2014 novembre » Le Blog d'Ecran Noir

Sami Bouajila et Chiara Mastroianni dans le premier film de Farid Bentoumi

Posté par vincy, le 30 novembre 2014

sami bouajila chiara mastroianniDemain, le tournage du premier film de Farid Bentoumi, Sam sera lancé. Sami Bouajila, Franck Gastambide (Les Kaïra, Les Gazelles), Chiara Mastroianni et Hélène Vincent composent le casting de cette histoire co-scénarisée par le réalisateur, Noé Debré (Erran) et Gaëlle Macé.

Le film se base sur l'histoire vraie du frère du cinéaste, même si elle a été considérablement remaniée pour les besoins de la fiction: Sam, 43 ans, décide de participer aux JO pour sauver sa société de production de skis de fond. Particularité: il décide de représenter un pays peu habitué aux JO d'hiver, l'Algérie.

Le film est issu du laboratoire emergence, qui, à l'époque, avait un pitch légèrement différent. Produit par Les films Velvet, Fred Bentouami avait été "marrainé" dans l'édition 2014 par Agnès Jaoui. Le film a reçu l'avance sur recettes avant réalisation en juillet dernier. Il a aussi été récompensé du Prix ARTE des Relations internationales 2012 dans le cadre de l'atelier de coproduction du Festival du film de Dubai. Le projet s'intitulait alors You Are Algeria.

Bentoumi déjà réalisé deux courts métrages, Un autre jour sur terre et Brûleurs (plusieurs fois primés dans les festivals). Ancien stagiaire du Théâtre du Soleil d'Ariane Mnouchkine, il a été metteur en scène de théâtre (Un repas entre amis). On l' a aussi vu en acteur sur le petit écran (Crimes ordinaires), sur le grand écran (Vivantes, Notre univers impitoyables) et sur scène (Molière, Beckett, Brecht, Racine...).

Des haricots rouges pour Naomi Kawase

Posté par vincy, le 29 novembre 2014

naomi kawase

La cinéaste japonaise Naomi Kawase s'est déjà lancée dans la production de son prochain film. Still the Water, en compétition au dernier festival de Cannes, est toujours à l'affiche en France. Le film a réalisé le plus gros succès de la carrière de Kawase dans le pays avec plus de 100000 entrées.

An: Sweet Red Bean Paste sera l'histoire d'une amitié entre un boulanger et une une vieille dame, aux mains abîmées, qui cherchait un emploi en entrant dans la boulangerie. Ils partagent une passion pour les patisseries à base de haricots rouge (ces Anko sont des mets appréciés au Japon, en Corée du sud et en Chine. ). Surpris par la saveur des patisseries de la vieille femme, le boulanger décide de l'embaucher. Elle cherche une forme de respect tandis que lui est en quête d'une raison de vive. Leur rencontre va bouleverser leurs vies.

Le film a reçu en octobre les aides à la production de la Commission des cinémas du monde. Le scénario est écrit par Durian Sukegawa.

Le festival Paris Cinéma s’arrête

Posté par vincy, le 28 novembre 2014

paris cinéma 2014 © paris cinémaComme nous vous l'annoncions le 14 août dernier (lire notre actualité), le festival Paris Cinéma était au bord du gouffre. 12 éditions plus tard, l'association en charge de l'événement met la clef sous la porte. Paris Cinéma, initiée par Bertrand Delanoë et Christophe Girard, n'aura pas passé la première année du mandat d'Anne Hidalgo.

La ville de Paris cherche à faire des économies dans un contexte budgétaire tendu. Les subventions pour le festival se réduisaient année après année malgré un succès public indéniable (850 000 spectateurs en 12 ans).

En moins de deux semaines, c'est le deuxième festival qui s'arrête, après l'annonce de la "pause" à durée indéterminée du Festival du film asiatique de Deauville (lire notre actualité).

