2014 juin 17 » Le Blog d'Ecran Noir

Champs Elysées Film Festival 2014 : Ron Burgundy est de retour !

Posté par MpM, le 17 juin 2014

anchormanL'information n'aura pas échappé aux inconditionnels d'Anchorman (Présentateur vedette), comédie délirante d'Adam McKay sortie en 2005 : l'inénarrable Ron Burgundy est de retour ! Directement en DVD, certes, mais ce n'est pas ça qui va nous gâcher le plaisir de retrouver Will Ferrel en présentateur prêt à tout pour une courbe d'audience, à nouveau entouré de Steve Carell, Paul Rudd, David Koechner et Christina Applegate.

Une poignée de privilégiés a eu l'occasion de découvrir Anchorman 2 (Légendes vivantes) sur grand écran lors d'une série spéciale "comédie américaine" organisée dans le cadre du Champs Élysées Film Festival. Une expérience proche de l'extase collective tant le public rassemblé ce soir-là était composé d'amateurs de la galaxie Judd Apatow en général, et de Ron Burgondy en particulier. A entendre les rires fournis et frénétiques, les attentes ont été parfaitement comblées.

Et c'est vrai que le film réunit tous les ingrédients attendus : humour en-dessous de la ceinture, situations loufoques, dialogues absurdes, personnages ultra-décalés... avec en prime ce qui fait le succès de ce type de films : une brillante satire sociale et une critique au vitriol de la société américaine. Ici, Adam McKay imagine une télé d'information 24h/24h (un concept jugé complétement idiot par ses concurrents) qui appartient à un homme d'affaires influent. Dès lors, tous les moyens de faire de l’audience sont bons, notamment en donnant au public ce qu'il a envie de voir, et à condition de ne jamais parler des sujets susceptibles de froisser le patron, ou de nuire à ses intérêts économiques.

Les préjugés raciaux en prennent anchorman 2aussi pour leur grade, notamment au cours d'un dîner de famille mémorable où Will Ferrel part en roue libre sur les clichés liés aux Noirs. Sans surprise, les femmes ne sont pas épargnées (la chef arriviste se révèle une vraie tigresse), de même que la plupart des "minorités", visibles ou non.

Autre aspect savoureux du film , le défilé de stars qui rythme les différentes séquences. En vrac, on croise Harrison Ford, Marion Cotillard, Jim Carrey, Sacha Baron Cohen... et même Kirsten Dunst dans une micro-apparition fugace. A ce titre, les scènes finales sont juste ahurissantes (et hilarantes). En plus de maintenir constante l'attention du spectateur (qui ne risquait de toute façon pas de s'endormir), ces nombreux caméos prouvent l'importance de ce courant spécifique du cinéma américain, souvent jugé à tort comme de second ordre.

Quand autant de stars se bousculent devant la caméra juste pour le plaisir, et qu'autant de spectateurs se massent avec bonheur devant l'écran, ce n'est jamais complétement un hasard... Et, surtout, cela va à l'encontre de cette incompréhensible impasse sur la distribution en salles. Heureusement, par conséquent, il est inutile d'attendre que la chronologie des médias s'enclenche pour découvrir ce nouveau volet des aventures de Ron Burgundy : le DVD est déjà disponible à la vente chez votre marchand de biens culturels préférés.

Le palmarès très hétéroclite de la SACD

Posté par vincy, le 17 juin 2014

prix sacd 2014Parmi la multitude de prix de la Société des auteurs et compositeurs dramatiques (SACD) décernés hier soir, le cinéma a été particulièrement choyé. Le Grand prix est revenu au scénariste (mais aussi écrivain et acteur) Jean-Claude Carrière (Viva Maria!, Belle de jour, La piscine, Le retour de Martin Guerre, Cyrano de Bergerac, Birth, Le ruban blanc), tandis que le Prix Européen a couronné les frères Dardenne dont leur dernier film, Deux jours une nuit est actuellement à l'affiche.

Le Prix Cinéma a été attribué au réalisateur de Mon âme par toi guérie, François Dupeyron. le Prix Nouveau Talent Cinéma a été décerné à la réalisatrice de Suzanne, Katell Quillévéré. Deux auteurs qui ne touchent pas forcément le grand public mais qui séduisent par leur singularité, film après film.

Le Prix Suzanne-Bianchetti, qui récompense un espoir du cinéma français a été remis à la jeune Adèle Haenel, vedette de Suzanne justement, mais aussi du prochain André Téchiné, L'homme que l'on aimait trop et du film acclamé à Cannes de Thomas Cailley, Les combattants. Elle est également attendue chez Catherine Corsini avec La belle saison.

Le Prix de l'animation a logiquement récompensé les auteurs de Minuscule, succès public cet hiver dans les salles, Hélène Giraud et Thomas Szabo. Le Prix Nouveau Talent animation est revenu à Augusto Zanovello et Jean-Charles Finck pour le court-métrage Lettres de femmes, Prix du public à Annecy l'an dernier et nommé au César du meilleur court métrage d'animation en février.

Muriel Robin a été consacrée avec un Prix de l'Humour pour son excellent spectacle Robin revient, tsoin, tsoin.

Enfin les médailles Beaumarchais ont honoré, entre autres, Gisèle Casadesus, qui vient de fêter ses 100 ans et trois commissaires européens qui quittent leur fonction, la chypriote Androulla Vassiliou (culture), Michel Barnier (marché intérieur) et Antonio Tajani (industries).

Le palmarès intégral en 24 prix

Les deux prochains Spielberg sortiront en 2015 et 2016

Posté par vincy, le 17 juin 2014

steven spielbergLes deux prochains films de Steven Spielberg sont confirmés : DreamWorks a même annoncé leurs dates de sorties.

Le thriller d'espionnage sur fond de guerre froide, toujours sans titre, avec Tom Hanks en vedette, sortira le 16 octobre 2015. Le Bon Gros géant (The BFG), adaptation du livre jeunesse de Roald Dahl, occupera les écrans le week-end très convoité du 1er juillet 2016.

Pour l'instant, Spielberg a mis de côté les quatre autres films sur lesquels il travaillait : The Kidnapping of Edgardo Mortara, Robopocalypse, le remake des Raisins de la colère et Montezuma.

Le film avec Tom Hanks est adapté de l'histoire vraie de James Donovan, avocat qui s'est retrouvé au coeur d'une mission de la CIA pour libérer un pilote américain. Les frères Coen ont mis la touche finale au scénario écrit par Matt Charman. Pour l'instant, il n'est en concurrence qu'avec le film d'horreur de Guillermo del Toro, Crimson Peak.

Le scénario du Bon Gros Géant, conte fantastique qui narre l'histoire d'amitié entre une jeune orpheline et un géant, est écrit par Melisa Mathison, à qui l'on doit E.T. Pour l'instant, le week-end est assez encombré : Angry Birds, Independence Day 2 et le Tarzan de Warner sont déjà prévus à cette date là. L'été 2016 est chargé en films familiaux avec Alice au Pays des merveilles 2, Sausage Party, Finding Dory, Dragons 3 et L'âge de glace 5.