nation" (Fox Searchlight Pictures)
Lupita Nyong'o - "Queen of Katwe" (Walt Disney Studios)
Mo' Nique - "Almost Christmas" (Universal Pictures)
Octavia Spencer - "Hidden Figures" (20th Century Fox)
Viola Davis - "Fences" (Paramount Pictures)

Meilleur film indépendant

"Lion" (See-Saw Films)
"Loving" (Focus Features/Big Beach)
"Miles Ahead" (Sony Pictures Classics)
"Moonlight" (A24)
"The Birth of a Nation" (Fox Searchlight Pictures)

DOCUMENTAIRE


Meilleur documentaire – (Film)
"13th" (Netflix)
"I Am Not Your Negro" (Velvet Film)
"Maya Angelou: And Still I Rise" (The People's Poet LLC)
"Miss Sharon Jones!" (Cabin Creek Films)
"Olympic Pride, American Prejudice" (Coffee Bluff Pictures)

Meilleur documentaire – (Télévision)
"Major League Legends: Hank Aaron" (Smithsonian Channel)
"Policing the Police" (PBS)
"Roots: A History Revealed" (History)
"Roots: A New Vision" (History)
"Streets of Compton" (A&E)

ECRITURE

Meilleur scénario de série comique

Donald Glover - "Atlanta" - B.A.N. (FX)
Issa Rae, Larry Wilmore - "Insecure" - Insecure as F**k (HBO)
Kenya Barris - "black-ish" - Hope (ABC)
Our Lady J - "Transparent" - If I Were A Bell (Amazon)
Prentice Penny - "Insecure" - Real as F**k (HBO)

Meilleur scénario de série dramatique

Akela Cooper - "Marvel's Luke Cage" - Manifest (Netflix)
Anthony Sparks - "Queen Sugar" - By Any Chance (OWN: Oprah Winfrey Network)
Ava DuVernay - "Queen Sugar" - First Things First (OWN: Oprah Winfrey Network)
Joe Robert Cole - "The People v. O.J. Simpson: American Crime Story - The Race Card" - (FX)
LaToya Morgan - "TURN: Washington's Spies" - Benediction (AMC)

Meilleur scénario de téléfilm
Alison McDonald - "An American Girl Story - Melody 1963: Love Has to Win" (Amazon)
Alison McDonald - "Roots (Night 2)" (History)
Charles Murray - "Roots (Night 3)" (History)
Rashida Jones and Mike Schur - "Black Mirror: Nosedive" (Netflix)
Rhonda Freeman-Baraka - "Merry Christmas, Baby!" (UP TV)

Meilleur scénario de film
Adam Mansbach "Barry" (Black Bear Pictures and Cinetic Media)
Barry Jenkins "Moonlight" (A24)
Jeff Nichols "Loving" (Focus Features/Big Beach)
Nate Parker "The Birth of a Nation" (Fox Searchlight Pictures)
Richard Tanne "Southside With You" (Roadside Attractions)

REALISATION

Meilleur réalisation de série comique

Anton Cropper - "black-ish" - God (ABC)
Anton Cropper - "black-ish" - Good-ish Times (ABC)
Donald Glover - "Atlanta" - Value (FX)
Marta Cunningham - "Transparent" - Exciting and New (Amazon)
Melina Matsoukas - "Insecure" - Insecure as F**k” (HBO)

Meilleure réalisation de série dramatique

Anthony Hemingway - "Underground" - The Macon 7 (WGN America)
John Singleton - "The People v. O.J. Simpson: American Crime Story: The Race Card" - (FX)
Millicent Shelton - "Empire" - The Lyon Who Cried Wolf (Fox)
Paris Barclay - "Pitch" - Pilot (FOX)
Sam Esmail - "Mr. Robot" - eps2.5_h4ndshake.sme (USA Network)

Meilleure réalisation de téléfilm

Carl Seaton - "Bad Dad Rehab" - (TV One)
Mario Van Peebles - "Roots (Night 2)" - (History)
Rick Famuyiwa - "Confirmation" - (HBO)
Thomas Carter - "Roots (Night 3)" - (History)
Vondie Curtis-Hall - "Toni Braxton: Unbreak My Heart" - (Lifetime)

Meilleure réalisation de film

Anthony Russo, Joe Russo - "Captain America: Civil War" (Marvel Studios)
Barry Jenkins - "Moonlight" (A24)
Garth Davis - "Lion" (See-Saw Films)
Mira Nair - "Queen of Katwe" (Walt Disney Studios)
Nate Parker - "The Birth of a Nation" (Fox Searchlight Pictures)

ANIMATION/CGI

Meilleur voice-over

Dwayne Johnson - "Moana" (Walt Disney Studios)
Idris Elba - "Finding Dory" (Walt Disney Studios)
Idris Elba - "The Jungle Book" (Walt Disney Studios)
Kevin Hart - "The Secret Life of Pets" (Universal Pictures)
Loretta Devine - "Doc McStuffins" (Disney Junior)

The People v. O.J. Simpson et The Night Manager raflent le plus de nominations aux Golden Globes 2017

Posté par wyzman, le 13 décembre 2016

Qui succédera à Mr. Robot, Mozart in the Jungle et Wolf Hall ? Telle est la question qui va animer tous les spécialistes de la télévision américaine au cours des prochaines semaines. Et cela notamment parce que les nominations pour les Golden Globes 2017 viennent de tomber. Et si côté cinéma La La Land et Moonlight courent en tête, chez les séries, ce sont les nouvelles séries The People v. O.J. Simpson et The Night Manager qui tirent leur épingle du jeu. Mais comme toujours dans ce type de cérémonies, rien n'est fait.