La question est désormais de savoir si la ville de Paris a besoin d'investir dans un tel événement ou si elle doit davantage aider les initiatives plus spécifiques déjà existantes. Paris subventionne notamment Mon Premier festival et Cinéma au clair de lune ainsi que le Forum des Images (à hauteur de 80%), lieu de résidence de nombreux événements cinéphiliques.

Star Wars: Episode 7 Le Réveil de la Force se dévoile (bande annonce et photos)

Posté par vincy, le 28 novembre 2014

Il faut encore attendre un an mais à la veille des grosses sorties de Noël, Disney ne pouvait pas manquer d'attiser le buzz autour du 7ème film de la saga Star Wars. Réalisé par J.J. Abrams, Star Wars: Episode VII The Force Awakens (Le réveil de la Force) sortira le 18 décembre 2015 en France. On y retrouvera Carrie Fisher, Harrison Ford, Mark Hamill, Andy Serkis, Domhnall Gleeson, Oscar Isaac, Lupita Nyong'o, Adam Driver, Max Von Sydo, C-3PO et R2-D2.

La saga Star Wars a rapporté 4,5 milliards de dollars de recettes dans le monde.

Gallienne et Canet vont faire revivre l’amitié entre Paul Cézanne et Emile Zola

Posté par vincy, le 28 novembre 2014

zola cezanneGuillaume Canet et Guillaume Gallienne seront les têtes d'affiche du prochain film de Danièle Thompson, selon les informations du Film Français.

Le tournage du film Les Inséparables se déroulera durant l'été 2015. Guillaume Canet incarnera l'écrivain Emile Zola tandis que Guillaume Gallienne interprétera le peintre Paul Cézanne. Il s'agit d'un scénario original qui retrace l'amitié entre les deux homme depuis leurs années collège à Aix-en-Provence. Cézanne a initié Zola aux arts graphiques. Et Zola a fait de Cézanne l'un de ses premiers lecteurs. C'est Zola qui a incité Cézanne à venir sur Paris. Mais leur relation de plus de trente ans s'est brutalement s'interrompue en 1886 quand l'écrivain a publie son roman L'Oeuvre, dans lequel le peintre croit se reconnaître à travers le personnage du peintre maudit et raté Claude Lantier. Zola ne peut démentir puisqu'il rédigea: "Paul peut avoir le génie d'un grand peintre, il n'aura jamais le génie de le devenir." Ils ne se revoient plus. Le peintre est réellement affecté et chaque tentative de rapprochement s'est soldée par un échec.

Lorsque leur relation s'arrête, Zola a déjà écris quelques uns de ses plus grands romans (Thérèse Raquin, L'assomoir, Nana, Au bonheur des dames, Germinal...). Il écrira avant sa mort son célèbre J'accuse, La Bête humaine et L'Argent. De son côté, Cézanne a déjà peint quelques grands tablaux comme le Pont à Maincy, L'Estaque, Le Jas de Bouffan. Mais c'est à partir de l'année de leur séparation que ces peintures vont devenir des chefs d'oeuvre : Nature mortes aux pommes, Les baigneurs, La Montagne Sainte Victoire...

De nombreux livres sont parus sur cette relation passionnelle. Un film, la vie d'Emile Zola, de William Dieterle, a rapproché les deux hommes sur le grand écran, en 1937.

Jeu concours : 5 DVD à gagner à l’occasion du 3e Salon de l’édition DVD indépendante

Posté par MpM, le 28 novembre 2014

3e salon DVDBesoin d'idées cadeaux ? Envie de cinéma indépendant ? Désir de soutenir une initiative engagée et conviviale ?

Quelle que soit la vôtre, il n'y a que des bonnes raisons de venir au 3e Salon de l'édition DVD indépendante qui se tiendra au cinéma La Clef le week-end des 6 et 7 décembre.

Ainsi, l'élite de l'édition DVD sera présente, d'Artus films à Blaq out, de Carlotta films à Contre allée, en passant par Bodega films, Malavida, Doriane films, ED distribution, Editions Potemkine, La vie est belle, Les mutins de Pangée, Re:voir, Tamasa et zaradoc, et avec elle des dizaines de titres inédits, rares, précieux, engagés, formidables ou tout simplement géniaux.

