2014 juin 04 » Le Blog d'Ecran Noir

Party Girl en compétition au Festival de Cabourg

Posté par vincy, le 4 juin 2014

PARTY GIRLLes 28e journées romantiques du Festival du film de Cabourg (11-15 juin) ont révélé les 7 longs métrages de la compétition officielle.

  • Amour fou, de Jessica Hausner (Un Certain Regard 2014)
  • Le beau monde de Julie Lopes-Curval
  • Je te dirai tout de Simo Halinen
  • Kertu de Ilmar Raag
  • Marina de Stijn Coninx
  • Matterhorn de Diederik Ebbinge
  • Party Girl de Marie Amachoukeli, Claire Burger et Samuel Theis (Prix d'ensemble à Un certain regard 2014, Caméra d'or du 67e Festival de Cannes)
  • Le jury sera présidé par Catherine Corsini et Martin Provost, qui seront entourés de Gilles Henry, Natacha Régnier et Laura Smet. Ils seront chargés de trouver le successeur de Grand Central, Swann d'or 2013 (lire notre actualité du 17 juin 2013).

    Par ailleurs, Cabourg mettra à l'honneur le cinéma romantique chinois, en présence de Zhang Ziyi (Tigre et Dragon, The Grandmaster).

    Deux projets cinématographiques autour d’Edward Snowden

    Posté par vincy, le 4 juin 2014

    edward snowdenAprès les présidents JFK, Nixon et George W. Bush, Oliver Stone s'attaque à un rebelle américain. Ce ne sera pas la première fois. Platoon montrait l'envers de l'enfer vietnamien, et Né un 4 juillet "héroïsait" une victime de cette même guerre. Stone a toujours aimé les personnes, ordinaires (World Trade Center) ou légendaires (Alexandre), qui étaient au coeur de l'Histoire.

    Pas étonnant qu'il s'approprie Edward Snowden en adaptant le livre de Luke Harding, journaliste au Guardian, The Snowden Files: The Inside Story of the World's Most Wanted Man. Le livre, toujours inédit en France, est à la fois une enquête et un document de révélations autour de l'espionnage américain.

    Le tournage de cette production européenne est prévu dès la fin de l'année. Stone écrit actuellement le scénario. Cette histoire contemporaine le fascine. Fidèle à sa réputation de poil-à-gratter du show-biz américain -  il a soutenu Julian Assange, le fondateur de WikiLeaks, Hugo Chavez ou encore Fidel Castro - le voici défenseur  de l'ancien consultant de l'agence de sécurité nationale NSA actuellement réfugié en Russie et inculpé dans son pays d'espionnage et de vol de documents appartenant à l'Etat.

    Sony avait déjà annoncé à la mi-mai un autre projet autour d'Edward Snowden. Encadré par les producteurs de James Bond, Michael Wilson et Barbara Broccoli, il s'agit de l'adaptation du livre de Glenn Greenwald, un autre journaliste du Guardian à l'origine des révélations de Snowden, Nulle part où se cacher, publié en France chez Lattès il y a deux semaines. Ses articles sur l'affaire Snowden lui ont valu le prix Pulitzer.

    Edward Snowden, qui vit depuis juillet 2013 à Moscou après avoir quitté brusquement les Etats-Unis en juin 2013, est un informaticien de 31 ans, ancien employé de la CIA et de la NSA. Les révélations sur l'espionnage de masse et intrusif organisé par le gouvernement américain ont créé des scandales politiques dans le monde entier, et notamment chez les Alliés de l'Oncle Sam qui se sont sentis trahis.

    Le visa du jeune homme arrive à expiration en juillet en Russie. Peu de pays souhaitent accueillir l'une des bêtes noires des Etats-Unis. Une pétition vient d'être lancée en France pour que François Hollande lui offre l'asile politique. Elle a déjà récolté près de 62 000 signatures, y compris d'anciens ministres.