Nommée à 5 reprises, The People v. O.J. Simpson devrait vraisemblablement tirer son épingle du jeu. La mini-série de FX créée et produite par Ryan Murphy dispose d'un casting si brillant qu'il a déjà fait des miracles aux derniers Emmy Awards. De son côté, The Night Manager peut compter sur des acteurs très hype (Tom Hiddleston, Hugh Laurie, Olivia Colman). Pour rappel, The People v. O.J. Simpson revient sur le procès du footballeur américain accusé du double homicide de Nicole Brown Simpson et Fred Goldman quand The Night Manager raconte comment un ancien soldat est amené à enquêter sur les liens troubles entre une agence de renseignement et un trafiquant d'armes.

Mais bien évidemment, The People v. O.J. Simpson et The Night Manager ne sont pas les seules séries qu'il va falloir suivre de près. En effet, la catégorie meilleur drama sera un véritable bain de sang ! The Crown ? Game of Thrones ? Stranger Things ? This Is Us ? Westworld ? Les départager pourrait bien représenter le plus gros challenge de la soirée ! Car entre nous, elles méritent toutes de gagner. Les premières saisons de The Crown, Stranger Things et Westworld étaient brillantes tandis que This Is Us est la série qu'il nous fallait cette année. De son côté, Game of Thrones n'a jamais été aussi magistrale que lors de sa sixième saison. Suspense, suspense donc.

Dans le reste, on notera les bonnes surprises que représentent les nominations d'Issa Rae (Insecure), John Turturro (The Night Of) et Riley Keough (The Girlfriend Experience). La 74ème cérémonie des Golden Globes se tiendra le 8 janvier prochain et sera présentée par Jimmy Fallon.

Meilleure série dramatique

The Crown

Game of Thrones

Stranger Things

This Is Us

Westworld

Meilleure série comique ou musicale

Atlanta

Black-ish

Mozart in the Jungle

Transparent

Veep

Meilleur acteur dans une série dramatique

Rami Malek - Mr. Robot

Bob Odenkirk - Better Call Saul

Matthew Rhys - The Americans

Liev Schreiber - Ray Donovan

Billy Bob Thornton - Goliath

Meilleure actrice dans une série dramatique

Caitriona Balfe - Outlander

Claire Foy - The Crown

Keri Russell - The Americans

Winona Ryder - Stranger Things

Evan Rachel Wood - Westworld

Meilleur acteur dans une série comique ou musicale

Anthony Anderson - Black-ish

Gael Garcia Bernal - Mozart in the Jungle

Donald Glover - Atlanta

Nick Nolte - Graves

Jeffrey Tambor - Transparent

Meilleure actrice dans une série comique ou musicale

Rachel Bloom - Crazy Ex-Girlfriend

Julia Louis-Dreyfus - Veep

Sarah Jessica Parker - Divorce

Issa Rae - Insecure

Gina Rodriguez - Jane the Virgin

Tracee Ellis Ross - Black-ish

Meilleur acteur dans une mini-série ou un téléfilm

Riz Ahmed - The Night Of

Bryan Cranston - All the Way

Tom Hiddleston - The Night Manager

John Turturro - The Night Of

Courtney B. Vance - The People v. O.J. Simpson

Meilleure actrice dans une mini-série ou un téléfilm

Felicity Huffman - American Crime

Riley Keough - The Girlfriend Experience

Sarah Paulson - The People v. O.J. Simpson

Charlotte Rampling - London Spy

Kerry Washington - Confirmation

Meilleur second rôle masculin dans une mini-série ou un téléfilm

Sterling K. Brown - The People v. O.J. Simpson

Hugh Laurie - The Night Manager

John Lithgow - The Crown

Christian Slater - Mr. Robot

John Travolta - The People v. O.J. Simpson

Meilleur second rôle féminin dans une mini-série ou un téléfilm

Olivia Colman  - The Night Manager

Lena Headey - Game of Thrones

Chrissy Metz - This Is Us

Mandy Moore - This Is Us

Thandie Newton - Westworld

Meilleure mini-série ou téléfilm

American Crime

The Dresser

The Night Manager

The Night Of

The People v. O.J. Simpson

Le retour de l’actrice Jodie Foster

Posté par vincy, le 2 décembre 2016

Jodie Foster revient à son métier d'actrice. Elle sera la star de Hotel Artemis, premier film réalisé par le scénariste Drew Pearce.

Le script de ce polar légèrement futuriste de l'auteur d'Iron Man 3, de Mission Impossible: Rogue Nation et du futur Sherlock Holmes 3 est tenu secret. Le fait que Foster sorte de sa retraite de comédienne est en soi un événement.

Deux fois oscarisée, l'actrice, l'un des mieux payées à Hollywood de 1992 à 2007, avait annoncé lorsqu'elle a reçu un Cecil B. DeMille Award pour l'ensemble de sa carrière aux Golden Globes qu'elle voulait se concentrer sur la production et la réalisation. Elle n'a tourné que trois films depuis 2009: Le complexe du castor, qu'elle a aussi réalisé, Carnage de Roman Polanski et Elysium, en 2013, de Neill Blomkamp. Comme cinéaste, elle a présenté Money Monster hors compétition à Cannes, son quatrième long métrage. Elle vient également de confirmer qu'elle filmerait Rosemarie DeWitt dans un épisode de la quatrième saison de "Black Mirror".