Voyez plutôt : un coffret prestige de Bela Tarr, le documentaire Chomsky et cie, l'étonnant Computer chess, l'animé Les amants électriques, le très poétique Quand les colts fument, on l'appelle cimetière... Impossible de les citer tous, mais ce qui est certain, c'est qu'il y en a pour tous les goûts !

Par ailleurs, le salon propose quatre projections sur grand écran de films issus du catalogue des éditeurs : Baghead de Jay et Mark Duplass, Le Cimetière des morts vivants de Massimo Pupillo, Avoir 20 ans dans les Aurès de René Vautier et Dans leur jeunesse il y a du passé de Elsa Oliarj-Inès. Certains auteurs (comme Elsa Oliarj-Inès ou Jean-François Gallotte) seront même présents pour des séances de dédicace.

A l'occasion de cette grande fête du cinéma indépendant, Ecran Noir vous propose de gagner l'un des 5 DVD mis en jeu, proposés par les éditeurs partenaires du salon, et dont voici la liste :
- Hannah Arrendt, de Margarethe von Trotta, chez Blaq Out
- Acné, de Frederico Veiroj, chez La Vie est belle Films
- Il était une fois en Yougoslavie, Cinema Komunisto, de Mila Turajlic, chez Les Mutins de Pangée
- Pythéas, l'astronome voyageur, de Louis Decque, chez Zaradoc
- The Sixties Quartet, de Jonas Mekas, chez RE:VOIR

Pour participer, rendez-vous sur notre site dès le lundi 1er décembre et répondez aux questions qui vous seront posées pour gagner un titre par jour !

Et pour ceux qui souhaiteraient soutenir cette belle initiative qui met à l'honneur l'édition DVD de qualité, une souscription en ligne est ouverte ! En contrepartie de votre générosité, recevez la très belle affiche de la manifestation, des places de ciné, des DVD ou simplement... un "bon" pour un petit verre à partager avec les visiteurs et les exposants pendant le salon. Festif, convivial et solidaire !

Les 8 films sélectionnés au Prix Louis-Delluc 2014

Posté par vincy, le 27 novembre 2014

Qui succèdera à La vie d'Adèle? Nous saurons le 15 décembre quel sera le film lauréat du Prix Louis-Delluc.

Le Festival de Cannes 5 des 8 films retenus. Parmi les sélectionnés, notons que Jean-Luc Godard, Benoît Jacquot et Pascale Ferran ont déjà reçu le prix Louis-Delluc.

Sils Maria d'Olivier Assayas
Saint Laurent de Bertrand Bonello
Eastern Boys de Robin Campillon
Au bord du monde de Claus Drexel
Bird People de Pascale Ferran
Adieu au langage de Jean-Luc Godard
Trois coeurs de Benoît Jacquot
Timbuktu d'Abderrahmane Sissako

Clap de fin pour le nouveau film de Raphaël Nadjari

Posté par vincy, le 27 novembre 2014

Le tournage à Montréal du nouveau film de Raphaël Nadjari s'est achevé cette semaine. Le septième film du cinéaste, Yizkor, qui définit une prière récitée à la mémoire des disparues chez les ashkénazes, réunit Géraldine Pailhas, la chanteuse Eléonore Lagacé, la vedette québécoise Luc Picard (15 février 1839, L'audition, Dimanche à Kigali) et la soprano Natalie Choquette.

Production franco-québécoise, Yizkor raconte l'histoire d'Hannah, une française installée dans métropole canadienne, qui enseigne la musique avec son mari pianiste, Danuel. Elle anime également une chorale de chant liturgique juif. Depuis une dizaine d’années, ensemble, ils se consacrent entièrement à leur groupe de chanteurs, mais, dernièrement, comme dans tous les domaines des arts, le financement ne suit plus, ce perturbe leur engagement. Un jour, une jeune femme talentueuse et fragile, Abigail, vient frapper à la porte de la chorale. Abigail est incontestablement douée, vive, et attachante et elle redonne à Hannah une joie de vivre malgré les difficultés avec le groupe. Hannah va remettre en question l’équilibre qu’elle avait jusqu’alors trouvé, pour réinventer son art, sa vie, son engagement, au-delà de son idéal.

