2018 janvier 16 » Le Blog d'Ecran Noir

Liban: la censure frappe « Pentagon Papers » et « Jungle »

Posté par vincy, le 16 janvier 2018

Les autorités libanaises ont interdit la distribution de deux films: Pentagon Papers (The Post) de Steven Spielberg et Jungle de l'australien Greg McLean, avec Daniel Radcliffe.

Le Liban, de par sa loi, continue de boycotter tout produit en lien avec Israël. Or, Spielberg figure sur la liste noire du Bureau central de boycottage de la Ligue arabe rappelle l'AFP, notamment pour avoir donné un million de dollars à Israël pendant la guerre de 2006 entre l'Etat hébreu et le Hezbollah au Liban. Le Liban est "techniquement" en guerre avec Israël et la Sûreté générale, en charge de la censure des biens culturels, est hyper-sensible sur ce sujet là, notamment sous la pression de groupes et d'association très actifs sur les réseaux sociaux.

Une source autorisée au sein de la Sûreté générale, interrogée hier par L'Orient-Le Jour, a expliqué que la commission chargée de la censure des films cinématographiques diffusables a émis elle aussi un avis dans lequel elle propose l'interdiction du film de M. Spielberg. "The Post ne peut dans ce cadre pas être diffusé avant la décision du ministre de l'Intérieur, Nouhad Machnouk, qui a le dernier mot à ce sujet " a expliqué cette source.

A l'inverse nombreux sont ceux qui s'insurgent de cette censure: "Les Kataëb considèrent que la Constitution protège le droit et la liberté de tous les Libanais à voir le film The Post et à s'ouvrir à l'art et aux différentes cultures", a souligné le parti dans un communiqué diffusé à l'issue de la réunion hebdomadaire de son bureau politique.

C'est d'autant plus surprenant que plusieurs films de Steven Spielberg ont déjà été diffusés au Liban. Pour les exploitants, en revanche, c'est un véritable coup de massue. Et le même constat est à faire pour Jungle.

Pour le film australien, "survival" inspiré d'une histoire vraie, le problème vient du matériau d'origine: le film est l'adaptation de l'autobiographie de l'israélien Yossi Ghinsberg. Le film a vu sa licence retirée après plusieurs jours de diffusion dans les salles au Liban. "Nous avons expliqué au distributeur du film que sa diffusion pouvait provoquer des troubles. Il semble que le distributeur ait décidé de le retirer des salles" explique la SG. Or le distributeur parle plutôt de méthodes d'intimidation et d'un gros manque à gagner entre cette distribution avortée et les frais de publicité engagés.

Les produits israéliens sont interdits au Liban et les ressortissants libanais n'ont pas le droit de se rendre en Israël. En juin dernier, Wonder Woman avait été interdit car l'actrice principale Gal Gadot était israélienne. En septembre, le franco-libanais Ziad Doueiri, tout juste primé à Venise pour L'insulte, a été arrêté car des scènes de son précédent film, L'attentat, avait été en partie tourné en Israël avec des acteurs israéliens (lire notre actualité du 11 septembre 2017).

Get Out, Girls Trip et black-ish dominent les NAACP Image Awards 2018

Posté par wyzman, le 16 janvier 2018

Organisés par la National Association for the Advancement of Colored People, les Image Awards honorent chaque année les meilleurs films, programmes télévisés, livres et professionnels de la communauté noire américaine. Bien que la 49e cérémonie des Image Awards ait eu lieu ce soir, certaines récompenses avaient déjà été remises au cours d'un récent dîner. Cette année, les nominations faisaient état de quelques favoris : Marshall, Get Out et Girls Trip. Ils ont chacun été nommés à 5 reprises.

Artiste de l'année : Ava DuVernay

CINÉMA

Meilleur film : Girls Trip (Universal Pictures)

Meilleur film indépendant : Detroit (Annapurna Pictures)

Meilleur documentaire de cinéma : STEP (Fox Searchlight Pictures)

Meilleur documentaire pour la télévision : The 44th President: In His Own Words (History)

Meilleur réalisateur : Jordan Peele - Get Out (Universal Pictures)

Meilleur scénario : Jordan Peele - Get Out (Universal Pictures)

Meilleur acteur : Daniel Kaluuya - Get Out (Universal Pictures)

Meilleure actrice : Octavia Spencer - Gifted (Fox Searchlight Pictures)

Meilleur acteur dans un second rôle : Idris Elba - Thor: Ragnarok (Marvel Studios)

Meilleure actrice dans un second rôle : Tiffany Haddish - Girls Trip (Universal Pictures)

Meilleure voix-off : Tiffany Haddish - Legends of Chamberlain Heights (Comedy Central)

SÉRIES

Meilleure série dramatique : Power (Starz)

Meilleure série comique : black-ish (ABC)

Meilleur téléfilm, mini-série ou épisode spécial : The New Edition Story (BET)

Meilleur acteur dans une série comique : Anthony Anderson - black-ish (ABC)

Meilleure actrice dans une série comique : Tracee Ellis Ross - black-ish (ABC)

Meilleur acteur dans un second rôle de série comique : Jay Ellis - Insecure (HBO)

Meilleure actrice dans un second rôle de série comique : Marsai Martin - black-ish (ABC)

Meilleur acteur dans une série dramatique : Omari Hardwick - Power (Starz)

Meilleure actrice dans une série dramatique : Taraji P. Henson - Empire (FOX)

Meilleur acteur dans un second rôle de série dramatique : Joe Morton - Scandal (ABC)

Meilleure actrice dans un second rôle de série dramatique : Naturi Naughton - Power (Starz)

Meilleur acteur dans un téléfilm, mini-série ou épisode spécial : Idris Elba - Guerrilla (Showtime)

Meilleure actrice dans un téléfilm, mini-série ou épisode spécial : Queen Latifah - Flint (Lifetime)

Meilleur jeune acteur : Caleb McLaughlin - Stranger Things (Netflix)


Meilleur scénariste de série comique : Janine Barrois - Claws - "Batsh*t" (TNT)

Meilleur scénariste de série dramatique : Gina Prince-Bythewood - Shots Fired - "Hour One: Pilot" (FOX)

Meilleur scénariste de téléfilm ou d'épisode spécial : Abdul Williams - The New Edition Story - Night Two (BET)

Meilleure réalisateur de série comique : Anton Cropper - black-ish - "Juneteenth" (ABC)

Meilleur réalisateur de série dramatique : Carl Franklin - 13 Reasons Why - "Tape 5, Side B" (Netflix)

Meilleur réalisateur d'un téléfilm ou un épisode spécial : Allen Hughes - The Defiant Ones (HBO)