2018 juillet 16 » Le Blog d'Ecran Noir

Un scénario de Stanley Kubrick retrouvé

Posté par vincy, le 16 juillet 2018

Un scénario co-écrit par Stanley Kubrick a été retrouvé par un professeur de l'Université Bangor (Pays-de-Galles), qui faisait des recherches documentaires sur le film Eyes Wide Shut. Burning Secret est une adaptation de la nouvelle éponyme de Stefan Zweig, écrite en 1913 par l'écrivain autrichien, traduite en Français en 1945 sous le titre de Brûlant secret. Cette nouvelle a déjà fait l'objet d'une adaptation en 1933 par Robert Siodmack et par Andrew Birkin (ancien assistant de Kubrick) en 1989.

Le scénario retrouvé, écrit avec Calder Willingham (Le Lauréat), date de 1956. Un an avant leur collaboration sur les Sentiers de la Gloire. L'histoire suit une mère et son fils en vacances, quand un mystérieux homme se lie d'amitié avec le garçon pour mieux séduire la mère. L'universitaire l'a retrouvé chez le fils d'un ancien collaborateur de Kubrick.

S'il était connu que Kubrick avait cette histoire parmi ses multiples projets, on ignorait qu'il y avait un scénario achevé. Le document fait plus de 100 pages révèle The Guardian. En revanche rien n'indique que c'est un scénario finalisé, même s'il est complet. Il a quand même le tampon du département du scénario de la MGM, en date du 24 octobre 1956.

Deux hypothèses prévalent : la MGM aurait considéré que son contrat était rompu avec Kubrick quand celui-ci a commencé à travaillé sur les Sentiers de la Gloire ou l'associé de Kubrick, le producteur James B. Harris a considéré qu'il n'y avait pas la matière nécessaire à en faire un film, ou qu'il était moralement trop risqué.

Scarlett Johansson renonce à incarner un personnage transgenre

Posté par vincy, le 16 juillet 2018

Scarlett Johansson ne tournera pas Rub & Tug, le film de Rupert Sanders (Ghost in the Shell). L'actrice devait y incarner un transsexuel, ce qui a causé une polémique à un moment où le "washing" est de plus en plus mal perçu. Scarlett Johansson avait déjà attiré les foudres des associations de défense des minorités quand elle avait été enrôlée pour être le Major Motoko Kusanagi dans Ghost in the Shell, parce qu'elle n'était pas asiatique, contrairement au personnage du manga.

L'actrice a expliqué vendredi dans le magazine Out (LGBTQI-friendly): "Compte tenu des récentes questions éthiques soulevées après que j'ai été choisie pour incarner Dante Tex Gill, j'ai décidé de me retirer respectueusement du projet."

Le film retrace en effet la vie (et la transformation) de Dante "Tex" Gill, un propriétaire d'un salon de massage et proxénète à Pittsburgh, devenu l'une des grandes figures de la criminalité américaine dans les années 1970 et 1980. Il était né Lois Jean Gill, mais s’identifiait en tant qu'homme. Le scénario est signé Gary Spinelli (Barry Seal).

"Notre compréhension culturelle des personnes transgenres continue à avancer et j'ai beaucoup appris sur cette communauté depuis l'annonce de mon casting et réalisé que c'était indélicat", précise la star.

Or les actrices transgenres Trace Lysette ("Transparent") et Jamie Clayton ("Sense8") avaient fait pression sur la production du film pour ne pas avoir donné ce rôle à un représentant de la communauté trans. Ce qui était acceptable à une époque ne l'est plus. Si des acteurs aussi différents que Kathleen Turner (dans la série Friends), Billy Crystal, Jeffrey Tambor, Jared Leto et Felicity Huffman (Transamerica) ont tous joué des rôles de personnes transgenres, récoltant au passage prix et nominations, il paraît de plus en plus improbable que cela perdure. De la même manière qu'on n'utilise plus des "blancs" pour jouer des Amérindiens.

"Bien que j'aurais adoré avoir la chance de porter à l'écran l'histoire de Dante, je comprends pourquoi beaucoup pensent qu'il devrait être incarné par une personne transgenre", a affirmé l'actrice, qui ajoute: "Et je suis heureuse que la polémique provoquée par mon casting ait ouvert un débat plus large sur la diversité et la représentation au cinéma". Le film venait d'être lancé en pré-production. Le projet est désormais suspendu.

Des membres de la communauté trans l'ont remerciée sur les réseaux sociaux, tout en rappelant que beaucoup de travail reste à faire. Selon la plus récente étude de la GLAAD, association représentant les minorités dans l'industrie, les personnages LGBTQI+ ont baissé de 40% en une année à l'écran dans les productions américaines. Aucun film de studios n'avait un personnage transgenre en 2017.

Daniela Vega avait été en février la première comédienne transsgenre à venir présenter un Oscar. Le film dans lequel elle jouait, Une femme fantastique, avait reçu l'Oscar du meilleur film en langue étrangère.