Raphaël Nadjari, né à Marseille en France, réside aujourd'hui à New York. Ses précédents films ont été sélectionnés dans les sélections parallèles de Cannes et à Berlin. Avanim, en 2005, lui avait permis de récolter le prix France Culture tandis que Tehilim en 2007, avait eu les honneurs de la compétition.

Birdman et Boyhood en tête des nominations des Independent Spirit Awards

Posté par vincy, le 26 novembre 2014

michael keaton birdman

Birdman d'Alejandro Inarritu domine les nominations des Independent Spirit Awards, première sélection majeure de la saison des palmarès aux Etats Unis. Le film, qui avait fait l'ouverture du dernier Festival de Venise (mais qui a été snobé par le jury) est en lice pour six nominations. Les autres sérieux concurrents sont Boyhood (5 nominations), Love is Strange, Whiplash et A Most Violent year.

Notons la nomination de Marion Cotillard pour The Immigrant dans la catégorie meilleure actrice. Aucun film français n'a été retenu pour le prix du meilleur film étranger. Mais Mommy de Xavier Dolan représentera la francophonie.

Meilleur film : Birdman (or The Unexpected Virtue of Ignorance) ; Boyhood ; Love Is Strange ; Selma ; Whiplash

Meilleur réalisateur: Damien Chazelle (Whiplash) ; Ava DuVernay (Selma) ; Alejandro G. Iñárritu (Birdman (or The Unexpected Virtue of Ignorance) ; Richard Linklater (Boyhood) ; David Zellner (Kumiko, the Treasure Hunter)

Meilleur scénario : Big Eyes ; A Most Violent Year ; Nightcrawler (Nightcall) ; Only Lovers Left Alive ; Love Is Strange

Meilleur premier film: A Girl Walks Home Alone at Night ; Dear White People ; Nightcrawler (Nightcall) ; Obvious Child ; She’s Lost Control

Meilleur premier scénario: Appropriate Behavior ; Little Accidents ; The One I Love ; She’s Lost Control ; Dear White People

Prix John Cassavetes (film budgété à moins de 500000$) : Blue Ruin ; It Felt Like Love ; Land Ho! ; Man From Reno ; Test

Meilleure actrice: Marion Cotillard (The Immigrant) ; Rinko Kikuchi (Kumiko, the Treasure Hunter) ; Julianne Moore (Still Alice) ; Jenny Slate (Obvious Child) ; Tilda Swinton (Only Lovers Left Alive)

Meilleur acteur : André Benjamin (Jimi: All Is by My Side) ; Jake Gyllenhaal (Nightcrawler) ; Michael Keaton (Birdman) ; John Lithgow (Love Is Strange) ; David Oyelowo (Selma)

Meilleur second rôle féminin : Patricia Arquette (Boyhood) ; Jessica Chastain (A Most Violent Year) ; Carmen Ejogo (Selma) ; Andrea Suarez Paz (Stand Clear of the Closing Doors) ; Emma Stone (Birdman)

Meilleur second rôle masculin : Riz Ahmed (Nightcrawler) ; Ethan Hawke (Boyhood) ; Alfred Molina (Love Is Strange) ; Edward Norton (Birdman) ; J.K. Simmons (Whiplash)

Meilleure photo : The Immigrant ; Birdman ; It Felt Like Love ; A Girl Walks Home Alone at Night ; Selma

Meilleur montage : Boyhood ; Whiplash ; Nigthcrawler (Nightcall) ; A Most Violent year ; The Guest

Meilleur documentaire : 20000 Days on Earth ; CitizenFour ; Stray Dog ; The Salt of the Earth ; Virunga

Meilleur film étranger : Snow Therapy (Force mejeure) ; Ida ; Leviathan ; Mommy ; Norte, the End of History ; Under the Skin

Prix Robert Altman (réalisateur, casting et directeur de casting) : Inherent Vice

Prix spécial : Foxcatcher

Prix Piaget du meilleur producteur : Chad Burris : Elisabeth Holm ; Chris Ohlson

Prix Kiehl du nouveau talent : A Girl Walks Home Alone at Night ; H. ; The Retrieval

Le box office des 13 films d’Astérix : quels enjeux pour le Domaine des Dieux?

