2014 juin 18 » Le Blog d'Ecran Noir

Un air de Cannes au festival du film de Sydney

Posté par vincy, le 18 juin 2014

Deux films présentés en compétition au dernier festival de cannes ont été récompensés dimanche au Festival du Film de Sydney en Australie.

Deux jours, une nuit de Jean-Pierre et Luc Dardenne, avec Marion Cotillard, a reçu le prix du meilleur film. Le jury - Rachel Perkin, Khalo Matabane, Oh Jung-wan, Shelly Kraicer et Rachael Blake - a notamment distingué la célébration de la puissance et de la vitalité d'une femme à travers une histoire élégante et maîtrisée, un propos humaniste, une vision réaliste et un engagement essentiel d'une communauté solidaire.

Deux jours, une nuit succède à Only God Forgives (Cannes 2013), Alps (Cannes 2012) et Une séparation.

Le prix du public a été décerné à la palme d'or cannoise de cette année : Winter Sleep de Nuri Bilge Ceylan. Côté documentaire, le public a choisi Love Marriage in Kabul d'Amin Palangi.

Le premier Prix de la Fondation australienne pour le documentaire a récompensé 35 Letters de Janine Hosking.

Le 61e Festival du film de Sydney se tenait du 4 au 15 juin. Outre les Dardenne, la compétition regroupait quelques uns des films sélectionnés à Cannes comme à Berlin - Boyhood, Black Coal, L'enlèvement de Michel Houellebecq, The Rover - mais aussi Snowpiercer, Locke avec Tom Hardy et 20 000 days on Earth. Dans les séances spéciales, hormis le Ceylan, le Festival a présenté Mommy, Le sel de la terre, Dragons 2 et Timbuktu tous projetés à Cannes il y a un mois.

Véronique Cayla annonce le lancement en septembre d’Arte Cinema

Posté par vincy, le 18 juin 2014

logo arte cinémaDans un entretien au journal Les Echos, Véronique Cayla, présidente d'Arte, annonce le lancement en septembre d'un chaîne web, Arte Cinéma. Cette nouvelle Web TV complète le bouquet composé de Arte concert, Arte Creative, Arte Future et Arte Info. "Avec ces cinq thématiques, nous aurons décliné l'essentiel de ce qui fait le coeur d'Arte" explique Cayla.

"Les chaînes linéaires classiques sont de plus en plus des vitrines qui donnent accès à Internet" explique-t-elle. "On en a pour quelques décennies encore sur ce sujet, en suivant les habitudes du public et la technologie. Nous sommes contents de la stratégie mise en place avec des équipes fusionnées entre l'antenne et le numérique. Toute la section numérique est passée sous la direction des programmes classiques. Sur Internet, on a un public plus jeune, de l'ordre de 40 ans contre 60 sur l'antenne, pour les mêmes programmes" poursuit la présidente de la chaîne franco-allemande.

Focus sur un cinéma espagnol audacieux et singulier avec le 7e Festival Différent

Posté par MpM, le 18 juin 2014

different 2014Tout au long de l'année, l'association Espagnolas en Paris met à l'honneur le cinéma espagnol en proposant des films inédits ou en avant-première et des rencontres entre le public et les professionnels. Depuis 2008, le festival Différent ! permet de compléter cette programmation au long cours par une véritable fête du cinéma ibérique qui fait la part belle aux films indépendants, singuliers et tout simplement "différents".

Au programme, 16 films (longs et courts métrages, fictions, documentaires) réunis pour la première fois en un lieu unique, le très beau cinéma Louxor, mais aussi un hommage (à l'acteur catalan Eduard Fernández), une exposition (Fronteras, qui réunit des photographies d'Alain Coiffier et des poèmes en prose d'Inès Montés), deux rendez-vous professionnels et la venue de 26 invités au total.

C'est l'excellent documentaire Con la pata quebrada de Diego Galan qui ouvre le bal dès ce soir à 19h. Ce film de montage explore le cinéma espagnol des années 30 à nos jours pour en tirer une réflexion passionnante sur  l'évolution de la place de la femme dans la société espagnole au cours du XXe siècle. Il sera précédé d'un extrait présenté en avant-première mondiale du film collectif Yo decido / El tren de la libertad dans lequel une soixantaine de cinéastes espagnoles s'expriment autour du mouvement de protestation contre la reforme restrictive de la loi sur l'avortement. Suivra ensuite La herida de Fernando Franco, récompensé à San Sebastian et Cinespana en 2013, et qui a valu un Goya de la meilleure actrice à Marian Álvarez.

Une première soirée extrêmement riche, à l'image du reste du festival, qui présentera notamment Canibal de Manuel Martín Cuenca, également récompensé à San Sebastian, En ningún lugar, Don Luis Buñuel de Laurence Garret, le regard très personnel et poétique d’une jeune cinéaste française sur Luis Bunuel et son imaginaire, ou encore Hermosa juventud de Jaime Rosales, sélectionné dans la section Un Certain Regard au dernier Festival de Cannes.

La convivialité sera également au rendez-vous avec des dégustations de produits espagnols, des rencontres avec les différentes équipes de films et une soirée spéciale "Fête de la musique" le 21 juin.

Dans un paysage européen morose où le cinéma espagnol s'est imposé ces dernières années comme l'un des plus singuliers et audacieux, en perpétuelle évolution, il est donc chaudement recommandé aux cinéphiles et aux curieux de profiter de cette nouvelle édition de Différent ! pour faire le plein d'un autre cinéma, comme une salutaire bouffée d'oxygène cinématographique.

_____________

Différent !
Du 18 au 24 juin 2014
Cinéma Le Louxor
170 Boulevard de Magenta
75010 Paris

Informations et programme sur le site de la manifestation