Posté par vincy, le 25 novembre 2014

asterix le domaine des dieux

Astérix - Le domaine des Dieux est le 13ème film (et le 9ème film animé) adapté des aventures du héros Gaulois imaginées par René Goscinny et Albert Uderzo. 35 albums ont été publiés : il reste de la marge. Le Domaine des Dieux est le 17ème de la série.

Record absolu au box office: le film d'Alain Chabat en 2002, Astérix et Obélix : Mission Cléopâtre, en prises de vues réelles avec 14 559 509 entrées. Il reste le 4ème plus gros succès français et le 11ème toutes nationalités confondues au box office depuis 1945. Les trois autres films en prises de vues réelles suivent : Astérix et Obélix contre César de Claude Zidi (1999) avec 8 948 624 entrées (17ème film français le plus populaire), Astérix aux Jeux Olympiques de Thomas Langmann et Frédéric Forestier (2008) avec 6 817 803 entrées et Astérix et Obélix: Au service de sa Majesté de Laurent Tirard (2012) avec 3 820 404 entrées.

Côté animation, le succès est moindre mais néanmoins impressionnant pour le genre.

Astérix le Gaulois, première adaptation cinématographique en 1967, a séduit 2 415 230 spectateurs. C'est aujourd'hui encore le 5ème film d'animation français le plus populaire. En 1976, Les 12 travaux d'Astérix, qui n'est pas adapté d'un album (cas unique dans la franchise animée), ont attiré 2 202 481 spectateurs, 6ème au classement hexagonal historique. Il n'y a que 9 films d'animations non américains qui ont franchi le cap des 2 millions d'entrées (la trilogie d'Arthur et les Minimoys, Lucky Luke, ces deux Astérix, Pokémon, Tintin et Kirikou).

Juste derrière Astérix et Cléopâtre (1968) avec 1 951 615 entrées et Astérix chez les Bretons (1986) avec 1 724 770 entrées réussissent quand même l'exploit d'être classés das le Top 100 des films d'animation les plus vus depuis 1945.

Astérix et la Surprise de César n'est pas loin avec 1 704 226 entrées. Mais la série décline incontestablement. Ainsi en 1989 Astérix et le coup du menhir (1 442 311 entrées) et en 1994 Astérix et les Indiens (1 059 709 entrées) ont du mal à s'imposer. Ce dernier, le pire résultat pour un Astérix, est à relativiser. Après tout il est dans le Top 25 des films français d'animation. Et, particularité, aucun des 13 films de la série n'a enregistré moins d'un million de tickets vendus.

A partir de ce moment là, les aventures abandonnent l'animation pour l'incarnation par des vrais comédiens dans de "vrais" décors. Il faut attendre 12 ans avant de revoir une version animée, Astérix et les Vikings, un mix de deux albums (les Vikings et les Normands) retrouver de la force avec 1 374 027 entrées.

L'enjeu du nouvel Astérix, pour la première fois en dessin animé 3D (mais pas en relief), est évidemment de dépasser ce score. Face à lui, il a les Pingouins de Madagascar et Paddington (et une myriade de "petits" films animés). Rude concurrence. Hormis les Minimoys et Kirikou, aucun film français animé n'a franchit le cap des 2 millions d'entrées durant les années 2000. Si Toutatis est avec les irréductibles Gaulois, un tel box office conduirait forcément à la production d'un nouvel opus animé, alors que les Astérix en prises de vues réelles, eux, déclinent. La rentabilité est un autre problème: Le Domaine des Dieux a coûté 30 M€.